Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266193481
Code sériel : 10263
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Le Monde perdu

Patrick BERTHON (Traducteur)
Date de parution : 24/12/2008

Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d’attractions devenu incontrôlable, l’extinction semblait définitive. Le professeur Levine, pourtant, n’en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral...

Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d’attractions devenu incontrôlable, l’extinction semblait définitive. Le professeur Levine, pourtant, n’en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral du Costa Rica, l’incite même à se rendre sur place. Et l’hypothèse d’un second site, gardé secret par les généticiens d’InGen, prend tout son sens : un site B, un monde perdu. Pour Levine, la tentation est irrésistible…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266193481
Code sériel : 10263
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gwenaweb Posté le 27 Mai 2020
    Le monde perdu est une juste suite à Jurrasic Park, même si, comme pour le film, il y a des choses réchauffées. On repart sur une île avec des méchants dinos, on manque de se faire tuer et Ian Malcolm est cloué au lit avec la jambe en miettes. Mis à part ça, on a une très agréable histoire, très cinématographique, qui se laisse suivre sans difficulté. Elle regorge d'action et de suspens, ça ne s'arrête jamais. Ca rend cette lecture un peu addictive, une fois qu'on est dedans. Cette histoire n'est pas grandiose, mais j'ai passé un excellent moment à refaire vivre mon jeune moi-même, qui peut citer le film de mémoire, tellement je l'ai visionné. Et la scène de l'espèce de caravane qui se fait malmener par les T-rex est absolument mémorable, aussi bien dans le film que dans le livre. J'en ai fini avec les livres du Parc, et je referme cette petite parenthèse "enfance".
  • Lydls Posté le 1 Mai 2020
    Quel plaisir de retrouver l'univers de Jurassic Park ! Beaucoup plus d'action dans ce second opus, moins de réflexion... qui le rende moins bon effectivement, quelques longueurs, quelques facilités. Mais M. Crichton sait jouer avec nos nerfs ! Et puis y'a des dinosaures :)
  • Maeglin Posté le 15 Mars 2020
    J’avais à peine remis Jurassic Park dans son rayon que je me suis jeté sur Le Monde Perdu. Cette fois-ci, nul parc à thème, du moins, pas au stade final. Sur Isla Sorna, sœur d’Isla Ñublar qui avait accueilli la lubie achevée de John Hammond, toujours au large du Costa Rica, on découvre un monde perdu que n’aurait pas renié Arthur Conan Doyle. Les dinosaures y vivent en liberté et la vie semble trouver son équilibre. Les installations humaines qui subsistent sont à l’état de ruine et cette île survit dans le plus grand secret ; Hammond le garde jalousement. Cependant, les choses changent lorsque des gens sont blessés sur le continent par de drôles de lézards verts bipèdes très agressifs. Cette affaire arrive aux oreilles de Ian Malcolm, jadis témoin de l’échec du projet d’InGen et de la catastrophe engendrée. Malgré lui, il se trouve embarqué dans cette nouvelle aventure au côté d’une équipe éclectique qui finit par poser le pied sur Sorna. Ils débarquent alors dans un monde où l’Homme ne peut plus prétendre être au sommet d’une quelconque chaîne alimentaire. Au contraire, il est tout en bas, et ceux qui se trouvent au-dessus sont terriblement équipés. Là encore, le suspens... J’avais à peine remis Jurassic Park dans son rayon que je me suis jeté sur Le Monde Perdu. Cette fois-ci, nul parc à thème, du moins, pas au stade final. Sur Isla Sorna, sœur d’Isla Ñublar qui avait accueilli la lubie achevée de John Hammond, toujours au large du Costa Rica, on découvre un monde perdu que n’aurait pas renié Arthur Conan Doyle. Les dinosaures y vivent en liberté et la vie semble trouver son équilibre. Les installations humaines qui subsistent sont à l’état de ruine et cette île survit dans le plus grand secret ; Hammond le garde jalousement. Cependant, les choses changent lorsque des gens sont blessés sur le continent par de drôles de lézards verts bipèdes très agressifs. Cette affaire arrive aux oreilles de Ian Malcolm, jadis témoin de l’échec du projet d’InGen et de la catastrophe engendrée. Malgré lui, il se trouve embarqué dans cette nouvelle aventure au côté d’une équipe éclectique qui finit par poser le pied sur Sorna. Ils débarquent alors dans un monde où l’Homme ne peut plus prétendre être au sommet d’une quelconque chaîne alimentaire. Au contraire, il est tout en bas, et ceux qui se trouvent au-dessus sont terriblement équipés. Là encore, le suspens nous tient en haleine jusqu’au bout. Si j’ai trouvé ce livre moins captivant que le premier, il n’en reste pas moins excellent. Impossible de s’y ennuyer, il s’y passe toujours quelque chose et les personnages sont fort intéressants. Même les dinosaures, qui se révèlent parfois dotés de bien étranges capacités au hasard des mélanges d’ADN. Je ne peux que vous le conseiller comme une suite logique de Jurassic Park, même si je pense qu’on peut aussi le lire seul, rien qu’en connaissant les grandes lignes de l’histoire du premier, et l’apprécier tout autant, voire plus. Si vous avez vu le film qui en est inspiré, ne vous attendez pas à retrouver les mêmes choses, car les deux sont très différents. La seule chose que vous retrouverez avec une quasi-certitude, c’est Ian Malcolm, car le portrait qu’en a dressé Jeff Goldblum est excellent.
    Lire la suite
    En lire moins
  • delphineleroy63 Posté le 8 Mars 2020
    Résumé : 1995. Depuis plusieurs mois, sur les côtes du Costa Rica, des évènements bizarres se produisent : des cadavres d'animaux ressemblant à de gros lézards s'échouent sur les plages ; ces derniers sont tout de suite brûlés par l'armée qui craint une pandémie. En effet, une forme étrange d'encéphalite semble en augmentation sur le littoral... Richard Levine, un riche et célèbre paléontologue, est persuadé de l'existence d'un monde perdu dans lequel évolueraient des espèces censées être disparues depuis plusieurs millions d'années : les dinosaures. Ses recherches vont se concentrer sur un chapelet d'îles et l'une d'elles, Isla Sorna ou "Site B", va se révéler être sa prochaine destination... Il va organiser une expédition et y convier d'autres scientifiques notamment le célèbre mathématicien Ian Malcolm qui lui, six ans auparavant, a vécu une expérience traumatisante sur Isla Nublar, une île voisine de Isla Sorna. Des généticiens avaient réussi à récréer des dinosaures qui devaient servir d'attractions pour un parc mais l'ouverture de celui-ci n'avait pas eu lieu à cause d'un sabotage suivi de la mort de plusieurs personnes... Une fois que Levine a définitivement localisé le site tant recherché, il s'y rend finalement par ses propres moyens seulement accompagné d'un guide mal préparé... Sur... Résumé : 1995. Depuis plusieurs mois, sur les côtes du Costa Rica, des évènements bizarres se produisent : des cadavres d'animaux ressemblant à de gros lézards s'échouent sur les plages ; ces derniers sont tout de suite brûlés par l'armée qui craint une pandémie. En effet, une forme étrange d'encéphalite semble en augmentation sur le littoral... Richard Levine, un riche et célèbre paléontologue, est persuadé de l'existence d'un monde perdu dans lequel évolueraient des espèces censées être disparues depuis plusieurs millions d'années : les dinosaures. Ses recherches vont se concentrer sur un chapelet d'îles et l'une d'elles, Isla Sorna ou "Site B", va se révéler être sa prochaine destination... Il va organiser une expédition et y convier d'autres scientifiques notamment le célèbre mathématicien Ian Malcolm qui lui, six ans auparavant, a vécu une expérience traumatisante sur Isla Nublar, une île voisine de Isla Sorna. Des généticiens avaient réussi à récréer des dinosaures qui devaient servir d'attractions pour un parc mais l'ouverture de celui-ci n'avait pas eu lieu à cause d'un sabotage suivi de la mort de plusieurs personnes... Une fois que Levine a définitivement localisé le site tant recherché, il s'y rend finalement par ses propres moyens seulement accompagné d'un guide mal préparé... Sur place, les évènements se précipitent et les deux hommes se retrouvent rapidement en danger... Ian Malcolm et d'autres personnes partent alors pour une expédition de secours durant laquelle les dinosaures ne seront pas les seuls obstacles qu'ils vont rencontrer sur l'île... Arriveront-ils à en réchapper ? Mon avis : Voilà plus de dix ans que j'avais ce livre dans ma PAL et, malgré le fait que je sois une grande fan de l'univers "Jurassic Park", je ne l'avais pas encore lu... C'est maintenant chose faite et je peux dire que j'ai été pleinement satisfaite de ma lecture qui m'a plongé dans ce monde qui me fascine tant. Première chose : oubliez le film. Même si la trame reste à peu près similaire (une expédition de sauvetage sur une île peuplée de dinosaures), le roman de Michael Crichton présente beaucoup de différences avec l'oeuvre de Spielberg. D'abord, Ian Malcolm me paraît avoir un rôle secondaire dans le livre mais cela est sans doute dû au fait que d'autres personnages occupent une place importante dans l'histoire comme Doc Thorne et Richard Levine. A noter que ces deux-là n'existent pas dans le film du coup Malcolm en devient le protagoniste principal. Ceci dit, dans les deux cas, Malcolm est un personnage intéressant dont j'apprécie l'excentricité et la véracité des propos. Dans le roman, on retrouve les personnages féminins de Sarah Harding et la jeune Kelly mais on découvre que leurs liens avec Malcolm sont complètement différents de ceux du film. Cependant, elles gardent certaines qualités comme l'intelligence et le courage. En ce qui concerne Richard Levine, j'ai trouvé ce personnage agaçant et égoïste ; il est tellement passionné qu'il en devient inconscient. Par contre il faut reconnaître qu'il possède pas mal de connaissances... J'ai beaucoup aimé l'intrigue, les angoissantes confrontations avec les dinosaures, mais également le retour de cet enfoiré de Dodgson qui, décidément, ne lâche pas le steak pour s'approprier les dinosaures créés par InGen. Pour donner mon point de vue global, outre le côté passionnant d'une histoire qui nous tient en haleine, on retrouve encore une fois une morale sur le comportement néfaste de l'homme sur la nature notamment son côté destructeur. D'ailleurs, il me semble important de souligner que l'homme est responsable du début de la 6ème grande extinction (la 5ème étant celle des dinosaures) : de nombreuses espèces animales ont disparu et d'autres sont vouées à disparaître par sa faute... Une question se pose alors : l'homme est-il finalement voué à s'autodétruire ? Bref, ce livre est à la fois divertissant mais il nous également à réfléchir sur la nature humaine. Je recommande vivement mais n'oubliez pas de lire "Jurassic Park" avant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Livrepassion16 Posté le 27 Avril 2019
    Beaucoup mieux que les films ! L'aspect scientifique est intéressant, ça pourrait être crédible ....
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.