Lisez! icon: Search engine
Le Signal
Date de parution : 06/02/2020
Éditeurs :
Pocket

Le Signal

Date de parution : 06/02/2020
La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls, une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis.
Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces...
La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls, une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis.
Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse les adolescents, et ce...
La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls, une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis.
Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse les adolescents, et ce shérif complètement dépassé par des crimes horribles.

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266269100
Code sériel : 16667
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 912
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266269100
Code sériel : 16667
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 912
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Le Signal retourne à l’horreur la plus viscérale avec efficacité. »
Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Aurore77120 10/05/2024
    J'ai beaucoup aimé ce livre. J'ai plus l'habitude de livre les policiers de Chattam, on retrouve bien le soucis des détails. Les scènes sont extrêmement bien détaillées, jusqu'aux détails saignants. Je me suis attachée à certains personnages que j'ai trouvé touchants et j'ai été choqué de leur destin. Chattam ne fait pas dans la dentelle! Ceci dit on trouve des passages somme toute assez classique dans le genre de l'horreur.
  • shanaclaes 30/04/2024
    #9824; « Le signal » - Maxime Chattam #9824; La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls, une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis. Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelques chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse les adolescents, et ce shérif complètement dépassé par des crimes horribles. Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ? Totalement sous le charme, j'ai craqué pour cet objet-livre magnifique à la tranche aussi noire que sa couverture aux reflets argentés. Ensuite, je suis rapidement entrée dans le récit grâce à une carte détaillée de la ville où s'abat une tempête de phénomènes étranges ; plusieurs histoires secondaires se télescopent jusqu'au basculement global, quoiqu'un peu tardif, vers les ténèbres. J'ai également apprécié les personnages, très humains malgré quelques pervers notoires, et tout particulièrement Olivia, Gemma et Ashley, trois femmes fortes entourées de protagonistes masculins plus effacés. En outre, j'ai adoré l'ambiance très versatile, parfois lugubre et effrayante (oui oui, j'ai eu la chair de poule), d'autres fois lumineuse et agréable. Pour terminer, j'ai beaucoup aimé l'intrigue ; captivante, bien ficelée et accompagnée de scènes dignes des plus grands films d'horreur, elle m'a tenue en haleine jusqu'aux toutes dernières pages, bouleversantes à souhait. #9824; « Le signal » - Maxime Chattam #9824; La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls, une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis. Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelques chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse les adolescents, et ce shérif complètement dépassé par des crimes horribles. Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ? Totalement sous le charme, j'ai craqué pour cet objet-livre magnifique à la tranche aussi noire que sa couverture aux reflets argentés. Ensuite, je suis rapidement entrée dans le récit grâce à une carte détaillée de la ville où s'abat une tempête de phénomènes étranges ; plusieurs histoires secondaires se télescopent jusqu'au basculement global, quoiqu'un peu tardif, vers les ténèbres. J'ai également apprécié les personnages, très humains malgré quelques pervers notoires, et tout particulièrement Olivia, Gemma et Ashley, trois femmes fortes entourées de protagonistes masculins plus effacés. En outre, j'ai adoré l'ambiance très versatile, parfois lugubre et effrayante (oui oui, j'ai eu la chair de poule), d'autres fois lumineuse et agréable. Pour terminer, j'ai beaucoup aimé l'intrigue ; captivante, bien ficelée et accompagnée de scènes dignes...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Angeline574 29/04/2024
    Mon premier Chattam. Je viens de le finir alors c'est une réaction à chaud. Point positif, je ne me suis que très peu ennuyée. J'ai beaucoup aimé la famille qu'on nous présente, l'histoire touchante d'Owen, et l'affection globale qui règne entre tous dans cette grande et nouvelle maison. Oui mais voilà. Pas mal de choses m'ont dérangée. Déjà les nombreuses et inutiles référence au sexe, une ou deux par ci par la d'accord mais là franchement j'étais parfois gênée [masquer] Le viol? Pour quoi faire ? Il est possible que ce soit de par mon expérience personnelle que ça me dérange autant mais qu'est ce que ça vient faire dans l'intrigue d'un roman d'horreur, ça ne fait avancer l'histoire en rien. La femme qui meurt dans sa baignoire et nous parle de spermatozoïdes ? La vieille qui meurt d'une explosion provenant de son propre sud ? Mr Chattam, parlez à quelqu'un. [/masquer] Ensuite le fait que l'horreur arrive très lentement. Certains passages m'ont fait me dire ah oui très cool ça, bien écrit j'adore. Mais ce fut rare. Je me réjouis qu'il y en ai eu mais j'admets avoir lu quelques chapitres en diagonale, surtout vers la fin; alors qu'on se rapproche du dénouement, nous voilà noyés sous les blablas superflus. [masquer] J'ai trouvé le revirement d'Olivia un peu raide. Elle n'y croit pas et puis en fait si d'un coup. Aussi vite que ça. Il y a aussi ce truc que je n'aime vraiment pas dans ce genre de roman, c'est très classique mais ça m'agace vraiment. TOUT se passe en 10min à la fin. Soudain la terre explose, tout est perdu jusqu'à l'éclair de génie d'un personnage et puis pouf ! Terminé ! A quand un roman original et régulier dans l'action ? [/masquer] Enfin, j'ai souvent eu l'impression de lire du Stephen King. Et je ne suis franchement pas fan de l'écriture de ce dernier. Du coup j'ai parfois vraiment eu l'impression de lire une fanfiction. Mon premier Chattam. Je viens de le finir alors c'est une réaction à chaud. Point positif, je ne me suis que très peu ennuyée. J'ai beaucoup aimé la famille qu'on nous présente, l'histoire touchante d'Owen, et l'affection globale qui règne entre tous dans cette grande et nouvelle maison. Oui mais voilà. Pas mal de choses m'ont dérangée. Déjà les nombreuses et inutiles référence au sexe, une ou deux par ci par la d'accord mais là franchement j'étais parfois gênée [masquer] Le viol? Pour quoi faire ? Il est possible que ce soit de par mon expérience personnelle que ça me dérange autant mais qu'est ce que ça vient faire dans l'intrigue d'un roman d'horreur, ça ne fait avancer l'histoire en rien. La femme qui meurt dans sa baignoire et nous parle de spermatozoïdes ? La vieille qui meurt d'une explosion provenant de son propre sud ? Mr Chattam, parlez à quelqu'un. [/masquer] Ensuite le fait que l'horreur arrive très lentement. Certains passages m'ont fait me dire ah oui très cool ça, bien écrit j'adore. Mais ce fut rare. Je me réjouis qu'il y en ai eu mais j'admets avoir lu quelques chapitres en diagonale, surtout vers la fin; alors qu'on...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Herve39 28/04/2024
    Pas évident d'écrire un bon livre d'épouvante, alors même si je n'ai pas été jusqu'à regarder sous mon lit avant d'éteindre la lumière, je dois dire que celui-ci est de mon point de vue réussi. Maxime Chattam déroule son histoire dans une petite ville d'Amérique assez isolée, Mahingan Falls, une famille de gentils New-Yorkais vient s'installer dans une vieille ferme. Assez classique comme base, et bien sûr la demeure va se révéler déjà habitée, mais il n'y a pas que ça et on est même loin du compte. Beaucoup de personnages, mais pas trop, qui vont être pris dans la tourmente. Doucement mais sûrement, les faits, les morts s'enchaînent jusqu'aux cent dernières pages où les forces se déchaînent et où, fait appréciable, [masquer] tous les personnages principaux ne survivront pas à cette nuit d'horreur. [/masquer] Plus de 700 pages, mais pour une fois, je n'ai pas trouvé qu'il y avait du remplissage. L'explication de ces phénomènes m'a également convaincu. Bref, si vous aimez vous faire peur, accrochez-vous et allez-y :-)
  • Mariethe77 18/04/2024
    J’ai découvert cet auteur avec « Le Signal » et depuis, je peine à retrouver un livre qui me procure les mêmes émotions. J’ai enchaîné avec « Un(e)secte » et « L’illusion », que j’ai bien appréciés, mais qui ne m’ont pas autant captivée. Mais, pour en revenir à nos moutons, j’ai fini ce livre le mois dernier et je suis encore imprégnée par son univers. En refermant le livre, je me suis demandé : «Et maintenant ? »… Eh bien, je n’ai pas vraiment de réponse. L’intrigue était tellement prenante, les personnages si attachants à leur manière, que j’ai du mal à passer à autre chose. J’avais l’impression d’être transportée dès l’instant où j’ouvrais le livre. Pendant ma lecture, j’étais là-bas, à Mahingan Falls, aux côtés des personnages, mais invisible; et c’est ce qui m’a permis d’être ici pour vous en parler…😈 J’ai ressenti les frissons, les doutes, les peurs de chacun d’eux. J’ai exploré cette forêt et ce maudit champ de maïs. J’ai vibré avec les réparties d’Olivia et j’ai pleuré lorsque mes personnages préférés nous ont quitté. Ce livre a envahi mes pensées, m’a parfois accompagnée lors de mes repas, et a pris chaque minute de mon temps libre. En résumé : j’ai adoré ce roman plus que je ne saurais l’exprimer !J’ai découvert cet auteur avec « Le Signal » et depuis, je peine à retrouver un livre qui me procure les mêmes émotions. J’ai enchaîné avec « Un(e)secte » et « L’illusion », que j’ai bien appréciés, mais qui ne m’ont pas autant captivée. Mais, pour en revenir à nos moutons, j’ai fini ce livre le mois dernier et je suis encore imprégnée par son univers. En refermant le livre, je me suis demandé : «Et maintenant ? »… Eh bien, je n’ai pas vraiment de réponse. L’intrigue était tellement prenante, les personnages si attachants à leur manière, que j’ai du mal à passer à autre chose. J’avais l’impression d’être transportée dès l’instant où j’ouvrais le livre. Pendant ma lecture, j’étais là-bas, à Mahingan Falls, aux côtés des personnages, mais invisible; et c’est ce qui m’a permis d’être ici pour vous en parler…😈 J’ai ressenti les frissons, les doutes, les peurs de chacun d’eux. J’ai exploré cette forêt et ce maudit champ de maïs. J’ai vibré avec les réparties d’Olivia et j’ai pleuré lorsque mes personnages préférés nous ont quitté. Ce livre a envahi mes pensées, m’a parfois accompagnée lors de mes repas, et a pris chaque minute de mon temps libre. En résumé : j’ai adoré ce...
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Lectures estivales : 30 romans policiers pour frissonner

    De Franck Thilliez et son piège diabolique à Shari Lapena et son oppressant huis clos, focus sur 30 romans policiers addictifs et terrifiants à emporter dans sa valise cet été. Sous le parasol, les vacances seront glaçantes ou ne seront pas !

    Lire l'article
  • Sélection
    Lisez

    9 thrillers qui flirtent avec l'étrange et le surnaturel

    Démons, fantômes, vampires, sorcières, sectes sataniques... Quand la littérature policière flirte avec le surnaturel et l'étrange, ce sont de longues et redoutables nuits blanches qui attendent le lecteur (pour son plus grand plaisir). Partez à la découverte de 9 romans noirs comme la nuit, qui vous entraîneront au coeur d'enquêtes mystiques et dans les couloirs d'effroyables maisons hantées. À vos risques et périls !

    Lire l'article