Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266268349
Code sériel : 16622
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm

Le Manuel du serial killer

Date de parution : 08/06/2017
Amateur de littérature policière et étudiant à Harvard, Thomas Harris se retrouve mêlé à une enquête portant sur des meurtres d'enfants. Au même moment, alors qu’il est en stage dans une maison d'édition, il reçoit un manuscrit anonyme : Le Manuel du serial killer. À la fois horrifié et fasciné,... Amateur de littérature policière et étudiant à Harvard, Thomas Harris se retrouve mêlé à une enquête portant sur des meurtres d'enfants. Au même moment, alors qu’il est en stage dans une maison d'édition, il reçoit un manuscrit anonyme : Le Manuel du serial killer. À la fois horrifié et fasciné, Tom ne retient pas ce guide pratique à l’usage des meurtriers. Quelques semaines plus tard, il reconnaît le livre dans toutes les vitrines de librairie et plus encore le nom de l’auteur… puisque c’est le sien. Commence alors une véritable descente en enfer : ce livre, dont on lui impute la paternité, fournit tous les détails des crimes qui ensanglantent la région.

« Narration à la première personne, voix insaisissable, doute permanent : l'auteur joue avec nos nerfs, et on en redemande. » 20minutes.fr

« Dexter a enfin trouvé son maître... » salon-littéraire.com
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266268349
Code sériel : 16622
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 464
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L’auteur joue avec vos nerfs jusqu’à la dernière page. » Féminitude

« Narration à la première personne, voix insaisissable, doute permanent : l’auteur joue avec nos nerfs, et on en redemande. » 20minutes.fr

« Dexter a enfin trouvé son maître… » salon-littéraire.com


« L’intrigue – absolument machiavélique – se tisse d’un bout à l’autre du roman, jusqu’à un dénouement aussi inattendu que déroutant […]. Un thriller diaboliquement prenant qui joue avec nos nerfs ! » BSC news
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • r1959 Posté le 30 Novembre 2020
    Thriller d'excellente facture que j'ai préféré à La lame et dont la construction autour de la maladie mentale du personnage principal n'est pas sans rappeler Shutter Island de Denis Lehane. A noter, curieusement, dans une comparaison, un clin d'œil discret à Louis Ferdinand Céline.
  • Mavic_lit Posté le 6 Mars 2020
    Ca commence fort. Pas le temps de pinailler, l'auteur nous prend dans ses filets dès les premières pages avec une scène macabre où l'on assiste impuissant à la mort d'un gamin. Où cela va-t-il nous mener ? Je me suis même demandée si l'auteur parviendrait à nous maintenir en haleine tout du long avec une mise en bouche pareil... une question bien futile quand je vois à la vitesse à laquelle il est passé à la casserole et à quel point j'ai pu passé un excellent moment ! Je vous parle aujourd'hui de Le manuel du serial killer de Fred Mars aux éditions Pocket. [...] La force de ce livre pour moi, au-delà de l'intrigue elle-même ? Que cette dernière soit entrecoupé par des extraits de ce fameux manuel du serial killer qui tombe entre les mains de Thomas. Cela permet de relier à ce qui se déroule actuellement dans la vie de ce dernier donnant plus de corps à l'histoire et l'envie d'en savoir plus à chaque page. Le fait d'insérer ici et là certains passages du manuel et d'autres qui nous permettent de mieux connaître Thomas, nous amène également à nous triturer nous aussi les méninges sur toute cette histoire qui paraît bien... Ca commence fort. Pas le temps de pinailler, l'auteur nous prend dans ses filets dès les premières pages avec une scène macabre où l'on assiste impuissant à la mort d'un gamin. Où cela va-t-il nous mener ? Je me suis même demandée si l'auteur parviendrait à nous maintenir en haleine tout du long avec une mise en bouche pareil... une question bien futile quand je vois à la vitesse à laquelle il est passé à la casserole et à quel point j'ai pu passé un excellent moment ! Je vous parle aujourd'hui de Le manuel du serial killer de Fred Mars aux éditions Pocket. [...] La force de ce livre pour moi, au-delà de l'intrigue elle-même ? Que cette dernière soit entrecoupé par des extraits de ce fameux manuel du serial killer qui tombe entre les mains de Thomas. Cela permet de relier à ce qui se déroule actuellement dans la vie de ce dernier donnant plus de corps à l'histoire et l'envie d'en savoir plus à chaque page. Le fait d'insérer ici et là certains passages du manuel et d'autres qui nous permettent de mieux connaître Thomas, nous amène également à nous triturer nous aussi les méninges sur toute cette histoire qui paraît bien abracadabrante au premier regard. Mais ce serait mal connaître Frédéric Marc qui tisse les liens de sa toile en finesse pour nous offrir une intrigue complètement explosive. [...] Je me suis prise dans l'intrigue comme je me suis prise d'affections pour les différents protagonistes dont particulièrement Thomas et Sophie. L'auteur insuffle cette part d'humanité et d'originalité à ses personnages qu'ils ne peuvent laisser indifférent. Et surtout, chacun d'entre eux à quelque chose à apporter dans ce thriller afin de nous mener doucement vers le dénouement. Le dénouement... Plus on s'y approche et plus on s'arrache les cheveux à vouloir comprendre le pourquoi du comment. Ces petits détails qui intriguent et interpellent et te font imaginer un million de possibilités. Le cerveau qui surchauffe, les soupçons qui s'abattent sur tout et n'importe quoi... il faut surtout penser à respirer de temps à autre si vous ne voulez pas défaillir avant la fin. Une chose est sûre : je suis ressortie quelque peu sonnée de cette lecture, comme si je venais de me prendre un 36 Tonnes en pleine face. En bref, Le manuel du serial killer m'a totalement embarqué dans son intrigue au côté de Thomas Harris, de Sophie et de tous les autres protagonistes présents. C'est rythmé, on se prend au jeu rapidement et vite les soupçons commencent à gagner le lecteur. L'ambiance s'assombrit au fur et à mesure qu'on avance dans l'histoire et que l'on s'approche de la vérité avec une seule véritable question primordiale : qui est derrière ce manuel du serial killer ?
    Lire la suite
    En lire moins
  • Isabelle1180 Posté le 28 Novembre 2019
    Le titre pourrait faire sourire ou réfléchir, si au fil des pages, tous les ingrédients (ou presque) étaient mis en place pour une machination infernale. La réflexion est voulue par l’auteur : le crime parfait existe-t-il ? le manuel a-t-il les solutions pour tuer ? Je vous laisse lire cette histoire qui m’a beaucoup plue car l’auteur, très sympathique par ailleurs, a réussi à me manipuler jusqu’à la dernière page. Une vraie prouesse quand vous pensez détenir la vérité et que vous vous plantez salement, méchamment. Du mensonge, des surprises, de la sauvagerie, des moqueries mais surtout un dénouement incroyable !!! C’est sombre, c’est glauque mais qu’est-ce que c’est bon !!!!! Bonne lecture.
  • BreizhPsyko Posté le 19 Novembre 2019
    Un livre qui nous ballade dans la tête très trouble d'un personnage aussi perdu que nous sur sa situation. Un très bon roman avec un excellent final.
  • ladesiderienne Posté le 26 Mars 2019
    Orphelin de père et de mère, Thomas Harris a réussi, grâce à une bourse, à entrer dans la prestigieuse université d'Harvard, où il excelle, malgré sa marginalité dûe à un physique atypique. Le sachant passionné par les polars, et afin de compléter son mémoire de fin d'année, la responsable du département littérature lui propose de faire une chronique judiciaire dans le journal du campus. Connaissant également sa fragilité psychologique, conséquence d'un passé douloureux, elle le confie à une autre étudiante, son homonyme, Sophie Harris. Le binôme doit justement faire un article sur un évènement dramatique récent : la mort suspecte de deux enfants qui n'est pas sans rappeler le modus operandi d'un serial killer arrêté pour le meurtre de 11 garçons il y a dix ans. Tout au long de cette lecture, j'ai été transportée dans un monde irrationnel : des morts qui ne l'étaient pas, des flics honorables qui devenaient suspects à mes yeux, une justice américaine qui enfreignait la loi. J'ai carrément douté de mon intégrité psychique quand, une vingtaine de pages avant la fin, je me suis aperçu que rien ne tenait debout dans ce scénario. Dans un thriller psychologique, il est de coutume que le... Orphelin de père et de mère, Thomas Harris a réussi, grâce à une bourse, à entrer dans la prestigieuse université d'Harvard, où il excelle, malgré sa marginalité dûe à un physique atypique. Le sachant passionné par les polars, et afin de compléter son mémoire de fin d'année, la responsable du département littérature lui propose de faire une chronique judiciaire dans le journal du campus. Connaissant également sa fragilité psychologique, conséquence d'un passé douloureux, elle le confie à une autre étudiante, son homonyme, Sophie Harris. Le binôme doit justement faire un article sur un évènement dramatique récent : la mort suspecte de deux enfants qui n'est pas sans rappeler le modus operandi d'un serial killer arrêté pour le meurtre de 11 garçons il y a dix ans. Tout au long de cette lecture, j'ai été transportée dans un monde irrationnel : des morts qui ne l'étaient pas, des flics honorables qui devenaient suspects à mes yeux, une justice américaine qui enfreignait la loi. J'ai carrément douté de mon intégrité psychique quand, une vingtaine de pages avant la fin, je me suis aperçu que rien ne tenait debout dans ce scénario. Dans un thriller psychologique, il est de coutume que le brouillard dans lequel le lecteur est plongé ne s'évapore qu'à la fin (ou pas), mais alors là, chapeau bas ! La construction de ce livre est très originale : des chapitres narrés à la première personne du singulier qui ressemblent à un journal intime alternent avec des comptes-rendus de séances de psychanalyse et enfin des extraits d'un livre "Le manuel du serial killer" écrit par un spécialiste du genre... Je dois reconnaître que certains passages concernant les meurtres des enfants frôlent l'insoutenable. L'auteur, pour embrouiller davantage le lecteur, joue également sur les différentes identités de certains personnages et abuse des homonymies. Totalement déroutée par les 3/4 du roman, j'ai eu du mal à déterminer si j'avais aimé cette lecture ou pas, et à argumenter ma critique. J'ai trouvé le principe un peu "culotté" et puis j'ai fini par accepter d'avoir été "roulée dans la farine". Sans rejoindre l'enthousiasme de certains, j'accorderai tout de même un 13/20 à ce titre pour son originalité et surtout pour l'interrogation finale sur la peine de mort qu'il ne manque pas de soulever chez le lecteur.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.