Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264072245
Code sériel : 5421
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Les égarés

Paul GAGNÉ (Traducteur), Lori SAINT-MARTIN (Traducteur)
Date de parution : 21/03/2019
Cinq jours, quatre randonneurs, trois survivants.
Nola, récemment veuve, s’est lancé un défi : rejoindre pour un pèlerinage le lac dans la montagne escarpée où son époux et elle aimaient se rendre. Blonde et mince à l’excès, Bridget s’entraîne en vue d’un triathlon. Adolescente rebelle, Vonn tente de combattre ses démons à deux mille cinq cents... Nola, récemment veuve, s’est lancé un défi : rejoindre pour un pèlerinage le lac dans la montagne escarpée où son époux et elle aimaient se rendre. Blonde et mince à l’excès, Bridget s’entraîne en vue d’un triathlon. Adolescente rebelle, Vonn tente de combattre ses démons à deux mille cinq cents mètres d’altitude. Encore sous le choc de l’accident qui a coûté la vie à son meilleur ami, Wolf Truly, le jour de son dix-huitième anniversaire, veut se suicider. Chacun, pour des raisons différentes, se lance dans une expédition qui ressemble à un défi. Ce qui ne devait être qu’une simple randonnée va rapidement se transformer en cauchemar. Totalement perdues suite à d’erreurs d’orientation, ces quatre personnes qui ne se connaissaient pas quelques jours plus tôt vont vite comprendre que les secours ne les trouveront pas et que l’autre est leur unique chance de survie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264072245
Code sériel : 5421
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 432
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • veroherion Posté le 8 Novembre 2019
    Lori Lansens nous a écrit un très beau roman. Ce n'est pas seulement l'histoire d'une survie en montagne, ce serait vraiment réduire cette histoire que de se limiter à ce "Cinq jours, quatre randonneurs, trois survivants…" un peu racoleur... C'est aussi l'histoire de quatre vies, de trois femmes et de leurs relations. C'est surtout un livre sur l'amitié, sur le sentiment de perte, sur la relation entre les parents et leurs enfants, les attentes que l'on peut avoir et les déceptions inévitables. Quatre randonneurs sont poussés dans leurs retranchements et se révèlent à eux-mêmes et aux autres. La survie est prétexte à une belle tranche d'humanité.
  • cookiejar Posté le 17 Juillet 2019
    Touchant, plein d'humanité.
  • Wendat69 Posté le 26 Avril 2019
    Récit de survie particulièrement réussi, Les égarés nous entraîne dans la Californie sauvage, non pas celle des plages et des surfeurs, mais la méconnue, celle des contrées montagneuses, où l'on passe de la chaleur torride au froid cinglant. Celle des paysages époustouflants, dont la beauté, justement, doit nous rappeler qu'elle est rarement sans danger. Récit de survie donc, centré autour de l'aventureuse randonnée qui réunit, par accident, un quatuor qui joue sur les terrains accidentés de la montagne surplombant Palm Springs, une partition qui pourrait s'avérer fatale. Wolf, qui vient d'avoir dix-huit ans, entame sa ballade qu'il veut être la dernière, en solitaire. Sur son parcours, il croise trois femmes égarées, Nola, Bridget et Vonn. Les petites causes ayant de grands effets, quelques pas de trop, du mauvais côté, vont plonger les quatre protagonistes dans une position qui deviendra, au fil des heures et des jours, de plus en plus périlleuse. On est pris par le rythme intense, le suspense de cette histoire racontée sur un tempo parfait. L'auteur maîtrise la mécanique des processus psychologiques en période de crise, on aime à croire qu'elle a elle-même pratiqué les sentiers parsemés d'embûches de cette Amérique sauvage, tant les descriptions de la... Récit de survie particulièrement réussi, Les égarés nous entraîne dans la Californie sauvage, non pas celle des plages et des surfeurs, mais la méconnue, celle des contrées montagneuses, où l'on passe de la chaleur torride au froid cinglant. Celle des paysages époustouflants, dont la beauté, justement, doit nous rappeler qu'elle est rarement sans danger. Récit de survie donc, centré autour de l'aventureuse randonnée qui réunit, par accident, un quatuor qui joue sur les terrains accidentés de la montagne surplombant Palm Springs, une partition qui pourrait s'avérer fatale. Wolf, qui vient d'avoir dix-huit ans, entame sa ballade qu'il veut être la dernière, en solitaire. Sur son parcours, il croise trois femmes égarées, Nola, Bridget et Vonn. Les petites causes ayant de grands effets, quelques pas de trop, du mauvais côté, vont plonger les quatre protagonistes dans une position qui deviendra, au fil des heures et des jours, de plus en plus périlleuse. On est pris par le rythme intense, le suspense de cette histoire racontée sur un tempo parfait. L'auteur maîtrise la mécanique des processus psychologiques en période de crise, on aime à croire qu'elle a elle-même pratiqué les sentiers parsemés d'embûches de cette Amérique sauvage, tant les descriptions de la faune, de la flore, des événements climatiques, sont cohérents et précis. Lori Lansens, qui n'en est pas à son premier roman, travaille dans le milieu du cinéma, nul doute que Les égarés mériterait d'être porté à l'écran.
    Lire la suite
    En lire moins
  • sweetie Posté le 14 Avril 2019
    Wolf Truly, souhaite poser un geste ultime pour ses dix-huit ans, au lieu-dit du pic de l'Ange, au sommet d'une montagne située près de Palm Springs, en Californie . Sur son trajet, il rencontre trois femmes, aperçues précédemment dans le téléphérique le menant au sommet. Les égarés, ce sont eux. Leurs pertes de repères les obligeront à passer quatre nuits à la belle étoile, sans nourriture ni eau, confrontés à leurs peurs et leur passé. À mon avis, les faiblesses de ce roman résident dans ce séjour dans la montagne qui prend évidemment une grande place dans le récit. Est-ce dû aux dialogues insipides entre les personnages ou bien aux descriptions répétitives de la nature environnante, mais il manque de la profondeur dans l'histoire, malgré des fréquents retours dans le passé qui, heureusement, lui donnent une certaine substance. Bref, une lecture décevante, car j'avais beaucoup aimé Les filles de la même auteure.
  • MarianneRichard Posté le 24 Septembre 2018
    Troisième lecture pour moi de l'auteure Lori Lansens et ce n'est malheureusement pas ma préférée. Ici, ont retrouve Wolf, le jour de son dix-huitième anniversaire, ayant l'intention avoué de monter la plus haute montagne de Palm Spring et de se jeter dans le vide. le choix de cette montagne est symbolique, un hommage a son plus grand ami. Mais ses plans sont contrecarrés par la famille Devine, trois générations de femmes qui montent cette montagne ensemble, toutes pour des raisons différentes. Une suite d'évènements les mèneront a reconsidérer leurs choix, leurs divergences d'opinions, a revoir leur priorité dans la vie et dans la mort. J'avais lu Les filles au printemps et j'avais parler de mon bonheur a faire cette lecture au club de lecture auquel je participe. Une participante et amie m'a donc prêtée Les égarés. A la fin de cette lecture je dois dire que je suis moins enthousiasmée que je l'était a la fin des filles. J'aurais préférée qu'ont s'attardent d'avantage aux raisons qui ont fait que ces quatre personnes se sont retrouvées là et a la suite de leurs vie, lorsqu'ils sont rescapés. Par contre, si ont s'amusent a prévoir qui y resteras (je ne fais pas... Troisième lecture pour moi de l'auteure Lori Lansens et ce n'est malheureusement pas ma préférée. Ici, ont retrouve Wolf, le jour de son dix-huitième anniversaire, ayant l'intention avoué de monter la plus haute montagne de Palm Spring et de se jeter dans le vide. le choix de cette montagne est symbolique, un hommage a son plus grand ami. Mais ses plans sont contrecarrés par la famille Devine, trois générations de femmes qui montent cette montagne ensemble, toutes pour des raisons différentes. Une suite d'évènements les mèneront a reconsidérer leurs choix, leurs divergences d'opinions, a revoir leur priorité dans la vie et dans la mort. J'avais lu Les filles au printemps et j'avais parler de mon bonheur a faire cette lecture au club de lecture auquel je participe. Une participante et amie m'a donc prêtée Les égarés. A la fin de cette lecture je dois dire que je suis moins enthousiasmée que je l'était a la fin des filles. J'aurais préférée qu'ont s'attardent d'avantage aux raisons qui ont fait que ces quatre personnes se sont retrouvées là et a la suite de leurs vie, lorsqu'ils sont rescapés. Par contre, si ont s'amusent a prévoir qui y resteras (je ne fais pas de spoliers, la quatrième de couverture nous annonce toute suite le décès d'une personne) c'est très difficile de le deviner avant l'instant fatidique. Un bon roman en outre, mais j'ai préféré les filles qui m'a brassés les émotions plus que celui-ci.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…