Lisez! icon: Search engine
La Découverte
EAN : 9782348043659
Code sériel : 324
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Les archives

,

Collection : Repères
Date de parution : 17/10/2019
Au cœur de la mémoire nationale et des trajectoires individuelles, les archives en France ne sont pas seulement un symbole. Le terme désigne en effet les millions de documents produits ou reçus par les administrations, les entreprises, les associations, les individus, mais aussi les services publics et privés qui les... Au cœur de la mémoire nationale et des trajectoires individuelles, les archives en France ne sont pas seulement un symbole. Le terme désigne en effet les millions de documents produits ou reçus par les administrations, les entreprises, les associations, les individus, mais aussi les services publics et privés qui les collectent, les conservent et les communiquent, ainsi que les dépôts et les salles de lecture.
Les archives sont à la source de l’histoire et sont mobilisées par les sciences sociales, autant qu’elles restituent les activités des administrations, des associations, des entreprises… L’exigence actuelle de transparence publique, la recrudescence des conflits mémoriels placent aujourd’hui archivistes, généalogistes, historiens et citoyens devant des enjeux considérables, proprement politiques et de portée internationale.
Cet ouvrage se propose de guider le lecteur à travers cet univers mal connu en présentant les transformations de la législation, les mutations institutionnelles des services de conservation et de communication, les défis nouveaux des usages des archives et de l’entrée dans l’ère du document numérique.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782348043659
Code sériel : 324
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 128
Format : 120 x 190 mm

Ils en parlent

Paru une première fois en 2001, ce Repères (n°324) réactualisé en 2011 après la loi de 2008 sur le patrimoine et les archives, a été revu une nouvelle fois par ses auteurs pour prendre en compte les « changements majeurs qui ont touché le monde des archives tant en France qu’à l’étranger, dans la décennie 2010 ». [...] Il s’agit plus d’une refonte que d’une simple actualisation, les questions liées notamment à la numérisation ou à la conservation des archives des réseaux sociaux par exemple posant de nouveaux enjeux. Mais il ne s’agit pas non plus seulement d’informer sur ces contraintes « techniques » ou financières, mais également de tenir compte des attentes des publics (accès à leur histoire par des citoyens, dans le cas de pays sortant de régimes autoritaires), de leur prise en compte par les États, pour rendre accessibles par exemple certains fonds polémiques (l’ouverture récente des archives du pontificat de Pie XII par le Vatican en témoigne) ou en restreindre l’accès (voir le récent débat sur les « archives sensibles » en France). À cet égard le changement de perspective dans l’intitulé de la Ve partie qui devient « Publics des archives, usages des archives » (et non l’inverse) met l’accent sur les attentes citoyennes, et le nécessaire dialogue entre « usagers» et « archivistes ». Ces questions n’intéressent pas que les historiens, elles sont centrales pour les démocraties, dans leur rapport avec leurs citoyens. 
Frédéric Cépède / L'Ours
ABONNEZ-VOUS À LA LETTRE D'INFORMATION MENSUELLE DE LA COLLECTION REPÈRES
Pour connaître toutes les nouveautés et les nouvelles éditions de la collection !