Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266212656
Code sériel : 7061
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm
Les ch'tits hommes libres
Un roman du Disque-Monde
Patrick Couton (traduit par)
Date de parution : 10/11/2011
Éditeurs :
Pocket

Les ch'tits hommes libres

Un roman du Disque-Monde

,

Patrick Couton (traduit par)
Date de parution : 10/11/2011

Tiphaine Patraque, 9 ans, apprentie magicienne, part à la recherche de son petit frère, enlevé par la Reine des fées. Comme si elle n’avait pas assez de soucis à la...

Tiphaine Patraque, 9 ans, apprentie magicienne, part à la recherche de son petit frère, enlevé par la Reine des fées. Comme si elle n’avait pas assez de soucis à la ferme avec le monstre dans la rivière et un cavalier sans tête qui se balade dans le coin…
Tiphaine, armée d’une...

Tiphaine Patraque, 9 ans, apprentie magicienne, part à la recherche de son petit frère, enlevé par la Reine des fées. Comme si elle n’avait pas assez de soucis à la ferme avec le monstre dans la rivière et un cavalier sans tête qui se balade dans le coin…
Tiphaine, armée d’une poêle à frire et d’un livre de magie emprunté à Mémé, demande de l’aide aux Nac Mac Feegle, des petits êtres hargneux à la peau bleue, virés du royaume des fées pour débauche et alcoolisme aigu. Que la fête commence !

Cet ouvrage a reçu le prix Locus

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266212656
Code sériel : 7061
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 320
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Luniver Posté le 12 Novembre 2021
    Tiphaine Patraque vit dans le Causse, où il y a des moutons, des collines et… c’est déjà pas mal. La famille Patraque ne voit aucune raison d’aller voir ailleurs, et consent tout juste à un voyage de quinze kilomètres pour les affaires de temps en temps. Le Causse était surveillé par la grand-mère de Tiphaine, jusqu’à sa mort. Bien sûr, elle n’était qu’une vieille dame sans titre officiel, mais les choses les plus compliquées s’arrangeaient quand elle s’en mêlait, et tout le monde était d’avis que la contrarier ne mènerait à rien de bon. Et était même sans doute un peu dangereux. Même si Mémé n’était pas une sorcière, bien sûr, car les sorcières sont nuisibles et il faut les brûler. Ceci dit, quand des monstres de cauchemars font soudain apparition dans le Causse, il faut bien quelqu’un pour gérer les événements. Et, bon sang ne saurait mentir, Tiphaine, du haut de ses neuf ans, décide de prendre les choses en main. On retrouve tout l’humour de Terry Pratchett dans cette nouvelle saga, avec quelques-uns de ses thèmes favoris (dont le fait que les croyances des hommes donnent du pouvoir aux créatures qu’ils imaginent). On sent toutefois qu’elle s’adresse à un public plus... Tiphaine Patraque vit dans le Causse, où il y a des moutons, des collines et… c’est déjà pas mal. La famille Patraque ne voit aucune raison d’aller voir ailleurs, et consent tout juste à un voyage de quinze kilomètres pour les affaires de temps en temps. Le Causse était surveillé par la grand-mère de Tiphaine, jusqu’à sa mort. Bien sûr, elle n’était qu’une vieille dame sans titre officiel, mais les choses les plus compliquées s’arrangeaient quand elle s’en mêlait, et tout le monde était d’avis que la contrarier ne mènerait à rien de bon. Et était même sans doute un peu dangereux. Même si Mémé n’était pas une sorcière, bien sûr, car les sorcières sont nuisibles et il faut les brûler. Ceci dit, quand des monstres de cauchemars font soudain apparition dans le Causse, il faut bien quelqu’un pour gérer les événements. Et, bon sang ne saurait mentir, Tiphaine, du haut de ses neuf ans, décide de prendre les choses en main. On retrouve tout l’humour de Terry Pratchett dans cette nouvelle saga, avec quelques-uns de ses thèmes favoris (dont le fait que les croyances des hommes donnent du pouvoir aux créatures qu’ils imaginent). On sent toutefois qu’elle s’adresse à un public plus jeune (adolescents et jeunes adultes), et les questions soulevées sont traitées avec moins de profondeur. Toujours agréable à lire, mais un brin de déception donc pour un lecteur assidu du Disque-Monde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Luria Posté le 4 Mars 2021
    Sur le Causse il ne pousse pas grand chose. A part peut être de l'herbe pour les moutons, des ch'tis hommes bleus et étonnamment des sorcières. J'aime beaucoup les histoires de Tiphaine Patraque. Elles ont le goût des aventures des sorcières, celles qui se réunissent autour du feu chaque mardi soir, mais avec un côté un peu plus brut, libre et solitaire. Et surtout, cet univers là a continué jusqu'au bout de la vie de l'auteur ce qui me semblait bienvenu quand je pestaisrage d'un encoreunehistoireàAnkhMorpok ! J'avais juste tardé à y retourner car lors de mes premières lectures, le parler des Nac Mac Feegle me paraissait fastidieux (je me souviens avoir varié les accents dans ma tête pour arriver à les suivre) (bizarrement j'ai pwnt eu d'problème à les capter cette fois-ci, win !). Tiphaine c'est un peu la Mémé Ciredutemps d'aujourd'hui. Beaucoup de têtologie avec des grands godillots pratiques, un familier qui parle digne d'une princesse Disney et beaucoup de fromages à faire. Déjà une ribambelle de talents, de défauts et de modestie. Et moult belles illustrations dans le bouquin (je préfère le talent de Paul Kirby au crayon comparé à ses illustrations en couleur) en plus pour le lecteur à jamais... Sur le Causse il ne pousse pas grand chose. A part peut être de l'herbe pour les moutons, des ch'tis hommes bleus et étonnamment des sorcières. J'aime beaucoup les histoires de Tiphaine Patraque. Elles ont le goût des aventures des sorcières, celles qui se réunissent autour du feu chaque mardi soir, mais avec un côté un peu plus brut, libre et solitaire. Et surtout, cet univers là a continué jusqu'au bout de la vie de l'auteur ce qui me semblait bienvenu quand je pestaisrage d'un encoreunehistoireàAnkhMorpok ! J'avais juste tardé à y retourner car lors de mes premières lectures, le parler des Nac Mac Feegle me paraissait fastidieux (je me souviens avoir varié les accents dans ma tête pour arriver à les suivre) (bizarrement j'ai pwnt eu d'problème à les capter cette fois-ci, win !). Tiphaine c'est un peu la Mémé Ciredutemps d'aujourd'hui. Beaucoup de têtologie avec des grands godillots pratiques, un familier qui parle digne d'une princesse Disney et beaucoup de fromages à faire. Déjà une ribambelle de talents, de défauts et de modestie. Et moult belles illustrations dans le bouquin (je préfère le talent de Paul Kirby au crayon comparé à ses illustrations en couleur) en plus pour le lecteur à jamais un enfant. Sur le Causse il ne pousse pas grand chose. Mais parfois une fleur différente aux autres change pour tout lecteur la face des pages. [lecture commune]
    Lire la suite
    En lire moins
  • Phoenicia Posté le 3 Mars 2021
    Je commence les Tiphaine Patraque et j'avoue aimer beaucoup. Un peu plus jeunesse, la protagoniste principale est une petite fille futée. Or, qui lit les Annales sait qu'être futé est extraordinaire dans cet univers peuplé de bêtise. Son ambition? Devenir sorcière dans un pays où les sorcières sont brûlées et où les sorcières, selon les sorcières elles-mêmes, ne peuvent naître (trop de calcaire, pas assez de roches dures). Dans cet opus, Tiphaine Patraque révèle tous ses "talents" de sorcellerie ( là encore, lorsqu'on lit Pratchett, on sait à quoi s'attendre en terme de sorcellerie) et doit affronter une reine onirique qui aurait enlevé son insupportable petit frère. Pour cela elle est aidé de souvenirs sur Mémé Patraque, d'un crapaud avec des conseils très terre-à-terre, d'une poêle à frire (Rayponce?) et, surtout, des Nac Mac Feegle, un curieux mélange, en français, de Pictes, d'Ecossais,de Schtroumph, de Viking et de Ch'tis. Un cocktail hilarant que j'espère revoir bientôt. La narration est toujours complètement loufoque avec une inspiration très particulière. Des classiques de la littérature tels que Mobi Dick, Peter Pan, Alice au pays des merveilles, Narnia ( du moins c'est l'impression que j'ai eu) sont ici passé à la moulinette Pratchettienne. Toujours... Je commence les Tiphaine Patraque et j'avoue aimer beaucoup. Un peu plus jeunesse, la protagoniste principale est une petite fille futée. Or, qui lit les Annales sait qu'être futé est extraordinaire dans cet univers peuplé de bêtise. Son ambition? Devenir sorcière dans un pays où les sorcières sont brûlées et où les sorcières, selon les sorcières elles-mêmes, ne peuvent naître (trop de calcaire, pas assez de roches dures). Dans cet opus, Tiphaine Patraque révèle tous ses "talents" de sorcellerie ( là encore, lorsqu'on lit Pratchett, on sait à quoi s'attendre en terme de sorcellerie) et doit affronter une reine onirique qui aurait enlevé son insupportable petit frère. Pour cela elle est aidé de souvenirs sur Mémé Patraque, d'un crapaud avec des conseils très terre-à-terre, d'une poêle à frire (Rayponce?) et, surtout, des Nac Mac Feegle, un curieux mélange, en français, de Pictes, d'Ecossais,de Schtroumph, de Viking et de Ch'tis. Un cocktail hilarant que j'espère revoir bientôt. La narration est toujours complètement loufoque avec une inspiration très particulière. Des classiques de la littérature tels que Mobi Dick, Peter Pan, Alice au pays des merveilles, Narnia ( du moins c'est l'impression que j'ai eu) sont ici passé à la moulinette Pratchettienne. Toujours un plaisir savoureux à découvrir. Les calembours et les situations anarchiquement ahurissantes et désopilantes nous font sourire. Quelques fois, Pratchett va une nouvelle fois trop loin dans son imagination (pas toujours aisé de le suivre jusqu'au bout je trouve, je dois manquer de première vue et de second degré à la Tiphaine Patraque). Les personnages sont toujours caricaturaux. Hormis les Nac Mac Feegle, on retiendra le Crapaud mais aussi Miss Pique et quelques anciens de retour qui annonce une suite de Tiphaine Patraque assez intéressante. En résumé, l'histoire m'a plu et je suis contente de faire une immersion tous les mois dans cet univers. LC et Challenge Pratchett Challenge Féminin Challenge Multi-défis 2021 Challenge Mauvais genres 2021 Challenge Séries 2021
    Lire la suite
    En lire moins
  • karkarot Posté le 8 Mai 2020
    Ayant (presque) fini les romans du Disque-Monde, je me lance dans la petite série des Tiphaine Patraque. Ce premier tome présente l'héroïne en question qui -déjà- sauver le monde ! De qui, de la Rinne, enfin de la Reine, évidemment ! Et aider de qui ? Ben des Nac Mac Feeegle ! (je n'aime pas la traduction "ch'tis hommes libres, les chtis n'ont pas la même image en France que les Écossais en Angleterre) que l'on connait déjà si on a lu la série des Annales jusqu'au bout, puisqu'il y en a un au Guet (P'tit Arthur le Dingue). Il faut que je vous dise, Tiphaine a 9 ans, vit dans une ferme et fait du fromage. Ah ! elle s'occupe aussi beaucoup de son petit frère qu'on lui laisse dans les pattes... Et les Nac Mc Feegle, et bien ce sont des renégats, des mini-braveheart capables de porter un humain sur leur tête (il font 15 cm de haut), de traverser un pays à la course en moins de deux, immenses bagarreurs et buveurs. Et ils jurent. Imaginez un peu le combo, l'alliage qui va sortir de cette alliance étrange ! Il s'agit d'un livre dans la série des sorcières, mais dans un pays... Ayant (presque) fini les romans du Disque-Monde, je me lance dans la petite série des Tiphaine Patraque. Ce premier tome présente l'héroïne en question qui -déjà- sauver le monde ! De qui, de la Rinne, enfin de la Reine, évidemment ! Et aider de qui ? Ben des Nac Mac Feeegle ! (je n'aime pas la traduction "ch'tis hommes libres, les chtis n'ont pas la même image en France que les Écossais en Angleterre) que l'on connait déjà si on a lu la série des Annales jusqu'au bout, puisqu'il y en a un au Guet (P'tit Arthur le Dingue). Il faut que je vous dise, Tiphaine a 9 ans, vit dans une ferme et fait du fromage. Ah ! elle s'occupe aussi beaucoup de son petit frère qu'on lui laisse dans les pattes... Et les Nac Mc Feegle, et bien ce sont des renégats, des mini-braveheart capables de porter un humain sur leur tête (il font 15 cm de haut), de traverser un pays à la course en moins de deux, immenses bagarreurs et buveurs. Et ils jurent. Imaginez un peu le combo, l'alliage qui va sortir de cette alliance étrange ! Il s'agit d'un livre dans la série des sorcières, mais dans un pays bien moins montagneux que chez Nounou Ogg et Esmé Ciredutemps, peuplé de moutons et de moutons. Il est néanmoins plus jouissif et moins sombre que ceux de cette série, on se régale plus, on sent que Pratchett se lâche plus, qu'il se fait plaisir et partage des petits moment de complicité avec son lecteur ! C'est un petit régal, une sucrerie pour le plaisir, avec quelques réflexions intéressantes tout de même, mais moins de profondeur que dans ses derniers des Annales du Disque-monde...
    Lire la suite
    En lire moins
  • lehibook Posté le 30 Juillet 2019
    J'ai été déçu par cet opus qui bien qu'appartenant au cycle du Disque Monde ressort plutôt de la littérature pour ado (ce n'est pas péjoratif mais je n'en suis plus un) . On y retrouve les Nac mac Feegle parodie d'écossais et la réflexion pratchettienne sur la croyance à travers les aventures de la mini sorcière Thiphaine Patraque .
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.