Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264068736
Code sériel : 5058
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Le sceau du diable - poche

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 02/06/2016
En l’an de grâce 671, sœur Fidelma enquête sur le meurtre d’une abbesse survenu lors d’un débat religieux entre délégations anglo-saxonne et irlandaise
Irlande, an de grâce 671. Une délégation anglo-saxonne arrive à Cashel pour débattre des nouvelles règles religieuses de Rome avec une délégation irlandaise. L'abbé d’Imleach conduit la délégation irlandaise, très hostile aux nouvelles règles, tandis que dans la délégation anglo-saxonne se trouve le frère cadet d’Eadulf, Egric. Le Vénérable Favorinus,... Irlande, an de grâce 671. Une délégation anglo-saxonne arrive à Cashel pour débattre des nouvelles règles religieuses de Rome avec une délégation irlandaise. L'abbé d’Imleach conduit la délégation irlandaise, très hostile aux nouvelles règles, tandis que dans la délégation anglo-saxonne se trouve le frère cadet d’Eadulf, Egric. Le Vénérable Favorinus, un observateur désigné par Rome, est également présent. Mais le débat devient rapidement venimeux et l’abbesse Dar Oma est nommée comme médiatrice entre les deux parties. Lorsque son corps est découvert battu à mort, l'animosité est à son comble : le chef Brehon Aillín accuse le jeune Egric et le Vénérable Favorinus affirme que le meurtrier est frère Madagan, le délégué de l'abbé d’Imleach. Pour endiguer l'effusion de colère et de sang, Fidelma doit faire le jour sur cette affaire. Mais y aurait-il derrière ce meurtre  quelque chose de plus sinistre que des différents religieux ? Victimes et suspects se mélangent pour construire un écheveau de mystère plus complexe et sanglant que Fidelma et Eadulf n’en ont jamais rencontré.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264068736
Code sériel : 5058
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 384
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Tinaju Posté le 10 Mai 2021
    Pour moi, cette série reste un gage de qualité. En fait quand j'ouvre un livre de Fidelma, je m'y sens bien. Je ne sais pas pourquoi, mais je suis tout de suite immergée dans la vie irlandaise du VIIe siècle. Malgré tout, les enquêtes sont toujours intéressantes. Plus on avance dans les tomes, plus elles sont travaillées et tortueuses. Et je ne sais pas pourquoi, j'aime encore mieux quand cela se passe à Cashel ou en gaulle. Ce sont mes tomes préférés. Toujours une bonne lecture avec Fidelma et vite, je rajoute la suite dans mes "A lire".
  • Crazynath Posté le 16 Juillet 2020
    Encore une enquête rondement menée par Fidelma dans cette livre intitulé « Le sceau du diable ». Décidément, l’héroïne de Peter Tremayne, qui est quand au centre de 29 romans, continue à susciter chez moi autant d’engouement qu’au début de la série. Je précise qu’il s’agit là du vingt-cinquième tome…. Cette histoire va se dérouler en grande partie à Cashel, ce qui va convenir à Eadulf, ce dernier estimant que lui et son épouse passent bien trop de temps sur les routes et pas assez en compagnie de leur fils…Et c’est vrai que le petit Alchu manifeste déjà des traits de caractères bien marqués, ce qui n’est évidemment pas étonnant au vu de ses parents ! C’est aussi à Cashel que débute l’histoire avec l’arrivée du frère d’Eadulf, survivant d’une attaque de brigands. A la grande surprise de son frère aîné, Egric est maintenant moine lui aussi. En même temps, Cashel attend l’arrivée d’une délégation de religieux représentant l’Eglise Romaine. N’oublions pas qu’à l’époque, ce n’est pas encore l’Eglise Romaine qui domine une partie de l’Europe, même si elle fait tout , grâce à l’appui des politiques, pour prendre le dessus sur les autres, comme sur l’église celtique par exemple. L’arrivée de... Encore une enquête rondement menée par Fidelma dans cette livre intitulé « Le sceau du diable ». Décidément, l’héroïne de Peter Tremayne, qui est quand au centre de 29 romans, continue à susciter chez moi autant d’engouement qu’au début de la série. Je précise qu’il s’agit là du vingt-cinquième tome…. Cette histoire va se dérouler en grande partie à Cashel, ce qui va convenir à Eadulf, ce dernier estimant que lui et son épouse passent bien trop de temps sur les routes et pas assez en compagnie de leur fils…Et c’est vrai que le petit Alchu manifeste déjà des traits de caractères bien marqués, ce qui n’est évidemment pas étonnant au vu de ses parents ! C’est aussi à Cashel que débute l’histoire avec l’arrivée du frère d’Eadulf, survivant d’une attaque de brigands. A la grande surprise de son frère aîné, Egric est maintenant moine lui aussi. En même temps, Cashel attend l’arrivée d’une délégation de religieux représentant l’Eglise Romaine. N’oublions pas qu’à l’époque, ce n’est pas encore l’Eglise Romaine qui domine une partie de l’Europe, même si elle fait tout , grâce à l’appui des politiques, pour prendre le dessus sur les autres, comme sur l’église celtique par exemple. L’arrivée de ces religieux n’est pas exempte de tensions et les choses ne vont pas s’arranger avec la survenue de plusieurs meurtres… Il faudra toute la sagacité et les capacités de déductions de Fidelma pour arriver au bout de la résolution de cette enquête. J’ai eu de la peine par moments à m’en sortir avec les différentes factions venant de l’Est ( entre les Angles de l’est, de l’ouest, les saxons, les Pictes….) et les irlandais…. D’habitude, j’ai moins de difficultés, mais là, ce fut un peu ardu, je dois le reconnaître… Heureusement, la compréhension du déroulement de l’enquête n’en a pas trop souffert selon moi. Challenge A travers l’Histoire 2020 Challenge Séries 2020 Challenge Mauvais genres 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • martinegrandin Posté le 11 Janvier 2020
    J'aime beaucoup cette série, même si l'intrigue est toujours un peu la même. Les descriptions des conditions de vie à cette époque, en Irlande, sont très déconcertantes. C'est un atout important pour continuer la série.
  • Guillaume72 Posté le 4 Avril 2018
    Très bonne enquête de lady fidelma, comme d'habitude. Je me plonge toujours dans l'univers de l'Irlande médiévale avec un très grand plaisir dans les pas de mes héros et sous la houlette de Peter Tremayne. C'est quand même l'une des meilleures séries historico-policière disponible en librairie selon moi. Cette fois, l'intrigue est complexe et reste liée à la querelle entre l'église irlandaise et rome. Comme d'habitude, le tout est extrêmement bien docuementé d'un point de vue historique. Dans cette enquête, Eadulf retrouve son frère et éprouve le mal du pays. Du coup, l'auteur développe une réfkexion intéressante sur l'intégration des personnes étrangères dans une société qui n'est pas sans interpeller le lecteur contemporain.
  • domm33 Posté le 16 Mars 2018
    Pas mal mais un peu compliqué à suivre ! Le contexte historique est intéressant.
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.