En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Les Enfants de Venise

        Pocket
        EAN : 9782266272445
        Code sériel : 16885
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 992
        Format : 108 x 177 mm
        Les Enfants de Venise

        FRANCOISE BRUN (Traducteur)
        Date de parution : 05/04/2018
        Venise, 1515. Peu de villes auront connu autant d'injustices, de dangers, de misère et de vices. De liberté, aussi.
        Liberté pour Mercurio, petit voleur des rues, as du déguisement, pour qui le pavé romain est devenu trop brûlant. Liberté pour Giuditta, jeune et belle Juive, dont la religion semble ici tolérée...
        Venise, 1515. Peu de villes auront connu autant d'injustices, de dangers, de misère et de vices. De liberté, aussi.
        Liberté pour Mercurio, petit voleur des rues, as du déguisement, pour qui le pavé romain est devenu trop brûlant. Liberté pour Giuditta, jeune et belle Juive, dont la religion semble ici tolérée – mais pour combien de temps ?
        Rien ne les vouait à s'aimer. Pourtant... Entre inquisiteurs et courtisanes, palais, coupe-gorge et canaux putrides, les amants de Venise feront mentir le destin...

        « De la première à la dernière page, un régal. » Delphine Peras – L'Express

        « L'écrivain italien Luca Di Fulvio est en passe de devenir un véritable phénomène littéraire. » Nicolas Lemarignier – France 2
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782266272445
        Code sériel : 16885
        Façonnage normé : POCHE
        Nombre de pages : 992
        Format : 108 x 177 mm
        Pocket
        9.40 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • Guylaine Posté le 3 Juin 2018
          Si vous avez le pied marin, venez, entrez dans ce beau roman de Luca di Fulvio, sinon, à vos risques périls. On quitte souvent la terre ferme pour voguer en caraque (ah, oui, je ne vous ai pas dit, on est au 16ème siècle), en barque ou en gondole… Nous faisons la connaissance de Mercurio, un jeune escroc qui s’enfuit de Rome vers Venise avec Benedetta et Zolfo, deux autres gamins aussi livrés à eux-mêmes que lui dans ce monde d’adultes sans bienveillance. Nous rencontrons également Isacco da Négroponte, faux médecin, mais vrai brave type, et sa fille Giuditta. Ils voyagent eux aussi vers Venise pour pouvoir vivre sans être inquiétés. Ils sont juifs, et déjà à cette époque, être juif inspire la haine et l’intolérance. Mercurio va croiser le regard de Giuditta… Mais quoi ? Lui, est un orphelin, spécialisé dans l’escroquerie en tout genre, elle, est fille de médecin (d'accord c’est un faux, mais bon...), ils n’ont même pas la religion en commun ! Et puis les menaces planent, le mal guette, épie, traque, cherche et trame contre eux. Luca di Fulvio nous entraîne dans ce Venise de l’après Marignan, une ville fastueuse, pleine de palais, de robes colorées et... Si vous avez le pied marin, venez, entrez dans ce beau roman de Luca di Fulvio, sinon, à vos risques périls. On quitte souvent la terre ferme pour voguer en caraque (ah, oui, je ne vous ai pas dit, on est au 16ème siècle), en barque ou en gondole… Nous faisons la connaissance de Mercurio, un jeune escroc qui s’enfuit de Rome vers Venise avec Benedetta et Zolfo, deux autres gamins aussi livrés à eux-mêmes que lui dans ce monde d’adultes sans bienveillance. Nous rencontrons également Isacco da Négroponte, faux médecin, mais vrai brave type, et sa fille Giuditta. Ils voyagent eux aussi vers Venise pour pouvoir vivre sans être inquiétés. Ils sont juifs, et déjà à cette époque, être juif inspire la haine et l’intolérance. Mercurio va croiser le regard de Giuditta… Mais quoi ? Lui, est un orphelin, spécialisé dans l’escroquerie en tout genre, elle, est fille de médecin (d'accord c’est un faux, mais bon...), ils n’ont même pas la religion en commun ! Et puis les menaces planent, le mal guette, épie, traque, cherche et trame contre eux. Luca di Fulvio nous entraîne dans ce Venise de l’après Marignan, une ville fastueuse, pleine de palais, de robes colorées et de diamants. Mais il nous pousse aussi dans des endroits plus inquiétants, on respire alors les remontées de vase, d’égouts, la chair amputée qu’il faut à tout prix cautériser. On visite le quartier des prostituées, le Castellito et on est impuissant face au mal qui les ronge. On pénètre également dans l’Arsenal (mais chuuuuut, nous n’avons logiquement pas l’autorisation d’être là). Il sait créer devant nos yeux des personnages tous plus vivants, humains que vous et moi. Shimon Baruch le juif crédule qu’on a trop piétiné, Scavamorto le fossoyeur qui exploite les enfants sans famille mais qui, finalement, a un cœur aussi, le capitaine Lanzafame de retour de Marignan, Anna del Mercato la veuve inconsolable, Frère Amadéo, Donnola, Scarabello… Il est question d’amitié, d’amour(s), d’angoisse, de jalousie, de haine aussi… Allez, laissez-vous tenter, si vous aimez les histoires qui ne vous laissent pas tranquille, chaussez vos bottes en caoutchouc et partez, vous aussi, rencontrer Les enfants de Venise !
          Lire la suite
          En lire moins
        • Josephine2 Posté le 24 Mai 2018
          C’est dans un tout autre registre que celui du « Gang des rêves » dans lequel nous entraîne Luca Di Fulvio, avec les « Enfants de Venise. Là on se retrouve en 1515 (juste après la bataille de Marignan) dans la plus belle ville du monde pour les amoureux, je veux citer Venise. Avec brio, il nous fait découvrir l’époque et la vie des Vénitiens, de la plèbe, des orphelins, à cette époque. Et tout part de là. Des enfants livrés à eux-mêmes, qui survivent comme ils peuvent, avec les moyens du bord qu’est le racket, le vol, le viol, la dominance des plus forts à tous les étages. On va parcourir les rues de Venise et entrer dans les plus beaux palais mais aussi dans les coupe-gorge dont regorgent Venise et sa puanteur à certains moments de l’année. Mercurio, personnage autour duquel s’articule le roman, nous entraîne dans ses peurs, ses espoirs, ses désespoirs, et surtout son amour pour Giuditta, jeune juive qu’il va rencontrer sur le chemin de l’exil. Chaque personnage fuit et tout ce petit monde va se retrouver, pour le meilleur ou pour le pire à Venise. On assiste aux intrigues à tous les niveaux, à la mise en... C’est dans un tout autre registre que celui du « Gang des rêves » dans lequel nous entraîne Luca Di Fulvio, avec les « Enfants de Venise. Là on se retrouve en 1515 (juste après la bataille de Marignan) dans la plus belle ville du monde pour les amoureux, je veux citer Venise. Avec brio, il nous fait découvrir l’époque et la vie des Vénitiens, de la plèbe, des orphelins, à cette époque. Et tout part de là. Des enfants livrés à eux-mêmes, qui survivent comme ils peuvent, avec les moyens du bord qu’est le racket, le vol, le viol, la dominance des plus forts à tous les étages. On va parcourir les rues de Venise et entrer dans les plus beaux palais mais aussi dans les coupe-gorge dont regorgent Venise et sa puanteur à certains moments de l’année. Mercurio, personnage autour duquel s’articule le roman, nous entraîne dans ses peurs, ses espoirs, ses désespoirs, et surtout son amour pour Giuditta, jeune juive qu’il va rencontrer sur le chemin de l’exil. Chaque personnage fuit et tout ce petit monde va se retrouver, pour le meilleur ou pour le pire à Venise. On assiste aux intrigues à tous les niveaux, à la mise en place d’un ghetto pour les juifs et à la mascarade d’un procès de sorcellerie. Qui triomphera ? Si vous voulez le savoir, alors plongez-vous dans ce roman, vous ne le regretterez pas. Ce roman est à la hauteur de Dumas ou de Féval (le Bossu) et je vous défie de le lâcher avant la dernière page…. Enfin presque… Il faut quand même s’octroyer des petites pauses.
          Lire la suite
          En lire moins
        • marmotte-g Posté le 8 Mai 2018
          L’auteur nous entraine avec lui à Venise aussi bien dans la misère que dans les palais avec une documentation et des descriptions extraordinaires. Les personnages sont émouvants dans le combat pour survivre et leur histoire d’amour. Un livre qui pour moi est un vrai petit bijou et j’ai hâte de relire un livre de Luca Di Fulvio
        • polar_et_cafe_noir Posté le 14 Mars 2018
          ✨Immense coup de cœur !✨ Une fresque romanesque historique fabuleuse bourrée de rebondissements. On y rencontre gamins des rues, faux médecins, truands, putains, prêtres fanatiques, et j'en passe... On s'attache aux personnages, ou on les déteste, mais aucun d'entre eux n'est tout bon ou tout mauvais, chacun à sa part d'ombre et de lumière. On parcourt Venise, des palais de la noblesse aux ruelles sales et mal famées, en passant par les ghettos. Le sang coule, les comptes se règlent à coups de poignard, la maladie tue, l'Inquisition fait régner la terreur. Il y est question de vengeance, de trahisons, de jalousie, de la haine de l'autre, de sorcellerie, mais aussi d'honneur, d'amitié, d'amour avec un A ... 800 pages, pas une seconde d'ennui. Un superbe roman, et un auteur qui compte désormais pour moi ! J'attends le prochain avec impatience, il atteindra directement le haut de ma PAL à sa sortie !
        • bertvienne Posté le 8 Février 2018
          Venise 1515. La saga d'un enfant des rues, Mercurio, de ses amis, de soldats, de prêtres, de juifs déracinés et d'un grand amour entre Mercurio et Giuditta. Comme décor, nous avons l'Italie des années 1500, la guerre, la famine, la pauvreté, la maladie. Comme histoire, l'amour impossible entre deux personnes (Romeo Juliette ?). Et comme arrière-plan l'antisémitisme et la création du premier Ghetto. Bref, un livre "complet" à la fois historique, roman d'aventures, sentimental... Un seul bémol: la tendance qu'a Luca di Fulvio a tomber dans le mélo dès qu'il parle d'amour et qui l'empêche de publier ce qui aurait dû être... Un chef d'oeuvre !

        Ils en parlent

        « S'il y a bien une lecture à conseiller, c'est celle-là : un pavé de 800 pages porté par un formidable souffle romanesque, qui nous entraîne sans répit de Rome à Venise, en passant par Mestre, de l'automne 1515 à l'été 1516. » Delphine Peras, L'Express

        « L'’écrivain italien Luca di Fulvio publie son nouveau roman, Les Enfants de Venise, et est en passe de devenir un véritable phénomène littéraire. » France 2, Nicolas Lemarignier
         
        Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
        Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com