Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266247245
Code sériel : 15884
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 864
Format : 108 x 177 mm

Les Accoucheuses

La Révolte

Date de parution : 19/06/2014
Flavie a réalisé son rêve : elle est devenue sage-femme. Elle se prépare désormais à relever un nouveau défi, celui du bonheur conjugal.
Mais d’autres obstacles vont réclamer sa force et son courage. Sa mère, Léonie, dirige l’École des sages-femmes de Montréal dans la tourmente d’un XIXe siècle où puritanisme et sexisme...
Flavie a réalisé son rêve : elle est devenue sage-femme. Elle se prépare désormais à relever un nouveau défi, celui du bonheur conjugal.
Mais d’autres obstacles vont réclamer sa force et son courage. Sa mère, Léonie, dirige l’École des sages-femmes de Montréal dans la tourmente d’un XIXe siècle où puritanisme et sexisme s’exacerbent. Aveugle face aux tensions sociales naissantes, la bonne société se scandalise et s’insurge, prête à sacrifier les temps modernes naissants sur l’autel des dévotions.

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266247245
Code sériel : 15884
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 864
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AnitaMillot Posté le 21 Juillet 2020
    1850. Flavie a vingt et un ans. Elle est à présent mariée avec le Docteur Bastien Renaud et a terminé ses études de sage-femme. Vivre chez ses beaux-parents n’est pas toujours aisé pour Flavie, peu respectueuse des conventions. Et si elle partage une certaine complicité avec son beau-père Edouard, il n’en va pas forcément de même avec Archange sa belle-mère (pourtant dépourvue de méchanceté) et encore moins avec Julie, sa belle-soeur. Ce nouvel opus, fidèle au premier tome, nous relate les évènements sociaux-politiques de l’époque. L’auteure aborde le sujet délicat du socialisme et les relations particulièrement complexes entre le Canada anglais (le haut Canada) et le Québec (le bas Canada) du XIXème siècle. Les femmes ont toujours autant de difficultés à faire accepter leur désir d’indépendance et de reconnaissance. Flavie qui s’est rapprochée de son amie Marguerite parviendra-t-elle à trouver l’équilibre nécessaire à sa vie professionnelle et à l’harmonie de son couple ? Un second volet de qualité égale au premier qui donne envie de persévérer dans la lecture du dernier et de connaitre enfin l’épilogue de cette trilogie historique.
  • Cricri08 Posté le 26 Mai 2020
    Suite de la bataille des accoucheuses canadiennes afin que leur profession soit reconnue : Léonie a réussi à ouvrir son école mais la pression du clergé est toujours forte. Les médecins (et surtout l'odieux Rousselle) ne cessent de rappeler la position inférieure de ces pauvres femmes! Alors quand Flavie et son amie Marguerite décident elles aussi de devenir médecins! Une période bien difficile pour Bastien, un homme très respectueux des envies de sa femme mais quand même! Sa clientèle le fuit et il risque la faillite. Un deuxième tome toujours passionnant, tant sur les pratiques des sages femmes que sur la société québecoise de l'époque : le clergé, la place des femmes ou encore les conditions d'hygiène mais aussi la politique (et les rapports de force entre anglais et français) et les communautés utopistes du XIXéme siècle.
  • Salix_alba Posté le 19 Mai 2020
    Les accoucheuses, tome 2 –La révolte-, retrace une saga historique dans le Canada Français du XIXe siècle. Flavie, gère la Société Compatissante de Montréal, dont l’activité primordiale consiste à être le refuge pour les femmes enceintes et démunies…Diplômée sage-Femme depuis peu, elle trouve ainsi avec l’appui de sa mère Léonie – qui elle dirige l’Ecole de Sages-femmes de Montréal- la concrétisation de son rêve. Bastien son mari, médecin, crée une association : médecin et sage-femme, afin de plaire à sa femme. Situation conflictuelle pour l’époque. Il faut se replacer dans cette époque fortement religieuse, où la place des femmes est destinée à être mises sous la dépendance des hommes, comme Dieu leur a intimé l’ordre de peupler la terre! Déjà un obstacle de la « bonne société », pas d’esprit libre, pas d’initiative ; mais l’orage gronde quand il s’agit pour Flavie de passer outre son statut de sage-femme, pour envisager de devenir médecin ! Elle refuse les entraves et les interdits qui la bâillonnent, en permanence et tout côté. Quoi, une femme médecin ! Impensable dans cette société, où les femmes ne doivent pas travailler afin de ne pas mettre en porte à faux leur mari –statut social oblige-, où elles encourent... Les accoucheuses, tome 2 –La révolte-, retrace une saga historique dans le Canada Français du XIXe siècle. Flavie, gère la Société Compatissante de Montréal, dont l’activité primordiale consiste à être le refuge pour les femmes enceintes et démunies…Diplômée sage-Femme depuis peu, elle trouve ainsi avec l’appui de sa mère Léonie – qui elle dirige l’Ecole de Sages-femmes de Montréal- la concrétisation de son rêve. Bastien son mari, médecin, crée une association : médecin et sage-femme, afin de plaire à sa femme. Situation conflictuelle pour l’époque. Il faut se replacer dans cette époque fortement religieuse, où la place des femmes est destinée à être mises sous la dépendance des hommes, comme Dieu leur a intimé l’ordre de peupler la terre! Déjà un obstacle de la « bonne société », pas d’esprit libre, pas d’initiative ; mais l’orage gronde quand il s’agit pour Flavie de passer outre son statut de sage-femme, pour envisager de devenir médecin ! Elle refuse les entraves et les interdits qui la bâillonnent, en permanence et tout côté. Quoi, une femme médecin ! Impensable dans cette société, où les femmes ne doivent pas travailler afin de ne pas mettre en porte à faux leur mari –statut social oblige-, où elles encourent les foudres de l’évêque de Montréal – qui considère que l’arrogance surtout chez le sexe faible est un terrible défaut-, où enfin les idées avant-gardistes du socialisme apparaissent. Anne-Marie Sicotte, retrace avec toute sa conviction la haute lutte des femmes dans la société. Un destin millénaire subi consubstantiellement avec la religion pour rédemption ; des hommes pour la mépriser et l’infantiliser ; de la société, enfin, qui n’admet pas leur la volonté d’égaler les hommes. Roman historique, également, mais qui pour être volumineux, se déguste grâce à la verve décapante de l’auteure. J’ai hâte de connaître le sort de nos sages-femmes avec le troisième volet de cette fresque nommée,-la déroute.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Arweeeen Posté le 7 Janvier 2019
    J'ai commencé cette trilogie en sachant que j'allais aimer. Une belle fresque de personnages, un thème fort, une géographie que j'affectionne... Et je ne me suis pas trompée. Oui j'adore les personnages, l'histoire, les débats, les descriptions médicales. Mais je voulais surtout souligner les recherches que l'autrice a fait pour bien situer son histoire historiquement et médicalement. Je ne m'y connais pas du tout et pourtant, après avoir lu ces deux tomes, j'ai un rapport bien différent avec les accouchements ! Il me tarde de lire la suite des aventures de notre chère Flavie.
  • Blandine80 Posté le 14 Avril 2017
    On retrouve la famille de Léonie et Simon et nous suivons principalement Flavie, leur fille ainée. Mariée à un médecin elle espère progresser encore dans sa profession d’accoucheuse et ambitionne d’acquérir davantage de connaissances. Tensions sociales, luttes des femmes, on retrouve les mêmes ingrédients que dans le tome 1, exacerbés par la jeunesse de Flavie ! Ce roman à caractère historique a toutefois le mérite de nous instruire sur la difficulté des femmes à sortir des conventions. Il nous montre également les lentes évolutions de la médecine, des connaissances dans le domaine. Je lui reprocherai un aspect répétitif sur la condition féminine qui est parfois lassant et qui au bout d’un moment n’apporte plus rien à l’histoire
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.