Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266267175
Code sériel : 3267
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 928
Format : 108 x 177 mm

Les enfants de la Terre

Renée TESNIERE (Traducteur)
Date de parution : 11/02/2016

Pendant plusieurs saisons, Ayla et son compagnon Jondalar ont tout partagé. Ils ont taillé le silex, entretenu le feu, chassé le renne et le cerf, construit des abris et des bateaux. Ensemble, ils ont eu peur et froid, et vécu dans une intimité du corps et de l'esprit qui a...

Pendant plusieurs saisons, Ayla et son compagnon Jondalar ont tout partagé. Ils ont taillé le silex, entretenu le feu, chassé le renne et le cerf, construit des abris et des bateaux. Ensemble, ils ont eu peur et froid, et vécu dans une intimité du corps et de l'esprit qui a fait naître en eux un sentiment troublant et inconnu.
Le clan remuant des Chasseurs de mammouths qui les accueille est stupéfait par ce couple de géants blonds aux yeux bleus qui savent monter à cheval et apprivoiser le loup. Parmi eux, Ranec, le sculpteur, est ému par Ayla. Le combat immémorial de l'amour et de la jalousie s'est déclenché.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266267175
Code sériel : 3267
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 928
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • FleurdesPois Posté le 29 Mai 2020
    Je poursuis ma relecture de cette saga avec le troisième volume, Les Chasseurs de Mammouths. Après avoir rencontré Jondalar, Ayla en apprend encore davantage sur son peuple en se joignant aux Mamutoïs, un groupe chaleureux, qui parvient à survivre sur les arides steppes du nord grâce à la chasse aux mammouths. Anxieuse à l'idée de ne pas parvenir à s'intégrer à ce peuple, elle finit par se rendre compte qu'elle a beaucoup plus à apporter qu'elle ne le soupçonne. Mais son passé n'est pas si loin et il lui faut bien du courage pour surmonter le regard des autres. Si je cède volontiers à la chaleur des personnages dans ce volume, la romance prend beaucoup trop le pas dans ce volume, sous la forme d'un sempiternel triangle amoureux, bien trop appuyé pour que je m'y retrouve. C'est dommage parce que la question de l'acceptation de soi et des autres, de l'importance de la communication entre les êtres sont des thèmes super importants et intéressants et que ça semble passer après les atermoiements amoureux d'Ayla et le fait qu'une grande partie des personnages la trouvent absolument sans défauts. C'est à ce moment que certains détails commencent à devenir agaçants. Si la... Je poursuis ma relecture de cette saga avec le troisième volume, Les Chasseurs de Mammouths. Après avoir rencontré Jondalar, Ayla en apprend encore davantage sur son peuple en se joignant aux Mamutoïs, un groupe chaleureux, qui parvient à survivre sur les arides steppes du nord grâce à la chasse aux mammouths. Anxieuse à l'idée de ne pas parvenir à s'intégrer à ce peuple, elle finit par se rendre compte qu'elle a beaucoup plus à apporter qu'elle ne le soupçonne. Mais son passé n'est pas si loin et il lui faut bien du courage pour surmonter le regard des autres. Si je cède volontiers à la chaleur des personnages dans ce volume, la romance prend beaucoup trop le pas dans ce volume, sous la forme d'un sempiternel triangle amoureux, bien trop appuyé pour que je m'y retrouve. C'est dommage parce que la question de l'acceptation de soi et des autres, de l'importance de la communication entre les êtres sont des thèmes super importants et intéressants et que ça semble passer après les atermoiements amoureux d'Ayla et le fait qu'une grande partie des personnages la trouvent absolument sans défauts. C'est à ce moment que certains détails commencent à devenir agaçants. Si la description psychologique intense et bien menée dans les premiers volumes permettait de comprendre son comportement et ses réactions, lui octroyer quelques défauts de caractère ou de physique n'aurait pas fait de mal, je pense et l'aurait rendue beaucoup plus abordable, humaine. Mais ce n'est pas le cas des autres personnages présentés dans le roman qui ont tous, d'une manière ou d'une autre, réussi à m'attendrir. Bref, une lecture un peu plus en demi-teinte mais pas sans plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • La31 Posté le 25 Mars 2020
    Suite de la saga magnifique de S Auel; à lire absolument.
  • Myrrh Posté le 3 Mars 2020
    La magie opère toujours... un coup de cœur assurément, on ne peut-être que transporté par l'histoire et les personnages... Ayla et Jondalar m'épuisent dans ce tome mais je ne peux pas m'empêcher de les adorer et leur environnement avec...
  • Crazynath Posté le 15 Février 2020
    Troisième tome de la série « Les enfants de la terre », Les chasseurs de mammouths commence exactement là où s’est terminé le tome précédent. Ayla, la jeune femme bannie du Clan qui l’a élevée a rencontré Jondalar et accepte de le suivre. Elle quitte donc la vallée des chevaux et va apprendre à vivre avec les siens puisque le couple va rencontrer les Mamutoïs, qui vont les accepter au sein de leur tribu. Vivre dans une communauté aussi grande et avec des règles bien différentes de ce qu’elle connaissait va s’avérer difficile pour la jeune femme, mais ses capacités d’apprentissage lui permettront de s’intégrer malgré les différences. En effet, Ayla fait un peu figure d’extraterrestre ( désolée, je n’ai pas trouvé d’autre terme, même s’il n’est certes pas adapté à une histoire se déroulant pendant la préhistoire ), car elle possède des dons qui la classent à part de ce que tous les Mamutoïs connaissaient. En effet, personne n’a jamais vu des chevaux apprivoisés et le clan n’est pas au bout de ses surprises puisqu’Ayla va élever un louveteau. Ses qualités de guérisseuse sont très vite reconnues, mais le fait qu’elle a vécu chez les « Têtes Plates » est difficilement... Troisième tome de la série « Les enfants de la terre », Les chasseurs de mammouths commence exactement là où s’est terminé le tome précédent. Ayla, la jeune femme bannie du Clan qui l’a élevée a rencontré Jondalar et accepte de le suivre. Elle quitte donc la vallée des chevaux et va apprendre à vivre avec les siens puisque le couple va rencontrer les Mamutoïs, qui vont les accepter au sein de leur tribu. Vivre dans une communauté aussi grande et avec des règles bien différentes de ce qu’elle connaissait va s’avérer difficile pour la jeune femme, mais ses capacités d’apprentissage lui permettront de s’intégrer malgré les différences. En effet, Ayla fait un peu figure d’extraterrestre ( désolée, je n’ai pas trouvé d’autre terme, même s’il n’est certes pas adapté à une histoire se déroulant pendant la préhistoire ), car elle possède des dons qui la classent à part de ce que tous les Mamutoïs connaissaient. En effet, personne n’a jamais vu des chevaux apprivoisés et le clan n’est pas au bout de ses surprises puisqu’Ayla va élever un louveteau. Ses qualités de guérisseuse sont très vite reconnues, mais le fait qu’elle a vécu chez les « Têtes Plates » est difficilement acceptable pour certains des membres de cette tribu…. Ayla va aussi se retrouver au centre d’un triangle amoureux, puisqu’en plus de Jondalar, Ranec le sculpteur va déclarer sa flamme à la jeune femme. J’avoue que c’est la partie qui m’a le moins intéressée car les atermoiements de Jondalar m’ont un peu lassée…. Il était temps que Ayla fasse son choix , mais avait-elle vraiment besoin d’attendre la fin de ce tome ?! J’ai lu avec beaucoup d’interet ce petit pavé d’un peu plus de 900 pages…. A part le triangle amoureux que j’ai trouvé un peu trop long et inutile, le reste du contenu m’a vraiment intéressée car l’auteur nous permet d’en apprendre plus sur cette période de l’histoire. Certains personnages sont vraiment attachants avec une mention spéciale pour le petit Rydag… Challenge A travers l’histoire 2020 Challenge Séries 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • remidupin Posté le 28 Janvier 2020
    Magnifique livre. Histoire passionnante
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.