RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Malade imaginaire

            Pocket
            EAN : 9782266293440
            Code sériel : 6104
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 160
            Format : 108 x 177 mm
            Le Malade imaginaire

            Date de parution : 20/02/2019

            Le texte intégral, présenté, commenté et analysé.

            LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

            Pour son adieu au théâtre et à la vie, avec une prémonition déchirante, Molière donne une comédie « mêlée de musique et de danse », un chef-d'œuvre de force et de gaieté. À 51 ans, épuisé, il coiffe le bonnet d'Argan, le malade imaginaire esclave de sa...

            LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

            Pour son adieu au théâtre et à la vie, avec une prémonition déchirante, Molière donne une comédie « mêlée de musique et de danse », un chef-d'œuvre de force et de gaieté. À 51 ans, épuisé, il coiffe le bonnet d'Argan, le malade imaginaire esclave de sa manie et jouet de ses nerfs. Bourgeois hypocondriaque, il prétend marier sa fille, l'impertinente et joyeuse Angélique, à ce nigaud de Thomas Diafoirus, son médecin personnel. Plus pitoyable que méchant, celui-ci rêve que la Faculté le reçoive comme l'un des siens.
            Molière compose la plus puissante satire qu'on fit jamais sur cette science parfois imbécile. Pour faire rire, il fait du faux avec du vrai, et donne le spectacle bouleversant de sa propre agonie.

            @ Disponible chez 12-21
            L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266293440
            Code sériel : 6104
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 160
            Format : 108 x 177 mm

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Foufoubella Posté le 16 Septembre 2019
              Autant le dire tout de suite, les pièces de théâtre, je n'aime pas trop en lire, je préfère, en effet, les voir jouer (comme beaucoup je suppose). J'étais d'ailleurs allée voir le malade imaginaire, dans une version très moderne, il y a quelques années. Je me rappelle ne pas avoir trop aimé l'adaptation même si généralement j'aime beaucoup lorsqu'on dépoussière une oeuvre mais là ce n'était pas passé. J'ai choisi de lire une pièce de Molière (et une de Shakespeare suivra bientôt) pour le challenge solidaire de Gwen21. Cette pièce est la dernière écrite et jouée par Molière himself. La légende raconte qu'il serait d'ailleurs mort sur scène en jouant Argan, le fameux "malade", ironie du sort. En réalité, il serait mort dans son lit quelques heures après. Molière a toujours aimé se moquer de ses contemporains, là, la médecine, et les médecins surtout, en prennent pour leur grade puisque Molière fait des trois médecins de sa pièce des charlatans ou des idiots finis (le prétendant de la fille d'Argan est juste parfait dans ce dernier rôle) et, aussi, il se moque ouvertement de la profession en grimant Toinette, la servante, en faux médecin tout à fait crédible aux yeux d'Argan. Ajoutez à... Autant le dire tout de suite, les pièces de théâtre, je n'aime pas trop en lire, je préfère, en effet, les voir jouer (comme beaucoup je suppose). J'étais d'ailleurs allée voir le malade imaginaire, dans une version très moderne, il y a quelques années. Je me rappelle ne pas avoir trop aimé l'adaptation même si généralement j'aime beaucoup lorsqu'on dépoussière une oeuvre mais là ce n'était pas passé. J'ai choisi de lire une pièce de Molière (et une de Shakespeare suivra bientôt) pour le challenge solidaire de Gwen21. Cette pièce est la dernière écrite et jouée par Molière himself. La légende raconte qu'il serait d'ailleurs mort sur scène en jouant Argan, le fameux "malade", ironie du sort. En réalité, il serait mort dans son lit quelques heures après. Molière a toujours aimé se moquer de ses contemporains, là, la médecine, et les médecins surtout, en prennent pour leur grade puisque Molière fait des trois médecins de sa pièce des charlatans ou des idiots finis (le prétendant de la fille d'Argan est juste parfait dans ce dernier rôle) et, aussi, il se moque ouvertement de la profession en grimant Toinette, la servante, en faux médecin tout à fait crédible aux yeux d'Argan. Ajoutez à cela une fille aînée amoureuse, un prétendant moqueur et une belle-mère vénale, et vous aurez une pure comédie comme savait si bien les écrire Molière. Plusieurs tirades m'ont arraché des sourires, même des pouffements. J'avais lu de lui Dom Juan, semi-tragédie, franchement, Molière c'est dans la comédie qu'il excellait selon moi. Challenge multi-défis 2019 Challenge solidaire 2019
              Lire la suite
              En lire moins
            • deslivresetmoiunivers Posté le 22 Août 2019
              Connaissant la renommée et l’avis souvent très positif de cette pièce, je m’attendais à quelque chose d’assez exceptionnel, et j’ai donc commencé ce texte avec enthousiasme. Et paf, le soufflet et tombé, car je n’ai pas été si emballait que j’ai pu voir certaines personnes. On y retrouve encore une fois, encore la même trame j’ai l’impression dans toute les pièces de Molière qui devient ennuyante au final. Oui, j’avoue j’ai sourit à quelques moments, mais pas comme j’ai pu rire en lisant les fourberies de Scapin par exemple. Autre point, moi je n’ai pas trouvé Argan si drôle que cela au final; mais, il commencé même à me taper sur les nerfs à jouer au mourant en permanence. Le seul point positif pour moi dans cette pièce, c’est le fait que Molière se moque ouvertement des médecins et qu’il le dit clairement dans la pièce, c’est donc écrit noir sur blanc, et cela est plaisant. En bref, malgré la renommé de cette pièce, surtout je pense dû au fait que Molière soit mort en jouant cette dernière pièce; de ce fait, elle a intéressé beaucoup de monde et en a fait une des pièces les plus connues de Molière. Cependant, pour moi,... Connaissant la renommée et l’avis souvent très positif de cette pièce, je m’attendais à quelque chose d’assez exceptionnel, et j’ai donc commencé ce texte avec enthousiasme. Et paf, le soufflet et tombé, car je n’ai pas été si emballait que j’ai pu voir certaines personnes. On y retrouve encore une fois, encore la même trame j’ai l’impression dans toute les pièces de Molière qui devient ennuyante au final. Oui, j’avoue j’ai sourit à quelques moments, mais pas comme j’ai pu rire en lisant les fourberies de Scapin par exemple. Autre point, moi je n’ai pas trouvé Argan si drôle que cela au final; mais, il commencé même à me taper sur les nerfs à jouer au mourant en permanence. Le seul point positif pour moi dans cette pièce, c’est le fait que Molière se moque ouvertement des médecins et qu’il le dit clairement dans la pièce, c’est donc écrit noir sur blanc, et cela est plaisant. En bref, malgré la renommé de cette pièce, surtout je pense dû au fait que Molière soit mort en jouant cette dernière pièce; de ce fait, elle a intéressé beaucoup de monde et en a fait une des pièces les plus connues de Molière. Cependant, pour moi, ce n’est pas la mieux que j’ai pu lire. Je pensais pas, peut-être suis-je passé à côté tout simplement.
              Lire la suite
              En lire moins
            • StephanieIsReading Posté le 27 Juillet 2019
              Argan n'en finit plus de mourir. De clystère en clystère, c'est toute la fortune de la famille qui passe dans cette hypocondrie. Et pour mieux s'assurer de sa bonne santé dans les années à venir, il souhaite marier sa fille à un médecin. Comme souvent chez Molière, un père décide d'une union que sa fille ne désire pas et c'est la servante qui va réussir à déjouer les plans du patriarche. Ici, c'est Toinette qui se charge de tourner en ridicule Argan en se jouant de sa naïveté et de son ignorance. Qui ne se souvient pas de cette scène du poumon? Une pièce réussie que je vous recommande de lire et,si possible, d'aller voir au théâtre. Certaines troupes ont excellé dans sa représentation.
            • sMalandrin Posté le 31 Mai 2019
              Molière c'est comme Chaplin, on ne peut vivre sans lui.
            • larriing Posté le 30 Mai 2019
              Moliere se moque des médecins de son temps. Cette farce m'a conquise avec sa légèreté d'écriture, son vocabulaire familier, et ses personnages comiques. elle est simple à lire et nous fait passer un bon moment
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.