RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Seigneur des anneaux - tome 3 : Le Retour du Roi

            Pocket
            EAN : 9782266282413
            Code sériel : 2659
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 768
            Format : 108 x 177 mm
            Le Seigneur des anneaux - tome 3 : Le Retour du Roi

            Daniel LAUZON (Traducteur)
            Date de parution : 08/09/2017
            LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

            Tandis que le continent se couvre de ténèbres, annonçant pour tous l'aube d'une nouvelle ère, Frodo poursuit son entreprise : il lui faut à tout prix atteindre la Montagne du Feu. Mais le Seigneur Sombre mobilise ses troupes. L'ennemi est partout et Frodo doit s'engager dans un...
            LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

            Tandis que le continent se couvre de ténèbres, annonçant pour tous l'aube d'une nouvelle ère, Frodo poursuit son entreprise : il lui faut à tout prix atteindre la Montagne du Feu. Mais le Seigneur Sombre mobilise ses troupes. L'ennemi est partout et Frodo doit s'engager dans un dangereux périple à travers le Pays Noir... Les derniers combats de la Guerre de l'Anneau s'achèvent dans un fracas d'apocalypse.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266282413
            Code sériel : 2659
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 768
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Edouardo1976 Posté le 13 Septembre 2019
              Si j'ai eu envie de lire la saga de Tolkien, je me suis rapidement rendu-compte que les trois tomes sont également parmi les meilleurs de l'histoire de la littérature fantastique. Ce livre en particulier fut une véritable révélatoin pour moi et c'est grace à lui que je me suis mise à adorer la fantasy. Le Retour du Roi nous entraine dans un monde magique, rempli de toutes sortes de créatures étonnantes ,et ne se cantonne pas à ce simple rôle de divertir et de faire rêver, car c'est aussi une réflexion philosophique sur bien des sujets qui sont encore d'actualité . Bref, un livre vraiment super où on ne s'ennuie pas, et où le suspense nous tient en haleine tout le long.
            • Edouardo1976 Posté le 13 Septembre 2019
              Si j'ai eu envie de lire la saga de Tolkien, je me suis rapidement rendu-compte que les trois tomes sont également parmi les meilleurs de l'histoire de la littérature fantastique. Ce livre en particulier fut une véritable révélatoin pour moi et c'est grace à lui que je me suis mise à adorer la fantasy. Le Retour du Roi nous entraine dans un monde magique, rempli de toutes sortes de créatures étonnantes ,et ne se cantonne pas à ce simple rôle de divertir et de faire rêver, car c'est aussi une réflexion philosophique sur bien des sujets qui sont encore d'actualité . Bref, un livre vraiment super où on ne s'ennuie pas, et où le suspense nous tient en haleine tout le long.
            • Dartemis Posté le 7 Août 2019
              Je ne me sens pas le talent de rédiger une critique à la hauteur de l'oeuvre, mais je vais essayer. En lisant d'autres critiques, je me suis attardée sur les lecteurs qui n'ont pas aimé Tolkien. Il est en effet toujours intéressant d'écouter les détracteurs. Et je me suis rendue compte qu'il existait probablement deux types fondamentaux de lecteurs : ceux qui aiment le rythme et ceux qui aiment les mots pour les mots. Je fais partie de la seconde catégorie. Tolkien m'a donc envoûtée, et le mot est faible, il ne rend pas hommage à ce que je ressens vraiment lorsque je m'installe et que je me plonge dans son oeuvre. Les personnages centraux tout d'abord. Ils montrent que tout le monde peut changer le cours des événements, et qu'il n'est pas nécessaire d'être un roi ou un héros prédestiné pour y arriver, il suffit d'avoir le coeur pur et des intentions servant l'intérêt général. C'est un peu simpliste je l'admets, mais l'idée me plait. Bien sur il y a les elfes, les orques, les magiciens et toutes les créatures magiques qui peuplent le monde de Tolkien, mais ce sont les hobbits qui me fascinent le plus. C'est comme si par la présence de ces... Je ne me sens pas le talent de rédiger une critique à la hauteur de l'oeuvre, mais je vais essayer. En lisant d'autres critiques, je me suis attardée sur les lecteurs qui n'ont pas aimé Tolkien. Il est en effet toujours intéressant d'écouter les détracteurs. Et je me suis rendue compte qu'il existait probablement deux types fondamentaux de lecteurs : ceux qui aiment le rythme et ceux qui aiment les mots pour les mots. Je fais partie de la seconde catégorie. Tolkien m'a donc envoûtée, et le mot est faible, il ne rend pas hommage à ce que je ressens vraiment lorsque je m'installe et que je me plonge dans son oeuvre. Les personnages centraux tout d'abord. Ils montrent que tout le monde peut changer le cours des événements, et qu'il n'est pas nécessaire d'être un roi ou un héros prédestiné pour y arriver, il suffit d'avoir le coeur pur et des intentions servant l'intérêt général. C'est un peu simpliste je l'admets, mais l'idée me plait. Bien sur il y a les elfes, les orques, les magiciens et toutes les créatures magiques qui peuplent le monde de Tolkien, mais ce sont les hobbits qui me fascinent le plus. C'est comme si par la présence de ces êtres communs, comme nous finalement, ils rendaient les autres personnages encore plus légendaires. L'histoire est somme toute assez banale (il faut sauver le monde), et c'est là tout le génie que je détecte chez Tolkien. Mais c'est la plume qui m'envoûte le plus. Quel art de mettre des mots les uns derrière les autres d'une si belle façon, comme un tableau devant lequel on reste coi face à tant de beauté. L'auteur va intégrer mon panthéon littéraire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Dartemis Posté le 7 Août 2019
              Je ne me sens pas le talent de rédiger une critique à la hauteur de l'oeuvre, mais je vais essayer. En lisant d'autres critiques, je me suis attardée sur les lecteurs qui n'ont pas aimé Tolkien. Il est en effet toujours intéressant d'écouter les détracteurs. Et je me suis rendue compte qu'il existait probablement deux types fondamentaux de lecteurs : ceux qui aiment le rythme et ceux qui aiment les mots pour les mots. Je fais partie de la seconde catégorie. Tolkien m'a donc envoûtée, et le mot est faible, il ne rend pas hommage à ce que je ressens vraiment lorsque je m'installe et que je me plonge dans son oeuvre. Les personnages centraux tout d'abord. Ils montrent que tout le monde peut changer le cours des événements, et qu'il n'est pas nécessaire d'être un roi ou un héros prédestiné pour y arriver, il suffit d'avoir le coeur pur et des intentions servant l'intérêt général. C'est un peu simpliste je l'admets, mais l'idée me plait. Bien sur il y a les elfes, les orques, les magiciens et toutes les créatures magiques qui peuplent le monde de Tolkien, mais ce sont les hobbits qui me fascinent le plus. C'est comme si par la présence de ces... Je ne me sens pas le talent de rédiger une critique à la hauteur de l'oeuvre, mais je vais essayer. En lisant d'autres critiques, je me suis attardée sur les lecteurs qui n'ont pas aimé Tolkien. Il est en effet toujours intéressant d'écouter les détracteurs. Et je me suis rendue compte qu'il existait probablement deux types fondamentaux de lecteurs : ceux qui aiment le rythme et ceux qui aiment les mots pour les mots. Je fais partie de la seconde catégorie. Tolkien m'a donc envoûtée, et le mot est faible, il ne rend pas hommage à ce que je ressens vraiment lorsque je m'installe et que je me plonge dans son oeuvre. Les personnages centraux tout d'abord. Ils montrent que tout le monde peut changer le cours des événements, et qu'il n'est pas nécessaire d'être un roi ou un héros prédestiné pour y arriver, il suffit d'avoir le coeur pur et des intentions servant l'intérêt général. C'est un peu simpliste je l'admets, mais l'idée me plait. Bien sur il y a les elfes, les orques, les magiciens et toutes les créatures magiques qui peuplent le monde de Tolkien, mais ce sont les hobbits qui me fascinent le plus. C'est comme si par la présence de ces êtres communs, comme nous finalement, ils rendaient les autres personnages encore plus légendaires. L'histoire est somme toute assez banale (il faut sauver le monde), et c'est là tout le génie que je détecte chez Tolkien. Mais c'est la plume qui m'envoûte le plus. Quel art de mettre des mots les uns derrière les autres d'une si belle façon, comme un tableau devant lequel on reste coi face à tant de beauté. L'auteur va intégrer mon panthéon littéraire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Malivriotheque Posté le 23 Juillet 2019
              L'heure est sombre dans la Terre du Milieu. Le Gondor s'apprête à combattre Sauron et son armée du Mordor avec toutes les forces possibles venues des quatre coins du monde. Et pendant que la bataille fait rage, Sam tente de délivrer Frodon des griffes des Orques qui l'ont embarqué après qu'Arachnée l'a piqué. Ils ne sont plus très loin de leur but, mais les dangers sont nombreux et leurs forces s'amenuisent. Le destin du monde est pourtant entre leurs mains... Ce tome trois relance la machine du tome précédent, dans lequel on se perdait en verbiages et courses-poursuites tous deux très longs. Le livre 5, dans lequel la bataille aux portes du Mordor fait rage, se lit à une vitesse folle tant l'action est maîtresse : moins de dialogues ou de descriptions de lieux, moins de ridicule dans les discours, mais du mouvement, de la guerre, des morts, de la force puissance 1000 ! Le tome 6, qui relate les derniers milles du duo Sam/Frodon, est moins folichon, alors que c'est bien dans ce dernier que le destin de l'Anneau unique se joue enfin. Pourquoi ? Parce qu'on retombe dans des errances interminables avec des pages et des paragraphes qui se... L'heure est sombre dans la Terre du Milieu. Le Gondor s'apprête à combattre Sauron et son armée du Mordor avec toutes les forces possibles venues des quatre coins du monde. Et pendant que la bataille fait rage, Sam tente de délivrer Frodon des griffes des Orques qui l'ont embarqué après qu'Arachnée l'a piqué. Ils ne sont plus très loin de leur but, mais les dangers sont nombreux et leurs forces s'amenuisent. Le destin du monde est pourtant entre leurs mains... Ce tome trois relance la machine du tome précédent, dans lequel on se perdait en verbiages et courses-poursuites tous deux très longs. Le livre 5, dans lequel la bataille aux portes du Mordor fait rage, se lit à une vitesse folle tant l'action est maîtresse : moins de dialogues ou de descriptions de lieux, moins de ridicule dans les discours, mais du mouvement, de la guerre, des morts, de la force puissance 1000 ! Le tome 6, qui relate les derniers milles du duo Sam/Frodon, est moins folichon, alors que c'est bien dans ce dernier que le destin de l'Anneau unique se joue enfin. Pourquoi ? Parce qu'on retombe dans des errances interminables avec des pages et des paragraphes qui se ressemblent car tous les jours les pauvres souffrent et ne peuvent plus avancer et crèvent la dalle, et tous les jours ils pensent ne plus pouvoir faire un pas mais tous les jours la volonté et l'abnégation les emmènent toujours plus loin et toujours plus proche de l'objectif. En outre, la scène qui narre la fin de l'Anneau est d'une rapidité à en faire presque pâlir vu le nombre de pages qui nous a emmenés jusqu'ici. Pour terminer, on assiste, sur les dernières 150 pages, à un peu de romance toute rose quelque peu déconcertante après la folie de la bataille (je pense au dénouement de la relation entre Faramir et Eowyn, laquelle en pure girouette change la direction de ses amours en une milliseconde), ou encore au retour des Hobbits dans leur Comté chérie qui la délivrent sur plus de pages qu'il en faudrait des méchants arrivés sur place depuis un an. Alors oui, la fin est un peu longue. Mais que d'aventures au final ! Quelle fresque noire et héroïque ! Quel monde que celui de Tolkien !! Cette trilogie est à lire au moins une fois dans sa vie.
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.