Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264067937
Code sériel : 5369
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Le procès de Miss Silence

Pascale HAAS (Traducteur)
Collection : Grands Détectives
Date de parution : 05/07/2018
Dans les bombardements de Londres, Carey Silence a tout perdu : son patron, son emploi et sa maison. Complètement démunie, la jeune fille reçoit l’aide providentielle d’une lointaine cousine de sa grand-mère, l’impérieuse mais généreuse Honoria Maquisten. Invitée à résider chez elle quelque temps, la jeune fille rencontre les proches... Dans les bombardements de Londres, Carey Silence a tout perdu : son patron, son emploi et sa maison. Complètement démunie, la jeune fille reçoit l’aide providentielle d’une lointaine cousine de sa grand-mère, l’impérieuse mais généreuse Honoria Maquisten. Invitée à résider chez elle quelque temps, la jeune fille rencontre les proches de la vieille dame, une assemblée hétéroclite avec une préoccupation commune : l’héritage à venir. Mais quand l’aïeule succombe à une overdose de médicaments, c’est sur la nouvelle venue que tous les regards se portent. Accueillie au sein de la famille, couchée sur le testament tant convoité, Carey risquait pourtant la disgrâce : certaines de ses fréquentations n’étaient pas du goût d’Honoria. Quand la suspicion s’étaye de preuves, la jeune fille est incarcérée et doit affronter un procès où les pièces à conviction sont accablantes…

Traduit de l’anglais par Pascale Haas

INÉDIT
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264067937
Code sériel : 5369
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 312
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • iris29 Posté le 17 Octobre 2019
    Rien de tel qu'un petit roman de Patricia Wentworth pour se consoler de la brutalité du monde... Sorti en 1945, ce roman possède une atmosphère surannée qui a son charme.... Carey Silence , jeune fille orpheline , a tout perdu lors d'un bombardement, son patron est décédé la privant d'un emploi et d'un hébergement. Elle est recueillie chez une lointaine cousine , une vieille dame très riche qui a élevé un neveu et deux nièces. La vieille dame se prend d'affection pour elle et refait comme elle en a l'habitude, son testament. Alors qu'elle menace d'exclure un des bénéficiaires, elle meurt dans la nuit. Carey est accusée. Le début est trop succinct, on ne sait pas grand chose sur ce personnage principal, ni sur son cousin par alliance. L'enquête aussi passe très vite. L'auteur privilégie le procès, ce qui en fait un roman original dans sa bibliographie. C'est léger, très léger, un peu démodé, très british, et plein de charme. Une lecture très "confortable". Challenge Mauvais genres
  • cmpf Posté le 7 Novembre 2018
    Décidément j’aime les romans de Patricia Wentworth. Celui-ci ne fait pas partie des Miss Silver mais il est tout à fait prenant. Miss Silence est une jeune fille pauvre qui a été blessée lors d’une attaque de train par où son patron a trouvé la mort. Lors de son séjour à l’hôpital elle reçoit une invitation de la part d’une amie très chère de sa grand mère morte très jeune. La voilà donc installée chez Madame Honoria Maquisten, dame âgée qui abrite déjà trois neveux et nièces. Très vite la vivacité de Carey, sa gentillesse et sa ressemblance avec sa grand-mère séduisent la vieille femme. Elle lui fait une place équivalente aux trois cousins dans son testaments. Mais peu après elle reçoit une lettre qui la met fort en colère. Elle convoque le notaire afin de déshériter l’un des bénéficiaires. Mais personne ne sait de qui il s’agit. Lorsqu’elle meurt, tous les soupçons se tournent vers Carey.
  • JessSwann Posté le 13 Août 2018
    Quel bonheur de retrouver l'ambiance un peu surannée des romans de Patricia Wentworth. Certes, dans ce roman, son enquêtrice fétiche, la délicieuse Miss Silver, est absente mais j'ai beaucoup aimé le rythme de l'histoire de Carey Silence, jeune fille accusée d'un meurtre commis dans un huis clos et où l'argent est bien entendu le mobile... Les personnages sont bien décrits et les relations entre eux convaincantes. Le tout se suit avec plaisir et je ne révélerai pas plus de l'intrigue pour ne pas spoiler mais j'ai beaucoup aimé la manière dont l'enquête et présentée et surtout l'identité du meurtrier (même si, quand on est attentif, on le devine assez vite, il me manquait juste le mobile) Ce que j'aime : le rythme de l'histoire, le mobile final du crime Ce que j'aime moins : on devine assez vite l'identité du meurtrier En bref : Une histoire policière réussie et au charme suranné des classiques anglais Ma note 8/10
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.