Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266211895
Code sériel : 5761
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm
Les Annales du Disque-Monde
Eric
Patrick Couton (traduit par)
Date de parution : 02/12/2011
Éditeurs :
Pocket

Les Annales du Disque-Monde

Eric

,

Patrick Couton (traduit par)
Date de parution : 02/12/2011

Voici Eric, quatorze ans, le plus jeune démonologue du Disque-Monde.
Hélas aucun démon, et encore moins de séduisante succube, ne répond à son invocation. Dans le cercle magique ne surgissent que...

Voici Eric, quatorze ans, le plus jeune démonologue du Disque-Monde.
Hélas aucun démon, et encore moins de séduisante succube, ne répond à son invocation. Dans le cercle magique ne surgissent que Rincevent et le Bagage, respectivement le mage le plus incompétent et l'accessoire de voyage le plus redoutable de l'univers. Et...

Voici Eric, quatorze ans, le plus jeune démonologue du Disque-Monde.
Hélas aucun démon, et encore moins de séduisante succube, ne répond à son invocation. Dans le cercle magique ne surgissent que Rincevent et le Bagage, respectivement le mage le plus incompétent et l'accessoire de voyage le plus redoutable de l'univers. Et que veut Eric ? Oh, rien de bien original : l'immortalité, la domination du monde et la plus belle femme de tous les temps.
Ce qui va emmener la fine équipe dans un périple étourdissant, de l'empire Tézuma des adorateurs de Quetzduffelcoatl à l'aube des temps. En passant par les enfers, bien sûr.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266211895
Code sériel : 5761
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Gruizzli Posté le 1 Mars 2022
    Cinquième tome des Annales du Disque-monde, je progresse maintenant un peu plus dans l'ordre et j'ai bon espoir d'atteindre le tome 20 en lisant progressivement dans l'ordre, et ainsi pouvoir finir un jour la saga. Enfin, vu le prix, c'est pas pour demain la veille. 35 tomes quoi ! Bigre, diantre, fichtre et foutre. Mais bon, faut avouer que c'est si bon ... D'ailleurs, parlons de ce qui nous amène ici, parlons de ce tome, celui qui continue les aventures de Rincevent, mage minable de l'université de l'invisible, et qui possède comme unique preuve de sa magie son chapeau brodé du mot "MAJE". Évidemment, quand ça commence comme ça, on s'attend à quelque chose ensuite. Rincevent est peut-être un mage minable, mais il n'en reste pas moins doué pour se fourrer dans les situations les plus invraisemblable et qui nécessitent son action immédiate sous peine de fin du monde. Rien que ça, messieurs-dames ! Et ici la raison est simple : un sourceleur arrive ! Un sourceleur, c'est un sorcier au carré. Un huitième fils d'un huitième fils d'un huitième fils. Là où le mage ordinaire n'est qu'un huitième fils d'un huitième fils. C'est un condensé de pouvoir, un bloc... Cinquième tome des Annales du Disque-monde, je progresse maintenant un peu plus dans l'ordre et j'ai bon espoir d'atteindre le tome 20 en lisant progressivement dans l'ordre, et ainsi pouvoir finir un jour la saga. Enfin, vu le prix, c'est pas pour demain la veille. 35 tomes quoi ! Bigre, diantre, fichtre et foutre. Mais bon, faut avouer que c'est si bon ... D'ailleurs, parlons de ce qui nous amène ici, parlons de ce tome, celui qui continue les aventures de Rincevent, mage minable de l'université de l'invisible, et qui possède comme unique preuve de sa magie son chapeau brodé du mot "MAJE". Évidemment, quand ça commence comme ça, on s'attend à quelque chose ensuite. Rincevent est peut-être un mage minable, mais il n'en reste pas moins doué pour se fourrer dans les situations les plus invraisemblable et qui nécessitent son action immédiate sous peine de fin du monde. Rien que ça, messieurs-dames ! Et ici la raison est simple : un sourceleur arrive ! Un sourceleur, c'est un sorcier au carré. Un huitième fils d'un huitième fils d'un huitième fils. Là où le mage ordinaire n'est qu'un huitième fils d'un huitième fils. C'est un condensé de pouvoir, un bloc de magie brute, quelque chose qui est à même de modifier la trame du monde. Et c'est justement ça le problème. Si j'ai beaucoup aimé l'idée de départ et le développement humoristique qui s'en suit, Rincevent restant l'éternel looser qui n'arrivera jamais à rien. C'en est presque triste parfois, tant il est minable, mais la veine humoristique vient en grande partie de lui, et le Bagage, fidèle compagnon plutôt dangereux (et également très humain pour un meuble) continue a l'assister dans ses péripéties sur tout les continents. Mais je crois que quelque chose m'a un peu plus dérangé dans ce tome. Une impression vague et diffuse. Généralement je suis très réceptif à l'humour de Terry Pratchett, mais je crois que le sérieux est un poil trop présent dans la fin de ce tome pour que je l'apprécie à sa pleine mesure. Je suis fan de la façon dont Pratchett intègre tout à coup du sérieux et de la réflexion dans son œuvre alors qu'on ne s'y attend pas, mais là j'ai eu un petit bof en refermant le livre, et j'ai plutôt envie de me tourner vers un autre tome pour m'amuser à nouveau pleinement. Un petit quelque chose en moins ou en plus, mais j'ai légèrement moins aimé ce tome que les autres. Le côté trop héroïque de certaines passages aussi. Cela dit, c'est toujours très bon et l'ensemble de l'histoire contient des perles d'humour et des façons d'envisager les choses extraordinaires, alors je ne peux que vous recommander de lire ce tome, qui s'inscrit de toute façon dans la droite ligne des Annales du Disque-Monde, qui me semble être une série qu'il faut véritablement avoir lu un jour. Je ne pense pas qu'on tienne là le meilleur tome (mais après Les petits Dieux et Le père porcher, je dois avouer que c'est difficile) mais qui continue d'une façon humoristique les aventures du mage le plus malchanceux de l'histoire de la fantasy. Beaucoup d'humour et des bonnes idées, il reste juste un détail qui m'a fait ne pas l'apprécier, et je ne parviens pas vraiment à mettre le doigt dessus. C'est bête, mais bon, on fera avec ! Et ça reste très bon à lire, alors ne vous privez pas.
    Lire la suite
    En lire moins
  • baka789 Posté le 13 Janvier 2021
    Que d'aventures pour notre mage préféré Rincevent. Le livre est en plus parsemé d'illustrations de Josh kirby, ce qui augmente son intérêt. Si rappelons le, il n'est pas nécessaire de lire les livres dans l'ordre ( sauf les deux premiers), car non seulement, ils ne se suivent pas, mais en plus les personnages principaux ne sont pas les mêmes . En revanche, on peut constater que dans un cycle, en tout cas dans celui de Rincevent, c'est sur , Sir Terry Pratchett n'a pas fait les choses aléatoirement. A la fin de Sourcellerie , Rincevent se retrouve dans un endroit bien particulier, et c'est grâce ou à cause d'Eric qu'il va en sortir. Ce chapitre est pour l'instant mon préféré. J'ai particulièrement apprécié les parodies des différentes civilisations. On voyage dans l'espace et dans le temps
  • Laird_Fumble Posté le 6 Juin 2020
  • Sheki Posté le 17 Mai 2020
    La guerre de Troie, la création du monde, les sacrifices des cultures précolombiennes... Tout est expliqué par Terry Pratchett et c’est l’absurde et les concours de circonstances qui fondent l’histoire. Succulent...
  • mika07 Posté le 7 Septembre 2019
    Les aventures d'un apprenti démon qui veut grâce à ses invocations dominer le monde, être immortel et vivre avec la plus belle femme. Rien que ça ! Manque de chance, il n arrive à invoquer qu un vieux mage et son bagage qui le suit partout. Sa quête va les emmener jusqu'à l origine de l univers en passant par le siège de Troie (et son célèbre cheval) pour finir dans le royaume des enfers. Un voyage aussi loufoque qu inutile mais aucun bagage ne sera égaré, ce qui est notable ! Mention spéciale pour les illustrations superbes de cette édition. pas mon Pratchette préféré mais l’écriture et l'originalité de l'histoire fonctionnent toujours.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.