En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les derniers jours des dictateurs

        Pocket
        EAN : 9782266239233
        Code sériel : 15599
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 108 x 177 mm
        Les derniers jours des dictateurs

        COLLECTIF

        Diane DUCRET (Direction de collection), Emmanuel HECHT (Direction de collection), Christian MAKARIAN (Préface)
        Date de parution : 07/05/2014
        Au croisement de l’Histoire et de l’actualité, ce livre raconte les derniers jours des principaux dictateurs qui ont ensanglanté la planète, de Mussolini à Kim Jong-il, en passant par Hitler, Staline, Franco, Mao, Saddam Hussein ou Kadhafi.
        Pour relever le défi, les meilleures plumes historiques et journalistiques actuelles se sont associées,...
        Au croisement de l’Histoire et de l’actualité, ce livre raconte les derniers jours des principaux dictateurs qui ont ensanglanté la planète, de Mussolini à Kim Jong-il, en passant par Hitler, Staline, Franco, Mao, Saddam Hussein ou Kadhafi.
        Pour relever le défi, les meilleures plumes historiques et journalistiques actuelles se sont associées, sous la direction de Diane Ducret et Emmanuel Hecht. En découlent une vingtaine de chapitres vivants et documentés aux sources de première main qui constituent autant de reportages édifiants et riches en révélations. Tous ces portraits dressent le tableau d’un demi-siècle barbare ponctué de meurtres, complots, coups d’État et révolutions.
         
        «  On se laisse volontiers emporter dans ce voyage aux pays de la peur, du mensonge d’État et du silence. » Libération
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266239233
        Code sériel : 15599
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 352
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        7.90 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • dedanso Posté le 6 Juillet 2017
          Dictateur : nom masculin désignant une personne qui, à la tête d'un État, détient tous les pouvoirs, les exerçant sans contrôle et de façon autoritaire. J'ai ressenti le besoin de vérifier la définition de ce mot car dans mon esprit, une dictature est forcément synonyme de sang versé voir parfois (souvent) de meurtres de masse. Or, ce n'est pas toujours le cas, comme on peut le voir dans quelques portraits brossés ici. C'est étrange de voir comment certaines dictatures prennent parfois des reflets démocratiques (je pense notamment au portrait du dernier Shah d'Iran, Reza II, qui a oeuvré dans son pays pour l'émancipation des femmes et l'instruction par exemple). Mais d'autres points m'ont étonnée. Comme la présence quasi constante, dans les dictatures non européennes (la quasi totalité de celles qui sont présentées ici), des Etats-Unis (mais aussi de l'Europe) qui mettent leur nez partout, qui font et défont l'Histoire. Et ceci en fonction d'intérêts strictement politico-économiques, et non humains. Ça m'a beaucoup choquée (oui je sais, je suis une idéaliste ou, pour dire plus clairement, une grande naïve). Étonnant aussi de voir comme le communisme est source d'autant de conflits alors même qu'au départ, il s'agit d'une vision idéaliste d'une égalité sans faille entre... Dictateur : nom masculin désignant une personne qui, à la tête d'un État, détient tous les pouvoirs, les exerçant sans contrôle et de façon autoritaire. J'ai ressenti le besoin de vérifier la définition de ce mot car dans mon esprit, une dictature est forcément synonyme de sang versé voir parfois (souvent) de meurtres de masse. Or, ce n'est pas toujours le cas, comme on peut le voir dans quelques portraits brossés ici. C'est étrange de voir comment certaines dictatures prennent parfois des reflets démocratiques (je pense notamment au portrait du dernier Shah d'Iran, Reza II, qui a oeuvré dans son pays pour l'émancipation des femmes et l'instruction par exemple). Mais d'autres points m'ont étonnée. Comme la présence quasi constante, dans les dictatures non européennes (la quasi totalité de celles qui sont présentées ici), des Etats-Unis (mais aussi de l'Europe) qui mettent leur nez partout, qui font et défont l'Histoire. Et ceci en fonction d'intérêts strictement politico-économiques, et non humains. Ça m'a beaucoup choquée (oui je sais, je suis une idéaliste ou, pour dire plus clairement, une grande naïve). Étonnant aussi de voir comme le communisme est source d'autant de conflits alors même qu'au départ, il s'agit d'une vision idéaliste d'une égalité sans faille entre chaque individu. Comme quoi chaque extrême est dangereux, même quand l'idéal de départ paraît bon. Enfin, j'ai été fort étonnée de constater à quel point un grand nombre de ces hommes ont été pleurés par le peuple à leur mort. Certaines nations, qui n'ont toujours connu que cette figure patriarcale, ne prennent conscience de l'horreur que bien des années après. Je félicite en tout cas pour leur travail les différentes voix qui ont donné vie aux dictatures présentées dans ce recueil à travers la mort de leurs dictateurs. Mort donnée pour certains, mort naturelle pour d'autres, mort violente souvent, à l'image de ce qu'ils ont été. Ces portraits, qui donnent à voir des êtres humains dans toute leur complexité et leurs névroses, m'ont permis de découvrir des dictateurs inconnus, oubliés (comment peuvent-ils l'être ?). Un ouvrage fort intéressant qui apporte un éclairage sur la vie politique internationale et qui confirme, s'il en était besoin, cette expression de la femme en rouge * : on ne nous dit pas tout ! Challenge Multi défis 2017 * Anne Roumanoff
          Lire la suite
          En lire moins
        • lalibrovore Posté le 13 Février 2015
          Le dernier jour des dictacteurs est un recueil d'articles écrits par plusieurs journalistes ou historiens, sur la fin tragique ou tranquille des grands tyrans du XXème siècles. J'ai beaucoup aimé, j'en ai appris beaucoup, notamment sur des dictateurs moins connus. Mais surtout la vrai bonne idée de ce livre, c'est qu'il soit composé d'articles émanant d'auteurs différents. ainsi chaque histoire est conté de différente manière. On aime ainsi la plume de certains plus que d'autres, certains sont plus tranchant, d'autre plus fins, certains ont une écriture fluide, pendant que d'autres possèdent un style plus complexe. Cette "pluri-écriture" permet de ne pas s'ennuyer à la lecture de ce livre. En plus d'en découvrir plus sur ces chefs d'états, on apprend aussi a apprécier la plume de ces 22 écrivains. Je recommande pour les passionnés d'histoire et de politique.

        Ils en parlent

        « Ce livre est de toute actualité. Un éclairage original, que ce livre propose d’une manière vivante et accessible à tous. »L’Express
        «  On se laisse volontiers emporter dans ce voyage aux pays de la peur, du mensonge d’État et du silence. La vingtaine de journalistes et historiens chargés de ces portraits d’outre-tombe livrent autant de reportages et d’analyses pointus. Avec, au final, peut-être une raison d’espérer : les dictatures survivent rarement aux monstres qui les ont fait naître. » Libération
        « La fin des tyrans, en bref, n'a rien d'un fleuve paisible... » Historia
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com