RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Massacre des innocents

            Pocket
            EAN : 9782266236683
            Code sériel : 15449
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Le Massacre des innocents

            Date de parution : 11/09/2014
            Au sommet de la tour Eiffel, un policier massacre 193 personnes. À Bordeaux, un enseignant fait feu sur ses propres élèves. Plus au sud, une championne de tir à l'arc prend sa famille pour cible...
            Virus, secte, terrorisme, maladie contagieuse ? Les tueries se multiplient sans que le commissaire Mallock et son...
            Au sommet de la tour Eiffel, un policier massacre 193 personnes. À Bordeaux, un enseignant fait feu sur ses propres élèves. Plus au sud, une championne de tir à l'arc prend sa famille pour cible...
            Virus, secte, terrorisme, maladie contagieuse ? Les tueries se multiplient sans que le commissaire Mallock et son équipe ne parviennent à établir le moindre lien entre les différents forcenés. À chaque instant, un voisin, un passant peut devenir un monstre en puissance...
            Dans une atmosphère de fin des temps, Mallock enquête, désespérant de parvenir à mettre un terme au massacre des innocent.

            « Des enquêtes serrées, complexes, teintées d'un côté maléfique, stupéfiantes d'imagination et de sagacité. » J.-C. Vantroyen – Le Soir (Belgique)

            Nouvelle édition revue par l'auteur

             
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266236683
            Code sériel : 15449
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 544
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.90 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • lyoko Posté le 3 Janvier 2019
              Et bien voilà ce troisième opus sera loin d'être mon préféré. J'aime toujours ce gros ours de commissaire Mallock, sa façon de voir les choses, sa cuisine rustique mais qui fait baver d'envie et son relationnel avec son équipe. Mais malheureusement j'ai trouvé cet épisode un peu trop , un peu trop de tout, et donc manquant fortement de réalisme. Même si la part fantastique de cette série est omniprésente. On ne peut pas toujours faire l'unanimité, mais il faut quand même reconnaître que j'ai quand même pris énormément de plaisir a lire ce roman.
            • tchouk-tchouk-nougat Posté le 13 Septembre 2016
              Il y a quelques temps déjà j'avais gagné à une masse critique "les larmes de pancrace" (le tome 4 des enquêtes d'Amédée Mallock). Je l'avais tellement aimé que je l'avais fait lire à tout le monde et pour réitérer le plaisir de la lecture je m'étais procuré cet autre tome "Le massacre des innocents". Chaque tome pouvant se lire totalement indépendamment ce n'étais guère gênant de lire le tome 4 puis d'avoir sous la main le tome 2. Nous retrouvons donc notre commissaire bourru sur une nouvelle enquête, ma foi, assez surprenante. Nous avons effectivement le droit à une envergure nationale avec tuerie à gogo et panique à tous les coins de rue. cela commence par un massacre à la tour Eiffel, puis c'est un professeur qui tue tous ses élèves et ainsi de suite. Un livre que j'ai trouvé particulièrement glauque surtout par la description des scènes de massacre toutes violentes et obscènes. C'était un peu trop peut être. Mais ça doit faire l'effet recherche je suppose : dérangeant et froid dans le dos. Seulement je ne raffole pas vraiment de ses détails qui se répète en plus régulièrement dans le livre vu que les horreurs vont se poursuivre jusqu'à la fin. En... Il y a quelques temps déjà j'avais gagné à une masse critique "les larmes de pancrace" (le tome 4 des enquêtes d'Amédée Mallock). Je l'avais tellement aimé que je l'avais fait lire à tout le monde et pour réitérer le plaisir de la lecture je m'étais procuré cet autre tome "Le massacre des innocents". Chaque tome pouvant se lire totalement indépendamment ce n'étais guère gênant de lire le tome 4 puis d'avoir sous la main le tome 2. Nous retrouvons donc notre commissaire bourru sur une nouvelle enquête, ma foi, assez surprenante. Nous avons effectivement le droit à une envergure nationale avec tuerie à gogo et panique à tous les coins de rue. cela commence par un massacre à la tour Eiffel, puis c'est un professeur qui tue tous ses élèves et ainsi de suite. Un livre que j'ai trouvé particulièrement glauque surtout par la description des scènes de massacre toutes violentes et obscènes. C'était un peu trop peut être. Mais ça doit faire l'effet recherche je suppose : dérangeant et froid dans le dos. Seulement je ne raffole pas vraiment de ses détails qui se répète en plus régulièrement dans le livre vu que les horreurs vont se poursuivre jusqu'à la fin. En plus de ce fait j'ai trouvé l'enquête beaucoup moins bien distillé que pour les larmes de Pancrace. L'enquête piétine pendant très longtemps, entrainant une certaine routine dans une bonne moitié du livre. Le fait que l'enquête avance par bond grâce aux révélations un peu mystiques de Mallock qui n'arrête pas de s'alcooliser et de se droguer à l'opium ne m'a pas toujours convaincu. L'écriture est toujours de très bon niveau, plutôt littéraire et avec quelques envolés poétiques. Attention il y a parfois quelques coquilles. Le sujet est très documenté, peut être un peu de trop. Comprenez que parfois l'auteur nous balance des paragraphes très techniques pleins d'acronymes et de noms scientifiques. Nous on n'y comprend pas toujours grand chose et on a juste l'impression que c'est là pour faire joli et ramener sa science! ^^
              Lire la suite
              En lire moins
            • cannibalector Posté le 31 Mars 2016
              Des meurtres de masse se propagent de plus en plus vite à travers toute la France; le commandant Mallock s'aperçoit vite que ces tueurs sont contaminés par un poison qui leur inocule cette rage meurtrière. Deuxième opus des " chroniques barbares", on retrouve Mallock, toujours" gros ours mal léché au coeur tendre", à l'instinct hyperdeveloppé aidé par quelques substances chimiques prohibées. Mallock, baroque?Rock?Toc? Roman surchargée comme la cathédrale de Tolède : trop de tout. Trop de morts ( on approche 500 si j'ai bien compté), trop de ( faux) rebondissements, trop de détails inutiles, trop de phrases amphigouriques. Oui mais tout cela est volontaire et plutôt bien maitrisé, on est forcément touché par notre commandant; ses doutes, ses pleurs ses espoirs. Comme dans son premier livre l'auteur Mallock a une liberté d'idée qui fait du bien dans ce monde aseptisé. Et puis, il y a le thème du fils omniprésent dans tout le roman: fils rédempteur, fils, seul lien d'amour? J'ai pas tout compris ( j'ai perdu les fil(s)). Mallock a assurémént une voix discordante dans le polar actuel. Le réalisme, la vraisemblance ne sont pas ses objectifs, mais alors quels sont-ils? J'ai pas encore trouvé. J'en relirai un troisième pour essayer de comprendre.
            • Bruno19 Posté le 7 Mars 2016
              Après avoir découvert le commissaire dans sa 4ème enquête " Les larmes de Pancrace" puis rencontré son auteur et repris au début en lisant la réédition de sa première enquête réécrite "Les visages de Dieu" (voir les critiques de ces deux titres sur ce blog), voici la réécriture de la deuxième enquête du commissaire. Comme l'avait annoncé l'auteur, chaque enquête est différente sur son style, son contenu. Ici pas de piste "mystique" ou à-priori surnaturelle (même si à chaque fois l'affaire se conclue de façon cartésienne), le tueur est un simple sérial killer. Par contre un sérial killer tout aussi complexe que les autres méchants des enquêtes du commissaire. Et les passages "de son point de vue" qui nous permettent à nous lecteurs de voire l'affaire sous un autre angle, sont eux aussi très bien construits pour ne pas trop nous en dire. Mallock, lui, continu à mener ses enquêtes comme d'habitude, avec l'aide de rêves psychédéliques générés par des substances illégales. Et comme pour le précédent, la réécriture pêche par cette tentation (à laquelle il cède) de l'auteur à nous annoncer que tel lieu ou tel personnage va revenir plus tard (par exemple que l'on boit une covée de "pancrasse" sans savoir... Après avoir découvert le commissaire dans sa 4ème enquête " Les larmes de Pancrace" puis rencontré son auteur et repris au début en lisant la réédition de sa première enquête réécrite "Les visages de Dieu" (voir les critiques de ces deux titres sur ce blog), voici la réécriture de la deuxième enquête du commissaire. Comme l'avait annoncé l'auteur, chaque enquête est différente sur son style, son contenu. Ici pas de piste "mystique" ou à-priori surnaturelle (même si à chaque fois l'affaire se conclue de façon cartésienne), le tueur est un simple sérial killer. Par contre un sérial killer tout aussi complexe que les autres méchants des enquêtes du commissaire. Et les passages "de son point de vue" qui nous permettent à nous lecteurs de voire l'affaire sous un autre angle, sont eux aussi très bien construits pour ne pas trop nous en dire. Mallock, lui, continu à mener ses enquêtes comme d'habitude, avec l'aide de rêves psychédéliques générés par des substances illégales. Et comme pour le précédent, la réécriture pêche par cette tentation (à laquelle il cède) de l'auteur à nous annoncer que tel lieu ou tel personnage va revenir plus tard (par exemple que l'on boit une covée de "pancrasse" sans savoir qu'il va être amené à enquêter sur la propriété vinicole plus tard). Hormis ce reproche, le roman est une fois de plus réussi avec une bonne intrigue.
              Lire la suite
              En lire moins
            • emilym Posté le 6 Novembre 2015
              L'intrigue n"est pas mal du tout, les personnages sont attachants mais alors l'écriture de Mallock... Pour moi Mallock "s'écoute écrire" comme certains s'écoutent parler et ça c'est insupportable. Dommage. Je ne lirai pas les autres...
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.