Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266298001
Code sériel : 17713
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1200
Format : 130 x 185 mm
L'Echiquier du mal
Bernard Minier (préface de), Jean-Daniel Brèque (traduit par)
Date de parution : 14/10/2021
Éditeurs :
Pocket

L'Echiquier du mal

Bernard Minier (préface de), Jean-Daniel Brèque (traduit par)
Date de parution : 14/10/2021
Le chef d’œuvre de Dan Simmons enfin chez Pocket ! 
Dans les replis du pouvoir se cachent une poignée d’êtres qui jouissent du Talent. Dans l’ombre, ils murmurent à l’oreille des puissants, déclenchent des guerres et tuent sans se salir... Dans les replis du pouvoir se cachent une poignée d’êtres qui jouissent du Talent. Dans l’ombre, ils murmurent à l’oreille des puissants, déclenchent des guerres et tuent sans se salir les mains. Des vampires psychiques qui se livrent à une partie d’échecs barbare où les hommes ne sont que des... Dans les replis du pouvoir se cachent une poignée d’êtres qui jouissent du Talent. Dans l’ombre, ils murmurent à l’oreille des puissants, déclenchent des guerres et tuent sans se salir les mains. Des vampires psychiques qui se livrent à une partie d’échecs barbare où les hommes ne sont que des pions. Saul Laski a été l’une de leur victime, en 1942, alors qu’il se trouvait dans un camp d’extermination. Il a réussi à fuir, marqué dans sa chair et son esprit par l’expérience de la Talent, et s’est juré de retrouver son bourreau, l’Oberst. Après quarante ans de traque, des meurtres inexpliqués en Caroline du Sud le mettent enfin sur la piste de l’ancien nazi. Accompagné de Natalie Preston, une jeune femme à la recherche des assassins de son père, il n’a jamais été si près du but.
Mais les marionnettes peuvent-elles rompre leurs fils ?
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266298001
Code sériel : 17713
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 1200
Format : 130 x 185 mm

Ils en parlent

« L’Échiquier du mal est un chef-d’œuvre de terreur, une lecture incontournable. » Bertrand Bonnet – Bifrost
 
Bifrost
« Suspense haletant sans temps mort, intrigue solide et d'ampleur, personnages fort réussis et consistants, L'Échiquier du mal renouvelle le thème classique du vampire grâce à un traitement empli de souffle et de grandeur. Il est dans l'histoire du genre fantastique une somme, un aboutissement. » Daniel Conrad, Galaxie 13
Galaxie 13

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • LugSamildatek Posté le 12 Mai 2022
    Première œuvre de Dan Simmons que je lis. Ayant lu plusieurs critiques, dont une du maître Stephen king, je me suis prêter au jeu de lire ce livre. Aimant le style littéraire de science-fiction je n'ai pas hésité à me lancer dans cette aventure de 1000 pages. Le livre que j'ai eu plaisir à dévorer est un intégrale de 3 tomes ce moment chacun « ouverture, milieu de partie, finale ». Ces titres sont bien sûr en rapport avec les échecs. Nous faisons la connaissance de Saul Laski un juif qui a vécu l'Holocauste d'Hitler. Pendant son séjour dans les camps, il vit une expérience totalement surprenante où il est “violé” psychiquement et même dirigé contre sa volonté par un SS surnommé l'Oberst. Ensuite nous voilà propulsé dans les années 80 aux USA où l'on retrouve Saul qui court toujours après l'Oberst. Pendant cette recherche il se rend compte que le SS n'est pas le seul à posséder ce fameux “Talent” de faire ce qu'il veut des autres. Alors commence une véritable course ou Saul est aidé par ses amis qu'il a acquis par des rencontres fortuites suite à cette fameuse recherche au possesseur du “Talent”. Les possesseurs du “Talent” sont des personnages importants... Première œuvre de Dan Simmons que je lis. Ayant lu plusieurs critiques, dont une du maître Stephen king, je me suis prêter au jeu de lire ce livre. Aimant le style littéraire de science-fiction je n'ai pas hésité à me lancer dans cette aventure de 1000 pages. Le livre que j'ai eu plaisir à dévorer est un intégrale de 3 tomes ce moment chacun « ouverture, milieu de partie, finale ». Ces titres sont bien sûr en rapport avec les échecs. Nous faisons la connaissance de Saul Laski un juif qui a vécu l'Holocauste d'Hitler. Pendant son séjour dans les camps, il vit une expérience totalement surprenante où il est “violé” psychiquement et même dirigé contre sa volonté par un SS surnommé l'Oberst. Ensuite nous voilà propulsé dans les années 80 aux USA où l'on retrouve Saul qui court toujours après l'Oberst. Pendant cette recherche il se rend compte que le SS n'est pas le seul à posséder ce fameux “Talent” de faire ce qu'il veut des autres. Alors commence une véritable course ou Saul est aidé par ses amis qu'il a acquis par des rencontres fortuites suite à cette fameuse recherche au possesseur du “Talent”. Les possesseurs du “Talent” sont des personnages importants et plutôt inaccessibles pour la plupart. Les personnages sont attachants et nous sommes du côté de Saul contre tout ce qu'il a vécu et vivra sans oublier ses amis. Les tomes vont crescendo, et même en eux-mêmes comme une partie d'échec. L'auteur a vraiment su jouer une belle partie d'échec avec son écriture. N'oublions pas que par moment ses écrits sont plutôt noirs voir trash et que l'ensemble est plutôt sombre. J'apprécie la comparaison faite comme quoi ce sont des vampires psychiques qui se nourrissent de ce qu'ils font. J'ai kiffé lire ce roman qui est très bien écrit et qui nous met bien dans l'ambiance que l'auteur veut nous faire ressentir. Bravo Dan Simmons. Ce roman mérite ces 5 étoiles.
    Lire la suite
    En lire moins
  • yeroliote Posté le 1 Mai 2022
    1190 Pages !!!!! L'histoire commence lentement avec pas mal de personnages ce qui m'a fait mis perdre un peu. Un personnage principal m'a surtout conquise le personnage de Saul Larski qui veut vengé la mort de ses proches et il va être aidé de deux autres personnages qui vont l'aider dans cette mission. Ce roman a été long par moment car avec 1190 pages il faut que l'auteur arrive à nous captivé avec son histoire et j'ai trouver que par moment certains passages avait du mal à me tenir en haleine d'ailleurs si j'ai mis presque 1 mois c'est qu'il y a une raison. Mais ça reste quand même un roman à lire et de plus je suis contente d'avoir pour la première fois cet auteur. Ca reste quand même pour moi une bonne expérience.
  • Eugras1364 Posté le 16 Avril 2022
    Résumé   Il s’agit ici d’un récit choral, nous suivons dans ce roman plusieurs personnages à la troisième personne et un à la première personne. Certaines personnes sont doté du Talent, le Talent de chacun est plus ou moins développé et marche sur un ou plusieurs types de personne. Le résultat final étant la possibilité de contrôler l’esprit d’une ou plusieurs personnes pour les obliger à agir selon sa volonté. Deux des personnages dont nous avons le point de vue, Mélanie Fuller Tony Harod, sont doté du Talent et ils s’en servent pour faire le mal (#catégorie4) le lecteur aura accès via leurs points de vue à tout ce qu’il y a de plus sombre et malsain dans l’humanité. Mélanie Fuller et quelques acolytes à elle jouent à un jeu, les règles ? Forcer des gens à en tuer d’autres et amasser les articles de presses en vue d’un comptage des points en fin d’année. Fort heureusement, nous suivons aussi le point de vue de gentils ! Ici nous avons le Dr. Saul Laski, rescapé des camps de la mort, il a un compte à régler avec William Borden, son « Oberst » qui avait usé de son Talent sur lui durant la guerre. Un shérif local,... Résumé   Il s’agit ici d’un récit choral, nous suivons dans ce roman plusieurs personnages à la troisième personne et un à la première personne. Certaines personnes sont doté du Talent, le Talent de chacun est plus ou moins développé et marche sur un ou plusieurs types de personne. Le résultat final étant la possibilité de contrôler l’esprit d’une ou plusieurs personnes pour les obliger à agir selon sa volonté. Deux des personnages dont nous avons le point de vue, Mélanie Fuller Tony Harod, sont doté du Talent et ils s’en servent pour faire le mal (#catégorie4) le lecteur aura accès via leurs points de vue à tout ce qu’il y a de plus sombre et malsain dans l’humanité. Mélanie Fuller et quelques acolytes à elle jouent à un jeu, les règles ? Forcer des gens à en tuer d’autres et amasser les articles de presses en vue d’un comptage des points en fin d’année. Fort heureusement, nous suivons aussi le point de vue de gentils ! Ici nous avons le Dr. Saul Laski, rescapé des camps de la mort, il a un compte à régler avec William Borden, son « Oberst » qui avait usé de son Talent sur lui durant la guerre. Un shérif local, Rob Gentry et une victime collatérale du jeu malsain des possesseurs de Talent, Natalie Preston, vont également se retrouver impliqués dans cet univers de l’ombre ou œuvre le mal à l’état pur.    Mon avis   Ce fut une lecture passionnante pour ma part, j’ai hâte d’entamer le tome 2 pour connaitre la suite des évènements. Le point de vue de Mélanie Fuller est à la première personne, c’est une personne odieuse, malsaine et foncièrement mauvaise. Certains passages en immersion dans son esprit tordu sont donc difficiles à lire tant ils sont immondes. Il en va de même concernant le point de vue de Tony Harod qui, même s’il est écrit à la troisième personne nous plonge dans un vice nauséabond. Même si certains passages sont donc compliqués à lire, voir choquants, l’auteur réussi par ce procéder à nous faire détester les personnages dotés de Talent. Il ne prend pas de pincettes pour se mettre à la place du dernier des monstres et le résultat a très bien fonctionné sur moi. J’ai également trouvé l’ouvrage très bien documenté, notamment concernant les conditions de détention pendant la guerre. Les personnages sont bien très bien écrits, la lecture est fluide et les pages se tournent toute seules.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mika07 Posté le 23 Mars 2022
    Un monument de la littérature fantastique. J'avais depuis de nombreuses années l'envie et la curiosité de découvrir cette histoire autour d'êtres aux capacités sensorielles et surnaturelles surdéveloppées, le Talent, faisant d'eux de véritables vampires psychiques capables de soumettre et manipuler tout être humain et donc les véritables maîtres du monde humain et de son évolution. Je dois tout d'abord dire que j'ai trouvé beaucoup de longueurs dans les deux premières parties de cette nouvelle édition intégrale découpée en trois "temps". Tout au long de la première moitié du livre, l'action laisse souvent place à des chapitres très "contemplatifs" avec une part très importante laissée aux pensées et à l'histoire personnelle des protagonistes. L'auteur prend ainsi bien le temps de poser le décor et de décrire avec minutie les caractères en présence. Les jeux de pouvoir entre le "monde officiel" et cette organisation secrète qui agit dans l'ombre se dévoilent tout doucement avec en toile de fond cette partie d'échecs endiablée dans laquelle s'affrontent ces esprits diaboliques qui ont remplacé les pièces en bois classiques par des êtres de chair et d'os dont les mouvements sur l'échiquier sont soumis à la seule volonté des joueurs. L'intrigue et l'emprise s'étendent ensuite au fil des pages... Un monument de la littérature fantastique. J'avais depuis de nombreuses années l'envie et la curiosité de découvrir cette histoire autour d'êtres aux capacités sensorielles et surnaturelles surdéveloppées, le Talent, faisant d'eux de véritables vampires psychiques capables de soumettre et manipuler tout être humain et donc les véritables maîtres du monde humain et de son évolution. Je dois tout d'abord dire que j'ai trouvé beaucoup de longueurs dans les deux premières parties de cette nouvelle édition intégrale découpée en trois "temps". Tout au long de la première moitié du livre, l'action laisse souvent place à des chapitres très "contemplatifs" avec une part très importante laissée aux pensées et à l'histoire personnelle des protagonistes. L'auteur prend ainsi bien le temps de poser le décor et de décrire avec minutie les caractères en présence. Les jeux de pouvoir entre le "monde officiel" et cette organisation secrète qui agit dans l'ombre se dévoilent tout doucement avec en toile de fond cette partie d'échecs endiablée dans laquelle s'affrontent ces esprits diaboliques qui ont remplacé les pièces en bois classiques par des êtres de chair et d'os dont les mouvements sur l'échiquier sont soumis à la seule volonté des joueurs. L'intrigue et l'emprise s'étendent ensuite au fil des pages avec une certitude: le jeu ne prendra fin qu'avec l'abandon ou la mise en échec d'un des joueurs. Mais durant la partie, tous les coups sont permis et le carnage pourrait être total, sauf si le héros, rescapé des camps de la mort mais traumatisé de l'usage du Talent sur son propre esprit, trouve les ressources pour exécuter son plan et les mettre hors d'état de nuire. C'est tout l'enjeu de la troisième partie de cette intégrale que j'ai trouvé beaucoup plus intense dans son déroulé et sa lecture avec de l'action, des retournements de situation et des luttes qui basculent dans la violence jusqu'à l'horreur. Niveau écriture, cela se rapproche beaucoup de la plume de Stephen King: d'un côté, une partie description étoffée mais parfois étouffante et, de l'autre, un suspense et un dénouement qui part dans tous les sens, avec, tout au long de la narration, une place privilégiée donnée à la psychologie des personnages au travers de leurs forces et de leurs faiblesses, de leurs côtés sombres ou plus humains. Si mon avis est assez partagé, je pense que c'est essentiellement lié au fait que ce roman a été publié en 1989 et que s'il était alors précurseur et a inspiré sans aucun doute de nombreux écrivains, plus de 30 ans après, l'histoire peut sembler moins originale. J'attendais également énormément de ce roman qui m'a souvent bruler les mains avant d'oser me plonger dedans. Enfin, le format "brique" de cette intégrale peut aussi donner cette impression de densité et de complexité de lecture. Il n'en reste pas moins que ce roman fait partie, pour moi, des classiques de la littérature fantastique que je conseille tant par son originalité (à sa sortie), que par sa dimension surnaturelle autant que dramatique et par sa construction littéraire. Il croise, en effet, les genres policier, horreur, action et même "historique" (avec une référence aux camps de la mort et au régime nazi) pour placer le lecteur sur cet échiquier tel un pion soumis au talent de l'auteur, comme prisonnier de ces esprits vils et malveillants qui manipulent les humains et leur histoire depuis la nuit des temps en se complaisant dans les guerres, meurtres et autres drames qu'ils sèment sur ce plateau de jeu (de massacre) grandeur nature.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Armance_around_the_corner Posté le 18 Février 2022
    J'ai découvert Dan Simmons il y a maintenant quelques années et je suis tombée sous le charme de sa plume et de son imaginaire très varié. Sa saga Hypérion et Endymion est, jusqu'à présent, mon œuvre number One en SF ! Mais j'ai également énormément aimé Les fils des ténèbres (une revisite de l'histoire de Vlad Tepes), Nuit d'été (où l'on retrouve une bande de gamins confrontés au mal) ou encore Le Styx coule à l'envers (un recueil de nouvelles). Et bien sûr, j'avais dévoré et adoré L'échiquier du mal, une œuvre majeure de cet auteur ! Aussi quand Pocket a réédité en version intégrale ce roman, je savais que je ne résisterai pas et que je le relirai. Je n'ai même pas eu besoin de craquer puisqu'on me l'a offert à Noël ! Pour cette relecture, j'ai opté pour l'audiobook (en 2 tomes) qui est d'une excellente qualité. L'intégrale est une belle briquasse de 1.200 pages, j'ai donc écouté le 1er tome en janvier et je viens tout juste de finir le 2nd tome. Dans ce roman fantastique et machiavélique, nous découvrons, dans les replis du pouvoir, une poignée d'hommes et de femmes qui ont le Talent : ils ont... J'ai découvert Dan Simmons il y a maintenant quelques années et je suis tombée sous le charme de sa plume et de son imaginaire très varié. Sa saga Hypérion et Endymion est, jusqu'à présent, mon œuvre number One en SF ! Mais j'ai également énormément aimé Les fils des ténèbres (une revisite de l'histoire de Vlad Tepes), Nuit d'été (où l'on retrouve une bande de gamins confrontés au mal) ou encore Le Styx coule à l'envers (un recueil de nouvelles). Et bien sûr, j'avais dévoré et adoré L'échiquier du mal, une œuvre majeure de cet auteur ! Aussi quand Pocket a réédité en version intégrale ce roman, je savais que je ne résisterai pas et que je le relirai. Je n'ai même pas eu besoin de craquer puisqu'on me l'a offert à Noël ! Pour cette relecture, j'ai opté pour l'audiobook (en 2 tomes) qui est d'une excellente qualité. L'intégrale est une belle briquasse de 1.200 pages, j'ai donc écouté le 1er tome en janvier et je viens tout juste de finir le 2nd tome. Dans ce roman fantastique et machiavélique, nous découvrons, dans les replis du pouvoir, une poignée d'hommes et de femmes qui ont le Talent : ils ont la capacité de pénétrer dans notre esprit pour nous transformer en marionnettes au service de leurs perversions et de leur appétit de pouvoir. Ils tirent les ficelles de l'histoire. Et ils se livrent aussi entre eux une guerre sans merci, selon des règles empruntées à celles des échecs. Ce sont des vampires psychiques. Saul, un survivant des camps de la mort où il a déjà dû affronter un de ces monstres, Bobby et Nathalie qui vont se lancer dans une traque impitoyable pour les anéantir. Cette relecture fut tout aussi prenante et passionnante ! Le machiavélisme de ces vampires psychiques est sans limite et nous montre ce que l'humanité peut faire de pire… et de meilleur aussi. C'est une lecture dense et exigeante car Dan Simmons prend le temps d'installer son histoire et chacun de ses personnages afin que l'on s'attache profondément aux "gentils" (Saul m'a énormément touchée !) et que l'on déteste sans nuance les monstres. C'est pour moi un chef d'œuvre du Fantastique qu'il faut absolument découvrir ! Pour ma part, je vais continuer ma découverte de l'œuvre de cet auteur puisque j'ai déjà dans ma PAL sa duologie Ilium et Olympos (une revisite de la guerre de Troie) et Flashback (un thriller d'anticipation).
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.