Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707150752
Code sériel : 243
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 125 x 190 mm

Le roi s'enfuit

Varennes et l'origine de la Terreur

Alain SPIESS (Traducteur), Michel VOVELLE (Préface)
Date de parution : 08/02/2007

Par l'un des plus fameux historiens de la Révolution française, le récit, tout à la fois précis et vivant, de la fuite du roi Louis XVI.

Le 21 juin 1791, Louis XVI parvient à organiser sa fuite. Quittant le Palais des Tuileries en pleine nuit avec sa famille et des proches, il cherche à gagner secrètement Montmédy où stationnent les armées de Bouillé. On sait ce qu'il advint : le roi fut arrêté dans la petite...

Le 21 juin 1791, Louis XVI parvient à organiser sa fuite. Quittant le Palais des Tuileries en pleine nuit avec sa famille et des proches, il cherche à gagner secrètement Montmédy où stationnent les armées de Bouillé. On sait ce qu'il advint : le roi fut arrêté dans la petite ville de Varennes et ramené prisonnier à Paris. Deux ans plus tard, le couple royal montait sur l'échafaud. La fuite du roi à Varennes est sans doute l'un des épisodes les plus fameux de l'histoire de la Révolution française, qui fit l'objet de nombreux récits, plus ou moins romancés, de Jules Michelet à Ettore Scola, en passant par Alexandre Dumas. Au point que la légende et l'imagerie d'Épinal ont souvent recouvert la réalité historique. Face à cet événement extraordinaire, l'historien américain Timothy Tackett se donne trois tâches : d'abord raconter dans le détail, presque heure par heure, le déroulement de cette incroyable fuite à partir de l'ensemble des sources et archives disponibles. Ensuite, il explore l'impact de la fuite sur toute la France et restitue l'effervescence politique et sociale ainsi que l'émotion puissante que suscita la trahison du roi dans l'opinion publique, à Paris et en province. Enfin, Timothy Tackett s'efforce de resituer l'événement dans le cours de la Révolution française, et sa radicalisation jusqu'à la Terreur de 1793. Il montre que loin d'être inscrite dans les « gènes » idéologiques de la Révolution, la Terreur doit aussi être comprise à la lumière des événements, notamment par rapport au traumatisme de la trahison du roi et l'émergence de véritables menaces contre-révolutionnaires.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707150752
Code sériel : 243
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 125 x 190 mm
La Découverte

Ils en parlent

événementielles. Tant mieux. C'est en passant à ce crible les faits dont s'est emparée la légende que l'Histoire peut encore se prévaloir d'une éthique propre. »
LE MONDE

« Tackett offre au lecteur une excellente présentation du sujet, prenant à l'occasion quelques distances justifiées avec des travaux antérieurs, mais surtout une nouvelle interprétation de son impact. [...] Une des clés de notre XIXe siècle politique est là. »
PARUTIONS.COM

« Un récit minutieux comme si nous y étions, de la tentative de fuite de Louis XVI, le 21 juin 1791 [...] Le lecteur suivra avec passion le récit de cette fuite avortée, la poursuite sur un rythme haletant d'une chevauchée ponctuée des nécessaire arrêts aux relais de poste et des dépassement ou croisements du convoi par des "messagers" de tout bord [...] On ne se privera donc pas de dire tout le bien qu'on pense d'un ouvrage alerte, subtil, bien traduit et magnifiquement informé. »
L'HUMANITÉ

« L'historien américain Timoty Tackett mêle à un récit détaillé et vivant de cet épisode rocambolesque une mise en perspective des motivations des protagonistes - surtout de Louis XVI - et analyse les répercussions de l'événement. »
L'HISTOIRE

« Pour prouver l'importance de la fuite du roi, [Timothy Tackett] s'emploie à dépasser l'événement, même s'il nous le raconte par le menu dans la meilleure veine du récit historique, afin de comprendre sa signification dans le développement à plus long terme de la Révolution. »
LIBÉRATION

« Une passionnante analyse. »
LE NOUVEL OBSERVATEUR

« Historien américain et grand spécialiste de l'histoire de la Révolution française, Tackett ne s'embarrasse pas plus qu'il ne faut des cycles historiographiques français, tour à tour marxiste déterministe, puis libéral soucieux des dérapages idéologiques des croyances. [...] l'auteur retrace la conscience nationale d'un peuple rallié petit à petit plus à la Révolution qu'à la préservation de la monarchie, prêt à défendre ses acquis en s'enrôlant dans la Garde nationale. »
VIENT DE PARAÎTRE

« Qu'un américain apporte sa caution "démocratique" à une critique précise et argumentée des thèses furetistes sur la violence dans l'idéologie démocratique française est un des intérêts de ce livre: les révolutionnaires ont été moins idéologues que juristes et pratiques, les jacobins moins responsables, au moins initialement, du "dérapage", que Furet ne le pensait. Si une partie de la philosophie de la révolution comportait des virtualités totalitaires, comme la pensée de la souveraineté communautaire en général, elle n'étais pas portée toute entière ni intrinsèquement à la terreur: elle avait été encadrée avant juillet 1791 d'une défense des droits de l'homme qui limitaient les devoirs du citoyens et les Droits de l'Etat. Tackett nous aide aussi, c'est le second intérêt majeur du livre, à prendre la mesure du virage de Varennes, qui, en discréditant la royauté et  les "modérés", prépare une république terroriste et écarte la France d'une évolution anglo-saxonne. Une des clés de notre XIX° siècle politique est là. »
PARUTIONS.COM

« Dans la nuit du 20 au 21 juin 1791, une berline lourdement chargée quitte les faubourgs de la capitale avec à son bord la famille royale. Cet événement fut, à une époque, considéré comme une péripétie dans l'histoire tumultueuse de la révolution française. Timothy Tackett, par un montage extrêmement vivant de correspondances, de chroniques et de mémoires, montre qu'il n'en est rien. Le départ et l'arrestation du roi à Varennes marquent un tournant majeur. Animé par la volonté de comprendre comment une révolution si peu sanglante a pu basculer dans la Terreur, l'auteur montre combien la fuite du roi a profondément transformé le climat social et politique de l'époque. »
SCIENCES HUMAINES

« Animé par la volonté de comprendre comment une révolution si peu sanglante a pu basculer dans la Terreur, l'auteur montre combien la fuite du roi a profondément transformé le climat social et politique de l'époque. »
SCIENCES HUMAINES

PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 9 Juin 2020
    Ce livre est tout entier consacré à un évènement : le 21 juin 1791 Louis XVI effectue une tentative de fuite du territoire français et en est empêché à Varenne. L’auteur raconte l’évasion avortée par le menu en s’appuyant sur des sources précises mais surtout il en analyse l’impact sur l’opinion et le personnel politique et , à plus long terme sur le cours de la Révolution ; il voit dans ce moment rocambolesque le germe de la Terreur. Passionnant.
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !