RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Enfants indociles

            Pocket
            EAN : 9782266272087
            Code sériel : 16818
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 108 x 177 mm
            Les Enfants indociles

            Date de parution : 16/03/2017
            Jeune femme effacée, Claire rédige des horoscopes pour un quotidien et rêvasse beaucoup. Se glisse dans la peau d’autres, croisés au hasard des rues, et mène toutes les existences qu’elle désire avec un peu d’imagination et sans grand risque.
            Jusqu’à cette lettre de Magda, sa fantasque grand-mère, un « cap’ ou...
            Jeune femme effacée, Claire rédige des horoscopes pour un quotidien et rêvasse beaucoup. Se glisse dans la peau d’autres, croisés au hasard des rues, et mène toutes les existences qu’elle désire avec un peu d’imagination et sans grand risque.
            Jusqu’à cette lettre de Magda, sa fantasque grand-mère, un « cap’ ou pas cap’ ? » comme seul message. Puis d’autres courriers encore et, chaque fois, un défi. Exhortant Claire à sortir de sa réserve sécurisante, se pousser, se trouver et peut-être même, enfin, apprendre à vivre sa propre vie.

            « Un roman virtuose. » www.cafe-powel.com

            « Le roman de Marie Charrel est tout simplement délicieux. » www.leslecturesdumouton.com
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266272087
            Code sériel : 16818
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 320
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            6.95 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Les Enfants indociles est un roman virtuose, qui jongle avec trois générations de manière brillante, tout en jouant avec le rôle de la fiction au sein même d’un récit. » blog Café Powell
            « Le roman de Marie Charrel est tout simplement délicieux. » blog Les lectures du mouton
            « L’ensemble est parfaitement orchestré, l’écriture est fluide, plaisante. » blog Les billets de Fanny
            « Un roman qui nous pousse à réfléchir à notre vie telle qu’elle est, et nous invite à sortir parfois de notre zone de confort, pour le meilleur ! » blog Cultur'elle

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • AudreyMarie Posté le 17 Septembre 2017
              Un livre original, un suspens entretenu par des lettres, des énigmes, des questions. .. mais surtout suivre l'évolution du personnage principal à travers tout ces mystères : un livre addictif avec une jolie plume. Une belle surprise, un livre magnifique du début à la fin !
            • Lize78 Posté le 18 Juillet 2016
              Voici le 3eme livre de Marie Charrel, une auteure prometteuse... Elle nous propose un voyage initiatique inventé par une grand mère écrivaine et pleine de mystères pour sa petite fille, Claire Jarnon, journaliste solitaire... D’énigmes en découvertes, elle va redécouvrir son enfance et qui sait ... peut-être réécrire sa vie?
            • Virginie_Vertigo Posté le 29 Juin 2016
              Claire Jarnon mène une vie plutôt paisible mais manquant de passion, de folie : elle n'a pas d'amour dans sa vie, elle partage son logement avec une shopping addict, elle écrit l'horoscope dans une rédaction alors qu'elle rêve d'un vrai poste dans le journalisme. Sa vie morne se réveille le jour où on l'appelle pour lui signaler que sa grand-mère Magda a disparu de sa maison de retraite. A-t-elle fugué, a-t-elle été enlevée ? Le champ des possibles est ouvert car Magda est une personnalité importante : elle est Madeleine Jarnon, le grand écrivain, connue notamment pour son roman L'enfant qui murmure à l'oreille des anges. Ce roman unanimement acclamé par la critique plusieurs années auparavant, a été décrié par des illuminés. Cette disparition est un coup dur pour Claire, ayant déjà été abandonnée par son père David quand elle était enfant. Aidée par le lieutenant Ballyvaughan et surtout par Louis Taillefer, le nouveau locataire de la maison de Magda, Claire se lance à la recherche de sa grand-mère. Une piste s'ouvre quand Claire reçoit une série de lettres rappelant le jeu qu'elles jouaient il y a longtemps : « Cap' ou pas cap' ». Claire finit par entrer dans le jeu... Claire Jarnon mène une vie plutôt paisible mais manquant de passion, de folie : elle n'a pas d'amour dans sa vie, elle partage son logement avec une shopping addict, elle écrit l'horoscope dans une rédaction alors qu'elle rêve d'un vrai poste dans le journalisme. Sa vie morne se réveille le jour où on l'appelle pour lui signaler que sa grand-mère Magda a disparu de sa maison de retraite. A-t-elle fugué, a-t-elle été enlevée ? Le champ des possibles est ouvert car Magda est une personnalité importante : elle est Madeleine Jarnon, le grand écrivain, connue notamment pour son roman L'enfant qui murmure à l'oreille des anges. Ce roman unanimement acclamé par la critique plusieurs années auparavant, a été décrié par des illuminés. Cette disparition est un coup dur pour Claire, ayant déjà été abandonnée par son père David quand elle était enfant. Aidée par le lieutenant Ballyvaughan et surtout par Louis Taillefer, le nouveau locataire de la maison de Magda, Claire se lance à la recherche de sa grand-mère. Une piste s'ouvre quand Claire reçoit une série de lettres rappelant le jeu qu'elles jouaient il y a longtemps : « Cap' ou pas cap' ». Claire finit par entrer dans le jeu et celui-ci se révèle être bien plus que cela... il bouleverse sa vie et l'image qu'elle a d'elle-même. Le roman de Marie Charrel est tout simplement délicieux. L'histoire peut sembler banale mais il n'en est rien et on se laisse emporter par le récit où se mêlent l'occulte, la magie, les histoires de famille et l'enquête policière. Marie Charrel nous offre une jolie histoire sur l'amour entre une grand-mère et sa petite fille. Mais, l'auteure évoque également la nécessité de ne pas se satisfaire de ce qu'on a, d'aller toujours plus loin, d'oser. On prend plaisir aussi à découvrir toutes les histoires qui tournent autour de cette grand-mère fantasque qu'est Magda et de ses romans. Je vous conseille de le lire, vous allez forcément passer un bon moment de détente : pourquoi ne pas le glisser dans le sac de plage d'ailleurs ? Je glisse un petit bémol à l'éditeur : pas top cette couverture :-(
              Lire la suite
              En lire moins
            • Nadael Posté le 3 Juin 2016
              Claire est sérieuse, posée et mélancolique. Elle avance dans la vie avec pondération. Elle n'a pas trente ans, peu d'amis, pas d'amant. Un travail qui ne lui plaît pas vraiment – elle écrit les horoscopes pour un petit journal –, mais elle s'en contente. Aucune aspiration ne l'anime. Elle a pour seule famille sa grand-mère, qu'elle appelle affectueusement Magda. Célébrissime, Madeleine Jarnon est une auteure idolâtrée. À plus de quatre-vingt ans, la vieille dame vit aujourd'hui en maison de retraite. Plusieurs fois par semaine, Claire rend visite à cette femme, chère à son coeur, qui l'a élevée. Une lettre obscure et un coup de fil vont bouleverser le cours de son existence. En effet, la jeune femme va apprendre que sa grand-mère a disparu de la maison de retraite. Évaporée dans la nature... Et sur la missive que Claire vient de recevoir elle lit ces lignes : « Ma chère Claire, cap ou pas cap ? Magda ». Cette femme l'a élevée lorsque son père et sa mère ont quitté le foyer. Son père s'en est allé un jour, comme ça, de son propre chef, et n'est jamais réapparu. Quant à sa mère, qui ne s'est jamais remise de son départ, elle s'est enfuie aussi,... Claire est sérieuse, posée et mélancolique. Elle avance dans la vie avec pondération. Elle n'a pas trente ans, peu d'amis, pas d'amant. Un travail qui ne lui plaît pas vraiment – elle écrit les horoscopes pour un petit journal –, mais elle s'en contente. Aucune aspiration ne l'anime. Elle a pour seule famille sa grand-mère, qu'elle appelle affectueusement Magda. Célébrissime, Madeleine Jarnon est une auteure idolâtrée. À plus de quatre-vingt ans, la vieille dame vit aujourd'hui en maison de retraite. Plusieurs fois par semaine, Claire rend visite à cette femme, chère à son coeur, qui l'a élevée. Une lettre obscure et un coup de fil vont bouleverser le cours de son existence. En effet, la jeune femme va apprendre que sa grand-mère a disparu de la maison de retraite. Évaporée dans la nature... Et sur la missive que Claire vient de recevoir elle lit ces lignes : « Ma chère Claire, cap ou pas cap ? Magda ». Cette femme l'a élevée lorsque son père et sa mère ont quitté le foyer. Son père s'en est allé un jour, comme ça, de son propre chef, et n'est jamais réapparu. Quant à sa mère, qui ne s'est jamais remise de son départ, elle s'est enfuie aussi, exilée en Islande, loin de sa fille. Claire a ainsi grandi avec ce sentiment d'abandon ancré dans son coeur et imprimé dans son esprit. Pour égayer la vie de cette petite fille triste, Magda a déployé toute son énergie, son extravagance, son enthousiasme en l'enveloppant d'amour, de fantaisie et de douceur. Elle lui lançait souvent des défis, genre t'es cap ou t'es pas cap. À l'âge adulte, Claire était devenue rêveuse et contemplative mais l'absence de ses parents avait creusé un grand vide... Avait-elle le droit d'être heureuse ? De vivre pour elle ? Son histoire de famille l'entravait, bridait ses désirs, empêchait toute envolée. Elle rêvait sans cesse mais ne se réalisait pas dans la vraie vie. Magda disparue, Claire doit réagir, partir à sa recherche... Et voilà qu'elle reçoit régulièrement des lettre de la vieille dame qui se met à lui lancer des défis : porter des chaussures excentriques une journée durant, poser nue, démissionner de son travail... Alors, Claire va entrer dans le jeu de pistes organisé par sa grand-mère ; elle va s'affranchir de ses craintes, oser, rencontrer des gens – qui ressemblent étrangement aux personnages des livres de Madeleine Jarnon... – entreprendre, se permettre des choses, prendre des risques. Elle va prendre son envol, trouver des réponses aux questions et aux incompréhensions enfouies depuis l'enfance. Elle ira au-devant de ses parents pour saisir enfin l'insaisissable, pour briser les chaînes qui la maintenaient au sol jusqu'ici, attraper ses rêves et les faire exister. Un joli roman, délicat, tendre et facétieux. Une recherche de liens en quête de soi.
              Lire la suite
              En lire moins
            • QueLire Posté le 24 Mai 2016
              Et si tout faire pour plaire était ce qui pourrait nous arriver de pire ? Claire est une jeune journaliste, brillante, mais peu ambitieuse, elle rédige quotidiennement l’horoscope. Sa vie est sans surprises, elle vit en colocation avec une acheteuse compulsive dont les nouvelles acquisitions envahissent peu à peu l’appartement avant de s’attaquer à son espace vital, au bureau, elle est la fille discrète qu’on apprécie, la bonne employée qui fait ce qu’on lui demande sans créer de vague. Bref Claire respire, mais ne vit pas et ça Magda, sa grand-mère l’a bien compris. C’est qu’elle l’a connaît mieux que quiconque sa petite fille, elle l’a élevée seule depuis que son fils a quitté la maison sur un coup de tête, sans se retourner et que sa belle-fille a ressenti le besoin de s’éloigner pour oublier. Sa conception de l’éducation n’avait rien de traditionnel, une bonne dose d’amour, certes, mais Magda, auteure à succès, esprit libre qui fait fit des convenances n’est pas le genre de personne qui adapte sa façon d’être aux lieux qu’elle fréquente ou aux gens qu’elle côtoie. Magda est Magda, dérangeante par ses écrits, passionnante pour ses non-dits. Et quand Magda disparaît de la maison de retraite en... Et si tout faire pour plaire était ce qui pourrait nous arriver de pire ? Claire est une jeune journaliste, brillante, mais peu ambitieuse, elle rédige quotidiennement l’horoscope. Sa vie est sans surprises, elle vit en colocation avec une acheteuse compulsive dont les nouvelles acquisitions envahissent peu à peu l’appartement avant de s’attaquer à son espace vital, au bureau, elle est la fille discrète qu’on apprécie, la bonne employée qui fait ce qu’on lui demande sans créer de vague. Bref Claire respire, mais ne vit pas et ça Magda, sa grand-mère l’a bien compris. C’est qu’elle l’a connaît mieux que quiconque sa petite fille, elle l’a élevée seule depuis que son fils a quitté la maison sur un coup de tête, sans se retourner et que sa belle-fille a ressenti le besoin de s’éloigner pour oublier. Sa conception de l’éducation n’avait rien de traditionnel, une bonne dose d’amour, certes, mais Magda, auteure à succès, esprit libre qui fait fit des convenances n’est pas le genre de personne qui adapte sa façon d’être aux lieux qu’elle fréquente ou aux gens qu’elle côtoie. Magda est Magda, dérangeante par ses écrits, passionnante pour ses non-dits. Et quand Magda disparaît de la maison de retraite en laissant pour unique indice à sa petite fille : Ma chère Claire, Cap' ou pas cap' ? Magda Claire sait qu’elle n’a d’autre choix que de jouer pour découvrir où se cache sa grand-mère et quel est réellement le message qu'elle souhaite lui faire passer. Les enfants indociles, un roman qui incite à être soi-même Le jeu commence et le premier défi de Claire sera de porter des talons de 12 cm durant toute une journée. Une paire de chaussures sur laquelle elle avait craqué et qui n’a jamais quitté son placard. Il faudra un effort surhumain à la jeune femme pour relever le défi. La peur du ridicule, la gêne de devenir le centre d’attention, tous ces sentiments qui font qu’elle préfère être transparente, elle devra y faire face. Les défis s’enchaînent et la difficulté augmente, Magda n’épargnera rien à sa petite fille qui voit sa vie bouleversée par cette chasse au trésor organisée par son aïeule, mais qui sent que l’essentiel n’a pas encore été dévoilé. Mon avis Un roman qui comme l’héroïne, cache des trésors enfuis sous une première couche de protection. Un début intriguant, cette disparition, puis le jeu qui commence et qui met en évidence la personnalité de cette vieille dame qui mène le monde à la baguette au risque de paraître odieuse. Car dans cette lecture mon premier ressenti fût : Quelle emmer... ! J’ai toujours un peu de mal avec les gens qui disent aux autres comment se comporter et Mamy Magda a typiquement le profil de la tornade dévastatrice de vies. Ensuite, il y a Claire qui se révèle en affrontant l’ouragan Magda dont elle sait qu’il ne lui veut aucun mal. Mais surtout derrière cette histoire de prise de conscience et de confiance, il y a une partie plus profonde, sur l’histoire familiale, les raisons du départ du couple parental et la vie de cette vieille femme énigmatique. J’ai beaucoup aimé « Les enfants indociles » de Marie Charrel pour : — Les multiples indices laissés par Magda à l’attention de sa petite fille — Les personnages secondaires originaux — Le mix entre le roman à tendance « développement personnel » et le roman à suspens — Le dynamisme de l’écriture et de l’histoire qui fait que l’on termine ce roman un peu trop vite à mon goût ! Un livre que je conseille, car j’ai vraiment passé un très agréable moment de lecture. Je conseille aussi de découvrir les éditions Rue Fromentin dont c’est la seconde publication que je lis. Je trouve leurs livres originaux dans la mise en page et leurs couvertures plutôt mystérieuses. Je me rends compte que sur la vingtaine de publications que compte la collection fiction, plusieurs titres avaient attiré mon attention. Si vous avez envie de lire autre chose que ce qui figure en tête de gondole, tentez l’un de leurs titres !
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.