Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266186742
Code sériel : 13872
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Le Montespan

Date de parution : 05/03/2009

Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari. C’était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan…

Passionnément amoureux de...

Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari. C’était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan…

Passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Il orna son carrosse de cornes gigantesques, entreprit de mener une guerre impitoyable contre celui qui profanait une union si parfaite, et poursuivit de sa haine l’homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266186742
Code sériel : 13872
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Un tableau débridé, hallucinant, hilarant et émouvant de l’envers du Grand Siècle. »

Joëlle Chevé ? ELLE

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • secondo Posté le 1 Novembre 2020
    Comme toujours avec Teulé nous voilà bibliotransportés dans un autre siècle, et ça crisse comme du sable ou plutôt ça glisse comme du beurre rance au fond des dents cariées dans une histoire d'amour déjantée et bien dégueulasse au temps du roi Soleil. C'est l 'histoire du pauvre perruqué "Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan, époux séparé quoique inséparable" et de sa femme La Françoise-Athénaïs, choisie par le roi pour être sa favorite. C'est l'histoire d'un cocufiage qui se revendique et s'assume (voir sur la couverture ces majestueuses cornes qui habillent carrosse et blason du marquis). Comme toujours le style est parfait pour se représenter les outrages et les dégringolades du marquis.
  • Lobelia_la_pirate Posté le 3 Octobre 2020
    Ce livre m’a … perturbé, car certe c’est un livre historique qui est assez réaliste et en même temps il paraît tellement éloigné de la réalité que je connais et que j’ai l’habitude de lire. Je n’avais jamais eu cette confusion dans un livre. Déjà pour être clair, j’ai beaucoup aimé ce livre, il parle d’une période qui m’intéresse énormément et d’un personnage que je ne connaissais pas du tout et pourtant la haine que j’ai pour sa femme est sans limite. En y réfléchissant, je me demande si je peux faire confiance à l’auteur pour la véracité historique, mais honnêtement je m’en fiche. L’histoire au final n’est pas si original que ça, une femme trompant son mari… dans les livres historiques on a un peu l’habitude. Ce qui rend le livre si original c’est dans un premier temps le personnage du Montespan et dans un deuxième temps le style d’écriture. Le personnage réagit toujours de manière extravagante et drôle à tout ce qui lui arrive, il prend sa situation en main et ne se laisse pas faire même face à un roi, même si ça le conduit à sa perte. Ce personnage est très audacieux pour un roman... Ce livre m’a … perturbé, car certe c’est un livre historique qui est assez réaliste et en même temps il paraît tellement éloigné de la réalité que je connais et que j’ai l’habitude de lire. Je n’avais jamais eu cette confusion dans un livre. Déjà pour être clair, j’ai beaucoup aimé ce livre, il parle d’une période qui m’intéresse énormément et d’un personnage que je ne connaissais pas du tout et pourtant la haine que j’ai pour sa femme est sans limite. En y réfléchissant, je me demande si je peux faire confiance à l’auteur pour la véracité historique, mais honnêtement je m’en fiche. L’histoire au final n’est pas si original que ça, une femme trompant son mari… dans les livres historiques on a un peu l’habitude. Ce qui rend le livre si original c’est dans un premier temps le personnage du Montespan et dans un deuxième temps le style d’écriture. Le personnage réagit toujours de manière extravagante et drôle à tout ce qui lui arrive, il prend sa situation en main et ne se laisse pas faire même face à un roi, même si ça le conduit à sa perte. Ce personnage est très audacieux pour un roman historique et surtout très original, ce qui, il faut bien l’avouer, est assez rare dans le genre (et pourtant j’adore ce genre). Dans ce livre on retrouve aussi un humour décapant mais parfois aussi assez… dégouttant, ce qui je pense ne plaira pas à tout le monde, mais qui je trouve donne un pu de légèreté à cette histoire. Une fois de plus, Jean Teulé à réussit à très agréablement me surprendre en mélangeant le sûblime et le grotesque pour obtenir un chef d’œuvre. J’ai un autre ivre historique de cette auteur dans ma PAL mais je ne pense qu’il y restera bien longtemps.
    Lire la suite
    En lire moins
  • nicokykkoduq Posté le 29 Septembre 2020
    Les favorites royales ont des destinées romanesques souvent exploitées, la Montespan parmi d'autres. Les maris cocus sont eux moins relatés. Pour la plupart, l'acceptation de l'adultère royal est une source de privilèges inépuisables. Il est donc croustillant de découvrir le Marquis de Montespan, cocu amoureux, malheureux et vindicatif. J'aime les récits sur ces personnages secondaires de l'histoire et cette lecture m'a conquise.
  • Meikarika Posté le 9 Septembre 2020
    C'est incroyable, à la limite de la stupidité, de vouer un tel culte d'amour à son épouse... Le marquis est attendrissant, pathétique au possible. Teulé a un humour incisif et l'art de la description breve mais explicite. J'adore.
  • bonyjulie71 Posté le 8 Septembre 2020
    Agréable à lire, j'ai bien ri.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.