Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266178945
Code sériel : 1249
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm
L'Enfant noir
Date de parution : 16/08/2007
Éditeurs :
Pocket

L'Enfant noir

Date de parution : 16/08/2007

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

L’enfant noir grandit dans un village de Haute-Guinée où le merveilleux côtoie quotidiennement la réalité. Son père, forgeron, travaille l’or au rythme de la harpe...

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

L’enfant noir grandit dans un village de Haute-Guinée où le merveilleux côtoie quotidiennement la réalité. Son père, forgeron, travaille l’or au rythme de la harpe des griots et des incantations aux génies du feu et du vent. Respectée de tous, sa mère jouit de mystérieux...

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

L’enfant noir grandit dans un village de Haute-Guinée où le merveilleux côtoie quotidiennement la réalité. Son père, forgeron, travaille l’or au rythme de la harpe des griots et des incantations aux génies du feu et du vent. Respectée de tous, sa mère jouit de mystérieux pouvoirs sur les êtres et les choses. Elle sait détourner les sortilèges et tenir à l’écart les crocodiles du fleuve Niger. Aîné de la famille, le petit garçon est destiné à prendre la relève de son père à l’atelier et, surtout, à perpétuer l’esprit de sa caste au sein du village. Mais son puissant désir d’apprendre l’entraînera inéluctablement vers d’autres horizons, loin des traditions et des coutumes de son peuple.
 

Un livre intemporel qui s’est imposé comme un classique de notre temps.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266178945
Code sériel : 1249
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 224
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • xalatan 22/02/2022
    Une autobiographie de l'auteur, né en 1928, qui a grandi en Guinée. Une histoire très bien écrite qui a beaucoup de charme. L'auteur raconte son enfance entre la concession de son père qui est forgeron-artisan joailler (la concession est un ensemble de cases qui regroupe la famille) et le village de sa grand-mère qu'il rejoint pendant les vacances. Il a la chance d'aller à l'école et d'être entouré d'affection chez lui et auprès de sa grand-mère. Son père est un homme respecté qui a plusieurs épouses. En grandissant, le jeune adolescent va devoir traverser différents rites d'initiation, dont celui de la circoncision, rapide mais douloureuse et qui demande un mois entier de convalescence. Il est alors considéré être devenu un "homme", il quitte la case de sa mère pour une case personnelle. Il continuera ses études (c'est encore le temps de l'école à la française) et bénéficiera d'une bourse d'études pour partir en France, à la grande tristesse de sa maman qui voulait qu'il reste au pays.
  • kristobalone 02/01/2022
    J'ai lu ce livre dans un cadre professionnel. Il me fallait en rédiger un résumé de 950 mots et comme il se trouvait depuis longtemps dans ma bibliothèque sans que je ne l'eus jamais lu … Ce grand classique est très facile à lire mais sans doute un peu désuet. Prix Charles Veillon en 1954, il raconte la jeunesse d'un enfant en Guinée, d'abord dans son village natal, puis à Conakry où il fera ses études. Camara Laye est né en 1928. Je suppose que la vie a beaucoup évolué depuis bientôt un siècle et je ne sais pas si cet ouvrage à encore une grande valeur anthropologique aujourd'hui. Il est certes bien écrit mais pour ma part il fut sans réel intérêt. Sinon que le site web qui me l'a commandé va pouvoir proposer un résumé aux collégiens et lycéens concernés par l'étude de ce roman et c'était finalement le but premier de cette lecture, je ne suis donc pas déçu.
  • Sydola 30/11/2021
    Ce roman est l'histoire d'un petit garçon vivant à Karoussa en Guinée, aîné de sa famille, qui devrait prendre la succession de son père, forgeron du village. Mais sa route va prendre un autre chemin à partir du moment où il entre à l'école et découvre le plaisir d'apprendre. Son père verra immédiatement l'opportunité d'un avenir meilleur pour son fils  au grand désarroi de sa mère qui comprend qu'elle va devoir accepter de laisser partir son fils. Tout au long de son roman autobiographique, l'auteur partage les traditions et coutumes de son peuple avec notamment le rite du passage à l'âge de raison mais aussi son parcours, jalonné de peu d'obstacles, qui va l'emmener bien loin des siens. J'ai beaucoup aimé ce roman. Tout d'abord pour sa belle écriture riche en vocabulaire et à la syntaxe parfaite, pour la bienveillance et la douceur des protagonistes, pour l'importance des rites, des traditions qui donnent de la richesse à un peuple et pour l'amour que se portent les différents membres de cette famille où les valeurs d'entraide, de solidarité, de partage ont du sens. C'est un beau livre à découvrir
  • Phoenicia 14/10/2021
    Je sors de ma zone de confort - et à plus d'un titre - en lisant cette courte autobiographie qui n'est pas sans receler une certaine poésie. Camara Laye est né en Haute-Guinée. Dans ce récit, il nous raconte ses souvenirs, d'enfance, d'adolescence, son passage à la vie adulte, sa vie avant qu'il n'émigre en France pour ses études. Un récit qui se lit vite et bien. Les mots s'enchaînent agréablement et le récit nous dévoile une Afrique en traditions à découvrir. Si ce n'est pas un coup de cœur, ça a été tout de même un agréable moment qui m'a, un temps fait voyager en un autre temps et surtout en un autre lieu.
  • Leabeaup 14/06/2021
    Tre#768;s passionnant, je n’ai rencontre#769; aucune difficulte#769; a#768; me transporter dans cette histoire. Le personnel principal de nature curieuse nous transporte aisément dans son univers. Fie#768;re de cette lecture simple qui ravira petits et grands.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.