RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Monde perdu

            Pocket
            EAN : 9782266193481
            Code sériel : 10263
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 480
            Format : 108 x 177 mm
            Le Monde perdu

            Patrick BERTHON (Traducteur)
            Date de parution : 24/12/2008

            Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d’attractions devenu incontrôlable, l’extinction semblait définitive. Le professeur Levine, pourtant, n’en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral...

            Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d’attractions devenu incontrôlable, l’extinction semblait définitive. Le professeur Levine, pourtant, n’en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral du Costa Rica, l’incite même à se rendre sur place. Et l’hypothèse d’un second site, gardé secret par les généticiens d’InGen, prend tout son sens : un site B, un monde perdu. Pour Levine, la tentation est irrésistible…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266193481
            Code sériel : 10263
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 480
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            7.50 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Livrepassion16 Posté le 27 Avril 2019
              Beaucoup mieux que les films ! L'aspect scientifique est intéressant, ça pourrait être crédible ....
            • Mariloup Posté le 16 Août 2018
              Je suis une méga fan de Jurassic Park et les dinosaures me fascinent depuis toute petite. Je connais par cœur les films et je peux les revoir encore et encore sans m'en lasser. Comme pour le premier tome, ce fut une relecture. J'avais lu la duologie quand je devais bien avoir 12 ans. Je me rappelle avoir bien aimé mais clairement pas tout compris. Entre hier et aujourd'hui, ce n'est pas le même recul, la même compréhension, la même maturité aussi. Le projet Jurassic Park a été un échec total et beaucoup de monde y a perdu la vie. Tout s'est écroulé en quelques jours et l'île a dû être détruite totalement, les dinosaures avec. Il existe pourtant un second site appelé Site B sur une autre île proche du Costa Rica, Isla Sorna où résident de nombreux secrets et surtout des secrets bien noirs. Et des dinosaures ont été libéré et ont prospéré depuis 4 ans. L'existence de ces animaux était cachée jusqu'alors mais il y a eu des failles, des preuves qui ont mis la puce à l'oreille de quelques scientifiques comme Richard Levine, un paléontologue et Lewis Dodgson, qui ne cherche, lui, que le profit. Embarqués dans... Je suis une méga fan de Jurassic Park et les dinosaures me fascinent depuis toute petite. Je connais par cœur les films et je peux les revoir encore et encore sans m'en lasser. Comme pour le premier tome, ce fut une relecture. J'avais lu la duologie quand je devais bien avoir 12 ans. Je me rappelle avoir bien aimé mais clairement pas tout compris. Entre hier et aujourd'hui, ce n'est pas le même recul, la même compréhension, la même maturité aussi. Le projet Jurassic Park a été un échec total et beaucoup de monde y a perdu la vie. Tout s'est écroulé en quelques jours et l'île a dû être détruite totalement, les dinosaures avec. Il existe pourtant un second site appelé Site B sur une autre île proche du Costa Rica, Isla Sorna où résident de nombreux secrets et surtout des secrets bien noirs. Et des dinosaures ont été libéré et ont prospéré depuis 4 ans. L'existence de ces animaux était cachée jusqu'alors mais il y a eu des failles, des preuves qui ont mis la puce à l'oreille de quelques scientifiques comme Richard Levine, un paléontologue et Lewis Dodgson, qui ne cherche, lui, que le profit. Embarqués dans une aventure qui les dépasse, l'équipe de Levine composée de Ian Malcolm, Sarah Harding, Jack Thorne, Eddie Carr, Arby et Kelly, va essayer de comprendre le comportement des dinosaures, comment ils ont pu survivre, pourquoi il y a un déclin et empêcher les hommes qui veulent profiter de l'île et de ses habitants. Les personnages sont plutôt tous différents de ceux dans le film. Un peu déçue pour le personnage de Malcolm. Il est bien trop sérieux, il m'a manqué son humour et ses répliques bien senties. Sarah est plutôt égale à elle-même, une femme de terrain, admirable et très intelligente. Eddie est un jeune homme qui n'avait pas vraiment sa place dans le roman. Thorne est un professeur très intéressant, quasiment un leader. Levine est un scientifique passionné, bien trop passionné. Je l'ai trouvé têtu, très téméraire et limite, il aurait aimé vivre sur l'île! Arby et Kelly sont les deux enfants du groupe, des enfants extrêmement intelligents qui apportent de la fraîcheur, un air de jeunesse. Dodgson est un homme bien détestable et il méritait bien son sort. Pour ce qui est des dinosaures, j'ai été servie! On retrouve les fameux Raptors, les Tyrannosaures, les Stégosaures, les Tricératops, les Compsys, les Apatosaures et cie. Et la nouveauté (par rapport au film), c'est qu'il y a des Carnotaures et ce qu'ils sont capables de faire est énorme! Le côté scientifique (biologie, chimie, génétique, écologie...) est vraiment bien mis en avant. On ne peut que réfléchir, essayer de comprendre et pour le coup, ce roman (comme pour le premier) est très d'actualité (la dénonciation de certains projets dangereux, l'évolution de la génétique, l'écologie...). Le premier film et le premier roman ont beaucoup en commun, le film est assez fidèle alors que le second film et le second livre n'ont quasiment rien à avoir, mis à part quelques répliques mot pour mot, quelques idées (l'attaque des Tyrannosaures sur les caravanes, l'attaque des Compsognathus, le bébé T-Rex blessé...). Il y a énormément de narration, de descriptions. Le début était assez laborieux, je ne dirais pas que je me suis ennuyée mais c'était long d'attendre qu'on soit sur l'île. De l'action, il y en a et des moments assez durs, assez "gores" car évidemment, l'intrigue se déroule dans un monde hostile à l'homme avec bien des prédateurs. Une seconde lecture bénéfique puisque j'ai bien mieux compris l'aspect scientifique et je me suis régalée à redécouvrir l'histoire surtout qu'elle est très différente du film et donc je n'étais préparée à rien, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre. Je recommande vivement cette saga pour tous les amoureux des dinosaures, de la nature, pour les fans des films également qui auraient envie de comparer les deux supports.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Wyoming Posté le 6 Mai 2018
              Dans la même veine que son prédécesseur, "Le parc jurassique", avec peut-être encore davantage de précisions scientifiques et toujours palpitantes aventures écrites à l'américaine, mais j'aime.
            • Syl1984 Posté le 10 Septembre 2017
              La digne de suite de Jurassic Park, bien plus digne que le film du même nom qui pour moi était une véritable catastrophe. Ici on retrouve le dr Ian Malcolm qui va de nouveau s'embarquer pour une île remplie de dinosaures, non loin du Jurassic Park d'origine. Cette suite permet de répondre à des questions intéressantes qui permettent de développer davantage l'intrigue autour des fameux dinosaures : 1) Les naissances sont-elles aussi faciles qu'on le pense à Jurassic Park? 2) Qu'est-il advenu de la fameuse entreprise qui avait poussé Nedry à voler des embryons dans le 1er volet et qui avait provoqué involontairement la chute de Jurassic Park? 3) Qu'adviendrait-il de ces animaux dans un milieu plus naturel ? Ce livre mêle à la fois de vraies réflexions philosophiques, scientifiques et de vrais moments rythmés plein d'action. On a tout de même un petit goût de déjà vu certaines fois. En tout cas une chose est sûre, Michael Crichton sait tenir son public en haleine.
            • grm-uzik Posté le 28 Novembre 2016
              Résumé de quatrième de couverture : Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d’attractions devenu incontrôlable, l’extinction semblait définitive. Le professeur Levine, pourtant, n’en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral du Costa Rica, l’incite même à se rendre sur place. Et l’hypothèse d’un second site, gardé secret par les généticiens d’InGen, prend tout son sens : un site B, un monde perdu. Pour Levine, la tentation est irrésistible… Les dinosaures m’ont fasciné très jeune. "Jurassic Park" avait fait naître dans mon imaginaire la possibilité de les voir vivre à nouveau. Comme beaucoup de monde, j’ai vécu ce rêve au cinéma en découvrant le film de Steven Spielberg il y a maintenant, plus de 20 ans... C’est cette suite, intitulée "Le monde perdu", qui est au centre de ma critique. C’est avec un immense plaisir non feint que je me suis plongé à nouveau dans ce monde perdu il y a déjà plusieurs mois. Me retrouver immerger sur une île sauvage peuplée de dinosaures, laissait présager de nouvelles aventures intenses en émotion. Le premier opus présentait une succession... Résumé de quatrième de couverture : Il y a six ans, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe en même temps que le projet Jurassic Park. Avec la destruction de ce gigantesque parc d’attractions devenu incontrôlable, l’extinction semblait définitive. Le professeur Levine, pourtant, n’en croit rien. La présence de lézards singuliers, signalés sur le littoral du Costa Rica, l’incite même à se rendre sur place. Et l’hypothèse d’un second site, gardé secret par les généticiens d’InGen, prend tout son sens : un site B, un monde perdu. Pour Levine, la tentation est irrésistible… Les dinosaures m’ont fasciné très jeune. "Jurassic Park" avait fait naître dans mon imaginaire la possibilité de les voir vivre à nouveau. Comme beaucoup de monde, j’ai vécu ce rêve au cinéma en découvrant le film de Steven Spielberg il y a maintenant, plus de 20 ans... C’est cette suite, intitulée "Le monde perdu", qui est au centre de ma critique. C’est avec un immense plaisir non feint que je me suis plongé à nouveau dans ce monde perdu il y a déjà plusieurs mois. Me retrouver immerger sur une île sauvage peuplée de dinosaures, laissait présager de nouvelles aventures intenses en émotion. Le premier opus présentait une succession dense d’événements qui ne laissait jamais le temps de reprendre son souffle. Je n’en attendais pas moins de cette suite. Le style simple de Michael Crichton permet de rendre accessible cette histoire à un public très large. La recette utilisée se rapproche de celle précédemment usitée. Un petit groupe de personnes aux profils très différents se trouve lancer dans une quête de survie dans un milieu clos rempli de dinosaures peu amicaux. Le mathématicien, Ian Malcom, sert de lien entre les deux romans. J’ai été ravi car il s’agissait de mon personnage préféré. Ses réflexions sur la théorie du Chaos prennent d’ailleurs ici tout son sens. Nous retrouvons également un duo d’enfants et un groupe d’adultes qui ne sont pas tous spécialistes de ces monstres du passé. Évidemment, l’effet de surprise et d’émerveillement de "Jurassic Park" a un petit peu disparu. Il s’agit d’une suite donc certains codes et certains fonctionnements nous sont déjà connus. Ce qui pourrait être perçu comme un bémol devient un aspect positif dans le sens où l’entrée dans le vif du sujet se fait rapidement. Le regretté auteur arrivait à construire une trame dense dans laquelle navigue un grand nombre de personnages aux intérêts et philosophies très différents. Cela permet de ressentir des sentiments très variés à leurs égards. Certains nous sont sympathiques, d’autres nous impressionnent. Parfois, ils nous inquiètent, nous irritent ou nous touchent. Bref, le casting est totalement réussi. Concernant la trame, elle est classique dans ses grandes lignes. La situation s’aggrave au fur et à mesure des pages, générant chez le lecteur une curiosité forte. Crichton ne se gênait pas de faire disparaître certains des gentils de ses histoires. Cette liberté fait que la lecture maintient toujours sous tension. Bien entendu, on pourrait trouver que "Le monde perdu" est une pâle copie de "Jurassic Park". Je ne peux pas l’infirmer dans le sens où les ressemblances sont évidentes entre les deux épisodes. Malgré tout le plat est à nouveau bien cuisiné et c’est avec appétit que je l’ai dégusté de la première à la toute dernière page. Pour conclure, "Le monde perdu" est une suite de qualité qui permet aux adeptes de "Jurassic Park" de se plonger une nouvelle fois au milieu des dinosaures. Le suspense est présent tout au long de la lecture. Cette dernière est intense et ne nous laisse pas indemne. A chaque fin de chapitre, je n’avais qu’une envie : me lancer dans le suivant... Je conseille très fortement ce pur petit bijou Crichtonien aux adeptes d’aventure.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.