Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266308595
Code sériel : 17981
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

L'Envol du sari

Date de parution : 01/10/2020
En janvier 1966, pour la seconde fois en seize ans, un avion en provenance de Bombay s’écrase sur le massif du Mont-Blanc. Parmi les victimes : cette mystérieuse Indienne parsie, retrouvée couchée dans la neige, le corps intact et entièrement nu – exceptés les bijoux qu’elle portait…
Cette image à elle...
En janvier 1966, pour la seconde fois en seize ans, un avion en provenance de Bombay s’écrase sur le massif du Mont-Blanc. Parmi les victimes : cette mystérieuse Indienne parsie, retrouvée couchée dans la neige, le corps intact et entièrement nu – exceptés les bijoux qu’elle portait…
Cette image à elle seule suffit à susciter l’intérêt de Quentin, auteur en mal d’inspiration. Comme il évolue parmi les débris de la catastrophe, recrachés cinquante ans après par le glacier, il ignore encore tout de la belle passagère, d’une vie de femme assoiffée de désir, de liberté – cette vie fauchée en plein vol qu’il s’apprête à écrire, autant qu’à célébrer…

« Un livre exceptionnel et dépaysant qui vous fera voyager, plus que vous ne l’imaginez… » Librairie Decitre, Écully

« Un très bon roman, plein d’émotions, avec une magnifique héroïne. » Livres en tête, Sallanches
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266308595
Code sériel : 17981
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Mêlant très habilement deux histoires, l’auteur nous fait rêver, nous émerveille, nous émeut. »
Librairie Decitre, Annemasse

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • adelineetpatrice Posté le 15 Octobre 2020
    C'est avec grand plaisir que je viens de terminer ce très beau roman de Nicole Giroud, L'ENVOL DU SARI. On y retrouve quentin, écrivain qui tombe sur une expo parlant de la catastrophe aérienne du kangchenjunga, un avion indien au mont blanc. Il tombe sur les bijoux d'une indienne et va chercher à retracer son histoire. A travers les yeux de sa fille et par une mise en abîme, nous Sommes immergés dans la culture parsi et c'est incroyablement intéressant. J'ai appris beaucoup de choses alors que j'avais déjà lu des livres à ce sujet, seulement c'est expliqué ici très simplement. J'ai vraiment beaucoup apprécié ce roman et ai tourné la dernière page avec plaisir. J'en ai même eu envie de ressortir mon sari pour l'occasion.
  • Marech20 Posté le 23 Mars 2020
    Une jolie histoire. En fait, deux : celles d'un écrivain en manque d'inspiration, déprimée par des problèmes familiaux (réfugié à La Roche sur Foron où j'habite...ceci expliquant cela..) et celle d'une famille parsie, dont la mère a été victime du crash du Kangchenjunga. Nicole Giroud nous avait habitué à nous apporter des connaissances sur la résistance en Haute-Savoie...elle nous apporte ici beaucoup d'information sur l'Inde, sans avoir l'air d'y toucher, grâce à une écriture douce et de beaux personnages.
  • dianab Posté le 22 Mars 2020
    Ce roman m a permis gravir le Mont-blanc et de voyager en Inde pour essayer d éclaircir un sujet datant d une actualité lointaine entourée de mystère. Même si au depart, il m'a semblé un peu froid tant dans l ecriture que dans le thème, je ne regrette pas de m être accrochée
  • mumuboc Posté le 23 Février 2020
    Un roman très original tout d'abord par sa construction .... En effet l'auteure commence par évoquer le travail d'écriture à travers Quentin Dorval, la cinquantaine , romancier, en mal de trouver un sujet pour son prochain roman. Marié à Chloé, il entretient une liaison depuis quelques mois avec Amandine, 22 ans, une assistante travaillant dans sa maison d'éditions. Devant  s'exiler dans la maison de son père décédé, en Haute-Savoie, quand sa femme découvre sa liaison, il va y découvrir l'idée de son prochain roman. Nicole Giroud  détaille le travail de recherches pour l'écriture d'un roman, la façon dont il s'élabore avec la quête des personnages, de l'histoire et cela m'a beaucoup intéressée : la boîte des vies, la boîte de documentation etc..... J'ai eu le sentiment que Quentin était son double au masculin : même région, travail d'écriture en s'inspirant de faits réels etc... En faisant la connaissance de Anusha lors d'une réunion concernant un crash d'un avion d'Air India en 1966 sur le Mont Blanc, dont on retrouve régulièrement des débris et restes humains que la fonte des glaciers mettent à jour, Quentin tient le sujet de son prochain livre. Beaucoup de mystères entourent cet accident qui fit plus d'une centaine... Un roman très original tout d'abord par sa construction .... En effet l'auteure commence par évoquer le travail d'écriture à travers Quentin Dorval, la cinquantaine , romancier, en mal de trouver un sujet pour son prochain roman. Marié à Chloé, il entretient une liaison depuis quelques mois avec Amandine, 22 ans, une assistante travaillant dans sa maison d'éditions. Devant  s'exiler dans la maison de son père décédé, en Haute-Savoie, quand sa femme découvre sa liaison, il va y découvrir l'idée de son prochain roman. Nicole Giroud  détaille le travail de recherches pour l'écriture d'un roman, la façon dont il s'élabore avec la quête des personnages, de l'histoire et cela m'a beaucoup intéressée : la boîte des vies, la boîte de documentation etc..... J'ai eu le sentiment que Quentin était son double au masculin : même région, travail d'écriture en s'inspirant de faits réels etc... En faisant la connaissance de Anusha lors d'une réunion concernant un crash d'un avion d'Air India en 1966 sur le Mont Blanc, dont on retrouve régulièrement des débris et restes humains que la fonte des glaciers mettent à jour, Quentin tient le sujet de son prochain livre. Beaucoup de mystères entourent cet accident qui fit plus d'une centaine de morts. Et là commence le travail du romancier : combler les vides, bâtir une histoire avec les éléments à sa disposition, le témoignage de Anusha dont la mère faisait partie des victimes et dont elle ne possède aucun souvenir. "On avance dans la forêt des routines et petit à petit, sans même s'en apercevoir, on se déleste de l'essentiel. Ne restent que la marche en avant, le bruissement du quotidien et les paresseux divertissements qui nous masquent l'angoisse de la mort. "Où que votre vie finisse, elle y est toute" constatait Montaigne. (p38)" Nicole Giroud avait une "boîte de documentations" très fournie car à travers les deux personnages féminins : Anusha et surtout Rashna, sa mère, elle explore la communauté Parsie en Inde, la place de la femme et tous les obstacles qui se dressent devant elle lorsqu'elle envisage études et indépendance. "Elle s'avança, frissonnant de dégoût, trouva une branche noire et gluante et la traîna derrière elle jusqu'à ce qu'elle arrive à la fin de la promenade. Elle contempla la trace dans le sable pour sentir la réalité de ce qu'elle venait de vivre et la force de la souillure. (p203)" Utilisant le procédé de la mise en abîme, Nicole Giroud utilise faits réels (crash de l'avion d'Air India), travail de l'écrivain pour imaginer l'existence d'une des passagère et échanges avec la fille de celle-ci, l'histoire prend forme en alternant les trois, les chapitres du future roman apparaissent au fur et à mesure avec ses mystères et ses secrets donnant à l'ensemble comme je l'ai dit une forme originale. C'est une lecture qui m'a fait voyager entre un pays à travers ses communautés, ses traditions mais surtout ses femmes. Je n'ai eu aucune difficulté à suivre les voies qu'avait choisi de prendre l'auteure,  la recherche des éléments, comment l'idée d'un livre peut surgir d'une rencontre, d'une lecture d'article et son élaboration mais j'ai trouvé que l'histoire du couple Quentin/Chloé prenait peut-être un peu trop de place et l'arrivée du thème central du roman un peu longue à venir.....  Un roman dépaysant entre deux pays : l'Inde et la France, qui mêle faits réels et imagination, avec ce qu'il faut de mystères, d'intrigues mais sans tomber dans la romance. Une histoire de création, de quête d'identité et d'origines mais aussi de volonté de choix de vie, de liberté, et de deux beaux portraits de femmes Anusha et surtout Rashna. 
    Lire la suite
    En lire moins
  • vratajczak257 Posté le 27 Janvier 2020
    Remarquable roman de Nicole Giroud aux éditions les escales... Quentin est un écrivain sur le retour, désabusé, en manque d’idée. Il se pose plein de questions jusqu’au jour où il lit un petit article sur deux avions qui se sont abîmés sur la mer de glace, non loin du Mont Blanc et de Chamonix. On y découvre notamment un corps nu intact de femme indienne extrêmement belle avec ses bijoux. En allant à une conférence et une exposition sur ces accidents, il aperçoit une femme extrêmement belle, fort marquée par ces événements... il décide contre toute attente de prendre la femme trouvée morte dans l’accident d’avion comme héroïne de son prochain roman. A travers les nombreuses discussions qu’il a avec sa fille Anusha, ses souvenirs mais aussi sa détresse, il décide de combler ses manques de petite fille et d’écrire une histoire qui puisse agir comme un pansement. On assiste alors au roman dans le roman, qui, chapitre après chapitre prend forme ... on y découvre aussi un pays, ses traditions, ses religions mais aussi ses complications, ses dilemmes, et son histoire. Exotique, réaliste et profondément tourné vers ses personnages, le roman de Nicole Giroud est une belle réussite, que... Remarquable roman de Nicole Giroud aux éditions les escales... Quentin est un écrivain sur le retour, désabusé, en manque d’idée. Il se pose plein de questions jusqu’au jour où il lit un petit article sur deux avions qui se sont abîmés sur la mer de glace, non loin du Mont Blanc et de Chamonix. On y découvre notamment un corps nu intact de femme indienne extrêmement belle avec ses bijoux. En allant à une conférence et une exposition sur ces accidents, il aperçoit une femme extrêmement belle, fort marquée par ces événements... il décide contre toute attente de prendre la femme trouvée morte dans l’accident d’avion comme héroïne de son prochain roman. A travers les nombreuses discussions qu’il a avec sa fille Anusha, ses souvenirs mais aussi sa détresse, il décide de combler ses manques de petite fille et d’écrire une histoire qui puisse agir comme un pansement. On assiste alors au roman dans le roman, qui, chapitre après chapitre prend forme ... on y découvre aussi un pays, ses traditions, ses religions mais aussi ses complications, ses dilemmes, et son histoire. Exotique, réaliste et profondément tourné vers ses personnages, le roman de Nicole Giroud est une belle réussite, que l’on referme avec un pincement au cœur. A dévorer ! Merci à NetGalley pour le prêt de ce livre, aux éditions les Escales, qui , comme toujours, ont su déceler la pépite, et à l’auteur, pour ce beau moment d’écriture.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.