Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264077622
Code sériel : 3538
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Le tueur aveugle

Michèle ALBARET-MAATSCH (Traducteur)
Date de parution : 12/11/2020

Histoires de famille.
 

1945. Dix jours après la fin de la guerre, Laura se jette d'un pont au volant d'une voiture. Elle laisse à sa sœur aînée, Iris, un roman posthume au parfum de soufre, « Le Tueur aveugle ». Cinquante ans plus tard, Iris égrène ses souvenirs et raconte leur histoire... Avec... 1945. Dix jours après la fin de la guerre, Laura se jette d'un pont au volant d'une voiture. Elle laisse à sa sœur aînée, Iris, un roman posthume au parfum de soufre, « Le Tueur aveugle ». Cinquante ans plus tard, Iris égrène ses souvenirs et raconte leur histoire... Avec en toile de fond la saga de notre siècle, le destin bouleversant de deux sœurs liées par des secrets de famille et des mensonges assassins. En se remémorant sa vie – et quelques morts mystérieuses –, Iris n'évoque pas seulement un passé complexe. Elle fait naître un lumineux univers romanesque que composent les couleurs vives et poignantes de la cruauté humaine, de l'amour et du péché. Margaret Atwood nous offre ici un de ses plus beaux romans, lauréat du Booker Prize 2000.

« Le portrait bouleversant d’une femme en avance sur son temps. »
Isabelle Lortholary, ELLE

Traduit de l’anglais (Canada) par Michèle Albaret-Maatsch
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264077622
Code sériel : 3538
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 672
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • valentinepo Posté le 29 Juillet 2020
    Iris nous raconte son histoire, cela intercalé avec des articles de presses et des extraits du roman écrit par sa soeur. Margaret Atwood a une plume trés agréable à lire, et arrive à distiller des pistes de réfléxions et des touches d'humour sarcastique dans la lecture de manière trés subtile. Ce livre m'a fait réfléchir et me questionner, même s'il y avait parfois quelques longueurs, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et à rentrer dans le livre à certains moments. Mais la fin, même si j'avais deviné certains détails, m'a emportée tout de même.
  • micrhone Posté le 21 Juillet 2020
    c'est le 1er livre de Margaret Atwood que je lis - je ne savais pas par lequel commencer- je craignais que ses livres soient trop science fiction (c'est apparemment comme cela que je perçois certains de ses livres ??)- très belle écriture , très agréable à lire- Iris au crépuscule de sa vie revient sur les événements essentiels de la vie de sa famille, surtout de sa sœur Laura décédée à l'âge de 25 ans - en même temps on suit les échanges de deux personnages, deux amants sous des chapitres au nom du "tueur aveugle" - C'est sous ce nom que Laura a été rendue célèbre suite à la parution posthume d'un livre de ce même nom. Mauvais mariage, couple frère-sœur diabolique L'histoire est assez triste mais égayée par le personnage d'Iris qui nous fait partager toutes les petites misères d'une femme âgée, et tout cela avec beaucoup d'humour. je le conseille vivement et demande des conseils sur un prochain livre à choisir de Margaret Atwood
  • mumuboc Posté le 28 Juin 2020
    Je vous rassure Margaret Atwood n'est pas aveugle, elle sait où elle va, elle ne perd à aucun moment le fil de sa construction, même si nous, au début, nous sommes un peu déroutés.... Dans ce roman il n'y a pas une histoire mais des histoires. La principale est celle écrite par Iris Griffen née Chase. Elle a 83 ans en cette fin du XXème siècle et décide de se lancer dans le roman de sa vie enfin je devrais dire le roman de sa famille et même plus précisément de ses femmes, en particulier de Laura, sa jeune sœur, récit qu'elle destine à sa petite fille Sabrina qui voyage à travers le monde. Et puis il y a une autre histoire : Le tueur aveugle, composé elle-même d'histoires de science-fiction mais aussi de rencontres d'un couple qui se cache. Et puis il y les coupures de presse qui annoncent les événements de cette famille d'industriels prospères du Canada et si finalement tout cela n'était qu'une seule histoire....  Et c'est à cela que l'on reconnaît un(e) écrivain(e)..... L'originalité dans la construction. Moi j'aime. Fidèle à elle-même Margaret Atwood à travers ce roman parle des femmes sur presque un siècle dans le milieu... Je vous rassure Margaret Atwood n'est pas aveugle, elle sait où elle va, elle ne perd à aucun moment le fil de sa construction, même si nous, au début, nous sommes un peu déroutés.... Dans ce roman il n'y a pas une histoire mais des histoires. La principale est celle écrite par Iris Griffen née Chase. Elle a 83 ans en cette fin du XXème siècle et décide de se lancer dans le roman de sa vie enfin je devrais dire le roman de sa famille et même plus précisément de ses femmes, en particulier de Laura, sa jeune sœur, récit qu'elle destine à sa petite fille Sabrina qui voyage à travers le monde. Et puis il y a une autre histoire : Le tueur aveugle, composé elle-même d'histoires de science-fiction mais aussi de rencontres d'un couple qui se cache. Et puis il y les coupures de presse qui annoncent les événements de cette famille d'industriels prospères du Canada et si finalement tout cela n'était qu'une seule histoire....  Et c'est à cela que l'on reconnaît un(e) écrivain(e)..... L'originalité dans la construction. Moi j'aime. Fidèle à elle-même Margaret Atwood à travers ce roman parle des femmes sur presque un siècle dans le milieu bourgeois où le mariage est souvent une manière d'arranger les affaires, où les femmes mouraient en couches, où les femmes dites influentes prenaient le pas sur le jeune mariée discrète, où les hommes usaient déjà de leur force et leur puissance pour abuser, où l'on enfermait celles qui osaient se rebeller. Mais elle ne le fait pas dans le genre dystopie, comme dans La servante écarlate, ici nous sommes dans un passé récent, réel et malheureusement pour certains faits toujours dans notre présent. Difficile d'en dire plus car jusqu'aux dernières pages l'auteure maintient le suspens : qui est Le tueur aveugle ? Qui est ce couple ? Pourquoi se cache-t-il ? Mais finalement là n'est pas le plus important. Il n'est que le prétexte pour évoquer la condition féminine, le cheval de bataille de Margaret Atwood, mais aussi pour donner dans la science-fiction et la dystopie à travers les chroniques "d'un autre monde" qu'elle inclut dans sa narration mais ne vous inquiétez pas tout est cohérent au final, tout traite du même sujet. Alors, certes, c'est un pavé, près de 600 pages, il pèse lourd et parfois j'ai dû m'installer confortablement sachant que je partais pour quelques heures de lecture car il faut de l'attention pour ne pas perdre le fil mais plus j'avançais et plus les pièces du puzzle se mettaient en place, tout s'emboîtait parfaitement. Un seul regret peut-être la fin un peu prévisible en ce qui concerne certaines révélations, assez conventionnel et j'attendais un dénouement plus flamboyant. Mais j'ai beaucoup aimé l'écriture d'Iris, cette vieille dame qui veut laisser une trace de son passé et surtout parler de Laura, cette sœur complice disparue à 25 ans (je ne dévoile rien nous l'apprenons dès les premières pages), alors que je l'ai trouvée bien soumise et obéissante jeune, j'avais envie de la secouer, elle qui avale tant de couleuvres sans ciller deviendra pourtant une femme libre, indépendante au prix fort, mais à l'aube de son dernier voyage elle lève enfin le voile sur tous les secrets, sur tous ses secrets... Les personnages sont peut-être assez caricaturaux d'un certain milieu mais correspondent malheureusement à la triste réalité (tous les romans sur ce thème en sont la preuve), j'ai aimé le bon sens de Reenie, la gouvernante et sa sagesse populaire dont Iris gardera en mémoire tout au long de sa vie les préceptes et me suis sentie proche de Laura, de sa détresse, de ses doutes et de son désespoir. Et puis il y a Alex, un étrange jeune homme, qui apparaîtra que très furtivement sur une photo, qui se cache, lui si loin des conventions de la famille Chase et Griffen mais qui va souffler sur les deux jeunes filles un vent de liberté. Une écriture fluide, détaillée sur la vie dans la maison familiale, Avalon, la fabrique de boutons, les différentes crises industrielles traversées,  la narration d'Iris sur le passé toujours introduite par quelques paragraphes sur sa vie de femme âgée, sur la dernière mission à laquelle elle voue ses dernières forces, dire la vérité mais avec lucidité mais sans oublier l'ironie. Chaque personnage est finement étudié, cerné, restitué avec une parfaite maîtrise du récit, de sa construction à tiroirs. Il faut accepter d'être un peu "aveugle" au démarrage et se laisser guider par la plume de Margaret Atwood car elle sait où elle va, ce dont elle veut parler et la façon dont elle le fait.
    Lire la suite
    En lire moins
  • domeva Posté le 9 Juin 2020
    Margaret Atwood est une auteure que j'apprécie énormément . Je me suis appropriée l'histoire en essayant de vivre dans les pas de l'héroïne, de vivre son quotidien, mais ce ne fut pas si facile , mon imaginaire n'étant pas toujours à la hauteur(surtout en ce qui concerne les passages sur l'écriture du roman).Mais j'ai constamment eu envie de savoir comment l'histoire allait se terminer .L'auteure creuse profondément dans la tête et dans le cœur des personnages ,anime toute une société ,nous immerge dans un univers qu'elle seule sait nous faire partager. Difficile à oublier.
  • ledevorateur Posté le 7 Février 2020
    Le Tueur aveugle est un roman de l'autrice canadienne Margaret Atwood, publié en 2000. C'est à dire, juste après Captive (Alias Grace) et on y retrouve ces idées, chères à l'auteure : conditions féminines à travers le temps, mélanger la grande et la petite histoire, s'infiltrer dans le privé, dans les secrets, dans les détails, et en les racontant, raconter une belle histoire. Le tueur aveugle a gagné le prestigieux Man Booker Prize. C’est l’histoire d’Iris Chase et de sa sœur Laura. Alors qu’elle vieillit, Iris décide d’écrire pour, on le comprend bien vite, nous raconter ce qu’il s’est passé. Pourquoi Laura s’est-elle suicidée si jeune ? Quel est ce roman étrange – Le tueur aveugle – qu’elle a laissé derrière elle ? Quels secrets inavouables garde Iris, la seule survivante (avec sa petite fille Sabrina) de cette famille ? J’ai beaucoup aimé ce livre. C’est long, mais ça se lit finalement très vite. Et puis surtout – j’y fais particulièrement attention en ce moment – c’est un livre très intéressant sur ce qu’il donne à voir des processus d’écriture. Iris Chase s’interroge : pourquoi ressent-elle le besoin à son âge d’écrire sur le passé ? Comment écrit-elle presque tous les jours ? Et,... Le Tueur aveugle est un roman de l'autrice canadienne Margaret Atwood, publié en 2000. C'est à dire, juste après Captive (Alias Grace) et on y retrouve ces idées, chères à l'auteure : conditions féminines à travers le temps, mélanger la grande et la petite histoire, s'infiltrer dans le privé, dans les secrets, dans les détails, et en les racontant, raconter une belle histoire. Le tueur aveugle a gagné le prestigieux Man Booker Prize. C’est l’histoire d’Iris Chase et de sa sœur Laura. Alors qu’elle vieillit, Iris décide d’écrire pour, on le comprend bien vite, nous raconter ce qu’il s’est passé. Pourquoi Laura s’est-elle suicidée si jeune ? Quel est ce roman étrange – Le tueur aveugle – qu’elle a laissé derrière elle ? Quels secrets inavouables garde Iris, la seule survivante (avec sa petite fille Sabrina) de cette famille ? J’ai beaucoup aimé ce livre. C’est long, mais ça se lit finalement très vite. Et puis surtout – j’y fais particulièrement attention en ce moment – c’est un livre très intéressant sur ce qu’il donne à voir des processus d’écriture. Iris Chase s’interroge : pourquoi ressent-elle le besoin à son âge d’écrire sur le passé ? Comment écrit-elle presque tous les jours ? Et, dans le récit Le tueur aveugle écrit par sa sœur, on retrouve également des questionnements sur l’écriture d’une histoire de science-fiction. Les deux personnages du roman sont en train d’inventer une histoire au fur et à mesure, l’histoire du Tueur aveugle, sur sa planète aux trois soleils. Ils ne sont pas d’accord sur le déroulement des événements, et surtout sur la fin à lui donner. J’ai beaucoup aimé cette dimension additionnelle dans ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Les beaux collectors : romans, thrillers... nos livres se parent de mille feux pour Noël

    De Il était deux fois, le dernier thriller de Franck Thilliez à Dune, le best-seller de science-fiction signé Frank Herbert, les fêtes de fin d'année sont l'occasion de découvrir sous un jour nouveau les romans qui nous ont fait rêver ou qui nous font envie depuis longtemps. Couvertures sublimées, coffrets comme des écrins... (s')offrir un livre n'a jamais été aussi doux.

    Lire l'article