Lisez! icon: Search engine
L'enfant de l'enfer
Philippe Vigneron (traduit par)
Date de parution : 07/03/2018
Éditeurs :
Archipoche

L'enfant de l'enfer

Philippe Vigneron (traduit par)
Date de parution : 07/03/2018
Le nouveau récit inédit de Cathy Glass, mère d'accueil qui redonne le sourire aux enfants maltraités.
Cathy, mère d’accueil dévouée, se voit confier Aimée, petite fille de huit ans qui a connu l’enfer au côté d’une mère toxicomane qui la délaissait.Sale, infestée de poux, agressive, illettrée,... Cathy, mère d’accueil dévouée, se voit confier Aimée, petite fille de huit ans qui a connu l’enfer au côté d’une mère toxicomane qui la délaissait.Sale, infestée de poux, agressive, illettrée, Aimée découvre auprès de Cathy des plaisirs simples : une chambre à soi, de vrais repas, des bains, des vêtements... Cathy, mère d’accueil dévouée, se voit confier Aimée, petite fille de huit ans qui a connu l’enfer au côté d’une mère toxicomane qui la délaissait.Sale, infestée de poux, agressive, illettrée, Aimée découvre auprès de Cathy des plaisirs simples : une chambre à soi, de vrais repas, des bains, des vêtements propres et, surtout, la présence d’adultes affectueux.Sur le chemin de l’apaisement, Aimée trouve en Cathy une oreille attentive et lui dévoile les plus sombres moments de sa jeune existence.Une libération nécessaire pour qu’elle puisse laisser le passé derrière elle et aborder l’avenir avec le sourire.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782377351220
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 371
Format : 111 x 180 mm
EAN : 9782377351220
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 371
Format : 111 x 180 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Madysonmao 02/05/2024
    Cathy Glass mère d'accueil se voit confiée Aimée une petite fille qui a connu l'enfer face a une mère toxicomane qui l'a délaissé . Ce livre nous fait passer par toutes les émotions de la tristesse , de l'attendrissement , de la joie . On s'attache au fur et à mesure de l'histoire aux personnes en voulant savoir ce qu'ils leurs arrivent ensuite... J'ai bien aimé l'épilogue pour savoir ce qu'était devenu Aimée et Cathy et les enfants de Cathy.
  • spirale_livresque 16/02/2024
    Ce n'est pas le premier témoignage de Cathy Glass que je lis et à chaque fois j'aime beaucoup la façon dont elle tourne ses récits. Elle met toujours en avant les progrès de l'enfant et non ce qu'ils ont vécu avant et cela avec beaucoup de bienveillance. On en apprend plus sur le monde des enfants placés et j'ai trouvé que dans ce roman plus que dans les autres que j'ai lu d'elle, Cathy aborde la défaillance du système qui gère ces enfants. La situation d'Aimee est révoltante car elle est due à une défaillance de ce même système, on se demande comment elle a pu passer à travers les mailles du filet censé protéger ces enfants. J'ai été très touchée par Aimée et j'avoue avoir eu les larmes aux yeux en lisant certains passages. C'est un témoignage qui est très fluide comme tout les romans de l'auteure.
  • sandrabis 03/04/2023
    Cathy glass est une maman d'accueil qui prend soins des enfants comme s'ils étaient les siens... Témoignage de cette mère sur un enfant qui lui est confié. Nous pouvons suivre l'évolution de l'enfant, de Cathy, et son entourage... Nous voyons aussi les failles de la justice anglaise et des services sociaux. Un très joli témoignage. A lire
  • livresenfamille 08/02/2022
    c'est le deuxième livre que je lis de Cathy glass. J'aime toujours sa plume fluide et toute en finesse. Les sujet abordés ne sont pas faciles surtout quand on sait que cela touche une jeune enfant. On va suivre toute la prise en charge de la petite Aimée, et cela depuis le premier jour d'accueil et jusqu'à la fin. C'est très intéressant de voir l'évolution d'Aimée . C'est un témoignage vraiment poignant et bouleversant. J'ai versé ma petite larme .
  • Kyaraddict 18/10/2021
    J'aime beaucoup ces témoignages même s'ils sont durs à lire... puisqu'on parle de violences, de viol, de maltraitance sur des enfants... Cette histoire est clairement là aussi pour signaler des problèmes des services sociaux anglais. C'est un truc de fou qu'il ne l'ait pas retiré à sa mère avant...Entre les couacs, le changement de personnel et le fait que certains voulaient bien faire en ne séparant pas la mère et la fille, c'est juste incroyable qu'elle s'en soit relativement bien sortie, cette petite. Alors évidemment, j'ai lâché quelques larmes et comme à chaque fin de récit de Cathy, j'ai toujours envie qu'elle adopte définitivement l'enfant (si vraiment celui-ci ne peut pas retourner chez les parents) mais ce n'est pas le but. Elle est vraiment là en transition. S'occuper de l'enfant, le soigner, l'aider aussi à faire confiance aux adultes pour guérir en attendant que le juge décide de la suite des évènements. Je trouve Cathy très bienveillante et très douce. Rarement dans le jugement. Elle me fait penser aux premiers romans que j'ai lu de Torey Hayden, Un peu dans le même genre. Elle est psychologue pour enfant et a souvent des histoires très difficile aussi. Mais j'ai un doute, je me demande si les histoires de Torey sont vraies ou inventées.... bref... Ce qu'il faut en tirer ? J'espère que son histoire aura permis aux services sociaux de faire mieux... Même si je comprends que la maman a fait du mieux qu'elle peut avec ses addictions, sa maladie, son passé, franchement.... 7 enfants... je me dis qu'il faudrait stériliser certaines personnes. Même si elle ne fait pas exprès, elle fait un mal de dingue à des êtres qui n'ont pas demandé à être là... Bonne lecture.J'aime beaucoup ces témoignages même s'ils sont durs à lire... puisqu'on parle de violences, de viol, de maltraitance sur des enfants... Cette histoire est clairement là aussi pour signaler des problèmes des services sociaux anglais. C'est un truc de fou qu'il ne l'ait pas retiré à sa mère avant...Entre les couacs, le changement de personnel et le fait que certains voulaient bien faire en ne séparant pas la mère et la fille, c'est juste incroyable qu'elle s'en soit relativement bien sortie, cette petite. Alors évidemment, j'ai lâché quelques larmes et comme à chaque fin de récit de Cathy, j'ai toujours envie qu'elle adopte définitivement l'enfant (si vraiment celui-ci ne peut pas retourner chez les parents) mais ce n'est pas le but. Elle est vraiment là en transition. S'occuper de l'enfant, le soigner, l'aider aussi à faire confiance aux adultes pour guérir en attendant que le juge décide de la suite des évènements. Je trouve Cathy très bienveillante et très douce. Rarement dans le jugement. Elle me fait penser aux premiers romans que j'ai lu de Torey Hayden, Un peu dans le même genre. Elle est psychologue pour enfant et a souvent des histoires très difficile aussi. Mais j'ai un doute, je me demande...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés