Lisez! icon: Search engine
Archipoche
EAN : 9782377353934
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm

Le pays du nuage blanc

Jean-Marie ARGELES (Traducteur)
Date de parution : 16/01/2020
Une saga dans la grande tradition de Colleen McCullough et Tamara McKinley
« Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d’une réputation irréprochable. » Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l’aventure.
Un roman qui a déjà séduit plus de 100 000 exemplaires.
« Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d’une réputation irréprochable. »
Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l’aventure. Sur le bateau qui la mène au Pays du nuage blanc, elle fait...
« Église anglicane de Christchurch (Nouvelle-Zélande) recherche jeunes femmes honorables pour contracter mariage avec messieurs de notre paroisse bénéficiant tous d’une réputation irréprochable. »
Londres, 1852. Hélène, préceptrice, décide de répondre à cette annonce et de tenter l’aventure. Sur le bateau qui la mène au Pays du nuage blanc, elle fait la connaissance de Gyneira, une aristocrate désargentée promise à l’héritier d’un magnat de la laine. Ni l’une ni l’autre ne connaissent leur futur époux. Une nouvelle vie – pleine d’imprévus – commence pour les deux jeunes femmes, qu’une amitié indéfectible lie désormais…
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377353934
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 768
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • olympe16 Posté le 8 Septembre 2021
    Je lis très peu de roman historique et quand j'ai vu le nbre de pages j'ai eu peur mais celui-ci m'a happé dès les premières lignes. Peut être un peu de longueurs par ci par là mais franchement ça ne m'a pas dérangé plus que cela. Les personnages sont tous très attachants. Le seul "bémol" ce serait une fin peut être trop convenue et trop rapidement traitée. Je lirai la suite avec grand plaisir.
  • atouchofbluemarine Posté le 21 Juillet 2021
    Cette trilogie de Sarah Lark, je l’avais déjà croisée pas mal de fois en librairie et sur les réseaux. Il faut dire qu’avec des pavés de plus de 700 pages, une couverture enchanteresse qui invite au voyage et un pitch qui se déroule en Nouvelle-Zélande au 19ème siècle, il y a de quoi trouver des lectrices (ou lecteurs) enthousiastes. Pour ma part, j’ai eu la grande chance de trouver ces trois gros volumes dans une boite à livres en parfait état. Je remercie donc grandement la bonne âme qui a voulu faire de la place dans sa bibliothèque car j’ai tout simplement dévoré ce premier tome. La plume de Sarah Lark est addictive à souhait, plaisante et douce. Quant à l’intrigue, et bien elle s’étend sur plusieurs générations. C’est donc là une superbe fresque familiale que l’on dévore, le soleil plein des yeux et les romances de tous ces protagonistes dans le cœur. Tout débute avec deux demoiselles qui s’expatrient via le Dublin, un gros paquebot qui fait route depuis l’Angleterre vers la Nouvelle-Zélande. L’une rejoint un homme avec qui elle a échangé deux lettres, ce célibataire cherchant une douce demoiselle pour partager sa vie. N’ayant rien à perdre, Hélène répond... Cette trilogie de Sarah Lark, je l’avais déjà croisée pas mal de fois en librairie et sur les réseaux. Il faut dire qu’avec des pavés de plus de 700 pages, une couverture enchanteresse qui invite au voyage et un pitch qui se déroule en Nouvelle-Zélande au 19ème siècle, il y a de quoi trouver des lectrices (ou lecteurs) enthousiastes. Pour ma part, j’ai eu la grande chance de trouver ces trois gros volumes dans une boite à livres en parfait état. Je remercie donc grandement la bonne âme qui a voulu faire de la place dans sa bibliothèque car j’ai tout simplement dévoré ce premier tome. La plume de Sarah Lark est addictive à souhait, plaisante et douce. Quant à l’intrigue, et bien elle s’étend sur plusieurs générations. C’est donc là une superbe fresque familiale que l’on dévore, le soleil plein des yeux et les romances de tous ces protagonistes dans le cœur. Tout débute avec deux demoiselles qui s’expatrient via le Dublin, un gros paquebot qui fait route depuis l’Angleterre vers la Nouvelle-Zélande. L’une rejoint un homme avec qui elle a échangé deux lettres, ce célibataire cherchant une douce demoiselle pour partager sa vie. N’ayant rien à perdre, Hélène répond à l’annonce et se lance dans cette grande aventure. Elle n’a jamais vu son promis mais elle a hâte de découvrir ces nouvelles Terres et de trouver sa place dans ce monde. Gwyneira de son côté est une femme qui n’a pas sa langue dans sa poche, une cavalière intrépide qui se voit fiancée elle-aussi à un homme, mais pas de son plein gré. La voilà qui rencontre Hélène sur le Dublin, la naissance d’une nouvelle amitié. Je pourrais vous en parler pendant des heures et des heures de cette histoire tant il y en a des choses à raconter. En même temps, vu la période couverte, le nombre de personnages et de pages que comptent ce bouquin, il y a de quoi animer un club de lecture pendant 3 heures au moins 😊 Ce que j’ai adoré et qui mérite d’être souligné : la plume envoûtante et addictive qui nous berce dans cette histoire dont on ne veut pas sortir, le croisement des émigrés anglais qui cherchent à faire affaire via l’élevage de moutons et le commerce de la laine avec les maoris, tribus locales dont la culture a l’air pleine de traditions, les péripéties qui arrivent aux différents personnages que l’on suit pendant des années. Infidélité, haine familiale, travail acharné dans ces paysages idylliques, mariages, naissances, évolution de plusieurs générations mais aussi amitié, chercheurs d’ors, chiens de bergers, cavaliers, maison de passe, accidents et amoureux perdus puis retrouvés… voilà quelques mots-clés qui vous donneront un avant-goût de cette épopée trépidante. Nul doute que je vais (bientôt) attaquer la suite de cette trilogie. Il me tarde déjà de retrouver la plume de Sarah Lark et surtout de découvrir quels personnages nous allons suivre, et dans quel décor. La suite se concentre-t-elle directement sur les descendants de nos héros ? Ou bien l’autrice a-t-elle décidé de nous embarquer à un autre endroit, à une autre époque ? Je meurs d’envie de le découvrir !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mylea45 Posté le 20 Juillet 2021
    A travers ce roman, nous voici embarqué en Nouvelle-Zélande à travers la vie des ces femmes anglaises parties se marier à un colon inconnu, ces orphelines placées dans des familles de colons Vont-elles y découvrir l'amour ? Comment s'adapter dans ces grandes étendues ? On y découvre parallèlement les coutumes des maoris
  • MissOHara Posté le 23 Avril 2021
    Le premier tome de cette trilogie est un petit pavé très agréable à lire. On y suit les aventures de deux jeunes femmes anglaises parties tenter leur chance (en ce mariant bien sûr) en Nouvelle Zélande. L'histoire se déroule au 19eme siècle au début de la colonisation du pays de nuage blanc. D'un côté il y a Gwyneira une jeune femme noble rebelle qui choisi contre l'avis de ses parents d'épouser le fils d'un riche éleveur de moutons et de l'autre côté il y a Hélène une jeune professeur particulier au service d'une famille aisée qui en a marre de sa condition et qui décide de répondre à une annonce pour épouser des colons néo zélandais. Nous allons suivre leur (long très long) voyage en bateau puis le voyage a cheval ou a pieds pour rejoindre leurs époux. Puis leurs réactions face à leurs maris. Elles se lient d'amitié dans le bateau puis se soutiennent mutuellement.
  • Ju15lie Posté le 12 Janvier 2021
    Un livre qui raconte l'histoire de deux femmes à une époque qui n'est plus du tout la nôtre. Une histoire poignante qui est ponctuée de rebondissements. À chaque fin de chapitre l'auteur nous donne envie de commencer le prochain. Malgré le nombre de pages qui pourrait rebuter certains lecteurs, il se lit facilement. Je recommande ce livre à ceux qui ont envie de lire une histoire semée d'histoire, d'amour et de vie de famille.
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Archipoche

    Opération grands romans à petit prix chez Archipoche

    Nos 15 grands romans best-sellers à partir de 5,99€ ! De grandes auteures d'évasions étrangères comme Tamara Mckinley, Sarah Lark et Anna Jacobs. Nos chouchous de 2020 Kate McAlistair et Elisabet Benavent (adaptation en série, Valeria sur Netflix)

    Lire l'article