Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266241014
Code sériel : 15637
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Le Voleur de morts

Jacques Martinache (traduit par)
Date de parution : 13/02/2014
Boston, 1830. La jeune Rose rencontre Norris, futur médecin. D’origine modeste, ce dernier vole des cadavres dans les cimetières, et les revend au marché noir afin de financer ses études. Quand une vague de meurtres sanglants secoue la ville, c’est sur lui que se portent tous les soupçons. De son... Boston, 1830. La jeune Rose rencontre Norris, futur médecin. D’origine modeste, ce dernier vole des cadavres dans les cimetières, et les revend au marché noir afin de financer ses études. Quand une vague de meurtres sanglants secoue la ville, c’est sur lui que se portent tous les soupçons. De son côté, Rose comprend qu’elle est suivie et menacée...
De nos jours, dans le Massachusetts. Julia déterre un cadavre dans son jardin : le squelette d’une femme, assassinée il y a plus d’un siècle et dont elle va chercher à découvrir l’identité. Son enquête la mènera sur les traces d’un sinistre ancêtre de Jack l’Éventreur : le « Faucheur ».
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266241014
Code sériel : 15637
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

«Le Voleur de morts est le surprenant dernier roman de Tess Gerritsen. Surprenant parce qu'il plonge le lecteur 200 ans en arrière, dans une intrigue bien ficelée.» L'Avenir
«Un roman haletant, étonnant, rempli de rebondissements en tout genre qui ravira les amateurs de thrillers historiques avec à la clé un final auquel on ne s'attend pas.» Les Chroniques de l'Imaginaire

 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • melie1201 Posté le 8 Février 2021
    Tess Gerritsen est l'auteur de la série Jane Rizzoli / Maura Isles, adaptée en série télévisée. Ce roman, Le voleur de morts, est indépendant (mais le docteur Isles fait une toute petite apparition).    Julia, fraîchement divorcée, achète une vieille maison, bien déterminée à mener sa vie comme elle l'entend. En jardinant, elle découvre un squelette dans son jardin. Il s'avère que la victime est morte depuis plus d'un siècle, la police n'enquêtera donc pas.  Mais Julia n'arrive pas à oublier et cherche à découvrir, dans des archives, ce qui s'est passé au 19ème siècle.   On va suivre deux histoires en une : dans le présent, Julia cherche à découvrir des indices et dans le passé, en 1830, on suit plusieurs personnages : Rose dont la sœur est morte en couche, des étudiants en médecine, des médecins... et un tueur en série.   C'est davantage un thriller historique qu'un thriller contemporain, mais c'est très bien construit. C'est original et j'ai vraiment aimé cette lecture. Je me suis attachée aux personnages, tant dans le passé que dans le présent. La médecine des années 1800 fait peur, et en même temps, c'est comme ça que les connaissances ont évolué. L'intrigue du tueur de 1830 est prenante, les dernières pages sont haletantes.  
  • Elsaragon Posté le 28 Novembre 2020
    Ici, pas de Rizzoli and Isles, même s'il est fait mention de la légiste. Roman à double histoire, présent et passé qui s'entrechoquent. Si ce n'est pas un pur policier contemporain, ce roman nous fait découvrir la condition des "gens de rien" au début du 19ème siècle aux USA, en mettant l'accent sur l'opprobre faite aux Irlandais, émigrées de fraîche souche.
  • Casstofly Posté le 22 Juin 2020
    Cela fait des années que ce livre était dans ma bibliothèque, je me décide enfin à le lire. Et c'est une belle découverte, j'ai clairement dévoré le livre. L'écriture est fluide et l'intrigue très bien ficelée. C'est haletant, stressant, glauque par moment ; j'ai adoré. L'alternance des deux époques "de nos jours" aux années 1800 est une vraie plue value pour le récit. On apprend grâce à des lettres ce qu'il s'est passé à l'époque. Ce récit met bien en évidence la triste réalité de ce qu'était la médecine à l'époque. Manque d'hygiène, idées reçues, domaine typiquement masculin... etc. On assiste également à des actes glauques ou qui peuvent paraitre cruels. On apprend de quelle manière certains étudiants arrivaient à réunir de l'argent pour financer leurs études... Une fois que nous sommes bien plongés dans cet univers ; surgit un meurtre, puis un autre, et encore d'autres... Nous avons affaire à un tueur en série. Mais qui est-il ? Comment choisi t'il ses victimes et pourquoi ? Quelle place occupe Rose au sein de cette histoire ? Comment survivra t elle face à tant de menaces afin de se protéger elle et sa petite Maggie... D'autant plus que les irlandaises, comme elles... Cela fait des années que ce livre était dans ma bibliothèque, je me décide enfin à le lire. Et c'est une belle découverte, j'ai clairement dévoré le livre. L'écriture est fluide et l'intrigue très bien ficelée. C'est haletant, stressant, glauque par moment ; j'ai adoré. L'alternance des deux époques "de nos jours" aux années 1800 est une vraie plue value pour le récit. On apprend grâce à des lettres ce qu'il s'est passé à l'époque. Ce récit met bien en évidence la triste réalité de ce qu'était la médecine à l'époque. Manque d'hygiène, idées reçues, domaine typiquement masculin... etc. On assiste également à des actes glauques ou qui peuvent paraitre cruels. On apprend de quelle manière certains étudiants arrivaient à réunir de l'argent pour financer leurs études... Une fois que nous sommes bien plongés dans cet univers ; surgit un meurtre, puis un autre, et encore d'autres... Nous avons affaire à un tueur en série. Mais qui est-il ? Comment choisi t'il ses victimes et pourquoi ? Quelle place occupe Rose au sein de cette histoire ? Comment survivra t elle face à tant de menaces afin de se protéger elle et sa petite Maggie... D'autant plus que les irlandaises, comme elles sont très mal vues. Qui portera le chapeau de cette série de meurtres ? Le coupable sera t il révélé au grand jour ? Voilà toute l'intrigue de ce livre qui jusqu'aux dernières pages nous réserve des surprises.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Beatrice258 Posté le 21 Septembre 2019
    J'ai beaucoup apprécié ce livre policier (bien meilleur que la Reine des morts). L'intrigue principale est stressante, abjecte, immonde, mais par un certain point de vue : indispensable. Lisez , vous allez vite comprendre. Les précisions sur les conditions d'hygiène de la part du personnel médical en 1830 à Boston, sont effroyables et pourtant bien réelles. Beaucoup de détails sur la propagation de la fièvre puerpérale à cette époque qui provoque un taux de mortalité impressionnant dans les maternités. Mais grâce à un médecin, Olivier Wendell Holmes, venu en France pendant 2 ans pour étudier à l'Ecole de Médecine de Paris, qui mettra en pratique dès son retour à Boston, une recommandation simple qui va révolutionner et sauver bien des vies : - MEDECINS, LAVEZ VOUS LES MAINS - Un excellent ouvrage, une belle découverte cette fois.
  • meknes56 Posté le 9 Août 2019
    Un triller haletant, prenant et vraiment intéressant. Ce récit est vraiment bien construit et je l'ai lu en deux jours.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.