Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266272445
Code sériel : 16885
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 992
Format : 108 x 177 mm

Les Enfants de Venise

FRANCOISE BRUN (Traducteur)
Date de parution : 05/04/2018
Venise, 1515. Peu de villes auront connu autant d'injustices, de dangers, de misère et de vices. De liberté, aussi.
Liberté pour Mercurio, petit voleur des rues, as du déguisement, pour qui le pavé romain est devenu trop brûlant. Liberté pour Giuditta, jeune et belle Juive, dont la religion semble ici tolérée...
Venise, 1515. Peu de villes auront connu autant d'injustices, de dangers, de misère et de vices. De liberté, aussi.
Liberté pour Mercurio, petit voleur des rues, as du déguisement, pour qui le pavé romain est devenu trop brûlant. Liberté pour Giuditta, jeune et belle Juive, dont la religion semble ici tolérée – mais pour combien de temps ?
Rien ne les vouait à s'aimer. Pourtant... Entre inquisiteurs et courtisanes, palais, coupe-gorge et canaux putrides, les amants de Venise feront mentir le destin...

« De la première à la dernière page, un régal. » Delphine Peras – L'Express

« L'écrivain italien Luca Di Fulvio est en passe de devenir un véritable phénomène littéraire. » Nicolas Lemarignier – France 2
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266272445
Code sériel : 16885
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 992
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« S'il y a bien une lecture à conseiller, c'est celle-là : un pavé de 800 pages porté par un formidable souffle romanesque, qui nous entraîne sans répit de Rome à Venise, en passant par Mestre, de l'automne 1515 à l'été 1516. » Delphine Peras, L'Express

« L'’écrivain italien Luca di Fulvio publie son nouveau roman, Les Enfants de Venise, et est en passe de devenir un véritable phénomène littéraire. » France 2, Nicolas Lemarignier
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Armony22 Posté le 31 Octobre 2020
    Il'a fait ! Après Le gang des rêves, Luca di Fulvio m'a de nouveau transportée avec ce roman, me faisant tout oublier le temps de ma lecture. Avec son incontestable talent de conteur et sa plume élégamment travaillée et toujours très cinématographique, il n'a pas son pareil pour nous raconter des histoires captivantes et fascinantes et nous brosser le portrait de personnages hauts en couleur et attachants. Après Christmas, c'est Mercurio qui rejoins la liste de mes personnages emblématiques. Cette fois, c'est à Venise que l'auteur nous entraîne, mais la Venise de la Renaissance en pleine inquisition. Il nous promènera dans les plus beaux endroits de la ville, la place Saint-Marc, le palais des Doges, mais surtout dans les quartiers pauvres et malfamés, près du Rialto où règnent en maître de vils personnages. A travers les ponts et les ruelles, de véritables coupe-gorge, les lagunes et les canaux nauséabonds, on découvre le côté sordide de cette ville bien loin du faste et de la splendeur des beaux quartiers. On y côtoie des voleurs et des truands, des prostituées et des escrocs, des faux docteurs, la maladie et la misère. On visualise parfaitement, on s'y croit. A la fois roman historique et... Il'a fait ! Après Le gang des rêves, Luca di Fulvio m'a de nouveau transportée avec ce roman, me faisant tout oublier le temps de ma lecture. Avec son incontestable talent de conteur et sa plume élégamment travaillée et toujours très cinématographique, il n'a pas son pareil pour nous raconter des histoires captivantes et fascinantes et nous brosser le portrait de personnages hauts en couleur et attachants. Après Christmas, c'est Mercurio qui rejoins la liste de mes personnages emblématiques. Cette fois, c'est à Venise que l'auteur nous entraîne, mais la Venise de la Renaissance en pleine inquisition. Il nous promènera dans les plus beaux endroits de la ville, la place Saint-Marc, le palais des Doges, mais surtout dans les quartiers pauvres et malfamés, près du Rialto où règnent en maître de vils personnages. A travers les ponts et les ruelles, de véritables coupe-gorge, les lagunes et les canaux nauséabonds, on découvre le côté sordide de cette ville bien loin du faste et de la splendeur des beaux quartiers. On y côtoie des voleurs et des truands, des prostituées et des escrocs, des faux docteurs, la maladie et la misère. On visualise parfaitement, on s'y croit. A la fois roman historique et roman d'amour, cette grande fresque romanesque vous captivera d'entrée par la richesse de l'intrigue et des personnages. Il sera question de jalousie, de haine, de vengeance, de sorcellerie, de trahison, d'antisémitisme, de ségrégation, de jeux de pouvoir, de corruption, d'injustice, mais aussi d'amitié, de rêves, d'amour et de liberté. Le côté historique est bien documenté. J'y ai appris plein de choses sur la Sérénissime, sur le premier ghetto juif de l'histoire où l'on parquait les juifs à bonnet jaune, en passant par l'origine du mot "Ciao". Je n'ai pas fini de parcourir internet pour en savoir d'avantage. En ces temps difficiles et compliqués, voici un roman plein d'aventures, d'amour et d'émotions qui saura vous faire voyager et vous changer les idées. Dépaysement et moments d'évasion garantis ! Luca di Fulvio a un don pour vous passionner pour ses histoires ensorcelantes. Laissez-vous tenter !
    Lire la suite
    En lire moins
  • SabrinaTrublet Posté le 21 Octobre 2020
    Les enfants de Venise Luca Di FULVIO Venise 1515. Isaaco et sa fille Guiditta arrivent à Venise par bateau en arnaquant les passeurs. Benedetta, Mercurio, Ercole et Zolfo sont un bande de petits gamins voleurs et mendiants des rues qui fuient Rome pour Venise. Mercurio et Guiditta se rencontrent pour la première fois sur ce bateau. Coup de foudre au premier regard pour le gamin de l’orphelinat et l’orpheline de mère. Mais même si Mercurio met tout en œuvre pour retrouver sa Guiditta la quête ne sera pas aisée. En effet à cette époque là les chrétiens et les juifs vivent en harmonie précaire. Tellement précaire qu’un couvre-feu est instauré dans le ghetto juif... Mercurio s’affranchit de ses amis après la mort d’Ercole délaissant aussi Benedetta qui lui en voudra et ira jusqu’à fomenter une vengeance terrible contre Guiditta. A cette période où être catholique absout de tout contre les juifs, Guiditta pourra compter sur les seuls soutiens de son père (le docteur des putains), le commandant Lanzafame (soldat revenant de la bataille de Marignan) et une poignée d’autres personnes... Intrigue, sorcellerie, déguisement, vengeance et amour. Il y a tout ça dans ce livre là. Un roman d’amour et d’aventures qui a pour moi un petit côté « Roméo et Juliette ». L’imagination bouillonnante de... Les enfants de Venise Luca Di FULVIO Venise 1515. Isaaco et sa fille Guiditta arrivent à Venise par bateau en arnaquant les passeurs. Benedetta, Mercurio, Ercole et Zolfo sont un bande de petits gamins voleurs et mendiants des rues qui fuient Rome pour Venise. Mercurio et Guiditta se rencontrent pour la première fois sur ce bateau. Coup de foudre au premier regard pour le gamin de l’orphelinat et l’orpheline de mère. Mais même si Mercurio met tout en œuvre pour retrouver sa Guiditta la quête ne sera pas aisée. En effet à cette époque là les chrétiens et les juifs vivent en harmonie précaire. Tellement précaire qu’un couvre-feu est instauré dans le ghetto juif... Mercurio s’affranchit de ses amis après la mort d’Ercole délaissant aussi Benedetta qui lui en voudra et ira jusqu’à fomenter une vengeance terrible contre Guiditta. A cette période où être catholique absout de tout contre les juifs, Guiditta pourra compter sur les seuls soutiens de son père (le docteur des putains), le commandant Lanzafame (soldat revenant de la bataille de Marignan) et une poignée d’autres personnes... Intrigue, sorcellerie, déguisement, vengeance et amour. Il y a tout ça dans ce livre là. Un roman d’amour et d’aventures qui a pour moi un petit côté « Roméo et Juliette ». L’imagination bouillonnante de cet auteur, sa gouaille, ses inventions rocambolesques et ses chapitres courts en font un roman qui se lit très bien et devient addictif. Les personnages sont beaux (Anna et Lanzafame sont mes préférés) et très hauts en couleurs. Et avec une écriture aussi visuelle j’ai pu me revoir il y a 2 ans visitant le quartier du ghetto juif de Venise devenu lieu historique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • saroul Posté le 16 Octobre 2020
    4.5 au lieu de5. très belle écriture mais quelquefois passages un peu long, il n'en reste pas moins un livre très prenant, la volonté de survie de ces "enfants", (tous en besoin d'amour, de reconnaissance et ces "hommes et femmes rejetés" parce que juifs en recherche d'identité dans une "Venise" qui les renie) nous plonge dans une période noire, tout cela est bien rendu par LUCA DI FULVIO,
  • CamilleParpaleix Posté le 16 Octobre 2020
    Bien plus étoffé que Le Gang des Rêves ou Le Soleil des Rebelles, avec plus de personnages qui évoluent, plusieurs trames parallèles et une histoire qui rebondit un peu (moins) dans une unique direction.
  • Celinewau Posté le 22 Septembre 2020
    On m'a prêté ce livre et je n'arrêtais pas de dire que de toute façon, ce n'était pas mon style de lecture et que je le lisais (presque) par obligation. Quelle surprise, quand je n'ai plus su lâcher le livre. L'auteur arrive à m'embarquer dans son univers avec des personnages complets, et terriblement attachants. J'ai du mal à penser à autre chose que cette histoire, ces personnages et cette romance. Je pense que je lirais d'autres romans de cet auteur.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.