En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Marteau de Thor

            Pocket
            EAN : 9782266264389
            Code sériel : 7162
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Le Marteau de Thor
            La tétralogie des origines

            Date de parution : 08/03/2018
            Fin 1939. Heinrich Himmler ne peut tolérer le cuisant échec qu’il vient de subir : l’arme découverte dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir serait, au moins en partie, tombée entre les mains des Anglais. Il se doit de rassembler au plus vite ses éléments épars. Et aussi de retrouver Friedrich... Fin 1939. Heinrich Himmler ne peut tolérer le cuisant échec qu’il vient de subir : l’arme découverte dans la vallée du Nahr al-Zab-al-Saghir serait, au moins en partie, tombée entre les mains des Anglais. Il se doit de rassembler au plus vite ses éléments épars. Et aussi de retrouver Friedrich Saxhäuser, son agent disparu, qui représente un enjeu presque aussi essentiel dans le conflit naissant.
            Alors que la Wehrmacht écrase la Pologne et que les Einsatzgruppen déchaînent l’enfer dans les rues de Varsovie, l’Allemagne hitlérienne s’apprête donc à abattre le Marteau de Thor sur l’Angleterre. Mais les Américains veillent, ainsi que Saxhaüser et ses nouveaux alliés...

            « Le Marteau de Thor est un roman qui ne lésine pas sur l'action et qui développe une sacrée galerie de personnages, ce n'est rien de moins qu'un coup de coeur. »
            Le Bibliocosme
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266264389
            Code sériel : 7162
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.95 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • TmbM Posté le 18 Août 2018
              Stéphane Przybylski ne laisse pas de répit à ses lecteurs. Il n'hésite pas à malmener ses personnages, les nuance à tel point qu'il est difficile de prendre parti pour les bons ou de savoir qui sont réellement les mauvais. La complexité des personnages est d'ailleurs l'autre grande force du roman avec cette narration hachée. Et même s'il lui arrive de pêcher par excès de zèle avec ce dernier aspect, Le Marteau de Thor est tout aussi convaincant que Le Château des millions d'années. L'article complet sur mon blog.
            • Igguk Posté le 12 Avril 2018
              Je continue ma découverte à la bourre de la tétralogie des origines de Stéphane Przybylski, puisqu’en poche. Après Le château des millions d’années, c’est donc le Marteau de Thor qui sort en tout petit chez Pocket. Voyons ce que nous réserve ce second tome. Nous avions laissé Friedrich Saxhäuser en mauvaise posture à la fin du roman précédent, le navire qui ramenait l’officier nazi et ses découvertes d’Irak en Allemagne a été intercepté. Le loot incroyable de l’expédition est maintenant aux mains des anglais qui sont bien emmerdés parce qu’ils n’ont aucune idée de ce que c’est ! Le Reich doit a tous prix récupérer la précieuse cargaison ainsi que l’archéologue Schmundt qui est désormais prisonnier de l’ennemi. C’est le lancement de l’opération Mjöllnir. Ce second tome va se concentrer sur cette tentative de sauvetage menée par Hans Ziegler, Maud Alten et Albrecht von Erchingen. Les trois espions allemands vont infiltrer le territoire ennemi (anglais pour être précis, parce que les nazis commencent à collectionner les ennemis à ce moment-là) pour sauver ce qui peut l’être. On verra finalement assez peu Saxhäuser du coup, mais l’auteur arrive à donner assez de poids à ses protagonistes pour que le lecteur oublie cette absence.... Je continue ma découverte à la bourre de la tétralogie des origines de Stéphane Przybylski, puisqu’en poche. Après Le château des millions d’années, c’est donc le Marteau de Thor qui sort en tout petit chez Pocket. Voyons ce que nous réserve ce second tome. Nous avions laissé Friedrich Saxhäuser en mauvaise posture à la fin du roman précédent, le navire qui ramenait l’officier nazi et ses découvertes d’Irak en Allemagne a été intercepté. Le loot incroyable de l’expédition est maintenant aux mains des anglais qui sont bien emmerdés parce qu’ils n’ont aucune idée de ce que c’est ! Le Reich doit a tous prix récupérer la précieuse cargaison ainsi que l’archéologue Schmundt qui est désormais prisonnier de l’ennemi. C’est le lancement de l’opération Mjöllnir. Ce second tome va se concentrer sur cette tentative de sauvetage menée par Hans Ziegler, Maud Alten et Albrecht von Erchingen. Les trois espions allemands vont infiltrer le territoire ennemi (anglais pour être précis, parce que les nazis commencent à collectionner les ennemis à ce moment-là) pour sauver ce qui peut l’être. On verra finalement assez peu Saxhäuser du coup, mais l’auteur arrive à donner assez de poids à ses protagonistes pour que le lecteur oublie cette absence. La tension est formidablement bien gérée ici, on est dans du pur thriller d’espionnage. Action, suspense, badaboum dans ta face, poursuites dans la forêt et égorgements furtifs de sentinelles seront au programme. Mais ça ne veux pas dire que la profondeur du scénario est laissée en plan. Stéphane Przybylski prend toujours son temps quand il faut pour bien nous immerger dans son contexte, et encore une fois sur cet aspect-là, il fait des merveilles. La grande Histoire a avancé, nous sommes maintenant à l’automne 1939, l’Allemagne nazie vient d’envahir la Pologne, la France et l’Angleterre lui déclarent ouvertement la guerre. Ça y est, ça pète pour de bon ! Mais avec la Tétralogie des origines, on lit la seconde guerre mondiale comme on en a rarement eu l’habitude, on est immergés dans l’état d’esprit de l’époque grâce à des descriptions sur les institutions, le contexte, mais surtout grâce au développement de multiples personnages qui vont nous faire saisir la dynamique des évènements tragiques de cette période. Ce sont plein de petites histoires qui vont constituer un grand tout cohérent, qu’on appréhende par l’humain plutôt que par les descriptions factuelles de mes chers professeurs d’histoire. Pourtant c’est pas du tout un bouquin d’histoire qui veut nous expliquer le pourquoi du comment de la guerre, là c’est juste son petit contexte qu’il nous pose tranquillement. Le livre veux toujours nous raconter son aventure X-Files-ienne en période Nazie mais les deux aspects se renvoient constamment la balle, on nous présente toujours des personnages dans leur rapport au régime nazi, à la guerre qui commence, mais on les propulse ensuite dans l’histoire secrète, cette course à l’artefact mystérieux qui pourrait décider de l’avenir du monde. Ce tome-ci s’éloigne un poil du grand mystère extra-terrestre, on nous fait bien quelques piqures de rappel de temps en temps, mais on est finalement très souvent les pieds sur terre dans une histoire d’action/espionnage où anglais, américains et allemands se tirent la bourre pour récupérer un machin-chose avant les autres. C’est peut-être pour l’instant le défaut que je trouve à la série, on a l’impression que l’auteur ne sait pas trop quoi faire de son histoire d’aliens archi-classique, alors il la laisse un peu trainer. Mais finalement, ça m’a pas dérangé plus que ça, j’ai pris quand même beaucoup de plaisir à ma lecture pour toutes ses autres qualités. Le procédé de narration ne change pas, l’écrivain nous promène dans le temps et l’espace en jonglant constamment de chapitre en chapitre. On fait des aller-retours très rapide qui peuvent déstabiliser mais restent très cohérents dans la compréhension globale du récit. On sera plusieurs fois plongés au cœur de l’action quand soudain, coupure violente, on part 15 ans en arrière, avec un inconnu qui nous est présenté, une situation nouvelle. Non mais ho, il est où mon truc trop suspense là ? Et bim, 3 pages plus tard on revient, et tu comprends pourquoi. Ça se tient, c’est réfléchi, et ça passe tout seul. Cette narration-puzzle déstructurée ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais elle a le mérite d’être très bien pensée et exécutée. Peut-être que j’ai mieux encaissé le truc pour cette suite parce que je m’y attendais, finalement. Ce second tome de la tétralogie des origines ne livre pas beaucoup de nouveaux éléments sur son background « petits hommes verts » mais reste tout de même un digne successeur au Château des millions d’années. Stéphane Przybylski nous propose encore une fois une aventure riche, documentée et passionnante à suivre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • mauriceandre Posté le 4 Mars 2018
              Salut les Babélionautes Il m'a fallut digérer cette lecture avant de pouvoir donner un avis, vous vous demandez pourquoi? Par ce que Stéphane Przybylski utilise une curieuse façon pour raconter ce qu'il a imaginé. Si vous voulez le lire il faudra vous accrochez, car le récit fait des bonds entre le passé, le présent et le futur sans vous avertir (a part les dates en début de paragraphe). Mais ne vous y trompez pas, ça vaut largement le détour, car même si l'époque ou se situe l'action est le deuxième conflit Mondial, Stéphane Przybylski y entremêle savamment de la Science Fiction. Je ne suis pas tout a fait d'accord avec l'avis donné par Apophis sur ce deuxième tome, certes il y a du sexe mais pas plus que dans beaucoup d'autres, le découpage en micro-paragraphes ajoute une dimension temporelle car c'est quand les personnages sont en situation de Stress que leur esprit s'échappe dans leur souvenirs pour mieux comprendre ce qui les y a menés. je vais faire une pause avant d'entamer le tome trois ;) :)
            • Seraphita Posté le 9 Juillet 2017
              La seconde guerre mondiale vient de commencer. Alors que le Führer progresse dans sa conquête de l’Europe, une arme secrète pourrait bien appuyer ses sombres desseins. Or, l’homme de main allemand qui l’a découverte a disparu. Quant à son assistant, un archéologue, il a été capturé par les anglais. Le Führer va dépêcher Outre-Manche des hommes d’expérience pour récupérer l’arme et les secrets qui y sont liés. Mais les anglais sont retors et quand des américains entrent dans la danse, les frontières entre les camps semblent se brouiller. D’autant qu’en toile de fond, plane une sourde menace venue de l’espace… Avec « Le Marteau de Thor », Stéphane Przybylski poursuit sa Tétralogie des Origines, après « Le Château des millions d’années ». Ce deuxième tome est tout aussi fascinant que le premier, mélangeant de façon atypique l’Histoire, les stratégies militaires, l’espionnage et quelques touches de science-fiction. Même si l’intrigue est passionnante, elle n’en demeure pas moins d’une grande complexité, tant les allers-retours incessants entre diverses périodes, parfois 30 ans, d’autres fois quelques jours ou quelques heures, obligent à une concentration et une présence accrue à la lecture. Un glossaire, des dates, schémas et cartes aident le lecteur à situer et mieux comprendre... La seconde guerre mondiale vient de commencer. Alors que le Führer progresse dans sa conquête de l’Europe, une arme secrète pourrait bien appuyer ses sombres desseins. Or, l’homme de main allemand qui l’a découverte a disparu. Quant à son assistant, un archéologue, il a été capturé par les anglais. Le Führer va dépêcher Outre-Manche des hommes d’expérience pour récupérer l’arme et les secrets qui y sont liés. Mais les anglais sont retors et quand des américains entrent dans la danse, les frontières entre les camps semblent se brouiller. D’autant qu’en toile de fond, plane une sourde menace venue de l’espace… Avec « Le Marteau de Thor », Stéphane Przybylski poursuit sa Tétralogie des Origines, après « Le Château des millions d’années ». Ce deuxième tome est tout aussi fascinant que le premier, mélangeant de façon atypique l’Histoire, les stratégies militaires, l’espionnage et quelques touches de science-fiction. Même si l’intrigue est passionnante, elle n’en demeure pas moins d’une grande complexité, tant les allers-retours incessants entre diverses périodes, parfois 30 ans, d’autres fois quelques jours ou quelques heures, obligent à une concentration et une présence accrue à la lecture. Un glossaire, des dates, schémas et cartes aident le lecteur à situer et mieux comprendre la période historique abordée. Ces informations en fin d’ouvrage ainsi que la bibliographie conséquente montrent combien l’auteur s’est documenté. Pour autant, ce n’est pas la grande Histoire qu’il va décrire mais bien plutôt les marges de celle-ci. Pour ce faire, il s’appuie sur des protagonistes qui vont porter son intrigue : on retrouve ainsi Friedrich Saxhäuser, personnage ambigu et fascinant déjà au cœur du premier tome et d’autres personnages qui gravitent dans son sillage, attirés par le pouvoir, le mystère, l’emprise sur l’autre. La touche de science-fiction reste ténue, peut-être trop d’ailleurs. Une menace venue d’ailleurs plane, une conspiration s’ourdit en secret, mais la place tenue par cette présence invisible reste discrète. Quoique le final laisse présager une présence à venir plus tangible et plus effrayante aussi…
              Lire la suite
              En lire moins
            • RachelFleurotte Posté le 11 Juin 2017
              Après avoir lu le tome 1 assez rapidement, je n'avais qu'une envie, me plonger dans la suite, ce qui n'a pas traîné. La structure qui ne cesse d'alterner les époques et les personnages m'a moins gênée que dans le premier tome, je m'y étais habituée et j'ai très vite retrouvé les personnages que j'appréciais, dans la suite de leurs aventures. J'ai été surprise par certains événements, que je n'avais pas vus venir, et qui prouvent le talent de l'auteur. Au niveau de l'histoire, elle est dans la continuité du tome 1, et la fin laisse présager de nouveaux événements. A la fin de ma lecture, je n'avais qu'une hâte, poursuivre par le tome 3.

            Ils en parlent

            « Le Marteau de Thor est un deuxième roman foisonnant de bonnes idées, qui ne lésine pas sur l’action et qui développe une sacrée galerie de personnages, ce n’est rien de moins qu’un de coup de cœur supplémentaire pour la narration produite par Stéphane Przybylski, ce qui justifie pleinement d’attaquer dès que possible les tomes 3 et 4 de cette saga. »
            Le Bibliocosme

            « Ce deuxième volume emporte le lecteur d’Allemagne en Grande-Bretagne, d’une époque à l’autre sans jamais le perdre. Stéphane Przybylski manipule l’Histoire pour y introduire ses extraterrestres. »
            Mes imaginaires

            « Le sujet exposé est passionnant, l’auteur le maîtrise et le fait partager de fort belle manière. Le lecteur ne peut qu’être captivé par La Tétralogie des Origines, un cycle français qui fait preuve d’une grande ambition. Et on ne peut que se féliciter qu’il tienne toutes ses promesses. » La Yozone

            « À la sortie des presque 500 pages du livre (lu d’une traite), on a hâte de découvrir la suite. Osons le dire : Stéphane Przybylski a livré ici un très bon roman de littérature populaire, ce n’est pas un mince compliment. »
            Sylvain Bonnet, ActuSF

            « Coup de cœur et coup de chapeau, hâte, et même plus que hâte de lire la suite, car il s’agit là de l’une de ces œuvres qui vous pousse encore et toujours à lire toujours plus. Un roman qui me donne du baume au cœur, qui vous stimule et je ne peux que vous conseiller une chose : lisez-le, vous ne le regretterez pas, foi de Savanturier ! »
            Le chasseur de chimères, Merveilleux scientifique un blog
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com