RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le portrait de Dorian Gray

            Pocket
            EAN : 9782266192699
            Code sériel : 6066
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 384
            Format : 108 x 177 mm
            Le portrait de Dorian Gray

            Michel ETIENNE (Traducteur), Daniel MORTIER (Préface, Traducteur)
            Date de parution : 06/01/2009

            Édition présentée et commentée par Daniel Mortier, professeur de littérature comparée à l'université de Rouen.

            « L'expression était d'une cruauté atroce. Là, son âme même, émergeant de la toile, le dévisageait et l'appelait à son tribunal. »
            Devant son portrait, œuvre d'un de ses amis, Dorian Gray, jeune homme d'une immense fortune...

            Édition présentée et commentée par Daniel Mortier, professeur de littérature comparée à l'université de Rouen.

            « L'expression était d'une cruauté atroce. Là, son âme même, émergeant de la toile, le dévisageait et l'appelait à son tribunal. »
            Devant son portrait, œuvre d'un de ses amis, Dorian Gray, jeune homme d'une immense fortune et d'une exceptionnelle beauté, fait le vœu de rester tel qu'il est peint, tandis que son image vieillira à sa place. Exaucé par une intervention magique et fatale, Dorian cède alors à tous ses caprices et à toutes ses folies. Dans les quartiers élégants de Londres et les bouges du port, sous le masque de sa beauté intacte, il mène une vie de débauche et de crime. Esthète, monstre, dandy, il a décidé de faire de sa vie une œuvre d'art. Une vie qui ressemble à celle d'Oscar Wilde, que la société victorienne lui fit payer en le condamnant aux travaux forcés...

            Lire avec le texte intégral et la préface
            Comprendre
            avec Les clés de l’œuvre
            20 pages pour aller à l’essentiel
            63 pages pour approfondir

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266192699
            Code sériel : 6066
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 384
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            3.40 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Tiguidou Posté le 3 Juin 2019
              Un des grands classiques de la littérature britannique et seul roman de Oscar Wilde. J'aime toujours lire des romans se déroulant à la fin du XIXe siècle en Angleterre particulièrement à Londres. L'ambiance est souvent glauque, le climat et le smog de Londres se prêtant à merveille à ces histoires sombres. Le portrait de Dorian Gray n'échappe pas à la règle. La vanité, la futilité et le cynisme d'une certaine jeunesse argentée et désoeuvrée atteignent un comble dans ce roman. Il n'est pas difficile d'imaginer le scandale qu'à dû provoquer la parution de ce roman dans lequel flotte un parfum d'homosexualité qui ne devait pas être facilement acceptée à cette époque. J'ai bien aimé ce roman sauf le chapitre XI où on décrit les passions passagères de Dorian Gray telles que les vêtements, les ornements sacerdotaux, les pierres précieuses, toutes choses qui à l'époque devaient relever de la futilité mais qui n'apportent pas grand chose à la trame du roman. L'écriture de cette époque est très différente de celle d'aujourd'hui et c'est une des raisons qui me font aimer la littérature de cette époque qu'elle soit britannique, française ou russe. À cette époque il me... Un des grands classiques de la littérature britannique et seul roman de Oscar Wilde. J'aime toujours lire des romans se déroulant à la fin du XIXe siècle en Angleterre particulièrement à Londres. L'ambiance est souvent glauque, le climat et le smog de Londres se prêtant à merveille à ces histoires sombres. Le portrait de Dorian Gray n'échappe pas à la règle. La vanité, la futilité et le cynisme d'une certaine jeunesse argentée et désoeuvrée atteignent un comble dans ce roman. Il n'est pas difficile d'imaginer le scandale qu'à dû provoquer la parution de ce roman dans lequel flotte un parfum d'homosexualité qui ne devait pas être facilement acceptée à cette époque. J'ai bien aimé ce roman sauf le chapitre XI où on décrit les passions passagères de Dorian Gray telles que les vêtements, les ornements sacerdotaux, les pierres précieuses, toutes choses qui à l'époque devaient relever de la futilité mais qui n'apportent pas grand chose à la trame du roman. L'écriture de cette époque est très différente de celle d'aujourd'hui et c'est une des raisons qui me font aimer la littérature de cette époque qu'elle soit britannique, française ou russe. À cette époque il me semble que les écrivains prenaient le temps de mettre plus de réflexion et de psychologie dans leur oeuvre, construisaient des phrases plus complexes et plus de considérations sociales dans leurs oeuvres alors qu'aujourd'hui on est davantage dans l'action, dans les phrases courtes et des rythmes plus rapides même si les livres comptent plus de pages. Beau paradoxe. Tout cela n'est qu'une opinion personnelle qui ne signifie pas que je dédaigne les auteurs actuels. Il suffit de rgarder la liste de mes livres sur Babelio pour s'en rendre compte. C'est seulement que je constate la différence entre les deux époques.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Allantvers Posté le 27 Mai 2019
              Avoir lu Le portrait de Dorian Gray juste après La peau de chagrin de Balzac ne lui en aura donné que plus de valeur, et plus de plaisir pour moi à la lecture. Deux générations séparent la publication de ces deux immenses romans traitant le même thème de l'homme vendant son âme au diable; c'est évidemment perceptible dans l'oeuvre de Wilde qui, même si la prose est toute aussi 'classique' et ciselée que celle de Balzac, offre une modernité de ton, un cynisme affirmé et une outrance dans la dépravation, bref, un parfum de scandale que son prédécesseur n'aurait pu se permettre. Mais ce qui m'a le plus séduite est à la fois l'atmosphère du livre, tout en clair obscurs londoniens et déclinaisons de toutes les formes de beauté, mais aussi le traitement qu'Oscar Wilde fait de son sujet en recomposant le mythe de Faust autour d'un questionnement sur le rôle de l'art, la relativité de la morale et de la souffrance de vivre. Le tout ponctué d'un nombre hallucinant d'aphorismes que l'on voudrait tous noter! Me reste maintenant à découvrir le Faust de Goethe..
            • AlainRevelant Posté le 25 Mai 2019
              L'un des sommets de la littérature fantastique, pas très facile d'abord mais riche et brillant.
            • Dartemis Posté le 13 Avril 2019
              Un classique relativement difficile à lire pour qui n'en a pas l'habitude, et j'en suis. Cependant, même si quelquefois une seconde relecture s'impose pour comprendre le sens des phrases, leur beauté est indiscutable. Wilde n'a écrit qu'un seul roman, mais il s'est appliqué, pour notre plus grand plaisir. De plus, maintes et maintes fois reprise au cinéma, l'histoire est bien connue, et l'on peut aisément s'appliquer au "déchiffrage du texte". Le personnage de Dorian Gray évolue tout au long de l'histoire. Il est le seul à ne pas vieillir, mais l'âme peut-elle rester éternellement jeune? Les démons qui vont le hanter sont perfides, pernicieux et diaboliques. Comment supporter le fardeau d'avoir vendu son âme au diable?
            • Chekyo Posté le 29 Mars 2019
              Un Chef d'Oeuvre, qui tranche avec la médiocrité des "styles" littéraires de notre temps galvaudé par la banalité commerciale.
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.