Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266188739
Code sériel : 4203
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 108 x 177 mm

Le Maître des illusions

Pierre ALIEN (Traducteur)
Date de parution : 04/09/2012

Fuyant sa Californie natale, bourse en poche, Richard doit son entrée à l’université de Hampden, dans le Vermont, à son opportunisme bien plus qu’à son talent. Prêt à tout pour arriver haut, et vite, le voilà introduit dans la classe du professeur Julian, vouée à l’étude des Anciens, grecs et...

Fuyant sa Californie natale, bourse en poche, Richard doit son entrée à l’université de Hampden, dans le Vermont, à son opportunisme bien plus qu’à son talent. Prêt à tout pour arriver haut, et vite, le voilà introduit dans la classe du professeur Julian, vouée à l’étude des Anciens, grecs et latins. Bastion de savoir et de snobisme, la petite communauté vit en vase clos, avec deux mots d’ordre : discipline et secret.
Très vite, Richard devine sous le vernis des apparences une tache indélébile, du rouge le plus sombre. Tout ici n’est que vice, secret, trahison, manipulation…

« C'est magistral et d'une effarante perversité. » Françoise Giroud

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266188739
Code sériel : 4203
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 720
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

«­ Un inoubliable best-seller. ­» Nicolas Ungemuth, Le Figaro Magazine
«­ Un classique instantané. ­» Thomas Malher, Le Point
«­ Un inoubliable tour de force en milieu estudiantin. ­» Julien Bisson, Lire

« Ce que raconte, dans un langage innocent et limpide, cette jeune prodige des lettres américaines est tout bonnement épouvantable. Ses personnages sont terrifiants d'égoïsme et de férocité. Le suspense intense, bondissant, et rebondissant, est mené avec une sournoiserie digne de Patricia Highsmith. C'est magistral et d'une effarante perversité. » Françoise Giroud

« Comme roman policier, c'est un des meilleurs que j'aie jamais lus. Mais comme premier roman, il m'a coupé le souffle tant il est maîtrisé. » Ruth Rendell

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • VALENTYNE Posté le 1 Décembre 2019
    Prologue : Richard, le narrateur nous explique que lui et ses amis viennent de tuer Bunny, un étudiant comme eux. Ils sont dans la campagne et remontent le flanc de la montagne après leur crime. Rapidement nous savons que ce crime restera impuni. Le propos de l’auteur est, dans une première partie, de raconter ce qui s’est passé avant le crime et dans une deuxième ce qui s’est passé après. Je dois dire que la construction de ce roman est époustouflante puisque l’on sait tout dès le début au niveau des faits mais rien au niveau des motivations. Le déroulement de la première partie est assez lent : Le narrateur raconte son enfance en Californie puis son désir de s’éloigner de son père et de sa mère : il s’arrange pour obtenir une bourse dans une université du Vermont, quittant ainsi les cocotiers et le soleil pour un hiver rude et enneigé. Sur place, il s’intéresse à un groupe de 5 étudiants : Charles et Camilla, des jumeaux, Francis, Henry (immensément riche) et le fameux Bunny (extraverti ? Dérangé) ainsi qu’un prof charismatique Julian Morrow. Ils sont tous les cinq étudiants en grec anciens, tous brillants...Richard devient le 6ème larron (disciple ?) Dans la... Prologue : Richard, le narrateur nous explique que lui et ses amis viennent de tuer Bunny, un étudiant comme eux. Ils sont dans la campagne et remontent le flanc de la montagne après leur crime. Rapidement nous savons que ce crime restera impuni. Le propos de l’auteur est, dans une première partie, de raconter ce qui s’est passé avant le crime et dans une deuxième ce qui s’est passé après. Je dois dire que la construction de ce roman est époustouflante puisque l’on sait tout dès le début au niveau des faits mais rien au niveau des motivations. Le déroulement de la première partie est assez lent : Le narrateur raconte son enfance en Californie puis son désir de s’éloigner de son père et de sa mère : il s’arrange pour obtenir une bourse dans une université du Vermont, quittant ainsi les cocotiers et le soleil pour un hiver rude et enneigé. Sur place, il s’intéresse à un groupe de 5 étudiants : Charles et Camilla, des jumeaux, Francis, Henry (immensément riche) et le fameux Bunny (extraverti ? Dérangé) ainsi qu’un prof charismatique Julian Morrow. Ils sont tous les cinq étudiants en grec anciens, tous brillants...Richard devient le 6ème larron (disciple ?) Dans la deuxième partie, la tension monte sur le campus : le décès de Bunny a l’air accidentel mais la police enquête sur fonds de trafic de drogues : les liens entre les complices sont exacerbés, la culpabilité fait son chemin : certes Bunny était « ingérable » et dangereux mais méritait il de mourir ? Chacun a sa façon de gérer l’atrocité qu’ils ont commise : alcool, sexe, drogues, .... Richard m’a été (forcément) le plus sympathique, forcément puisqu’il est le narrateur et que l’on connait ainsi toutes ses pensées. De plus, il est boursier et a une vie beaucoup plus dure que les autres qui appartiennent tous aux classes aisées. Ensuite il a un rôle « mineur » dans le crime (sans pour autant qu’il nie être responsable... » Quant au titre le maître des illusions, l’auteure désigne ainsi Henry : celui ci a t il manipulé les autres pour se débarrasser de Bunny ? A chacun de se faire son opinion En conclusion : un pavé (700 pages) très prenant
    Lire la suite
    En lire moins
  • NATH42 Posté le 16 Novembre 2019
    le Maître des Illusions de Donna Tartt est une claque monumentale. Le plus incroyable est que l’on reste suspendu à l’intrigue d’un crime dévoilé dès le début du roman : on connaît à la fois victime et assassin et on se dit « bon super... c’est plié dès le début... » et bien en fait pas du tout... le petit groupe des six étudiants de grec se dévoile tout au long du livre pour finir en apothéose. Un roman haletant, impossible a lâcher, une vraie pépite ! À lire absolument.
  • cmpf Posté le 25 Octobre 2019
    Richard Papen est fils unique d’un pompiste d’une petite ville de Californie, ses parents ne se soucient guère de lui. Il réussit les tests d’entrée d’une université du Vermont. Là il cherche à suivre les cours de Grec ancien très élitistes de Julian Morrow qui ne prend jamais plus de cinq étudiants. Après un refus il rejoint le groupe, quatre garçons et une filles, tous riches, ce qui l’incite à mentir sur sa propre famille. Suivre les cours de Julian implique de laisser tomber tous les autres hormis celui de Français, et le coupe un peu des autres étudiants. C’est lui qui fait le récit des événements. Au début beaucoup de choses lui échappent, puis il apprend que le reste des jeunes élèves de Julian ont essayé d’entrer en communication avec Dionysos, le maître des illusions. Ils ont fini par y arriver, mais quelque chose de terrible s’est produit qui en a entraîné une autre encore pire sur laquelle s’ouvre le prologue mais qui prend en réalité place vers le milieu du récit. Tout ceci est déjà éprouvant mais peu à peu une autre réalité s’impose. Le maître des illusions est-il vraiment Dionysos ? Beaucoup d’alcool, de drogue, tout de même quelques... Richard Papen est fils unique d’un pompiste d’une petite ville de Californie, ses parents ne se soucient guère de lui. Il réussit les tests d’entrée d’une université du Vermont. Là il cherche à suivre les cours de Grec ancien très élitistes de Julian Morrow qui ne prend jamais plus de cinq étudiants. Après un refus il rejoint le groupe, quatre garçons et une filles, tous riches, ce qui l’incite à mentir sur sa propre famille. Suivre les cours de Julian implique de laisser tomber tous les autres hormis celui de Français, et le coupe un peu des autres étudiants. C’est lui qui fait le récit des événements. Au début beaucoup de choses lui échappent, puis il apprend que le reste des jeunes élèves de Julian ont essayé d’entrer en communication avec Dionysos, le maître des illusions. Ils ont fini par y arriver, mais quelque chose de terrible s’est produit qui en a entraîné une autre encore pire sur laquelle s’ouvre le prologue mais qui prend en réalité place vers le milieu du récit. Tout ceci est déjà éprouvant mais peu à peu une autre réalité s’impose. Le maître des illusions est-il vraiment Dionysos ? Beaucoup d’alcool, de drogue, tout de même quelques cours, la vie estudiantine classique, je suppose mais une ambiance qui n’est pas vraiment insouciante. Un roman de presque 800 pages lus en trois jours et demi, ce qui laisse supposer qu’il est vraiment prenant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • YB56 Posté le 9 Octobre 2019
    C’est long ! Particulièrement avant le drame où la mise en scène des personnages et de leur environnement aurait gagné à être plus resserrée. Ensuite on est pris dans les mailles du filet et on ne lâche plus le livre jusqu’à sa fin un tantinet décevante après un si long périple. Les personnages sont parfaitement croqués, pas très sympathiques mais en même temps fascinants. Alcool et drogue font leur quotidien ce qui donne une image assez noire de cette jeunesse friquée. Je suis admiratif devant une telle œuvre même si j’ai trouvé des longueurs, j’ai préféré le chardonneret que j’ai lu avant mais je ne regrette pas cette longue lecture parfois dérangeante et représentative d’une epoque
  • peneloppe277 Posté le 18 Septembre 2019
    Il est difficile de trouver des mots pour rendre avec justesse la puissance et la profondeur de ce roman qui vous glace le sang aussi sûrement que la neige hivernale du Vermont. L'auteur, avec intelligence et talent, emmène le lecteur, non pas dans un quelconque thriller ésotérique, mais dans une vraie grande histoire au plus près de ses protagonistes. Et c'est ce qu'il y a de plus tétanisant dans l'affaire : il est difficile de ne pas ressentir une forme d'empathie pour eux malgré leurs exactions et on espère qu'ils échapperont à ce qui serait pourtant leur juste châtiment. La preuve que quand le talent écrit, il n'est pas besoin d'aller chercher les complots les plus tortueux pour rendre un roman passionnant mais qu'une intrigue, somme toute basique, peu être d'une grande richesse avec de bons personnages aussi bien dessinés.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.