RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Engloutis

            Pocket
            EAN : 9782266290296
            Code sériel : 17411
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 108 x 177 mm
            Les Engloutis

            Date de parution : 04/04/2019
            Tommaso Mac Donnell débarque dans la petite ville sans histoire de Kotka, sur les rives du golfe de Finlande. L’archéologue spécialisé en plongée sous-marine a accepté d’explorer ces eaux sombres pour évaluer un projet d’implantation d’éoliennes. Se jetant à corps perdu dans cette mission qu’il croit simple et scientifique, il... Tommaso Mac Donnell débarque dans la petite ville sans histoire de Kotka, sur les rives du golfe de Finlande. L’archéologue spécialisé en plongée sous-marine a accepté d’explorer ces eaux sombres pour évaluer un projet d’implantation d’éoliennes. Se jetant à corps perdu dans cette mission qu’il croit simple et scientifique, il va bientôt découvrir de nombreuses zones d’ombre…
            Dans cet univers où terre et mer se confondent, où les fonds troubles renferment une histoire longtemps engloutie, rien ne ressemble davantage à un allié qu’un ennemi.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266290296
            Code sériel : 17411
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 496
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            8.30 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • christinebeausson Posté le 23 Août 2019
              La vision d'un français arrivant pour travailler en Finlande m'intéressait. Par contre ... le monde de la plongée m'est complètement inconnu ... je ne connais pas du tout la technique, ni les usages .... alors le côté technique m'a laissé plutôt de marbre ... et confirmé mon non intérêt pour le sujet, ce n'est pas une activité qui m'attire même si je reconnais la magie du truc .... Enfin ... j'ai lu et j'ai passé un bon moment, correctement écrit sans floriture mais avec précision ... Tomasso est plutôt attachant avec ses rêves ou cauchemars qui l'accompagnent ... le golfe de Finlande est plutôt attirant avec ses mystères, ses dangers et son voisin inquiétant ... Donc ... j'ai aimé ce dépaysement dans la mer baltique. PS J'ai stoppé ma lecture ... "l'idée d'entreprendre de conserve" m'a semblé curieuse ! Après vérification j'ai trouvé ces explications sur le net : "Comme, en général, ce sont les sardines ou les petits pois qui se déplacent de conserve dans leur boîte, et les musiciens qui voyagent de concert, ces deux expressions donnent souvent lieu à de grandes discussions, voire à des disputes pour savoir s'il faut employer l'une ou l'autre. Elles signifient pourtant aujourd'hui la même chose. Reste à savoir... La vision d'un français arrivant pour travailler en Finlande m'intéressait. Par contre ... le monde de la plongée m'est complètement inconnu ... je ne connais pas du tout la technique, ni les usages .... alors le côté technique m'a laissé plutôt de marbre ... et confirmé mon non intérêt pour le sujet, ce n'est pas une activité qui m'attire même si je reconnais la magie du truc .... Enfin ... j'ai lu et j'ai passé un bon moment, correctement écrit sans floriture mais avec précision ... Tomasso est plutôt attachant avec ses rêves ou cauchemars qui l'accompagnent ... le golfe de Finlande est plutôt attirant avec ses mystères, ses dangers et son voisin inquiétant ... Donc ... j'ai aimé ce dépaysement dans la mer baltique. PS J'ai stoppé ma lecture ... "l'idée d'entreprendre de conserve" m'a semblé curieuse ! Après vérification j'ai trouvé ces explications sur le net : "Comme, en général, ce sont les sardines ou les petits pois qui se déplacent de conserve dans leur boîte, et les musiciens qui voyagent de concert, ces deux expressions donnent souvent lieu à de grandes discussions, voire à des disputes pour savoir s'il faut employer l'une ou l'autre. Elles signifient pourtant aujourd'hui la même chose. Reste à savoir comment il se fait. Et c'est là qu'expressio, une fois encore, lève le voile. Le terme 'concert' n'a ici rien à voir (ni à entendre) avec la musique. Il reprend en effet une ancienne signification de ce mot qui désignait un accord de personnes qui poursuivent un même but. Vous avez des doutes ? Pensez au mot 'concertation'. D'ailleurs, est-ce que les musiciens qui participent à un concert n'oeuvrent pas ensemble, en harmonie, avec un même but, celui de vous régaler les oreilles tout en se faisant plaisir ? Donc, deux ou plusieurs personnes peuvent tout à fait travailler ou voyager de concert. Et qu'en est-il de notre conserve ? Soyez rassurés, je ne cherche pas à vous mettre en boîte ! Il faut remonter dans la marine du XVIe siècle, une époque où les pirates sévissaient, pour le comprendre. A cette période, selon Furetière, les navires allaient de conserve lorsqu'ils voyagaient ensemble dans le but de s'escorter, se défendre et se secourir. Autrement dit, leurs capitaines faisaient jouer leur instinct de conservation et s'associaient temporairement à des collègues suivant la même trajectoire pour se protéger mutuellement des méchants pirates. Donc, deux ou plusieurs personnes peuvent tout à fait travailler ou voyager de conserve. Si on tient vraiment à faire une différence entre les deux, on peut toujours associer à de conserve cette notion de défense, de protection qu'elle avait à l'origine. Ainsi, on traversera la forêt amazonienne de conserve et on ira au concert de concert. Et comme je suis bon, je vous laisse le choix si jamais vous décidez d'aller assister à un concert dans la forêt amazonienne." (http://www.expressio.fr/expressions/de-concert-de-conserve.php)
              Lire la suite
              En lire moins
            • Rhodopsine Posté le 23 Mai 2019
              Voilà un bon roman qui se dévore d'une traite, avec son juste lot de rebondissements, de poursuites (plutôt inattendues et presque étouffantes pour certaines), avec des amis qui se retrouvent (mais vingt ans d'absence, ça vous change un homme), avec des drames, avec l'Histoire qui laisse toujours des indices et des traces, avec les projets d'aujourd'hui qui contrarient les intérêts des uns, les idéaux des autres et les secrets de tous, avec des fjords, des plongeurs, des épaves, du café et des cafés, des bateaux, des naufrageurs et des garde-côtes: un vrai tourne-page, un de ces livres qui vous fait trouver trop courte une interminable correspondance et trop rapide un train que vous avez pourtant choisi pour sa très grande vitesse. Denis Lépée, je ne vous remercie pas: ma PAL réclame déjà vos précédents ouvrages.
            • gabrielleviszs Posté le 5 Décembre 2018
              C'est un livre que j'ai depuis... sa sortie ! Bon, ouf cela signifie depuis peu de temps, lorsque je vois la pile qui s'installe un peu partout. Bref, un livre d'une maison d'édition que je ne connaissais pas, tout comme l'auteur. Encore une découverte de ce côté ! Pour info, c'est un livre lu en novembre, j'ai perdu du temps entre deux. Tommaso Mac Donnell, est appelé par Mika Tornsen. Cela fait 20 ans qu'ils ne se sont pas vus, ni même parlé. Mika a besoin de Tommaso pour un projet. Devenu le maire de Kotka, une petite ville de Finlande, Mika veut que son vieil ami s'occupe d'une expertise afin de vérifier les fonds de l'océan. Construire des éoliennes, modifier le paysage, cela ne plaît pas à tout le monde. Tommasso ne sait pas trop ce qui l'attend. Lorsqu'il arrive tout semble comme un peu partout, des écolos qui ne veulent pas de ces modifications, les principaux actionnaires qui veulent que cela aille plus vite. La routine, sauf que Tommaso n'est pas au mieux de sa forme. Il a perdu sa femme et sa fille il y a plusieurs mois dans l'incendie de sa maison. Il adore son métier mais... C'est un livre que j'ai depuis... sa sortie ! Bon, ouf cela signifie depuis peu de temps, lorsque je vois la pile qui s'installe un peu partout. Bref, un livre d'une maison d'édition que je ne connaissais pas, tout comme l'auteur. Encore une découverte de ce côté ! Pour info, c'est un livre lu en novembre, j'ai perdu du temps entre deux. Tommaso Mac Donnell, est appelé par Mika Tornsen. Cela fait 20 ans qu'ils ne se sont pas vus, ni même parlé. Mika a besoin de Tommaso pour un projet. Devenu le maire de Kotka, une petite ville de Finlande, Mika veut que son vieil ami s'occupe d'une expertise afin de vérifier les fonds de l'océan. Construire des éoliennes, modifier le paysage, cela ne plaît pas à tout le monde. Tommasso ne sait pas trop ce qui l'attend. Lorsqu'il arrive tout semble comme un peu partout, des écolos qui ne veulent pas de ces modifications, les principaux actionnaires qui veulent que cela aille plus vite. La routine, sauf que Tommaso n'est pas au mieux de sa forme. Il a perdu sa femme et sa fille il y a plusieurs mois dans l'incendie de sa maison. Il adore son métier mais depuis cette douloureuse perte il a des hallucinations. Entre cet étrange coup de fil qui le ramène près d'un ancien compagnon de plongée et le fond marin entre la Finlande et la Russie, les jours de Tommaso vont être mouvementés. Une histoire qui démarre simplement pour se compliquer au fur et à mesure des pages. Tommaso est appelé pour plonger, faire des photos, analyser le sol, bref il est là pour décider si oui ou non le terrain est propice pour des éoliennes. C'est un archéologue renommé. Les "pour" et les "contre" et puis le pays change. La Finlande, c'est assez rare d'avoir un livre de ce côté, surtout que l'histoire de la guerre 1914-1918 est assez méconnue. Entre la Russie et ce pays, ce n'était pas au beau fixe. De nombreux bateaux ont sombré dans leurs eaux. La limite entre les deux est mince. J'ai beaucoup aimé ce que l'auteur a fait avec tout cela : je parle de raconter un morceau de l'Histoire entre ces deux pays sans refaire la guerre pour autant. La politique est primordiale. le personnage de Mika fera tout pour obtenir ces éoliennes. Une histoire de gros sous, de gros pouvoirs de, bref tout le monde a compris où je voulais en venir. En opposition, l'écologie. Des personnes qui se battent pour que tout reste comme avant, pour ne pas dénaturer leur territoire. Et puis il y a un truc qui chiffonne. Indéfinissable au début. Nous suivons les pensées de Tommaso et nous nous posons des questions, en même temps que lui. Pourquoi Mika qui n'a pas donné signe de vie en 20 ans, revient auprès de lui ? Que se cache-t-il derrière le personnage de Trak ? Le ressenti est malsain de son côté. Et puis il y a cette journaliste Kari, qui tourne autour de Tommaso, pour un scoop ou pour autre chose ? Des enjeux importants montrent le bout de leur nez. J'ai beaucoup aimé suivre les pas de Tommaso, le voir se battre avec ses fantômes, mais aussi avec ceux de ce peuple qui a vu, connu ou entendu ce qui s'est produit. Il est suivi, observé, traqué pour qu'il dise ce qu'il faut. Sauf que ce n'est pas un homme qui se laisse faire. La corruption semble être partout. Des agents s'immiscent un peu partout. En qui peut-on faire confiance ? Les fantômes semblent le suivre et ils ne sont pas forcément tous à lui. Petit bémol, il y a des longueurs un peu difficile à passer. En conclusion, un thriller qui porte bien son thème. l'auteur arrive à nous faire aimer un pays froid et surtout à nous faire découvrir une petite partie de son Histoire au travers de cette aventure. http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-engloutis-denis-lepee-a153746150
              Lire la suite
              En lire moins
            • Biblioroz Posté le 30 Octobre 2018
              Un naufrage en 1918, dans les eaux sombres du golfe de Finlande. Sur ce bateau, une femme en fuite protégeant un trésor impérial. Qui dit naufrage dit, de nos jours, épave gisant depuis un siècle au fond de ces eaux finlandaises. Afin de se reconstruire suite aux décès tragiques de sa femme et de sa fille, Tommaso, archéologue sous-marin passionné d’épaves, répond à la demande d’un ami perdu de vue depuis vingt ans. Cet ami, devenu maire d’une ville de Finlande, désire son avis sur un projet d’implantation d’éoliennes dans le golfe. Enjeu politique, gains financiers, défense de l’environnement, épaves de la Première et Seconde Guerre, tensions du voisinage russe, faits historiques attachés à cette terre finlandaise… tout cet enchevêtrement n’est point du tout emmêlé et c’est avec une fluidité très appréciable que l’auteur nous accompagne dans ces différents faits très prenants qui titillent immédiatement notre curiosité. L’écriture en elle-même n’est pas non plus dépourvue d’intérêt car l’auteur réussit avec brio à véhiculer la paranoïa de Tommaso, ses souffrances intérieures, sa passion de la plongée et sa curiosité face à une nouvelle découverte d’épave. Les autres personnages ne sont pas en reste et bénéficient de la même qualité d’analyse ! Les descriptions météorologiques et... Un naufrage en 1918, dans les eaux sombres du golfe de Finlande. Sur ce bateau, une femme en fuite protégeant un trésor impérial. Qui dit naufrage dit, de nos jours, épave gisant depuis un siècle au fond de ces eaux finlandaises. Afin de se reconstruire suite aux décès tragiques de sa femme et de sa fille, Tommaso, archéologue sous-marin passionné d’épaves, répond à la demande d’un ami perdu de vue depuis vingt ans. Cet ami, devenu maire d’une ville de Finlande, désire son avis sur un projet d’implantation d’éoliennes dans le golfe. Enjeu politique, gains financiers, défense de l’environnement, épaves de la Première et Seconde Guerre, tensions du voisinage russe, faits historiques attachés à cette terre finlandaise… tout cet enchevêtrement n’est point du tout emmêlé et c’est avec une fluidité très appréciable que l’auteur nous accompagne dans ces différents faits très prenants qui titillent immédiatement notre curiosité. L’écriture en elle-même n’est pas non plus dépourvue d’intérêt car l’auteur réussit avec brio à véhiculer la paranoïa de Tommaso, ses souffrances intérieures, sa passion de la plongée et sa curiosité face à une nouvelle découverte d’épave. Les autres personnages ne sont pas en reste et bénéficient de la même qualité d’analyse ! Les descriptions météorologiques et les évocations maritimes de ce coin peu commun nous offrent de très beaux passages. Comme le narrateur, j’ai difficilement pu m’extraire de ces eaux sombres et glaciales de Finlande afin d’avoir le fin mot de ces différentes histoires. Une lecture prenante, très agréable, au beau milieu des écueils finlandais.
              Lire la suite
              En lire moins
            • BVIALLET Posté le 7 Juillet 2018
              1918. Ludmilla tente de fuir par la mer Saint-Pétersbourg ravagé par la révolution bolchévique. Il lui importe beaucoup de mener à bien la mission qui lui a été confiée, celle de sauver le « trésor » de la famille Koutouzov, mais son bateau est coulé au large de la Finlande… 2017. Tommaso Mac Donnell ravagé par la douleur d’avoir perdu sa femme et sa fille dans l’incendie de leur maison de Nantucket, débarque à l’aéroport d'Helsinski. Archéologue sous-marin, il vient évaluer un projet d’implantation d’éoliennes off-shore dans le golfe de Finlande, à deux pas de la zone russe et non loin de la petite ville de Kotka dont le maire est un ami de longue date… « Les engloutis » est un roman original à plus d’un titre. D’abord parce qu’il n’est pas aisé à classer vu qu’il se situe aux limites de plusieurs genres : historique, aventures, policier et même espionnage (vu l’implication de divers agents secrets dont celle d’une jolie espionne du FSB russe). Autant le côté historique semble évident dès le début de l’intrigue, autant le côté policier se fait plus discret vu que le premier mort n’apparait qu’à la moitié du livre et que le personnage principal n’est ni inspecteur, ni détective privé,... 1918. Ludmilla tente de fuir par la mer Saint-Pétersbourg ravagé par la révolution bolchévique. Il lui importe beaucoup de mener à bien la mission qui lui a été confiée, celle de sauver le « trésor » de la famille Koutouzov, mais son bateau est coulé au large de la Finlande… 2017. Tommaso Mac Donnell ravagé par la douleur d’avoir perdu sa femme et sa fille dans l’incendie de leur maison de Nantucket, débarque à l’aéroport d'Helsinski. Archéologue sous-marin, il vient évaluer un projet d’implantation d’éoliennes off-shore dans le golfe de Finlande, à deux pas de la zone russe et non loin de la petite ville de Kotka dont le maire est un ami de longue date… « Les engloutis » est un roman original à plus d’un titre. D’abord parce qu’il n’est pas aisé à classer vu qu’il se situe aux limites de plusieurs genres : historique, aventures, policier et même espionnage (vu l’implication de divers agents secrets dont celle d’une jolie espionne du FSB russe). Autant le côté historique semble évident dès le début de l’intrigue, autant le côté policier se fait plus discret vu que le premier mort n’apparait qu’à la moitié du livre et que le personnage principal n’est ni inspecteur, ni détective privé, ni même journaliste, mais simple plongeur professionnel aux prises avec les fantômes de son drame personnel. Personnage avec lequel on ne peut qu’être en empathie immédiate d’autant plus que bien des déboires et des coups durs l’accablent, maintenant ainsi un intérêt soutenu tout au long d’une narration parfaitement menée. Si on y ajoute une plume de belle qualité, un cadre dépaysant et une parfaite connaissance du monde et des techniques de plongée, on obtient une totale réussite. Autre petit plus : dans les remerciements, Denis Lépée a l’élégance et l’honnêteté de faire la part entre l’historique et le romancé. Qu’il en soit remercié car peu nombreux sont les romanciers qui s’y plient !
              Lire la suite
              En lire moins
            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.