Lisez! icon: Search engine

L'école du bien et du mal - tome 01

Pocket jeunesse
EAN : 9782266296939
Code sériel : J3275
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
L'école du bien et du mal - tome 01

Leslie BOITELLE-TESSIER (Traducteur)
Collection : L'école du bien et du mal
Date de parution : 02/05/2019
Prenez des gentils, des méchants, un ou deux princes charmants, mélangez, inversez tous les rôles et vous obtiendrez un conte de fées revisité, drôle, rythmé, qui vous rendra heureux pour toujours !
Kidnappées par une sombre nuit d’orage, Sophie et Agatha intègrent l’École du Bien et du Mal... Un lieu très spécial, où sont formés les personnages de contes de fées. Pantoufles de verre et chevelure blonde soyeuse, Sophie est sûre de devenir princesse. Tandis qu’Agatha, cynique et solitaire, toute de noir... Kidnappées par une sombre nuit d’orage, Sophie et Agatha intègrent l’École du Bien et du Mal... Un lieu très spécial, où sont formés les personnages de contes de fées. Pantoufles de verre et chevelure blonde soyeuse, Sophie est sûre de devenir princesse. Tandis qu’Agatha, cynique et solitaire, toute de noir vêtue, se voit déjà en sorcière. Pourtant, rien ne se passe comme prévu... Et si, au-delà des apparences, se cachait leur vraie nature ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266296939
Code sériel : J3275
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Pocket jeunesse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Shaynning Posté le 8 Novembre 2019
    Soman Chainani semble avoir le don de confronter les pôles! Dans ce premier opus, il fait s'affronter les idées générales reçus sur les notions de Bien et de Mal dans les contes. Il soumet donc plusieurs stéréotypes les uns contre les autres, notamment avec l'idée générale que la beauté va de soi chez les "gentils" et la laideur est prédominante chez les "méchants". C'est une notion vieille comme le monde, mais elle est encore prédominante dans la littérature actuelle, surtout en jeunesse. on le voit très bien dans les séries comme "Chevalier d’émeraude", une œuvre remplies de clichés confrontant gentils et beaux contre méchants et vilains. Si vous poursuivez votre lecture, vous verrez d'autres stéréotypes déconstruits, confrontés. Dans le deuxième opus, il s'agit des notions de personnages masculins contre féminin. Dans le troisième, les notions d'ancien et nouveau au coeur du Mal. Dans le dernier, on a une confrontation entre point de vue narrateur: qui défini les rôles, au fond? Nous avons donc ici une œuvre à ne pas prendre complètement au premier degré, sinon, oui, vous ne verrez que le côté "stéréotypé". C'est un roman où beaucoup de notions sont joués dans le but d'en rebâtir des bases nouvelles, mais il y... Soman Chainani semble avoir le don de confronter les pôles! Dans ce premier opus, il fait s'affronter les idées générales reçus sur les notions de Bien et de Mal dans les contes. Il soumet donc plusieurs stéréotypes les uns contre les autres, notamment avec l'idée générale que la beauté va de soi chez les "gentils" et la laideur est prédominante chez les "méchants". C'est une notion vieille comme le monde, mais elle est encore prédominante dans la littérature actuelle, surtout en jeunesse. on le voit très bien dans les séries comme "Chevalier d’émeraude", une œuvre remplies de clichés confrontant gentils et beaux contre méchants et vilains. Si vous poursuivez votre lecture, vous verrez d'autres stéréotypes déconstruits, confrontés. Dans le deuxième opus, il s'agit des notions de personnages masculins contre féminin. Dans le troisième, les notions d'ancien et nouveau au coeur du Mal. Dans le dernier, on a une confrontation entre point de vue narrateur: qui défini les rôles, au fond? Nous avons donc ici une œuvre à ne pas prendre complètement au premier degré, sinon, oui, vous ne verrez que le côté "stéréotypé". C'est un roman où beaucoup de notions sont joués dans le but d'en rebâtir des bases nouvelles, mais il y en a tout le long de la série. Côté personnage, c'est simple, on a un cœur en or altruiste infiniment bon en la personne d'Agatha et un cœur noir égoïste infiniment mauvais en la personne de Sophie. Deux protagoniste sans grandes nuances grises en somme. Pourtant, ce qui fait la beauté de ce duo est justement leur grande complémentarité. Mais si Agatha a le physique ingrat, Sophie est une beauté. C'est ce qui fait la nouveauté en somme, parce que partout dans les livres de jeunesse, le cliché récurrent est celui de la fille ordinaire, mais au fond, très jolie, à côté de la méchante qui se croit jolie. Pensez à "Maison de la nuit", "Night School',"Palais d'épine" ou même "La Sélection", c'est toujours ce même refrain en matière d'apparence. Agatha et Sophie n'ont pas le monopole des personnages retravaillés. Le traditionnel "beau prince" aussi n'est pas épargné. Courageux , il l'est, mais il est aussi impulsif, naïf, orgueilleux et hanté à l'idée de faire les erreurs de son père. Enfin un prince pas parfait! La série de "École du bien et du mal", c'est aussi pleins d'évènements jamais vraiment vus dans un conte classique: Un Mal triomphant et puissant, une Reine du Mal guidé par autre chose que la haine, un couple royale en déroute sentimentale, des princesses en crise identitaire, des contes mal interprétés,etc. Dans son genre, cette série est rafraichissante et j'ai eu pas de mal de plaisir à voir les stéréotypes aussi malmenés. Oh, ils pourraient l'être plus, certains livres le démontrent, mais l'intention de Chainani est honorable. Il a su créer un monde coloré, détaillé et remplis d'action, le tout dépeint avec une plume ironique et fluide. Les amateurs de magie, d'anti-héros et de contes revisités adoreront.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Naissou46_books Posté le 22 Octobre 2019
    N'ayant jamais entendu parler de cette saga je me suis laissée alpaguer par la couverture de ce premier tome lorsque je l'ai vu, elle est magnifique à mes yeux. J'ai trouvé le concept de l'intrigue intéressant. Il se base sur le fait que les personnages de contes existent réellement. Cela m'a fait beaucoup penser à la série Once Upon a Time qui joue sur le même tableau. Exception faite qu'avant de devenir princesse/ sorcière ou autres, tous ces personnages ont intégré l'école du bien et du mal qui les prépare à leur futur rôle. L'auteure se base sur des clichés tels que les princesses sont forcément de belles jeunes fille parlant aux animaux et n'aspirant qu'à se marier avec un prince. Ces stéréotypes sont répétés tellement souvent que cela a fini par me lasser, surtout ceux concernant les princesses qui se révèlent être assez naïves et peu débrouillardes (peut ma patience est amoindrie du fait que je n'ai pas tellement grandie avec les Disney). Par conséquent, mon personnage préféré a été celui d'Agatha qui, bien qu'elle soit à l'école du bien, est à l'opposé de ces clichés. A l'inverse, le personnage de Sophie m'a été antipathique: elle est égoïste, manipulatrice... N'ayant jamais entendu parler de cette saga je me suis laissée alpaguer par la couverture de ce premier tome lorsque je l'ai vu, elle est magnifique à mes yeux. J'ai trouvé le concept de l'intrigue intéressant. Il se base sur le fait que les personnages de contes existent réellement. Cela m'a fait beaucoup penser à la série Once Upon a Time qui joue sur le même tableau. Exception faite qu'avant de devenir princesse/ sorcière ou autres, tous ces personnages ont intégré l'école du bien et du mal qui les prépare à leur futur rôle. L'auteure se base sur des clichés tels que les princesses sont forcément de belles jeunes fille parlant aux animaux et n'aspirant qu'à se marier avec un prince. Ces stéréotypes sont répétés tellement souvent que cela a fini par me lasser, surtout ceux concernant les princesses qui se révèlent être assez naïves et peu débrouillardes (peut ma patience est amoindrie du fait que je n'ai pas tellement grandie avec les Disney). Par conséquent, mon personnage préféré a été celui d'Agatha qui, bien qu'elle soit à l'école du bien, est à l'opposé de ces clichés. A l'inverse, le personnage de Sophie m'a été antipathique: elle est égoïste, manipulatrice et ses propos tournent un peu en boucle. J'ai pu voir sur internet que cette saga comporte six tomes. Même si je ne sais pas si je la lirai dans son intégralité, je pense tôt ou tard me procurer le second livre curieuse de savoir la suite des événements au vu du final du premier tome, en espérant qu'il y ait moins de répétitions et ainsi moins de lourdeur pour avoir davantage de plaisir dans ma lecture. Petite précision, ce premier tome est également le premier livre de l'autrice.
    Lire la suite
    En lire moins
  • melenny Posté le 7 Octobre 2019
    C'est une découverte pour moi je ne connaissais pas cette série, c'est un pur hasard. La couverture est assez attrayante malgré un résumé qui promet une histoire très très jeunesse. Je suis mitigée ! J'ai mis du temps à me plonger dans l'histoire mais à partir de la deuxième partie j'ai trouvé que l'histoire commence à devenir intéressante. Sophie et Agatha sont deux amies qui n'ont absolument rien en commun. L'une blonde, l'autre brune. Sophie rêve d'un conte de fée et de son prince et Agatha rêve d'une vie bien tranquille. Toutes les deux ont grandit dans le village de Gavaldon et tous les quatre ans, une sorte de malédiction survient. Deux enfants disparaissent. Les rumeurs courent qu'une école du bien et du mal enlève les enfants afin de les préparer à devenir sorcier ou prince. Sophie rêve de robe de princesse mais on ne peut jamais contrôler le destin. En tout cas c'est une série idéale à lire en ce mois d'octobre. Parfait pour une ambiance automnale et pour préparer Halloween !
  • DevoreuseDeLivres99 Posté le 29 Juin 2019
    Sophie et Agatha vivent dans un petit village nommé Gavaldon, à l'orée de la forêt. Un nuit, tous les quatre ans, un individu appelé le Grand Maître enlève deux jeunes gens de ce village, un beau et gentil, et un laid et méchant. Ils sont expédiés à l'Ecole du Bien et du Mal, un établissement où l'on forme les personnages de contes de fées. Sophie, une jeune fille magnifique, rêve d'être kidnappée pour se rendre à l'Ecole du Bien et devenir une vraie princesse. Agatha, quant à elle, pense que l'Ecole du Bien et de Mal n'est qu'une légende et que les deux enfants qui disparaissent s'aventurent dans la forêt et se font dévorer par des loups. Seulement, le Grand Maître les enlève toutes les deux, mais rien ne se passe comme prévu : Sophie est envoyée à l'Ecole du Mal et Agatha à celle du Bien... Cela faisait un bout de temps que je cherchais quelque chose à lire et la couverture et le résumé de ce livre m'ont donné envie de le lire. J'aime beaucoup la plume de Soman Chainani, qui raconte si bien cette histoire ! Je trouve inventive la façon dont l'écrivain décrit l'énorme différence... Sophie et Agatha vivent dans un petit village nommé Gavaldon, à l'orée de la forêt. Un nuit, tous les quatre ans, un individu appelé le Grand Maître enlève deux jeunes gens de ce village, un beau et gentil, et un laid et méchant. Ils sont expédiés à l'Ecole du Bien et du Mal, un établissement où l'on forme les personnages de contes de fées. Sophie, une jeune fille magnifique, rêve d'être kidnappée pour se rendre à l'Ecole du Bien et devenir une vraie princesse. Agatha, quant à elle, pense que l'Ecole du Bien et de Mal n'est qu'une légende et que les deux enfants qui disparaissent s'aventurent dans la forêt et se font dévorer par des loups. Seulement, le Grand Maître les enlève toutes les deux, mais rien ne se passe comme prévu : Sophie est envoyée à l'Ecole du Mal et Agatha à celle du Bien... Cela faisait un bout de temps que je cherchais quelque chose à lire et la couverture et le résumé de ce livre m'ont donné envie de le lire. J'aime beaucoup la plume de Soman Chainani, qui raconte si bien cette histoire ! Je trouve inventive la façon dont l'écrivain décrit l'énorme différence qu'il y a entre les deux écoles, que ce soit pour la façon dont les élèves sont traités ou les cours qu'ils suivent. Malgré leurs écoles différentes et leurs fréquentes disputes, Sophie et Agatha restent amies jusqu'au bout, ce qui me touche. Le suspense était tellement insoutenable que je n'ai pu m'empêcher de lire cette histoire jusqu'à la dernière page !
    Lire la suite
    En lire moins
  • LaetiCat Posté le 23 Mai 2019
    Une réécriture de conte rondement bien menée ! Ce premier tome qui démontre parfaitement que les apparences sont trompeuses semble prometteur. L'univers du récit est bien campé, l'histoire est originale et riche en rebondissements sans longueurs. La plume de l'auteur est fluide, ce qui rend la lecture d'autant plus aisée.
Pocket Jeunesse, la newsletter qui vous surprend !
À chaque âge ses lectures, à chacun ses plaisirs ! Découvrez des conseils de lecture personnalisés qui sauront vous surprendre.