Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266247252
Code sériel : 15885
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 960
Format : 108 x 177 mm

Les Accoucheuses

La Déroute

Date de parution : 16/10/2014
1853. Flavie débute une nouvelle vie. Elle a tout abandonné pour rejoindre une étonnante société utopiste dans l’État de New York. Ici, souffle un vent de liberté révolutionnaire. Mais certains dogmes restent profondément ancrés dans l’esprit des hommes…
Léonie ne le sait que trop bien, elle qui doit inlassablement poursuivre sa...
1853. Flavie débute une nouvelle vie. Elle a tout abandonné pour rejoindre une étonnante société utopiste dans l’État de New York. Ici, souffle un vent de liberté révolutionnaire. Mais certains dogmes restent profondément ancrés dans l’esprit des hommes…
Léonie ne le sait que trop bien, elle qui doit inlassablement poursuivre sa lutte contre les mentalités réactionnaires. Face à tant d’écueils, le savoir des sages-femmes pourrait bien se perdre, submergé par la bien-pensance de l’opinion publique…
De déroutes en succès, aujourd’hui encore, les combats de Léonie et Flavie se perpétuent, portés par des milliers de femmes.

@ Titre disponible au format numérique
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266247252
Code sériel : 15885
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 960
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AnitaMillot Posté le 27 Juillet 2020
    1853. Flavie a quitté le Bas-Canada et a rejoint son amie Marguerite en Amérique, dans la communauté d’Omeida, dirigée par Father Noyes. De son côté, Léonie sa mère voit ses souvenirs de jeunesse bouleversés par la mort du Docteur Nicolas Rousselle, terrassé (pratiquement dans ses bras) par une crise cardiaque foudroyante, lors d’une visite professionnelle à la Société Compatissante. S’il se montrait régulièrement méprisant et arrogant avec les sages-femmes, il n’en fut pas moins son premier amoureux quand elle avait à peine dix-huit ans, dans sa ville natale de Longueuil … Il sera remplacé par son fils, Jacques Rousselle, au grand regret de Léonie qui aurait préféré que son gendre Bastien lui succède, quand bien même Flavie et ce dernier s’étaient séparés (provisoirement ne pouvait-elle s’empêcher d’espérer …) Ce troisième et dernier opus m’a un peu moins passionnée que les précédents, je dois bien l’avouer. Ceci étant probablement dû au fait que Flavie puisse être séduite par une communauté sectaire, détail relativement incompatible avec le personnage auquel l’auteure nous avait habitué … On y espèrait de même une ouverture vers une émancipation féminine qui n’est pas encore au rendez-vous (il est vrai qu’il faudra encore attendre près d’un siècle pour en voir l’épanouissement …)
  • Arweeeen Posté le 9 Février 2019
    Et voilà, c'est fini... Ayant adoré les deux premiers tomes, je me suis empressée de commencer le dernier. J'ai préféré la deuxième partie, même si elle commence sur un évènement assez tragique. J'ai été assez dérouté par les choix de Flavie dans la première partie, car j'avais pensé quelle était plutôt contre ce genre d'idée. Évidemment, sans vouloir me répéter, l'écriture, les personnages, les quelques faits historiques relatés m'ont enchanté. Au terme de ma lecture je me sens assez triste de devoir dire au revoir à Flavie et Léonie, Bastien, Catherine, Marguerite, Simon, Marie - Claire et Françoise...
  • Blandine80 Posté le 27 Mai 2017
    On retrouve Léonie et sa famille, ainsi que son entourage. Flavie s'est éloignée, préférant la vie dans une communauté mystique sur fond de religion chrétienne. Léonie continue de se battre pour son école d'apprentissage pour sage-femmes. elle continue de se heurter à la fierté mâle des médecins et du clergé. On suit les progrès de la médecine, d'hygiène au fur et à mesure des années qui passent. Il aurait été dommage de ne pas lire le tome 3 en ayant apprécié les deux premiers. Toutefois l'histoire ne nécessitait pas 940 pages. Les longs "cours" de religion du father Noyes (qui a réellement existé) ont cassé mon enthousiasme. j'ai sauté quelques lignes ! D'un point de vue purement historique AM Sicotte colle à la réalité mais ça gâche considérablement l'intérêt éprouvé pour la vie, l'évolution de la famille.
  • anne77750 Posté le 26 Avril 2017
    Première partie un peu longue, psychologie de l’héroïne à revoir à mon avis.
  • mamzelleoups Posté le 6 Décembre 2016
    J'ai plongé avec plaisir dans ce 3e et dernier tome des aventures de Flavie et de sa mère Léonie. Dans "la déroute", nos deux accoucheuses vivent des épisodes douloureux et sont traversées de nombreux doutes : Flavie croit avoir trouvé la société idéale dans la secte Oneida et laisse Bastien de coté. Léonie voit son école en grand danger, le choléra rôde, les médecins veulent de plus en plus dominer... J'aime beaucoup les personnages de Flavie et de sa mère car elles ne sont pas parfaites mais ressemblent à de nombreuses femmes d'aujourd'hui. J'adore les petits mots ou expressions québécoises qu'on trouve tout au long de la lecture. J'ai lu ce roman avec grand plaisir mais l'ai fermé à regret!
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.