En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Le Saut de Tibère

        Pocket
        EAN : 9782266254755
        Code sériel : 16249
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        Le Saut de Tibère

        Date de parution : 12/10/2017
        Sur l’île de Capri, le Saut de Tibère est le théâtre du mystérieux suicide d’un touriste suisse. Non loin de là, le corps d’une jeune fille est retrouvé momifié et transpercé. À Rome, l’inspectrice principale Mariella De Luca vient de rejoindre une cellule d’Europol. La disparue de Capri attire son... Sur l’île de Capri, le Saut de Tibère est le théâtre du mystérieux suicide d’un touriste suisse. Non loin de là, le corps d’une jeune fille est retrouvé momifié et transpercé. À Rome, l’inspectrice principale Mariella De Luca vient de rejoindre une cellule d’Europol. La disparue de Capri attire son attention quand d’autres corps transpercés sont identifiés en Europe. Sur les traces d’un serial killer qui opère impunément depuis onze ans, Mariella resserre peu à peu son étau. Mais se mettre en travers des affaires de la camorra peut s’avérer très dangereux... Surtout lorsque l’on réveille les passions enfouies d’une famille mafieuse.

        « Un excellent polar où famille, omerta, tragédie, cuisine et amour se lient en une intrigue italienne pur jus. » Le Point
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266254755
        Code sériel : 16249
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 384
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Didier_Tr Posté le 8 Février 2018
          Cela faisait longtemps que j'avais noté ce livre dans mes "pense-bêtes" sur le site. Puis je l'ai enfin acheté, et j'ai redécouvert l'univers de Gilda Piersanti avec qui j'avais échangé quelques mots lors d'un salon Polar du Sud, à Toulouse, il y a quelques années, avec son délicieux accent italien. J'avais à ce moment là acheté (dédicacé) ses premiers livres, ceux des saisons meurtrières, avec ses titres colorés. Dans ce qui doit être le 8ème opus de la série De Luca, c'est la traque d'un serial killer, la mafia sicilienne, le Saut de Tibère tristement célèbre. Les histoires de famille, les meurtres, la camora avec sa hiérarchie. Très bon polar, avec ses chapitres entiers qui proposent le point de vue du meurtrier, c'est dérangeant, mais c'est très bien écrit, à moins que ce ne soit l'inverse. Un excellent polar, une très très bonne auteure qui mériterait d'être davantage connue et reconnue.
        • DOMS Posté le 3 Octobre 2014
          Deux récits en parallèle, celui d’un tueur en série, qui explique son parcours de vie et pourquoi il aime tuer des jeunes filles blondes et frêles, et celui de Mariella De Luca, inspectrice pas ordinaire de la brigade criminelle de Rome. Elle vient d’intégrer une entité d’Europol qui sera basée à Rome et spécialisée sur les meurtres à l’échelle européenne. Un cadavre momifié vient d’être découvert à Capri. C’est celui de Giulia Bartoli, disparue depuis onze ans, assassinée puis cachée sous une cloche de bronze. Mariella et ses équipes font vite le lien avec d’autres meurtres commis dans d’autres pays, sur la même période, ayant les mêmes spécificités. Tout porte à croire que le coupable est le fils du mafieux local, Massimo Capone, disparu depuis onze ans également. Dès le départ, nous connaissons le coupable et ses motivation. Il nous reste donc à suivre l’enquête. Nous voilà face à une affaire de tueur en série, dans le milieu bien particulier de la camorra Italienne. Les choses ne sont donc pas simples pour la police. Les fidélités entre les personnages évoluant dans ce milieu si fermé, la confiance, les trahisons aussi, tous les éléments qui touchent à la mafia sont... Deux récits en parallèle, celui d’un tueur en série, qui explique son parcours de vie et pourquoi il aime tuer des jeunes filles blondes et frêles, et celui de Mariella De Luca, inspectrice pas ordinaire de la brigade criminelle de Rome. Elle vient d’intégrer une entité d’Europol qui sera basée à Rome et spécialisée sur les meurtres à l’échelle européenne. Un cadavre momifié vient d’être découvert à Capri. C’est celui de Giulia Bartoli, disparue depuis onze ans, assassinée puis cachée sous une cloche de bronze. Mariella et ses équipes font vite le lien avec d’autres meurtres commis dans d’autres pays, sur la même période, ayant les mêmes spécificités. Tout porte à croire que le coupable est le fils du mafieux local, Massimo Capone, disparu depuis onze ans également. Dès le départ, nous connaissons le coupable et ses motivation. Il nous reste donc à suivre l’enquête. Nous voilà face à une affaire de tueur en série, dans le milieu bien particulier de la camorra Italienne. Les choses ne sont donc pas simples pour la police. Les fidélités entre les personnages évoluant dans ce milieu si fermé, la confiance, les trahisons aussi, tous les éléments qui touchent à la mafia sont là, et se mêlent étroitement à l’intrigue policière. J’ai parfois regretté de ne pas voir une intrigue prendre le pas sur l’autre : camorra, ou sérial killer ? C’est le huitième volet d’une série que je découvre avec cette enquête. Apparemment ce n’est pas un problème et chacun peut se lire indépendamment des précédents. C’est bien écrit, il y a un vrai rythme, des personnages ancrés dans la « vraie vie », avec leurs faiblesses et leurs problèmes personnels, ce qui les rend attachants, ce ne sont pas des super flics mais des gens presque ordinaires ! Si je n’ai pas le coup de foudre, « le saut de Tibère » est cependant assez motivant pour nous donner envie de découvrir les autres aventures de De Luca !
          Lire la suite
          En lire moins
        • cassandre06 Posté le 10 Mars 2014
          Gilda Piersanti raconte un nouveau volet (le 8ème) des enquêtes de l'inspectrice De Luca qui travaille à la Brigade criminelle de Rome. Cette enquête est le prolongement de la précédente (Roma enigma) mais peut se lire indépendamment. Elle mène l'inspectrice sur les traces d'un serial killer qui sévit à travers tout l'Europe. L'intrigue est construite par courts chapitres où le serial killer nous fait part de ses pensées et d'autres où se déroule l'enquête. Piersanti crée une histoire haletante, rondement menée et renoue avec l'ambiance de ses meilleurs romans, notamment la série des saisons meurtrières : Rouge abattoir, Vert palatino, Bleu catacombes, Jaune caravage... D'ailleurs ne ratez pas sur France 2 le 31 janvier l'adaptation télévisuelle de Bleu catacombes!
        • petitbouquin Posté le 3 Novembre 2013
          Tout d'abord je voudrais remercier Babelio et les éditions le Passage qui m'ont permis de découvrir le Saut de Tibère de Gilda Piersanti à l'occasion de la dernière édition de Masse Critique. Ne connaissant absolument pas l'auteur, j'ai accueilli avec plaisir cet ouvrage. L'histoire est bien écrite, rythmée et surprenante. De plus, l'auteur alterne les points de vue des différents personnages permettant de donner un angle toujours renouvelé à l'histoire. Surtout quand le personnage sous les projecteurs est le criminel recherché. Le livre se lit avec aisance et ne pas avoir lu les précédentes aventures de l'enquêtrice ne pose pas de soucis à la compréhension. Néanmoins, quelques passages m'ont semblé tirer en longueur cassant un peu le rythme de l'histoire. Globalement ce livre est une bonne surprise qui m'a donné envie de découvrir les autres ouvrages de l'auteur.
        • Bill Posté le 24 Octobre 2013
          Où on retrouve Mariella de Luca, l'enquêtrice de la Questure de Rome qui vient d'intégrer une cellule d'Europol, chargée d'enquêter sur des crimes en série européens transnationaux. Un cadavre, vieux d'une dizaine d'années, vient d'être découvert sur l'île de Capri et porte des similitudes avec le cadavre d'Oxford sujet du précédent opus de l'auteur, Wonderland ... S'en suivra une enquête à rebondissements, allant de Rome à Naples, où se mêleront mafia napolitaine et renégat, repenti potentiel et héritière ... Quelques promenades à Rome et à Capri composeront un ensemble intéressant :) Un bon roman ...mais je reste un peu sur ma faim et regrette les premières enquêtes de Mariella qui donnaient davantage à voir et à découvrir de la capitale italienne ...

        Ils en parlent

        « Gilda Piersanti revisite cette figure galvaudée du genre avec une vraie originalité, et rappelle dans la foulée les pratiques odieuses de la Camorra. » Delphine Peras – L'Express

        « On l'avait rencontrée dans Rouge abattoir ; la revoilà dans un excellent polar où famille, omerta, tragédie, cuisine et amour se lient en une intrigue italienne pur jus. » Le Point

        « Un très bon cru qu'on a du mal à lâcher avant le dénouement final. » Métro

        « Sur les pas de l'inspectrice Mariella Luca, Gilda Piersanti tient le lecteur en haleine grâce à la plongée dans une famille mafieuse de Capri. » Frédérique Bréhaut, Le Courier de l'Ouest

        « L'auteur des Saisons meurtrières oppose, dans le huitième volet, son enquêtrice, qui a une part d'ombre, à un tueur en série qui dévoile des bribes d'humanité. » Le Progrès

        « L'écriture vive, bondissante de Gilda nous fait partager sa vivacité et ses émotions : on tremble pour elle, on la suit sur les chemins tortueux de la pensée du tueur, assassin de jeunes femmes. » Silvana Grasso, La Dépêche

         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com