Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266205276
Code sériel : 14474
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Les Cendres d'Angela

Une enfance irlandaise

Daniel BISMUTH (Traducteur)
Date de parution : 16/06/2011

Si l'Irlande est l'enfer, Brooklyn est son antichambre. La Grande Dépression, le chômage, la mort d'une fillette ont poussé les McCourt à retraverser l'Atlantique. Frank a 4 ans et ne connaît de Limerick que les chants joyeux de sa mère. Il ignore encore la faim, le froid, les puces, le...

Si l'Irlande est l'enfer, Brooklyn est son antichambre. La Grande Dépression, le chômage, la mort d'une fillette ont poussé les McCourt à retraverser l'Atlantique. Frank a 4 ans et ne connaît de Limerick que les chants joyeux de sa mère. Il ignore encore la faim, le froid, les puces, le chapardage et la mendicité. Et la pluie, partout, toujours, insinuante, comme le poids du péché.
Balade au cœur d'une enfance irlandaise, au temps des cendres que viendront bientôt chasser les rayons du soleil...

« Une œuvre merveilleusement savoureuse et émouvante. » John McGahern – Le Monde

Préface inédite de Colum McCann

 

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266205276
Code sériel : 14474
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une oeuvre merveilleusement savoureuse et émouvante. » John McGahern - Le Monde
« Entre mélancolie et humour noir. Une confrontation détonante qui donne au livre une dimension exceptionnelle. » Bernard Géniès - L'Obs
 
PRESSE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • angellinebibi Posté le 27 Août 2020
    A Brooklyn en 1930, Frank McCourt n'a que quatre ans quand il rentre en Irlande avec ses parents, faisant à rebours le trajet habituel des émigrants. Pour toute la famille, c'est un échec cuisant et la perte de tout espoir avec l'abandon du rêve américain. En Irlande, où l'on se passerait bien de ces miséreux que l'on croyait définitivement partis pour l'Amérique, l'accueil n'est pas très chaleureux et la détresse n'en est que plus profonde. Les souvenirs d'enfance de Frank McCourt sont le récit d'une véritable lutte pour la survie dans des conditions matérielles effroyables. Pourtant, ce qui en ressort c'est un indomptable amour de la vie, le courage de rire de ses propres malheurs et une énergie farouche qui poussera l'auteur à repartir à la conquête de l'Amérique. Un roman poignant et noir, une histoire touchante de la pauvreté et de la souffrance du peuple irlandais au milieu du 20ème siècle. Certains passages sont tres durs. L’émotion est présente à chaque page et l’on suit, boulversé, la vie de cette famille irlandaise.
  • Fiz Posté le 13 Juin 2020
    Comment peut-on tenir un lecteur sur le récit d'un enfance misérable ? je crois que pour cela, il faut s'appeler Franck McCourt. en effet, ce roman est une auto biographie de l'auteur qui a passé ses 20 premières années majoritairement en Irlande. L'Irlande a une histoire lourde et les irlandais ont payé un prix fort à cette histoire mouvementée. La misère a touché une grande partie de le population dont la famille de l'auteur. L'écriture de ce roman est extraordinaire car le récit qui pourrait être intenable, l'est en réalité, grâce à l'utilisation du "je" de la première personne, et c'est un enfant puis un adolescent qui nous raconte cette vie misérable. Tout y est le père alcoolique, la pression de l'Eglise catholique, les "aides sociales" et leurs humiliations, et bien sur l'humidité omniprésente et tueuse, les puces, une mortalité infantile très élevée.....un enfer. Mais quel roman !.....il est de ces romans portés par un écriture superbe, qu'on ne lâche pas .
  • Iliade Posté le 6 Avril 2020
    Le récit marquant d'une enfance irlandaise. Le récit d'un rêve d'enfant qui ne connaît que la misère. Une leçon de vie et d'espoir
  • LadyOsoleil Posté le 22 Février 2020
    Un de mes livres préférés, que j'ai lu à plusieurs reprises. Il traite avec justesse de la misère que traverse cette famille dans plusieurs maisons, différents quartiers. Je retiendrai toujours grâce à ceci que peu importe la vie qu'on a, chaque être humain a une capacité impressionnante de se mettre à distance.
  • MARILOU75 Posté le 22 Novembre 2019
    j'ai relu ce livre au moins 10 fois et je sais que je le relirai encore, car Franck Mc Court est une de mes idoles littéraires, j'ai lu ses 3 romans plusieurs fois, et chaque fois je ris et je pleure aussi fort , une histoire criante de vérité, un style absolument génial, un chef d'oeuvre absolu
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.