Lisez! icon: Search engine
Le Voleur d'ombres
Date de parution : 18/10/2018
Éditeurs :
Pocket

Le Voleur d'ombres

Date de parution : 18/10/2018

Et si l'adulte que vous êtes devenu rencontrait l'enfant que vous étiez ?

Enfant, il vole les ombres de ceux qu'il croise... et chacune de ces ombres lui confie un secret.
Malgré lui,...

Et si l'adulte que vous êtes devenu rencontrait l'enfant que vous étiez ?

Enfant, il vole les ombres de ceux qu'il croise... et chacune de ces ombres lui confie un secret.
Malgré lui, il entend les rêves, les espoirs et les chagrins de ceux qu'il aime. Que faire de cet étrange pouvoir... ?
Quelques années...

Et si l'adulte que vous êtes devenu rencontrait l'enfant que vous étiez ?

Enfant, il vole les ombres de ceux qu'il croise... et chacune de ces ombres lui confie un secret.
Malgré lui, il entend les rêves, les espoirs et les chagrins de ceux qu'il aime. Que faire de cet étrange pouvoir... ?
Quelques années plus tard, le « voleur d'ombres » est devenu étudiant en médecine... Est-il encore capable de deviner ce qui pourrait rendre heureux ses proches, comme Sophie avec laquelle il étudie la médecine, ou Luc, son meilleur ami, qui voudrait changer de vie ?
Et lui, sait-il où le bonheur l'attend ?

Amour d'une mère. Inoubliable premier amour. Amour qui s'achève... Amitié longue comme la vie... Le Voleur d'ombres est une histoire d'amour au pluriel.

« Son roman le plus émouvant. » Paris Match

« Le héros du Voleur d'ombres rappelle la figure désormais légendaire de Holden Caulfield, le héros de L'attrape-Cœurs de J.-D. Salinger. » Philippe Reinhard – Le Télégramme

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266290692
Code sériel : 14754
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266290692
Code sériel : 14754
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 304
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Dans ce livre il y a des éclairs d'humour et d'infinie tendresse, de vraies questions sur l'amour et cet imaginaire toujours étonnant qui fait danser l'aventure humaine. » Le Parisien / Aujourd'hui en France
« Le héros du Voleur d'ombres rappelle la figure légendaire du héros de L'attrape-cœurs de J.D. Salinger. » Le Télégramme
« Avec  Le Voleur d’ombres, Marc Levy nous offre un nouveau récit intimiste et romantique. »
Version Femina     
« Le Voleur d’ombres, un hymne à l’enfance, au rêve et à l’imaginaire. » Aurélia Vertaldi – Le Figaro.fr
« Son roman le plus émouvant. » Paris Match
« Marc Levy a composé son Voleur d’ombres comme un conte philosophique. Une histoire touchante, d’un enfant qui se glisse dans l’ombre des autres et perçoit alors leurs pensées, les espoirs, leurs douleurs. Un conte dans lequel Marc Levy se dévoile sans doute un peu. » Benoit Vochelet – Paris-Normandie 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • margueritedecadenet 05/11/2022
    Critique écrite en 2012 au sujet de cette lecture dont je me souviens encore en 2022 C'est vrai que tout de suite, on reconnaît l'écriture de Lévy mais après tout, on s'y plonge très facilement. J'avoue que d'habitude, je ne lit du Lévy que si je le trouve sur une table de nuit seul m'ouvrant les bras et que je désire faire passer le temps plus vite sans aucune autre issue. Mais pour le coup, j'ai été plutôt surprise ... La première partie, celle qui parle de l'enfance est celle que j'ai de loin préféré, il utilise un vocabulaire poétique et mélancolique parfois et manie cette vision de l'enfance avec grande dextérité. Les personnages sont profonds et attachants, c'est lent et la première année du héros (ais-je mal lu ou ce petit n'a pas de nom ?) est douce et tranquille. On ressent ce qu'il ressent même si parfois, les clichés sont de mise : Marquès, le grand méchant qui terrorise les plus petits et fait tomber les filles. La jolie fille dont deux ennemis sont amoureux et le gentil qui gagne face au méchant. C'est vrai, il écrit beaucoup de clichés sur cette enfance difficile pour un enfant bouc émissaire mais... Critique écrite en 2012 au sujet de cette lecture dont je me souviens encore en 2022 C'est vrai que tout de suite, on reconnaît l'écriture de Lévy mais après tout, on s'y plonge très facilement. J'avoue que d'habitude, je ne lit du Lévy que si je le trouve sur une table de nuit seul m'ouvrant les bras et que je désire faire passer le temps plus vite sans aucune autre issue. Mais pour le coup, j'ai été plutôt surprise ... La première partie, celle qui parle de l'enfance est celle que j'ai de loin préféré, il utilise un vocabulaire poétique et mélancolique parfois et manie cette vision de l'enfance avec grande dextérité. Les personnages sont profonds et attachants, c'est lent et la première année du héros (ais-je mal lu ou ce petit n'a pas de nom ?) est douce et tranquille. On ressent ce qu'il ressent même si parfois, les clichés sont de mise : Marquès, le grand méchant qui terrorise les plus petits et fait tomber les filles. La jolie fille dont deux ennemis sont amoureux et le gentil qui gagne face au méchant. C'est vrai, il écrit beaucoup de clichés sur cette enfance difficile pour un enfant bouc émissaire mais après tout, certains vous diront que ce ne sont pas que des clichés. On arrive ensuite à la partie où le jeune garçon devient un jeune adulte, il a réussit à accomplir ses rêves, mais ça, on s'y attendait. Dans les lectures de Marc Lévy, on sait toujours ce qu'il va se passer, de toute façon, tout fini bien, mais ce sont des lectures de plage. Là, à mon goût en tout cas, tout allait un peu trop vite, le jeune garçon que l'on a réussit à soigner en un chapitre et qui décède en cinq lignes, l'année qui passe en trois chapitres alors qu'à son enfance, elle a mit plus d'une centaine de pages à défiler. Mais s'adapte à ce nouveau rythme tant bien que mal. A ce moment de l'histoire, on est plus captivés par l'intrigue qui commence réellement : la quête de son enfance oubliée. Chez Marc Lévy, les gentils finissent toujours avec ceux qu'ils aiment. Mais là, une minuscule surprise : la femme avec qui il partageait une passion dévorante n'est en fait pas la bonne, et on part à la recherche de l'âme soeur perdue plus de dix ans auparavant. C'est agréable comme passage, c'est du Marc Lévy. Je n'ai pu m'empêcher de pleurer en apprenant le drame qu'il écrit avec tant de finesse et de précision, on ressent parfaitement les émotions du narrateur, c'est rare de pleurer en lisant un livre ... Même si depuis plusieurs chapitre, on s'y attendait vraiment, c'est si bien écrit que l'on ne peut s'empêcher d'avoir au moins un pincement au coeur. En fin de compte, ça se termine bien, évidemment, et tout le monde est heureux comme il le peut, la dernière phrase est très jolie, comme souvent aussi. Ce genre de lecture est très agréable, on lit vite sans se rendre compte des pages et du temps qui passe et on apprécie (ou non pour les plus pointilleux) le rythme et le style de l'écriture : simple. Pour terminer cette longue critique, je pense que Marc Lévy est plus doué pour raconter des histoires enfantines que des histoires d'adulte. Ses histoires relatant des faits arrivés à des personnages adultes fictifs sont toutes plus ou moins similaires, ils ont tous le même genre de prénom, font des métiers un peu originaux mais pas trop non plus ect. En bref, c'est un livre à lire si on cherche du temps à passer agréablement, un bon livre de plage dans lequel on se plongera avec plaisir et dont on ne pourra sortir que lorsqu'on aura enfin savouré toutes les pages.
    Lire la suite
    En lire moins
  • YannMarcDrieu 30/10/2022
    Demi conte en demi teinte. Le début commence comme un conte. Un garçonnet apprend qu'il détient le pouvoir de "voler" les ombres de ses semblables et d'en connaître ainsi les secrets les plus cachés. Ainsi doté, il tente d'apporter le bonheur autour de lui... La seconde partie le voit étudiant en médecine. Toujours soucieux du bonheur de son entourage, il n'est plus question cependant de ce don incroyable... le récit, tout bien ficelé et plein de sensibilité qu'il est, reste tout le moins malheureusement bancal...
  • Readingofmo 28/09/2022
    J’appréhendais un peu ma lecture puisque le premier livre que j’avais lu de Marc Levy ne m’avais pas particulièrement plus, et pourtant… J’ai adoré cette lecture !! On va donc suivre l’histoire d’un jeune garçon qui parle aux ombres et se confie à elles. Si, au début tout cela ne lui apporte que du positif, il va, au fur et à mesure se rendre compte que cela peut être bien plus complexe dans certaines situations. Dans une première partie, nous allons suivre le déroulement de sa vie de jeune garçon, puis dans une deuxième partie nous découvriront qui il est devenu, nous verrons également qu’il a encore énormément de souvenirs de son enfance. Ces derniers vont guider sa vie actuelle et le pousserons à renouer avec son passé, que ce soit au niveau de sa famille mais aussi de ses amis et de son premier amour.
  • asciena 08/09/2022
    Voilà un livre qui m’a beaucoup touché de par sa poésie, je l’ai lu comme on déguste une bonne pâtisserie : avec émotion en savourant ce qu’il m’a fait ressentir. Vous l’aurez compris, j’ai adoré bien que ça ne soit pas un coup de coeur ni une excellente lecture puisque j’ai quand même trouvé pleins de petites choses qui m’ont dérangé.
  • Alexbeauregard 19/08/2022
    Une très jolie histoire sur l'amour sous toute ses facettes. C'est un livre doux et touchant, plein d'émotions et d'humanité. La seule chose qui m'a vraiment déçue, c'est la fin un peu trop fleur bleue à mon goût. J'aime les histoires qui finissent bien, mais cette fin manquait un peu de crédibilité. Dans l'ensemble, c'est un roman à la sauce Levy comme tous les autres que j'ai lu. Ils font du bien mais ce ne sont pas des chefs d'oeuvre non plus. Cet auteur a tout de même une belle plume qui donne envie de tourner les pages. Un bon roman.

les contenus multimédias

Inscrivez-vous à la newsletter pour ne rater aucune actualité de votre auteur préféré, Marc Levy

Lisez maintenant, tout de suite !