Lisez! icon: Search engine
Pocket jeunesse
EAN : 9782266288941
Code sériel : 99999
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Le théorème des Katherine

Catherine Gibert (traduit par)
Date de parution : 06/09/2018
Dix-neuf fois Colin est tombé amoureux. Dix-neuf fois la fille s’appelait Katherine. Pas Katie, ni Kat, ni Kittie, ni Cathy, et surtout pas Catherine, mais KATHERINE. Et, dix-neuf fois, il s’est fait larguer.
EAN : 9782266288941
Code sériel : 99999
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 360
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • arret_sur_la_page Posté le 6 Octobre 2021
    💡 M#816;o#816;n#816; a#816;v#816;i#816;s#816; : Pour commencer je ne lis jamais ce style de livre... Mais là j'ai vraiment ADORÉE 🥰. J'ai passée un très bon moment de lecture avec ce livre et avec le personnage principal, Colin. C'est avec lui qu'on partage toute son évolution depuis ses premières ruptures amoureuses. C'est un livre rempli d'humour !!! J'ai un peu eu du mal à me mettre dedans au début, mais je vous conseil de persévérer votre lecture. Le seul bémol à mon avis, serait le surplus de graphique et de calcul mathématiques qui pour moi sont vraiment lassant. 🤷#8205;#9792;️ Ça reste une bonne lecture que je conseille pour changer d'air !
  • leslecturesdeju1 Posté le 27 Septembre 2021
    La couverture de ce YA m’a énormément tentée en librairie, et je ne regrette absolument pas mon achat! En lisant le résumé, je me suis dit: « il a l’air un peu stupide le personnage de Colin, il est obsédé par les filles qui s’appellent Katherine, écrit toujours de cette façon, et uniquement de cette façon, mais il se fait toujours larguer, mais pourquoi? Que peut-il bien faire à chaque fois pour se faire larguer? » et parce que je voulais avoir la réponse à ma question, je l’ai acheté. Du début à la fin, le personnage de Colin est très attachant et très touchant, et parfois même un peu bizarre. Ce livre m’a permis de m’évader dans un petit road trip entre ados, où j’ai ressenti à travers eux la joie, la tristesse, la peur et le chagrin. John Green m’a fait aimé ce livre, et bien d’autres encore.
  • Latetedansleslivres08 Posté le 22 Juillet 2021
    Pour les amoureux du John Green ce livre est fait pour vous. Dans ce livre je me suis retrouvée dans un univers complètement différent de celui de Nos étoiles contraires ou de Tortues à l'infinie je me suis donc retrouvé dans la tête d'un surdoué qui à aimer 19 Katherine et qui cherche à créer un théorème qui prédisait les relations et principalement celles qu'il a eu avec les 19 Katherine. Colin Splingleton (je crois que c'est son nom) est un lycéen surdoué qui va se faire complètement abandonné par la dix-neuvième Katherine, elle va donc le quitter pour des raisons assez étranges mais que Colin s'efforce de comprendre. Hassan, son meilleur ami depuis la 3ème, va l'embarquer dans un road-trip pour lui changer les idées et de se libérer un peu de leur Chicago déprimant. Depuis petit Colin est surdoué mais il ne veut pas être un surdoué il veut être un génie comme Albert Einstein, Steven Spielberg ou encore Bill Gates, mais surtout il veut sa minute Eurêka. Vous devez sûrement vous demandez ce que c'est et c'est tout simplement une minute ou tu trouves une découverte phénoménale qui pourrait aider les gens scientifiques, certains génies on réussi d'après... Pour les amoureux du John Green ce livre est fait pour vous. Dans ce livre je me suis retrouvée dans un univers complètement différent de celui de Nos étoiles contraires ou de Tortues à l'infinie je me suis donc retrouvé dans la tête d'un surdoué qui à aimer 19 Katherine et qui cherche à créer un théorème qui prédisait les relations et principalement celles qu'il a eu avec les 19 Katherine. Colin Splingleton (je crois que c'est son nom) est un lycéen surdoué qui va se faire complètement abandonné par la dix-neuvième Katherine, elle va donc le quitter pour des raisons assez étranges mais que Colin s'efforce de comprendre. Hassan, son meilleur ami depuis la 3ème, va l'embarquer dans un road-trip pour lui changer les idées et de se libérer un peu de leur Chicago déprimant. Depuis petit Colin est surdoué mais il ne veut pas être un surdoué il veut être un génie comme Albert Einstein, Steven Spielberg ou encore Bill Gates, mais surtout il veut sa minute Eurêka. Vous devez sûrement vous demandez ce que c'est et c'est tout simplement une minute ou tu trouves une découverte phénoménale qui pourrait aider les gens scientifiques, certains génies on réussi d'après Colin et on reçu un prix Nobel. C'est ce qu'il veut devenir : un génie qui marquera l'histoire. Un livre entraînant mais assez compliquer... Comment vous expliquez ? Je suis encore jeune pour toutes ces formules scientifiques, mathématiques etc... et des fois je me perdais un peu dans les calcules les abscisses de Colin parfois très complexe après je ne suis encore qu'au collège ce sont des choses que l'on doit apprendre au lycée donc ne vous inquiétez pas si vous avez passer cette étape.
    Lire la suite
    En lire moins
  • meslecturesmabibliotheque Posté le 2 Juillet 2021
    J'ai un avis mitigé concernant ce livre. Puisque ce qui m’a dérangé et qui donne aussi un côté original au livre, c’est la présence de courbes, de fonctions et de calculs. Comme je pouvais le prédire avec le titre « le théorème », cela avait donc un rapport aux maths. Mais je ne m’attendais pas à ce que le livre soit presque que concentré sur la manière à ce que Colin résout son théorème, afin de pouvoir analyser et comprendre ses relations avec ses différentes Katherine. Mise à part cela, une histoire est présente et nous pouvons connaître toutes ses réflexions au fur et à mesure, et heureusement pour lui, tout se finit bien (j’ai envie de dire). Je pense donc que c’est un bon livre, mais il faut juste accrocher avec toutes ces notions de maths, qui reste tout de même accessible à tous je pense, puisque heureusement on nous demande pas d’analyser le calcul.
  • Srhbb8 Posté le 21 Juin 2021
    Beaucoup d'humour dans ce roman, bien que complètement décalé, pour ma part j'adore, mais je comprends parfaitement que ça ne plaise pas à tout le monde. Les surdoués sont des personnes ayant des réflexions très étonnantes, souvent gênantes pour l'entourage, il faut prendre cet humour au 3ème degré (minimum !). L'introduction du théorème mathématique dans le cœur du récit et la présence d'une multitude de notes de bas de page qualifiées par l'un des personnages de "pas intéressantes" sont pour moi au contraire d'un grand intérêt. Il faut dire que, comme Colin, j'adore apprendre tout et n'importe quoi, tout le temps, même lors d'une lecture loisir. J'ai d'ailleurs lu l'appendice rédigé par l'ami mathématicien de l'auteur avant d'aller me coucher. Vous avez dit bizarre ? J'ai l'habitude ;-) Merci
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.