Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264045836
Code sériel : 4077
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Les ennuis de Sally West

Pascale HAAS (Traducteur)
Collection : Grands Détectives
Date de parution : 06/09/2007

« Fuyons ! » Murmurée à son oreille par une mystérieuse inconnue, cette angoissante injonction va définitivement bouleverser le cours de la vie de James Elliot. Pourtant, ce célibataire écossais pensait tout connaître des femmes. Entouré de quatorze encombrantes cousines, il avait surtout appris à ne jamais leur faire confiance. Mais l'irruption inattendue...

« Fuyons ! » Murmurée à son oreille par une mystérieuse inconnue, cette angoissante injonction va définitivement bouleverser le cours de la vie de James Elliot. Pourtant, ce célibataire écossais pensait tout connaître des femmes. Entouré de quatorze encombrantes cousines, il avait surtout appris à ne jamais leur faire confiance. Mais l'irruption inattendue de l'ensorcelante jeune femme va faire voler en un clin d'œil toutes ses certitudes. Sans le moindre préavis, cette adorable peste l'entraîne dans une aventure bien périlleuse ! Entre un insupportable écrivain à succès et sa vénéneuse épouse, un aventurier de retour des Indes, une vieille tante cachottière et un collier de diamants, James devra faire appel à tout son flegme britannique pour sauver sa peau et celle de sa belle.

Traduit de l'anglais
par Pascale Haas

INÉDIT

"Grands détectives" dirigé
par Jean-Claude Zylberstein

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264045836
Code sériel : 4077
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • ArlieRose Posté le 25 Septembre 2015
    Un peu démodé peut-être mais plein d'humour, on passe un bon moment.
  • Pris Posté le 23 Avril 2015
    Pour une fois, Miss Silver est absente de ce roman policier délicieusement suranné. L'intrigue rappelle fortement une nouvelle d'Agatha Christie: un jeune homme conduit une belle voiture (pour son travail puisqu'il va livrer une Rolls Royce) et rencontre une mystérieuse jeune fille dans un mystérieux brouillard qui lui raconte une mystérieuse histoire. C'est too much? Certes, mais le jeune homme en question ne s'en laisse pas compter: il a 14 cousines et ne prend donc pas au pied de la lettre tout ce que lui raconte la jeune fille. Je trouve que la clé du roman est dans le caractère du personnage principal qui a les pieds sur terre et est très pragmatique face à une situation romanesque en diable. De fait, la jeune fille ne lui a visiblement pas raconté que des sottises et notre jeune homme amoureux -on est dans un livre de Patricia Wentwortn et il y a toujours une histoire d'amour- va jouer le rôle du valeureux héros qui va la sortir de son histoire sordide. Ah! Réminiscences d'une époque où les filles étaient sensées attendre la venue d'un blanc chevalier pour les sauver. Un pas en arrière pour le féminisme, mais ce n'est qu'un roman... Pour une fois, Miss Silver est absente de ce roman policier délicieusement suranné. L'intrigue rappelle fortement une nouvelle d'Agatha Christie: un jeune homme conduit une belle voiture (pour son travail puisqu'il va livrer une Rolls Royce) et rencontre une mystérieuse jeune fille dans un mystérieux brouillard qui lui raconte une mystérieuse histoire. C'est too much? Certes, mais le jeune homme en question ne s'en laisse pas compter: il a 14 cousines et ne prend donc pas au pied de la lettre tout ce que lui raconte la jeune fille. Je trouve que la clé du roman est dans le caractère du personnage principal qui a les pieds sur terre et est très pragmatique face à une situation romanesque en diable. De fait, la jeune fille ne lui a visiblement pas raconté que des sottises et notre jeune homme amoureux -on est dans un livre de Patricia Wentwortn et il y a toujours une histoire d'amour- va jouer le rôle du valeureux héros qui va la sortir de son histoire sordide. Ah! Réminiscences d'une époque où les filles étaient sensées attendre la venue d'un blanc chevalier pour les sauver. Un pas en arrière pour le féminisme, mais ce n'est qu'un roman sans prétention qui m'a fait passer un agréable moment!
    Lire la suite
    En lire moins
  • aaahhh Posté le 11 Août 2012
    Un sympathique petit polar de campagne anglaise! Avec détectives amateurs, vielles tantes rusées, maris flegmatiques, épouses acariâtres et bijoux volés, le ton est donné : humour, suspense et romance se côtoient dans cette enquête légère et pleine d'allant! Un bon Wentworth!
  • Bigmammy Posté le 26 Juillet 2011
    Le titre anglais de ce roman au suspens prenant est : Run !, c'est à dire : Fuyons ! Il est plus explicite que le titre choisi pour la traduction française, par ailleurs parfaitement dynamique et primesautière de Pascale Haas. Dans ce roman, pas d'intrigue policière, pas d'inspecteur ni de vieille dame détective enfouie sous les lunettes. Seulement des personnages attachants : les bons : Sally, 22 ans, fine brunette au teint pâle, James Eliott, un athlétique écossais qui tombe amoureux d'elle en la rencontrant par hasard et plutôt brusquement dans le hall sombre d'une maison abandonnée, Jocko, le frère de Sally, qui rentre des Indes pour recueillir l'héritage de sa tante Clémenta. Cette tante a écrit une lettre avant de mourir, parlant d'un objet dissimulé dans une cache secrète de sa maison...Objet qui intéresse bigrement le tuteur de Sally, célèbre écrivain en mal d'inspiration, son épouse Hildegarde, toujours suitée de son cousin Henri, de cupides Belges maîtres-chanteurs. Pour moi, le jeune couple de héros serait personnifié par Claudette Colbert et Robert Redford. Une adaptation cinématographique ferait un tabac ...J'oubliais un personnage important : la Rolls que doit livrer James, et qui fait l'objet de toute sa sollicitude. Ici, le meurtre n'effraie pas les... Le titre anglais de ce roman au suspens prenant est : Run !, c'est à dire : Fuyons ! Il est plus explicite que le titre choisi pour la traduction française, par ailleurs parfaitement dynamique et primesautière de Pascale Haas. Dans ce roman, pas d'intrigue policière, pas d'inspecteur ni de vieille dame détective enfouie sous les lunettes. Seulement des personnages attachants : les bons : Sally, 22 ans, fine brunette au teint pâle, James Eliott, un athlétique écossais qui tombe amoureux d'elle en la rencontrant par hasard et plutôt brusquement dans le hall sombre d'une maison abandonnée, Jocko, le frère de Sally, qui rentre des Indes pour recueillir l'héritage de sa tante Clémenta. Cette tante a écrit une lettre avant de mourir, parlant d'un objet dissimulé dans une cache secrète de sa maison...Objet qui intéresse bigrement le tuteur de Sally, célèbre écrivain en mal d'inspiration, son épouse Hildegarde, toujours suitée de son cousin Henri, de cupides Belges maîtres-chanteurs. Pour moi, le jeune couple de héros serait personnifié par Claudette Colbert et Robert Redford. Une adaptation cinématographique ferait un tabac ...J'oubliais un personnage important : la Rolls que doit livrer James, et qui fait l'objet de toute sa sollicitude. Ici, le meurtre n'effraie pas les méchants, mais ils jouent souvent de malchance. Tous ceux qui risquent d'apprendre une mince bribe de ce qu'ils convoitent sont cependant impitoyablement supprimés. Mais naturellement, comme il s'agit d'une querelle de famille, il est hors de question de prévenir les autorités. Cela se terminera dans un gigantesque incendie, au cours duquel nos trois héros risquent vraiement de laisser leur peau. Mais la jeunesse et la beauté triomphent toujours dans les romans de Patricia Wentworth. Tout restera donc dans le domaine du secret de famille....
    Lire la suite
    En lire moins
  • Titine75 Posté le 11 Mars 2010
    A cause d'un épais brouillard, James Elliot se retrouve dans une grande propriété où il compte demander sa route. Laissant la Mercedes qu'il doit livrer à un Lord, il s'approche de la demeure et y croise une jeune femme qui lui murmure à l'oreille : “Fuyons !”. C'est alors que retentissent les coups de feu et que James se voit dans l'obligation de suivre la jeune femme. Tentant d'obtenir une explication, James se trouve confronté à une jeune femme très désinvolte, s'inquiétant plus de retrouver ses chaussures en crocodile que de ses poursuivants ! Malheureusement pour lui, James va revoir cette jeune femme dans une soirée organisée par l'une de ses nombreuses cousines. Sally West (c'est le nom de la mystérieuse jeune femme) entraîne alors James dans une histoire totalement abracadabrante où il sera question d'un collier de diamants, de preuves accablantes cachées sous des chauve-souris, d'une vieille tante futée et d'un écrivain à succès en manque d'inspiration. L'histoire “Des ennuis de Sally West” semble au départ un whodunit classique. James mène une enquête visant à découvrir ce qui se trame dans la fameuse propriété et pourquoi on lui a tiré dessus. Rapidement, l'enquête se transforme en romance et James est... A cause d'un épais brouillard, James Elliot se retrouve dans une grande propriété où il compte demander sa route. Laissant la Mercedes qu'il doit livrer à un Lord, il s'approche de la demeure et y croise une jeune femme qui lui murmure à l'oreille : “Fuyons !”. C'est alors que retentissent les coups de feu et que James se voit dans l'obligation de suivre la jeune femme. Tentant d'obtenir une explication, James se trouve confronté à une jeune femme très désinvolte, s'inquiétant plus de retrouver ses chaussures en crocodile que de ses poursuivants ! Malheureusement pour lui, James va revoir cette jeune femme dans une soirée organisée par l'une de ses nombreuses cousines. Sally West (c'est le nom de la mystérieuse jeune femme) entraîne alors James dans une histoire totalement abracadabrante où il sera question d'un collier de diamants, de preuves accablantes cachées sous des chauve-souris, d'une vieille tante futée et d'un écrivain à succès en manque d'inspiration. L'histoire “Des ennuis de Sally West” semble au départ un whodunit classique. James mène une enquête visant à découvrir ce qui se trame dans la fameuse propriété et pourquoi on lui a tiré dessus. Rapidement, l'enquête se transforme en romance et James est plus préoccupé par son histoire avec Sally que par la poursuite des coupables. Dès sa rencontre avec elle, il sait qu'elle va être la femme de sa vie. Peu lui importe que Sally soit déjà fiancée ou que leurs péripéties deviennent dangereuses, James est décidé à épouser Sally ! Celle-ci tente vainement de l'écarter : “James la considéra avec une certaine sévérité et un brin d'étonnement. - Comment allons-nous nous marier si je dois ni vous voir, ni vous écrire, ni vous téléphoner ? J'aimerais que vous restiez pragmatique.” Patricia Wentworth donnera bien entendu raison à l'obstination de James pour le plus grand bonheur de ses lecteurs ! Les personnages sont tous extrêmement désinvoltes, ils semblent totalement inconscients face à ce qui leur arrive. James et Sally sont poursuivis pendant tout le roman, ils manquent de se faire tuer à plusieurs reprises mais cela ne leur enlève ni leur humour, ni leur légèreté. A un moment, leurs poursuivants réussissent à leur faire avoir un accident de voiture : “Sans un regard ou un mot pour sa passagère, il ouvrit la portière et sortit d'un bond. Sally allait parfaitement bien, mais qu'en était-il de la voiture du colonel Pomeroy ? Sa seule inquiétude était pour la Rolls. Livrer une voiture neuve avec une éraflure sur la carrosserie serait une humiliation fort désagréable.” La réaction de James est tout à fait caractéristique de l'humour déployé par Patricia Wentworth dans ce roman : aucune situation n'est jamais réellement grave ! J'ai passé un bon moment avec “Les ennuis de Sally West”, c'est un divertissement vif, enlevé et plein d'humour. L'atmosphère y est délicieusement surannée et je me suis laissée entrainer par tant de légèreté.
    Lire la suite
    En lire moins
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.