Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266283243
Code sériel : 17167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm

Le Sans Dieu

Date de parution : 24/07/2018
En cette année 1709, c’est un hiver cruel qui s’installe, escorté par une famine plus cruelle encore, qui supplicie la Bretagne… Et emporte avec lui le dernier fils d’Arzhur de Kerloguen, brisant la foi dudit Seigneur et la santé mentale de sa femme.
Six ans plus tard, le Sans Dieu écume...
En cette année 1709, c’est un hiver cruel qui s’installe, escorté par une famine plus cruelle encore, qui supplicie la Bretagne… Et emporte avec lui le dernier fils d’Arzhur de Kerloguen, brisant la foi dudit Seigneur et la santé mentale de sa femme.
Six ans plus tard, le Sans Dieu écume les mers des Caraïbes, semant la mort et la terreur. À son bord : la plus farouche assemblée de canailles, d’assassins, de réprouvés, menés par celui que ses hommes appellent l’Ombre. La prise d’un galion espagnol et le rapt d’un père jésuite, miraculeusement épargné, vont bientôt faire tanguer le bateau. Car entre l’homme de Dieu et l’incarnation du diable, une joute verbale des plus féroces s’engage…

« Un coup de maître. »
Jean-Christophe Buisson – Le Figaro Magazine

« C'est extrêmement fort. L'auteur, dont c'est le premier roman, a un talent monstrueux... »
Nicolas Carreau – « La voix est livre », Europe 1

« Un roman de pirates, où les tempêtes qui agitent les âmes semblent bien plus redoutables que celles qui déchirent les voiles. »
Le Télégramme
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266283243
Code sériel : 17167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 352
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un coup de maître. » Jean-Christophe Buisson, Le Figaro Magazine
« Un Pirate des Caraïbes sous le soleil de Satan. » Anne Smith, ELLE
« Un roman de flibuste atypique qui s’inscrit dans les trois passions de Virginie : les pirates, le XVIIIe siècle et la Bretagne. » Ouest France
« C’est extrêmement fort. L’auteur, dont c’est le premier roman, a un talent monstrueux... » Europe 1
« Un roman de pirates, où les tempêtes qui agitent les âmes semblent bien plus redoutables que celles qui déchirent les voiles. » Le Télégramme
« Un énorme coup de cœur. Les amateurs de pirateries, aventures romanesques et batailles navales vont se régaler. Dans la lignée des grands classiques comme L’Île au trésor et Le Comte de Monte-Cristo. » Muriel Godefroi, Librairie Cultura (Trignac, 44)
« Un roman comme on n’en lit plus ! La veine historique et héroïque à la Dumas est amplifiée par un style plein de verve et de panache. Une grande aventure. » Lilian Gouhier, Librairie Decitre (Annemasse, 74)
« Passionnant, extraordinaire, super original, des personnages hors du commun. Le livre hors norme dont on se régale. Si riche… Impossible à résumer ! » Alexandre Cavallin, Librairie Port Maria (Quiberon, 56)
« Amateurs d’histoire, de pirates et d’aventures, découvrez vite ce premier roman réjouissant. Vous ne le lâcherez pas ! » Bénédicte Cadoux, Librairie Le Faillet (Rennes, 35)
 « Le souffle romanesque vous emporte. » David Goulois, Librairie Cultura (Chambray-lès-Tours, 27)
« Le Sans Dieu possède tous les éléments d’un bon roman de pirates : des péripéties, des personnages hauts en couleur et de nombreuses scènes où le lecteur retient son souffle ! La galerie de personnages est épatante : les secondaires sont tous aussi importants que les deux principaux. » Anne-Sophie Rouveloux, Librairie Chroniques (Cachan, 94)
« Entre Histoire et fiction, vengeance et réconciliation, Palsambleu, une vraie lecture plaisir ! » Alain Lamarre, Librairie Vent de Soleil (Auray, 56)
« Un roman  de piraterie où se mêlent férocité et combat spirituel. » Laurent Dinsenmeyer, Librairie Gwalarn (Lannion, 22)
« Plein de bruit, de fureur et d’interrogations sur l’âme et l’existence de Dieu. La langue est magnifique, nous sommes totalement plongés dans le XVIIIe siècle. » Christine Salazar, Librairie Martin-Delbert (Agen, 47)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LaBelettre Posté le 29 Juillet 2020
    Formidable roman d'aventure ! Grâce une écriture reprenant les codes du 17ème siècle, vous serez aisément immergé dans ce voyage à bord du Sans Dieu. De la Bretagne aux confins des mers du Sud, suivez l'Ombre, ce ténébreux pirate en quête de liberté et de justice à une époque où la religion régit la vie et la mort des Hommes. J'ai particulièrement apprécié la dialectique entre le pirate et son otage, un prêtre jésuite. Ce récit ouvre de nombreuses réflexions philosophiques tant sur le rapport à la religion que sur la morale individuelle. Il donne à voir de manière très réaliste le monde de la piraterie à l'aube de l'époque des Lumières. Ce roman sera le sel de vos vacances, quel que soit votre destination : à découvrir sans plus tarder !
  • Mariefe Posté le 1 Avril 2020
    A l'abordage ! Si comme moi, vous avez frémi devant les films de cape et d'épée, d'aventures, rêver d'être un corsaire ou un pirate, alors ce roman est pour vous. Hissez la voile et embarquez dans ce premier roman qui tient toutes ses promesses.
  • Juliepm37 Posté le 14 Mars 2020
    Mer, bateaux, pirates, tempête… on a là tous les éléments d’un bon roman d’aventures. On rentre très vite dans l’histoire, on s’attache aux personnages et on suit leurs péripéties avec intérêt. Un livre plutôt bien construit, qui se lit agréablement et produit une belle sensation d'évasion. Néanmoins, j’aurais deux points négatifs à souligner : - Le choix de l’auteur de vouloir recréer la langage de l’époque se conçoit, mais le rejet systématique des verbes en fin de phrase finit par être fatiguant… - L’affrontement « spirituel » entre l’Ombre et le Padre aurait pu être beaucoup plus approfondi, car c’est un aspect intéressant du roman, mais son traitement reste finalement assez anecdotique alors qu’il aurait pu être un élément plus développé, voire un axe central du roman. Au final un roman honnête, divertissant, plutôt bien écrit et recommandable ; une lecture dépaysante mais pas vraiment « marquante ».
  • rjm Posté le 15 Février 2020
    A lire absolument.
  • ConfidencesLitteraires Posté le 23 Janvier 2020
    J’ai toujours eu un faible pour les histoires de pirates, de marins. Ce roman ne fait pas exception et, sans que ce soit un coup de cœur, j’ai passé un vrai bon moment de lecture entre ses pages. Au tout début du 18ème siècle, le sort s’acharne sur Arzhur de Kerloguen : alors que le froid fait rage et que la famine s’est abattue sur le pays, son dernier enfant encore en vie décède. Il renie alors toute foi en Dieu et entame une nouvelle vie. On le retrouve 10 ans plus tard sous les traits de l’Ombre, capitaine pirate cruel et impitoyable. Auprès d’Arzhur, du fidèle Morvan, du père Anselme et du jeune Tristan, on retrouve diverses facettes de la piraterie et de la vie des forbans des Caraïbes. Entre chasse aux galions, abordages et combats, on boit du rhum, on joue aux échecs et on débat de l’existence de Dieu. Je voulais avoir un peu d’action avec cette lecture et je n’ai pas été déçue. J’ai dévoré ce roman historique d’aventures qui m’a apporté ce que je souhaitais : du dépaysement et de l’immersion.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !