Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266272858
Code sériel : 16877
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Le Secret de Tristan Sadler

Cathie FIDLER (Traducteur)
Date de parution : 28/09/2017
Norwich, septembre 1919. Pour Tristan Sadler, 21 ans, la guerre n’est pas terminée. Deux années dans la boue, dans le sang, ce qu’il a vu, ce qu’il a fait… Mais l’amitié, aussi. Et le souvenir de William, son compagnon de tranchées, tombé au champ du déshonneur.
Aujourd’hui, il vient solder une...
Norwich, septembre 1919. Pour Tristan Sadler, 21 ans, la guerre n’est pas terminée. Deux années dans la boue, dans le sang, ce qu’il a vu, ce qu’il a fait… Mais l’amitié, aussi. Et le souvenir de William, son compagnon de tranchées, tombé au champ du déshonneur.
Aujourd’hui, il vient solder une dette. Rendre à Marian, la sœur du disparu, les lettres qu’elle lui écrivait. Faire la part de la lâcheté et de l’héroïsme, du remords et du destin. Quant au secret qu’il porte en lui comme un éclat d’obus, il lui faudra, pour en faire l’aveu, tout le courage dont il est capable…

« Puissant et poignant, Le Secret de Tristan Sadler va devenir un classique ! » The Bookseller
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266272858
Code sériel : 16877
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 416
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une histoire d’amour, d’amitié et de trahison. » Biblioteca Magazine

« Rongé par la culpabilité et le remords, Tristan tient en haleine et bouleverse le lecteur sous la plume de ce grand écrivain, qui porte avec talent un regard neuf sur cette époque sombre de notre histoire, dans un récit poignant bien construit. » Babelio

"Puissant et poignant, Le Secret de Tristan Sadler va devenir un classique !" The Bookseller
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • redmary Posté le 5 Août 2019
    Beaucoup de poésie et de beauté dans cette histoire qui reste sombre malgré tout. Un thème peu abordé pour cette page de l'histoire. Malgré une certaine lenteur dans la manière dont l'auteur distille les informations, l'intrigue est présente et je ne me suis ennuyée à aucun moment, complètement happée et captivée par cette histoire qui me reste encore dans l'esprit, plusieurs mois après sa lecture.
  • leo62500 Posté le 22 Juillet 2019
    Mon coup de cœur du moment : roman émouvant, captivant, bien structuré, à l'écriture fine, qui fait réfléchir... L'auteur s'est bien documenté sur l'époque à laquelle se passe la majeure partie du roman et a su en reproduire les mentalités. Certains passages ressemblent l'écriture de E.M. Forster (d'ailleurs Tristan Sadler fait allusion à Howards End), d'autres décrivent de façon plus crue les horreurs de la guerre.
  • MaToutePetiteCulture Posté le 17 Janvier 2019
    J’ai passé un très joli moment de lecture avec ce roman, qui n’est pas un coup de cœur, mais confirme John Boyne comme auteur à suivre absolument ! Le secret de Tristan Sadler est un roman qui parle de beaucoup de sujets, tous difficiles : la Guerre (évidemment) et les objecteurs de conscience (c’est d’ailleurs le premier roman que je lis qui parle de ça), l’homosexualité, la mort, le deuil, la culpabilité. La force de John Boyne est de ne jamais traiter ses sujets en tombant dans la fatalité et le pathos; il se dégage de ses personnages et de ses mots une lumière qui vous réchauffe le cœur, et leurs secrets les rendent très humains et très attachants. A travers des échanges et autres anecdotes, John Boyne réussit à vous brosser le portrait de personnages très forts, assez charismatiques, que vous ne pourrez pas facilement oublier. Ce roman m’a transporté au cœur de la Grande Guerre, de cette boucherie sans nom qui rend inhumain à moins que vous ne vous battiez contre vous-même pour ne pas le devenir. Je suis toujours extrêmement touchée par les romans traitant de guerre, d’autant plus par celui-ci qui vous délivre des émotions peu communes du... J’ai passé un très joli moment de lecture avec ce roman, qui n’est pas un coup de cœur, mais confirme John Boyne comme auteur à suivre absolument ! Le secret de Tristan Sadler est un roman qui parle de beaucoup de sujets, tous difficiles : la Guerre (évidemment) et les objecteurs de conscience (c’est d’ailleurs le premier roman que je lis qui parle de ça), l’homosexualité, la mort, le deuil, la culpabilité. La force de John Boyne est de ne jamais traiter ses sujets en tombant dans la fatalité et le pathos; il se dégage de ses personnages et de ses mots une lumière qui vous réchauffe le cœur, et leurs secrets les rendent très humains et très attachants. A travers des échanges et autres anecdotes, John Boyne réussit à vous brosser le portrait de personnages très forts, assez charismatiques, que vous ne pourrez pas facilement oublier. Ce roman m’a transporté au cœur de la Grande Guerre, de cette boucherie sans nom qui rend inhumain à moins que vous ne vous battiez contre vous-même pour ne pas le devenir. Je suis toujours extrêmement touchée par les romans traitant de guerre, d’autant plus par celui-ci qui vous délivre des émotions peu communes du fait de ses thématiques secondaires assez inhabituelles dans ce genre de roman. Entre les personnages homosexuels et objecteurs de conscience, on est loin du récit de guerre classique. J’ai beaucoup aimé les réflexions instillées par John Boyne dans son récit, tant sur la Guerre que sur l’après-Guerre, sur les préjugés et la gestion de la culpabilité. Je retiens surtout un récit écrit avec énormément de pudeur, avec un petit suspens sur le fameux secret de Tristan qui, pour ma part, m’a totalement retournée et bouleversée. J’ai été très touchée par ce texte, par ces personnages, par ces mots. Je ne peux que vous conseiller de vous pencher sur les romans de Johny Boyne si ce n’est déjà fait. Je ne suis pas près d’oublier ma bouleversante rencontre avec Tristan Sadler !
    Lire la suite
    En lire moins
  • ZeroJanvier79 Posté le 19 Décembre 2018
    John Boyne est un romancier de grand talent. Il a un talent incroyable pour écrire des personnages totalement humains, donc imparfaits, et des histoires mémorables. Je découvre progressivement sa bibliographie et je suis chaque fois épaté et emporté par ses récits. « The Absolutist » ne fait pas exception. L’auteur nous offre une fiction historique de très haut niveau, sur la Première Guerre Mondiale, l’homosexualité telle qu’elle était vue et vécue à l’époque, et le sentiment de honte. C’est un grand roman, terriblement efficace. Un régal à lire.
  • Prusse Posté le 12 Décembre 2018
    J'ai beaucoup aimé la richesse des dialogues, les échanges lourds entre Marian, la sœur de Will et Tristan. Mais j'ai malheureusement deviné le secret de ce dernier avant qu'il ne soit révélé, ce qui a rendu moins intéressante la poursuite de ma lecture.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.