Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266316187
Code sériel : 18225
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm
Nouveauté

Les Enfants de Val Fleuri

Date de parution : 30/09/2021
À Anduze, Damien et Marion ont fait des vignes et de la garrigue leur terrain de jeu, puis le décor de leur amour naissant, loin du regard réprobateur de leurs parents... Lui est l’héritier désigné d’une longue lignée de faïenciers ; elle n’est que la fille des métayers du domaine.... À Anduze, Damien et Marion ont fait des vignes et de la garrigue leur terrain de jeu, puis le décor de leur amour naissant, loin du regard réprobateur de leurs parents... Lui est l’héritier désigné d’une longue lignée de faïenciers ; elle n’est que la fille des métayers du domaine. Lorsque le père de Damien découvre une terre argileuse rouge sur son domaine, naît alors la poterie de Val Fleuri – et ses vases horticoles. Des années 1930 aux années 1960, les destins des deux familles se déploient, s’entrecroisent, noués par les liens du sang et de l’amour, mais aussi frappés d’un lourd secret...
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266316187
Code sériel : 18225
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 544
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une des belles réussites de Christian Laborie qui aimant ses héros et héroïnes s'abstient de les juger de manière péremptoire. »
La Provence

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • AUDRIT Posté le 22 Mars 2021
    Ah que j'étais contente de retrouver l'écriture de Christian Laborie ! Il nous offre avec cet ouvrage, une magnifique saga familiale dans la lignée de celle des Rochefort. D'ailleurs, l'auteur, judicieusement, nous fait retrouver avec plaisir, certains de ses membres, en reliant les deux branches généalogiques, ce qui amène les cousins à se côtoyer. Nous sommes en 1930, j'ai adoré entrer dans le monde de la faïence et de la poterie qui nous livre non pas ses secrets mais du moins ses techniques et nous explique toutes les phases de fabrication en nous démontrant l'importance de chaque poste, de chaque métier qui constituent une chaîne pour arriver à ces œuvres d'art qui vont trôner sur les plus grandes tables ou dans les plus grands parcs et jardins des grosses propriétés. Nous serons même invités, avec Damien le fils aîné, à pénétrer dans le monde de la porcelaine à Limoges, puis lors de la 3ème génération, à survoler, par un rapide tour de compagnonnage, les faïenceries les plus renommées de France. Une belle évocation de la richesse, du savoir-faire et du patrimoine français. Ambition, transmission, succession, sont les maîtres mots de Philippe Ferrière. Des femmes qui n'ont pas la parole face... Ah que j'étais contente de retrouver l'écriture de Christian Laborie ! Il nous offre avec cet ouvrage, une magnifique saga familiale dans la lignée de celle des Rochefort. D'ailleurs, l'auteur, judicieusement, nous fait retrouver avec plaisir, certains de ses membres, en reliant les deux branches généalogiques, ce qui amène les cousins à se côtoyer. Nous sommes en 1930, j'ai adoré entrer dans le monde de la faïence et de la poterie qui nous livre non pas ses secrets mais du moins ses techniques et nous explique toutes les phases de fabrication en nous démontrant l'importance de chaque poste, de chaque métier qui constituent une chaîne pour arriver à ces œuvres d'art qui vont trôner sur les plus grandes tables ou dans les plus grands parcs et jardins des grosses propriétés. Nous serons même invités, avec Damien le fils aîné, à pénétrer dans le monde de la porcelaine à Limoges, puis lors de la 3ème génération, à survoler, par un rapide tour de compagnonnage, les faïenceries les plus renommées de France. Une belle évocation de la richesse, du savoir-faire et du patrimoine français. Ambition, transmission, succession, sont les maîtres mots de Philippe Ferrière. Des femmes qui n'ont pas la parole face aux décisions patriarcales ou maritales, des amours avortés pour cause de différences sociales, des plans contrecarrés par deux guerres à 20 ans d'intervalle, celle de 39-45 avec tout ce que ça implique (Zone libre - Gouvernement de Vichy - Résistance etc...) et la guerre d'Algérie ; mais c'est aussi la monté du socialisme, les revendications ouvrières, les congés payés, puis viendront la mécanisation, l'industrialisation, l'ouverture des marchés hors frontières et enfin l'arrivée des nouvelles technologies et les prémices de l'émancipation des femmes, nous sommes en 1960. C'est tout cela qui nous est conté avec brio autour de la passion d'un métier, de l'art et de la création. J'ai adoré, un pur Terroir dans la grande Histoire ! Merci à l'auteur Christian Laborie, aux Éditions Presses de la Cité - Collection Terre de France et à Marie-Jeanne en particulier pour m'avoir adressé ce livre en SP.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Annette55 Posté le 22 Janvier 2021
    J'aime lire de temps en temps des romans du terroir qui nous apprennent beaucoup à propos des régions de France , leur savoir faire et leur histoire .. «  Collection Terres de France » : c'est le cas de ce récit qui se déroule des années 30 jusqu'aux années 70. À Uzés , dans les Cévennes , entre vignes et garrigue vit la famille Ferrière, le père Philippe , chef d'entreprise , conservateur, plutôt paternaliste est l'héritier d'une longue lignée de fabricants de faïences , céramiques et porcelaines . En parallèle la famille Chassagne : le père se trouve être le métayer , tout dévoué aux Ferrière. Des découvertes Importantes dont , celle en1933 , d'une terre argileuse rouge vont permettre au fils Ferrière , Damien de créer des vases horticoles . Ainsi naît la poterie du Val Fleuri ... L'auteur nous fait découvrir les enjeux des méthodes de fabrication, la transmission d'un savoir faire , les heures passées à imaginer ,,dessiner , concevoir toutes sortes de pièces de faïence : de véritables petits chefs d'oeuvre , aussi bien des pièces de vaisselle ordinaires que des pièces prestigieuses destinées à l'ornementation, à travers toute l'Europe. Cette dynastie de faïenciers avait pris naissance dès 1802... J'aime lire de temps en temps des romans du terroir qui nous apprennent beaucoup à propos des régions de France , leur savoir faire et leur histoire .. «  Collection Terres de France » : c'est le cas de ce récit qui se déroule des années 30 jusqu'aux années 70. À Uzés , dans les Cévennes , entre vignes et garrigue vit la famille Ferrière, le père Philippe , chef d'entreprise , conservateur, plutôt paternaliste est l'héritier d'une longue lignée de fabricants de faïences , céramiques et porcelaines . En parallèle la famille Chassagne : le père se trouve être le métayer , tout dévoué aux Ferrière. Des découvertes Importantes dont , celle en1933 , d'une terre argileuse rouge vont permettre au fils Ferrière , Damien de créer des vases horticoles . Ainsi naît la poterie du Val Fleuri ... L'auteur nous fait découvrir les enjeux des méthodes de fabrication, la transmission d'un savoir faire , les heures passées à imaginer ,,dessiner , concevoir toutes sortes de pièces de faïence : de véritables petits chefs d'oeuvre , aussi bien des pièces de vaisselle ordinaires que des pièces prestigieuses destinées à l'ornementation, à travers toute l'Europe. Cette dynastie de faïenciers avait pris naissance dès 1802 , époque bénie où le luxe de la table avait pris son essor . L'auteur maîtrise son sujet , à l'aide d'une écriture fluide , des chapitres bien construits , un arbre généalogique au début de l'ouvrage : Il nous donne une idée précise du savoir faire du siècle passé et tout au long de ces 600 pages , entrecroise les destins des familles Chassagne - Ferrière , destins éprouvés par des passions amoureuses contrariées, , des obstacles ,des malentendus, les liens du sang et de l'amour, mais aussi un lourd secret familial ,,dévoilé à la toute fin . Les ravages des guerres y auront une large part , le contexte social tient de même une grande place dans cette saga familiale, y compris les traditions séculaires et les évolutions de la société . Les personnages sont attachants , touchants , avec en filigrane, l'enjeu d'une transmission et d'un savoir faire . Qui dans la dynastie Ferrière saura pérenniser la célébrité et la réussite des poteries ? Un moment de lecture qui fait du bien ! Très intéressant ! Je lirai sûrement d'autres oeuvres de cet écrivain du terroir ,découvert en nouveauté à la médiathèque.
    Lire la suite
    En lire moins
  • qmike549 Posté le 26 Décembre 2020
    Les vignes du domaine de Val fleuri sont depuis toujours le refuge de Damien et Marion. L'héritier des propriétaires et la fille des métayers s'aiment au grand dam de leurs parents. Envoyé de force par son père à Limoges poursuivre ses études de faïencerie, Damien s'éloigne pendant quatre ans. À son retour, rien n'a changé... ou presque……. « Les enfants de Val Fleuri » est un département : le Gard est un département français situé dans la région Occitanie. Il tient son nom de la rivière le Gard, localement appelé le Gardon, qui le traverse.).... « Les enfants de Val Fleuri » est une ville : Uzès (Uzès est qualifiée de « premier duché de France). « Les enfants de Val Fleuri » est un industriel céramiste faïencier Philippe Ferrière, né en 1895, époux de Irène de Beauvallon, père de deux enfants, deux garçons, Damien et Florian… « Les enfants de Val Fleuri » est une dynastie de faïenciers… Des propriétaires d'une faïencerie à Uzès et d'une fabrique de pots pour fleurs à Anduze... Chez les Ferrière, la transmission des biens et des savoir s'est toujours réalisée du père au fils aîné depuis plus d'un siècle… « Les enfants de Bal Fleuri » est la... Les vignes du domaine de Val fleuri sont depuis toujours le refuge de Damien et Marion. L'héritier des propriétaires et la fille des métayers s'aiment au grand dam de leurs parents. Envoyé de force par son père à Limoges poursuivre ses études de faïencerie, Damien s'éloigne pendant quatre ans. À son retour, rien n'a changé... ou presque……. « Les enfants de Val Fleuri » est un département : le Gard est un département français situé dans la région Occitanie. Il tient son nom de la rivière le Gard, localement appelé le Gardon, qui le traverse.).... « Les enfants de Val Fleuri » est une ville : Uzès (Uzès est qualifiée de « premier duché de France). « Les enfants de Val Fleuri » est un industriel céramiste faïencier Philippe Ferrière, né en 1895, époux de Irène de Beauvallon, père de deux enfants, deux garçons, Damien et Florian… « Les enfants de Val Fleuri » est une dynastie de faïenciers… Des propriétaires d'une faïencerie à Uzès et d'une fabrique de pots pour fleurs à Anduze... Chez les Ferrière, la transmission des biens et des savoir s'est toujours réalisée du père au fils aîné depuis plus d'un siècle… « Les enfants de Bal Fleuri » est la fabrique Ferrière : une entreprise connue qui exporte dans toute l'Europe depuis le début du siècle, des collections d'assiettes, de pots, de pichets, de plats, de vases, de corbeilles tressées destinés à la table…… « Les enfants de Val Fleuri » est l'amitié qui se transforme en amour de deux enfants Damien le fils ainé des Ferrière et Marion, la fille du régisseur des Ferrière. Ils ont pris l'habitude de jouer ensemble dans les vignes ou la garrigue environnante ou s'égaraient avec joie dans la forêt où rodaient les sangliers. Des enfants amoureux qui se promettent un avenir ensemble… « Les enfants de Val Fleuri » est la découverte d'une grotte…Il saisit immédiatement l'importance du gouffre lorsqu'il découvrit les peintures rupestres, il réalisa que son domaine recelait un véritable trésor….Chaque dessin effectué à l'ocre ou au charbon de bois l'emportait sur le concret …Il est interdit de parler de cette découverte. C'est devenu un secret de famille….. « Les enfants de Val Fleuri » est Marion et Damien deux adolescents amoureux qui fuient l de la famille pour se réfugier en Italie….Mais pourquoi voulez-vous éviter les contrôles … (Page 179). « Les enfants du Val Fleuri » est Les chemises noires de Mussolini…Les chemises noires ! Mais Qu'est-ce que c'est ? …Les chemises noires sont à Mussolini ce que les Chemises brunes, les SA, sont à Hitler en Allemagne… « Les enfants du Val Fleuri » est Marion et Damien détenus par un groupe de miliciens italiens… « Les enfants de Val Fleuri » est 1936 : La montée du front populaire…Il craignait que les classes laborieuses soient t entées par l'expérience bolchevique telle que les Russes la vivaient depuis bientôt vingt ans… Le 3 mai, le second tour des élections vit le succès du Parti socialiste….Léon Blum fut désigné…Les accords Matignon furent conclus le 8 Juin entre le président du Conseil, Léon Blum, les représentants de la confédération générale du patronat français pour les patrons, et ceux de la Confédération générale du travail pour les ouvriers (Page 159). « Les enfants de Val Fleuri » est les premiers congés payés…De nombreuses estivants se rejoignent sur les routes des vacances en chantant du Charles Trenet et…du Maurice Chevalier… « Les enfants de Val Fleuri » est un bourgeois dont le souci majeur est d'orchestrer sa succession au sein de son empire… L'amitié de son fils aîné avec une fille non issue de sa classe sociale déplait, dérange…. Philippe Ferrière décidé d'éloigner son fils pour une durée de quatre ans…chez un ami de Limoges sous prétexte d'apprentissage au métier de céramiste…Et…1940 : La guerre fait rage ; Avec son régiment, Damien est transféré sur la ligne du front, face aux Panzers allemands et sous la mitraille des Stuka et des Messerschmitt de la Luftwaffe…(Page 293)….Quand il reprit conscience, Damien crut un moment se trouver au paradis…. « Les enfants du Val Fleuri » est aussi pour le lecteur, un apprentissage du métier de faïencier. Ainsi nous apprenons tous les arcanes du métier de faïencier en même temps que les apprentis… Pour le décor, on recourt à des oxydes métalliques : le cobalt pour le bleu ; le manganèse pour la gamme allant du brun au violet ; le cuivre pour la couleur verte ; l'antimoine pour le jaune ; le fer pour le rouge et le noir…(page 469)… « Les enfants de Val Fleuri » est l'armistice signé par Pétain…une annonce officielle de la défaite…Le députés ont commis l'énorme erreur de lui donner les pleins pouvoirs…1940…L'occupation de la moitié nord du pays répand partout la morosité…. « Les enfants de Val Fleuri » est Florian, le second fils de la famille Ferrière….étudiant en médecine…puis militaire engagé… « Les enfants de Val Fleuri » est 1941 avec ce Pétain paillasson aux ordres de l'occupant ; il obéit aveuglement , prend parfois même des initiatives personnelles que l'état-major allemand n'exige pas de mettre en oeuvre… « Les enfants de Val Fleuri » est 1942…Philippe Ferrière espère avoir un autre fils…Julien m'aurai plus…Choisis le prénom que tu préfères…Cela m'est égal…(page 342)..Un matin 1942…il reste sans voix, il a reçu une commande de vase de la part du siège de la Kommandantur de Paris…Si j'accepte cette commande, que pensera-t-on de moi… ? « Les enfants de Val Fleuri » est 1943…L'occupation rend les gens méfiants et prudents…Il se dit que dans les montagnes, des maquis s'élèvent un peu partout… « Les enfants du Val Fleuri » est le débarquement de Normandie, du 6 Juin 1944 qui fait renaître l'espoir dans le coeur de chacun… « Les enfants du Val Fleuri » est un récit de 601 pages…L'histoire s'étale des années 1930 jusqu'aux années 1980… « Les enfants du Val Fleuri » est le nom de la Poterie crée par Philippe….en souvenir de Damien et de Marions, mais également du leur, de leur union…….qui fut sacralisée dans le temps de la petite cité cévenole…. Le lecteur apprécie le personnage Philippe Ferrière : un industriel…mais pas n'importe quel industriel : un industriel PATERNALISTE…Un industriel qui protège ses ouvriers….Quand il embauche un ouvrier…c'est pour lui assurer un emploi…un avenir au moins jusqu'à ce que l'ouvrier demande lui-même à partir si tel est son choix….. Un récit plus court, et sans doute plus travaillé aurait été le bienvenu. En effet, l'auteur Christian Laborie a choisi de nous offrir un opus de 599 pages…sauf que d'une part ; ce récit traine un peu en longueur sur la troisième partie, d'autre part, le lecteur n'arrive pas à s'investir ni dans les situations variées et diverses ; ni à se prendre d'amitié pour les personnages… Pourquoi : Simplement parce qu'il manque un ingrédient…L'auteur a écrit ce récit comme un journaliste amateur écrit dans le canard local… Beaucoup de faits divers, nombreux rebondissements…mais aucune émotion ne passe …Même sur les moments douloureux de mort, de deuil…Pourtant ces passages-là devraient émouvoir le lecteur…. Monsieur Christian Laborie, avant d'écrire votre prochain roman…Prenez le temps de lire du Marcel Pagnol…...du Alphonse Daudet...... du Saint-Exupéry…Apprenez des auteurs qui savent captiver, bouleverser, émouvoir les lecteurs…...Donnez-nous de l'émotion...!
    Lire la suite
    En lire moins
  • viou03 Posté le 6 Novembre 2020
    Une belle saga familiale sur deux générations. J'ai adoré retrouvé la plume et l'univers de Christian Laborie à travers son nouveau roman "Les Enfants du Val Fleuri". Un roman sous fond de fabrique de poterie, faïencerie, de guerre mondiale, de secrets de famille, de statut social. J'ai énormément apprécié ce roman qui dans ses deux parties nous fait vivre l'amour naissant entre deux jeunes ado puis adultes venant d'une couche sociale différente. Il y a ici un côté amour simple sans limite et aussi beaucoup de non-dits. Le roman n'est pas un roman d'aventure, c'est tout simplement la vie de nos personnages et cela suffit à nous emporter . Le tout est agrémenté des événements de l'époque, des changements qui ont eu lieu tout au long de cette première partie du XXè siècle : évolution de la condition ouvrière, de la guerre, avec l'évolution aussi des marchés commerciaux. Tous ces points rendent le roman addictif . Un roman aussi avec des personnages qui ont leurs ombres et leurs lumières. J'ai passé un excellent moment livresque avec Damien et Marion puis Tristan et Juline (même si j'aurai aimé un peu plus de développement du côté de Juline).
  • Valmyvoyou_lit Posté le 2 Novembre 2020
    1932, Uzès, dans les Cévennes. Depuis plus d’un siècle, la famille Ferrière est réputée pour sa céramique. A dix-huit ans, Philippe a hérité de la fabrique et à trente-sept ans, il pense déjà à sa succession. Il a deux fils : Damien et Florian. Le premier, âgé de douze ans, montre un intérêt pour la faïencerie familiale, mais son père estime qu’il n’aura pas la force de caractère nécessaire pour diriger une entreprise et le deuxième se destine à la médecine. Irène, l’épouse de Philippe, possède le domaine du Val Fleuri, à Anduze. En 1933, Philippe y fait la découverte d’une terre argileuse rouge. Il décide de l’utiliser pour créer des vases horticoles et ainsi, assurer la prospérité de sa société. Marion Chassagne, la fille des métayers du domaine de Val Fleuri, est l’amie d’enfance de Damien. Mais lorsque les jeux innocents se transforment en sentiments amoureux, Philippe refuse cette union. Afin d’éteindre les sentiments naissants, il éloigne Damien et le place en apprentissage chez un porcelainier, à Limoges. Une formation d’une durée de quatre ans, puis la guerre, signent la fin de l’idylle. L’histoire semble se répéter, lorsque Tristan, le fils de Marion, devient très proche de Juline, la sœur... 1932, Uzès, dans les Cévennes. Depuis plus d’un siècle, la famille Ferrière est réputée pour sa céramique. A dix-huit ans, Philippe a hérité de la fabrique et à trente-sept ans, il pense déjà à sa succession. Il a deux fils : Damien et Florian. Le premier, âgé de douze ans, montre un intérêt pour la faïencerie familiale, mais son père estime qu’il n’aura pas la force de caractère nécessaire pour diriger une entreprise et le deuxième se destine à la médecine. Irène, l’épouse de Philippe, possède le domaine du Val Fleuri, à Anduze. En 1933, Philippe y fait la découverte d’une terre argileuse rouge. Il décide de l’utiliser pour créer des vases horticoles et ainsi, assurer la prospérité de sa société. Marion Chassagne, la fille des métayers du domaine de Val Fleuri, est l’amie d’enfance de Damien. Mais lorsque les jeux innocents se transforment en sentiments amoureux, Philippe refuse cette union. Afin d’éteindre les sentiments naissants, il éloigne Damien et le place en apprentissage chez un porcelainier, à Limoges. Une formation d’une durée de quatre ans, puis la guerre, signent la fin de l’idylle. L’histoire semble se répéter, lorsque Tristan, le fils de Marion, devient très proche de Juline, la sœur de Damien, née en 1941. Ce jeune garçon est passionné par le monde de la faïencerie, qui est décrit de façon passionnante. Cette saga familiale s’étend du début des années 1930 à la fin des années 60 et s’insère dans le contexte historique : le Krach boursier, puis la guerre, et enfin la guerre d’Algérie. Nous observons l’impact de ces événements sur la vie des deux familles. C’est essentiellement la Deuxième Guerre mondiale qui va bouleverser leurs destins. L’auteur décrit la bataille de Dunkerque, les réquisitions des Allemands, la volonté de ne pas collaborer, la Résistance, etc. Certains passages sont très douloureux. J’ai été très émue par Eduardo, un Espagnol qui a fui le régime franquiste. Le contexte social tient, également, une grande place dans ce roman […] La suite sur mon blog...
    Lire la suite
    En lire moins
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.