Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266291439
Code sériel : 17463
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm

Les Brumes de Key West

Laurence VIDELOUP (Traducteur)
Date de parution : 25/04/2019
À Key West, un dimanche de 1993, au milieu d’une rue bondée, Alicia Cortez, 93 ans, calme et résolue, tue un homme d’une balle en plein cœur. « J’ai tiré, c’est moi. » Pour comprendre son geste, il faudra remonter dans le passé de la métisse cubaine. Remonter loin, en... À Key West, un dimanche de 1993, au milieu d’une rue bondée, Alicia Cortez, 93 ans, calme et résolue, tue un homme d’une balle en plein cœur. « J’ai tiré, c’est moi. » Pour comprendre son geste, il faudra remonter dans le passé de la métisse cubaine. Remonter loin, en 1919, à l’exil, au déchirement, à la fuite de La Havane.
À son arrivée à Key West, une île voisine du sud des États-Unis, Alicia trouve une place dans la maison close que tient sa cousine. Elle y rencontre John, jeune vétéran tourmenté. Ensemble ils affrontent la difficulté de s’aimer dans ce pays et cette époque où le racisme demeure la norme. Et où l’éclosion du Ku Klux Klan est porteuse du drame qui s’annonce.

« L’auteur évoque avec finesse quelques-unes des plus noires pages de l’histoire des États-Unis. Une histoire bâtie sur un fond d’histoire vraie, où la tragédie n’est jamais bien loin… » Le Courrier indépendant
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266291439
Code sériel : 17463
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 400
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Vanessa Lafaye s’inspire de faits réels pour livrer, avec finesse et élégance, l’histoire bouleversante d’une passion interdite. » Le Tarn libre

« L’auteur évoque avec finesse quelques-uns des plus noires pages de l’histoire des États-Unis. Une histoire bâtie sur un fonds d’histoire vraie, où la tragédie n’est jamais bien loin… » Le Courrier indépendant

« Une bouleversante histoire d’amour interdit sur fond de ségrégation, trahison, violence et fanatisme. » Pep’s magazine
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lila11 Posté le 18 Novembre 2019
    Ce livre est tiré de faits réels. L'histoire est émouvante, bien écrite. Je vous recommande fortement la lecture de ce livre.
  • sweetie Posté le 8 Décembre 2018
    C'est un instantané de Key West datant de 1919 que nous donne à voir et à imaginer Vanessa Lafaye dans ce roman historique de facture classique. L'auteure dresse un parallèle, que l'on trouve étonnant aujourd'hui, entre La Havane de ce début de siècle, ville somptueuse et florissante, et Key West, îlot rocheux aux maisons décrépites, attirant son lot de commerces louches, terre d'accueil des exilés de tous genres et des soldats revenant de la Grande Guerre, porteurs des germes de la grippe espagnole. Sur fond de Prohibition et de racisme latent incarné par le Ku Klux Klan, se profile également une belle histoire d'amour entre un ex-soldat américain, propriétaire d'un bar et une métisse cubaine, tenancière de bordel. On n'a pas affaire ici à une littérature de haut vol, mais on se laisse porter dès les premières pages par le récit qui est fort bien mené.
  • Sanguine Posté le 11 Septembre 2018
    C'est la couverture de ce livre qui m'a attirée en premier lieu. Je la trouve très jolie, très estivale, elle donne vraiment envie de prendre la clé des champs et de partir en vacances sous les palmiers. La lecture du résumé m'a un peu fait retomber sur Terre : les palmiers ne sont pas toujours synonyme de douceur de vivre ... Je remercie la plateforme Netgalley et surtout les Editions Belfond pour avoir mis à ma disposition un exemplaire numérique du livre. Je m'excuse d'avoir autant tardé sur cette lecture mais des événements informatiques pénibles ont eu raison de ma volonté ... Lors d’un rassemblement du Klu Klux Klan, Alicia Cortez, 96 ans, abat un homme de de sang-froid. Ce crime, elle l’assume et le revendique. Alicia Cortez quitte Cuba pour fuir un mari violent et trouve refuge en Floride auprès de sa tante, Beatriz. Elle comprend rapidement que celle-ci dirige, non pas un salon de thé, mais une maison close. La belle Alicia trouve petit à petit sa place dans cet univers grâce à son savoir de guérisseuse. Depuis le bateau qui l’a conduite aux États-Unis, la jeune métisse s’est rapprochée de John, ténébreux vétéran qui tient le bar d’à côté.... C'est la couverture de ce livre qui m'a attirée en premier lieu. Je la trouve très jolie, très estivale, elle donne vraiment envie de prendre la clé des champs et de partir en vacances sous les palmiers. La lecture du résumé m'a un peu fait retomber sur Terre : les palmiers ne sont pas toujours synonyme de douceur de vivre ... Je remercie la plateforme Netgalley et surtout les Editions Belfond pour avoir mis à ma disposition un exemplaire numérique du livre. Je m'excuse d'avoir autant tardé sur cette lecture mais des événements informatiques pénibles ont eu raison de ma volonté ... Lors d’un rassemblement du Klu Klux Klan, Alicia Cortez, 96 ans, abat un homme de de sang-froid. Ce crime, elle l’assume et le revendique. Alicia Cortez quitte Cuba pour fuir un mari violent et trouve refuge en Floride auprès de sa tante, Beatriz. Elle comprend rapidement que celle-ci dirige, non pas un salon de thé, mais une maison close. La belle Alicia trouve petit à petit sa place dans cet univers grâce à son savoir de guérisseuse. Depuis le bateau qui l’a conduite aux États-Unis, la jeune métisse s’est rapprochée de John, ténébreux vétéran qui tient le bar d’à côté. Mais comment s’aimer dans un pays où le racisme n’a jamais cessé d’être la norme ? Avec l’arrivée du Klu Klux Klan en ville, le drame semble inéluctable. Je ne vais pas faire durer le suspens, j'ai apprécié ma lecture mais peut-être pas autant que je ne l'avais espérer en me lançant dans le bouquin. Déjà, j'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire, j'ai trouvé que le début était un peu long. Certes, il faut nous présenter les personnages et les lieux mais j'aurai préféré que le livre démarre un peu plus tôt. D'un autre côté, l'auteure prend son temps pour planter le décor et bien nous décortiquer les personnages, je sais que ça séduit de nombreux lecteurs mais là, c'était un peu trop pour moi. J'avais peur que l'histoire d'amour entre Alicia et John ne prenne trop de place mais non, c'est très bien dosé. On s'attache à eux et on a envie qu'ils soient heureux ensemble, on tremble car on se doute que tout va mal se terminer ... J'ai vraiment eu un coup de coeur pour Alicia qui est une jeune femme timide, et peut-être même un peu empotée parfois au début du livre, qui va trouver sa voie et se révéler au fil des pages. C'est quelqu'un de très fort, de battant et qui croque la vie à pleines dents malgré les embûches. J'étais très curieuse de connaitre les réactions de ce couple très attachant face à l'arrivée de ce monstre qu'est le Klu Klux Klan. Puisqu'on en parle, je dois dire que c'est un sujet qui m'intrigue beaucoup et le livre m'a permis de soulever une partie du voile. Je pense que l'auteure a dû prendre de nombreux renseignements car elle nous propose quelques passages très documentés me semble-t-il (je pense à des réunions du Klan, des rites de passages par exemple, sans rien dévoiler davantage). Sinon la plume de Vanessa Lafaye m'a beaucoup plu, c'est très agréable à lire. Je ne savais pas que c'était inspiré d'une histoire vraie, ça donne encore plus de poids au bouquin je trouve. C'est un très beau combat contre l'injustice et le racisme qui nous est décrit tout au long du livre, une histoire que je vais garder en tête pendant un petit moment je pense. Une belle histoire à découvrir ...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LadyRomance Posté le 6 Août 2018
    Les brumes de Key West de Vanessa Lafaye est un très beau roman d'amour à caractère dramatique basé sur une histoire vraie. C'est ce qui le rend particulièrement poignant parce qu'il met en scène des personnages ayant réellement existé dans le sud de l'Amérique du temps des lois ségrégationnistes Jim Crow qui rendaient les relations entre blancs et noirs illégales. Le roman raconte l'histoire, en 1919, d'Alicia Cortez, une jeune métisse cubaine de 22 ans de mère africaine et de père cubain. Elle quitte la Havane pour s'exiler à Key West, la Floride actuelle, bannie par les siens pour avoir voulu réchapper après trois ans de terreur à un mari ignoble et violent qu'elle n'a pas choisi. Ses parents lui achète sa place auprès de sa cousine Beatriz qui tient un salon de thé. Alicia se rendra compte assez vite qu'il s'agit d'une maison close. Heureusement, son rôle s'en tiendra à l’accueil de clients en salle. Malgré le choc marqué par un radical changement au niveau de la mentalité et du confort par rapport à son pays d'origine pourtant pas si loin, elle s'adapte et s'intègre grâce à ses qualités de guérisseuse, son tact et son intelligence, puis sa beauté. Et lorsque... Les brumes de Key West de Vanessa Lafaye est un très beau roman d'amour à caractère dramatique basé sur une histoire vraie. C'est ce qui le rend particulièrement poignant parce qu'il met en scène des personnages ayant réellement existé dans le sud de l'Amérique du temps des lois ségrégationnistes Jim Crow qui rendaient les relations entre blancs et noirs illégales. Le roman raconte l'histoire, en 1919, d'Alicia Cortez, une jeune métisse cubaine de 22 ans de mère africaine et de père cubain. Elle quitte la Havane pour s'exiler à Key West, la Floride actuelle, bannie par les siens pour avoir voulu réchapper après trois ans de terreur à un mari ignoble et violent qu'elle n'a pas choisi. Ses parents lui achète sa place auprès de sa cousine Beatriz qui tient un salon de thé. Alicia se rendra compte assez vite qu'il s'agit d'une maison close. Heureusement, son rôle s'en tiendra à l’accueil de clients en salle. Malgré le choc marqué par un radical changement au niveau de la mentalité et du confort par rapport à son pays d'origine pourtant pas si loin, elle s'adapte et s'intègre grâce à ses qualités de guérisseuse, son tact et son intelligence, puis sa beauté. Et lorsque Beartriz meurt de la grippe espagnole, elle devra prendre sa place et gérer le salon auquel elle apportera beaucoup de fraîcheur. Mais pour cela, elle trouvera de l'aide auprès de John, propriétaire du bar voisin. Une force de la nature, vétéran tourmenté craint et respecté qui revient de France où il était engagé dans la Première Guerre mondiale. Mais si une passion pour un couple mixte est encore tolérée lorsqu'il reste secret, il pose un véritable problème lorsqu'il est découvert par des fanatiques débarquer dans le coin du pays afin d' y enrôler de nouveaux adeptes dans un mouvement pour imposer leurs macabres lois sans autres procès. A bien des égards, le Ku Klux Klan rappelle malheureusement une idéologie destructrice qui agit sous d'autres noms encore de nos jours. Les brumes de Key West de Vanessa Lafaye est un roman très bien écrit et prenant. Il se lit facilement et vite tellement on veut connaître la suite. L'histoire d'amour est terriblement belle. Tragique, elle est sublimée par des personnages très forts et émouvants. J'ai beaucoup apprécié toutes les nuances et contradictions des uns et le besoin farouche de liberté des autres. J'ai vraiment beaucoup beaucoup aimé ce roman et c'est un vrai coup de cœur.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LeaTouchBook Posté le 27 Juin 2018
    Vanessa Lafaye est une grande romancière américaine, j'avais adoré Dans la chaleur de l'été et j'avais hâte de lire Les Brumes de Key West. Ce roman est aussi beau et passionnant que le premier. Tout commence en 1993 : une vieille femme assassine un membre du Ku Klux Klan. Dès lors la question se pose : qui est cette femme ? J'ai aimé le fait que Vanessa Lafaye commence par la fin pour nous faire remonter le temps jusqu'en 1919. Dès lors nous allons découvrir la vie riche, passionnante et dramatique d'Alicia Cortez, jeune Cubaine qui a dû quitter tous ses repères pour rejoindre l'Amérique. Cette histoire est une magnifique épopée qui traite de nombreuses thématiques : l'amour, la violence, le racisme, la ségrégation... Cette histoire intime d'une jeune femme courageuse et opiniâtre va rejoindre l'histoire des Etats-Unis : prohibition, Ku Klux Klan... Vanessa Lafaye a le don de nous faire entrer dans la tête de l'ensemble de ses protagonistes : les personnages principaux sont absolument fascinants mais c'est aussi le cas des personnages secondaires. Elle réussit aussi à dépeindre parfaitement l'atmosphère de l'époque, la peur liée à la présence du Ku Klux Klan; on ressent tout le travail de documentation, de... Vanessa Lafaye est une grande romancière américaine, j'avais adoré Dans la chaleur de l'été et j'avais hâte de lire Les Brumes de Key West. Ce roman est aussi beau et passionnant que le premier. Tout commence en 1993 : une vieille femme assassine un membre du Ku Klux Klan. Dès lors la question se pose : qui est cette femme ? J'ai aimé le fait que Vanessa Lafaye commence par la fin pour nous faire remonter le temps jusqu'en 1919. Dès lors nous allons découvrir la vie riche, passionnante et dramatique d'Alicia Cortez, jeune Cubaine qui a dû quitter tous ses repères pour rejoindre l'Amérique. Cette histoire est une magnifique épopée qui traite de nombreuses thématiques : l'amour, la violence, le racisme, la ségrégation... Cette histoire intime d'une jeune femme courageuse et opiniâtre va rejoindre l'histoire des Etats-Unis : prohibition, Ku Klux Klan... Vanessa Lafaye a le don de nous faire entrer dans la tête de l'ensemble de ses protagonistes : les personnages principaux sont absolument fascinants mais c'est aussi le cas des personnages secondaires. Elle réussit aussi à dépeindre parfaitement l'atmosphère de l'époque, la peur liée à la présence du Ku Klux Klan; on ressent tout le travail de documentation, de recherche savamment distillé au cœur de la fiction. Un roman qui résonne encore dans l'Amérique d'aujourd'hui. En définitive, un roman fort, émouvant et très bien écrit par Vanessa Lafaye.
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.