Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266293440
Code sériel : 6104
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Le Malade imaginaire

Jacqueline Sudaka-Benazeraf (préface de)
Date de parution : 20/02/2019

Le texte intégral, présenté, commenté et analysé.

LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

Pour son adieu au théâtre et à la vie, avec une prémonition déchirante, Molière donne une comédie « mêlée de musique et de danse », un chef-d'œuvre de force et de gaieté. À 51 ans, épuisé, il coiffe le bonnet d'Argan, le malade imaginaire esclave de sa...

LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

Pour son adieu au théâtre et à la vie, avec une prémonition déchirante, Molière donne une comédie « mêlée de musique et de danse », un chef-d'œuvre de force et de gaieté. À 51 ans, épuisé, il coiffe le bonnet d'Argan, le malade imaginaire esclave de sa manie et jouet de ses nerfs. Bourgeois hypocondriaque, il prétend marier sa fille, l'impertinente et joyeuse Angélique, à ce nigaud de Thomas Diafoirus, son médecin personnel. Plus pitoyable que méchant, celui-ci rêve que la Faculté le reçoive comme l'un des siens.
Molière compose la plus puissante satire qu'on fit jamais sur cette science parfois imbécile. Pour faire rire, il fait du faux avec du vrai, et donne le spectacle bouleversant de sa propre agonie.

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266293440
Code sériel : 6104
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tinaju Posté le 6 Septembre 2021
    Eh bien je sais que je vais en surprendre beaucoup mais pour moi il s'agit d'une 1ere lecture. J'en ai étudié ou lu beaucoup d'autres de Molière mais je n'ai jamais eu l'occasion de parcourir les pages de cette pièce. Manquement réparé et heureusement ! Les ressorts et les personnages sont toujours quasiment les mêmes dans les pièces de Molière, mais on ne s'en lasse pas. D'ailleurs, j'ai trouvé que c'était étonnement moderne et que la plupart des réflexions et des défauts des personnages peuvent sans mal être transposés de nos jours. Bref, j'ai passé un excellent moment et cette pièce peut être lue à tout âge.
  • Elfyblood Posté le 30 Août 2021
    Le Malade imaginaire, un livre qui n’a en réalité plus besoin de critique tant sa notoriété est grande ! Lu à la fois par les lycéens en lecture obligatoire, volontairement pour la culture personnelle ou pour assouvir une simple curiosité … Il s’agit probablement de la pièce la plus connue du dramaturge français ! Et pour cause, c’est lors de l’une de ses représentations que Jean-Baptiste Poquelin a été pris de convulsions et a fini par en succomber. Aimée par certains, détestée par d’autres … On ne peut pas rester indifférent face à cette œuvre magistrale. Férue de théâtre, je m’attendais à aimer la pièce qui s’inscrit d’autant plus dans le présent avec la crise du Coronavirus et les questions qu’elle soulève sur la médecine. Le Malade imaginaire est une lecture assez facile, sans prise de tête avec beaucoup de vocabulaire soutenu ou des alexandrins … Ici place à la prose et au vocabulaire plus familier apportant énormément au comique de la pièce qui fait toujours rire aujourd’hui ! Le lecteur suit la journée d’Argan, un bourgeois égoïste et naïf incarnant le malade imaginaire qui ne souffre en réalité d’aucune maladie. Il souhaite marier sa fille Angélique de force à... Le Malade imaginaire, un livre qui n’a en réalité plus besoin de critique tant sa notoriété est grande ! Lu à la fois par les lycéens en lecture obligatoire, volontairement pour la culture personnelle ou pour assouvir une simple curiosité … Il s’agit probablement de la pièce la plus connue du dramaturge français ! Et pour cause, c’est lors de l’une de ses représentations que Jean-Baptiste Poquelin a été pris de convulsions et a fini par en succomber. Aimée par certains, détestée par d’autres … On ne peut pas rester indifférent face à cette œuvre magistrale. Férue de théâtre, je m’attendais à aimer la pièce qui s’inscrit d’autant plus dans le présent avec la crise du Coronavirus et les questions qu’elle soulève sur la médecine. Le Malade imaginaire est une lecture assez facile, sans prise de tête avec beaucoup de vocabulaire soutenu ou des alexandrins … Ici place à la prose et au vocabulaire plus familier apportant énormément au comique de la pièce qui fait toujours rire aujourd’hui ! Le lecteur suit la journée d’Argan, un bourgeois égoïste et naïf incarnant le malade imaginaire qui ne souffre en réalité d’aucune maladie. Il souhaite marier sa fille Angélique de force à Thomas Diafoirus, fils d’un médecin et fraîchement diplômé. Toinette, la servante d’Argan, tente de lui ouvrir les yeux sur la prétention et l’incompétence des médecins tout au long de la pièce, avec l’aide du frère de son maitre nommé Béralde. Une lecture très agréable, couplée à un visionnage de la pièce, qui m’a donné envie de lire plus d’œuvres de Molière. Nous pouvons percevoir l’engagement de ce-dernier dans des luttes très modernes comme le féminisme présent dans le Malade imaginaire par le biais de Toinette qui porte toute l’intrigue, le dénouement et le comique de la pièce sur ses épaules. Une œuvre que je recommande aux férus de théâtre et d’histoire. Encore une fois, Jean-Baptiste Poquelin parvient à jongler habilement entre le fait de divertir le public et de le faire réfléchir. Petit plus pour le visionnage de la pièce : Le Malade imaginaire est en réalité une comédie-ballet, qui mêle donc à la fois théâtre et ballet. De nombreux intermèdes chantés et dansés s'introduisent au milieu de l'intrigue, entre les actes et au début et à la fin du spectacle. La lecture de ces-derniers est quelque peu longue et sans grand intérêt, le lecteur ne pouvant que s'imaginer les décors fastueux et les musiques ... En revanche, assister à une représentation permet de satisfaire à la fois les yeux et les oreilles grâce à ces mises en scène qui rendent la pièce très vivante!
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nitocris2021 Posté le 17 Juin 2021
    Dernière pièce de Molière, chef d’œuvre intemporel dont on perçoit toute la profondeur quand on sait que Molière était mortellement malade en l'écrivant et qu'il est mort sur scène en jouant le malade imaginaire. Cette comédie de mœurs est excellente et contient tous les éléments de l’œuvre moliéresque. A lire et à voir, à relire et à revoir.
  • Manonphrbooks Posté le 10 Mai 2021
    Ce livre, que j’ai découvert pour mes cours en première année de licence en lettres, est une pièce de théâtre de Molière. C’est la première fois que je la lisais et je l’ai dévorée en quelques heures. Dans cette pièce on retrouve Argan, un père de deux enfants qui s’est remarié. Le plus important dans tout cela, c’est qu’il est malade. Enfin c’est ce qu’il persiste à croire. D’où le titre de la pièce. On va donc suivre Argan qui ne cesse de clamer qu’il est malade à tout bout de champ. Tout du long le protagoniste multiplie les traitements qui à l’époque sont des saignés ou des purges (qui ne sont pas vraiment agréables). Il s’inflige donc tous ces désagréments afin de prouver aux autres qu’il est malade, mais aussi parce qu’il est persuadé de leur efficacité. Il va ensuite jusqu’à arranger un mariage à sa fille ainée avec un apprenti médecin. Il fait cela pour qu’il puisse avoir en permanence un médecin auprès de lui afin d’être soigné gratuitement. Mais Toinette (de son vrai prénom Antoinette), qui est sa servante, essaie tout d’abord de le convaincre qu’il est en parfaite santé, mais il n’entend rien. Elle finira par utiliser... Ce livre, que j’ai découvert pour mes cours en première année de licence en lettres, est une pièce de théâtre de Molière. C’est la première fois que je la lisais et je l’ai dévorée en quelques heures. Dans cette pièce on retrouve Argan, un père de deux enfants qui s’est remarié. Le plus important dans tout cela, c’est qu’il est malade. Enfin c’est ce qu’il persiste à croire. D’où le titre de la pièce. On va donc suivre Argan qui ne cesse de clamer qu’il est malade à tout bout de champ. Tout du long le protagoniste multiplie les traitements qui à l’époque sont des saignés ou des purges (qui ne sont pas vraiment agréables). Il s’inflige donc tous ces désagréments afin de prouver aux autres qu’il est malade, mais aussi parce qu’il est persuadé de leur efficacité. Il va ensuite jusqu’à arranger un mariage à sa fille ainée avec un apprenti médecin. Il fait cela pour qu’il puisse avoir en permanence un médecin auprès de lui afin d’être soigné gratuitement. Mais Toinette (de son vrai prénom Antoinette), qui est sa servante, essaie tout d’abord de le convaincre qu’il est en parfaite santé, mais il n’entend rien. Elle finira par utiliser une autre méthode, qui le fera réfléchir un peu plus. De plus, Argan se rend compte que quelques secrets planent autour de lui dans sa famille. Que peut bien cacher sa fille Angélique ? Et sa femme ? Est-elle vraiment aussi aimable qu’elle le laisse percevoir ? Sans parler de Toinette… Dans un second temps la pièce montre les mœurs de la société. Elle y dénonce l’avarice, l’égoïsme, la cupidité et j’en passe. Le tout avec subtilité. Molière dans sa pièce aborde comme je l’ai dit plutôt les mœurs que la société du XVIIème siècle rencontre. Certaines de ces mœurs sont toujours d’actualité (pour ne pas dire toutes). Il les décrit avec humour et finesse mais elles n’en restent pas moins vraies. De plus, l’auteur utilise l’autodérision : il se moque de lui-même dans sa propre pièce. Cette dernière se lit rapidement car il n’y a pas tous les détails des romans, mais uniquement des dialogues. Mais pour des jeunes adolescents (11-12 ans) elle pourrait peut-être être compliquée car il y a beaucoup de vocabulaire que l’on n’utilise plus de nos jours. Avec l’édition Bordas beaucoup de ces termes sont traduits en bas de page et facilitent grandement leurs lectures. En tout cas cela a facilité la mienne, j’avoue qu’il y avait quelques termes que je ne connaissais pas forcément et que j’ai pris plaisir à découvrir. Ce n’est pas forcément une lecture que je recommanderais, car ce n’est pas cette pièce qui me viendrait en première dans la tête. Mais j’ai pris un énorme plaisir à la lire. Alors si vous hésitez, ou que vous êtes curieux je serais ravie d’avoir votre impression ! Je la relirais sûrement dans plusieurs mois, quand j’aurais un peu plus diminué ma PAL.
    Lire la suite
    En lire moins
  • supernana77 Posté le 9 Mars 2021
    Tellement d'actualité cette pièce de théâtre . Molière a su traverser les siècles avec des sujets qui resteront dans l'actualité de l'humanité. Revigorante, plaisante. A lire et a relire
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.