Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782707176639
Code sériel : 388
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 125 x 190 mm

Le socialisme gourmand

Le Bien-vivre : un nouveau projet politique

Paul ARIÈS (Auteur, Postface)
Date de parution : 07/05/2013

Pour Paul Ariès, la gauche est responsable de ses impasses. Elle a choisi de sacrifier les bourses du travail, le mouvement coopératif ; elle n’a pas voulu mener la lutte des classes dans le domaine des modes de vie ; elle a choisi d’intégrer les milieux populaires dans la nouvelle économie matérielle et psychique du capitalisme. Elle n’a rien compris à l’antiproductivisme et aux conséquences des luttes écologiques.

Inutile de faire à nouveau le réquisitoire du capitalisme : il est déjà si lourd qu’il finit par nous assommer. Ce qui importe, c’est d’en finir avec les passions tristes au cœur du capitalisme, mais aussi de courants de gauche et de la décroissance du « ni droite ni gauche...

Inutile de faire à nouveau le réquisitoire du capitalisme : il est déjà si lourd qu’il finit par nous assommer. Ce qui importe, c’est d’en finir avec les passions tristes au cœur du capitalisme, mais aussi de courants de gauche et de la décroissance du « ni droite ni gauche ». Dans cette perspective, ce livre revient sur les expériences du mouvement ouvrier, passionnantes mais oubliées, comme les bourses du travail, le mouvement coopératif, le socialisme municipal ou le syndicalisme à bases multiples. Il témoigne aussi des « gros mots » qui s’inventent internationalement pour dire les nouveaux chemins de l’émancipation : buen vivir, vie bonne, jours heureux, vie pleine, convivialisme, etc. Il en appelle à une gauche maquisarde, buissonnière, prenant en compte l’antiproductivisme, les luttes écologiques et la joie de vivre.
Pour Paul Ariès, les gens n’ont pas besoin d’être éduqués : ils ne sont pas idiots mais angoissés, pas abrutis mais blessés dans leur sensibilité. Ce livre est un appel à favoriser les dynamiques de décrochage et les actes de « désadhésion », un appel à l’expérimentation et à l’insurrection des existences.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782707176639
Code sériel : 388
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 125 x 190 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Adsodemelk Posté le 18 Août 2013
    Paul Ariès propose dans ce bel ouvrage différentes pistes pour revivifier le socialisme, l’imprégner de vivante culture populaire, et en finir avec une vision mortifère à gauche, celle du présent qui souffre pour des lendemains qui chantent. L'histoire du socialisme est convoquée pour cette saine renaissance: syndicalisme à base multiple, communisme et socialisme municipal... initiatives autonomes qui furent en leur temps critiquées par les courants socialistes les plus centralisateurs et productivistes. Ariès évoque aussi les pistes de la gratuité expérimentées actuellement ici et là, et qui témoignent de véritables choix politiques. Le pari d'Ariès est réussi, puisse que cet ouvrage pourra servir de prétexte au débat au coeur de la gauche de transformation, au coeur de la gauche antiproductiviste, au coeur de l'écologie politique afin d'y trouver les pistes de convergences inédites. Par ailleurs, ce livre est particulièrement agréable à lire, ce qui est une vertu rare dans la littérature politique. Je vous oriente vers la critique de l'excellent et fendard site du "fight-club NPA", pour prolonger la réflexion. http://fightclubnpa.blogspot.com/2013/07/le-socialisme-gourmand.html
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION DE LA DÉCOUVERTE
Nouveautés, extraits, agenda des auteurs et toutes les semaines les sorties en librairie !