Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264072191
Code sériel : 5338
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Les gardiens de la lagune

Collection : Grands Détectives
Date de parution : 03/01/2019
Une ancienne légende vénitienne raconte que, sous l’archipel, sommeille un monstre – dragon ou bête de l’Apocalypse – que seuls les gardiens de la lagune tiennent en respect…

Nous sommes en 1162, des ossements enfouis sous les décombres d’une église font ressurgir un passé que beaucoup auraient préféré garder secret… Quelques...
Une ancienne légende vénitienne raconte que, sous l’archipel, sommeille un monstre – dragon ou bête de l’Apocalypse – que seuls les gardiens de la lagune tiennent en respect…

Nous sommes en 1162, des ossements enfouis sous les décombres d’une église font ressurgir un passé que beaucoup auraient préféré garder secret… Quelques jours plus tard, un cadavre est retrouvé dans le canal du Rialto. Un meurtre qui entache le nom du doge Vitale Michiel II. Malédiction, crime politique ou vengeance ?
Hugues de Tarse aura besoin de toute sa sagacité et de celle d’Eleonor de Fierville pour comprendre à quel point les Vénitiennes jouent un rôle fatal dans cette sombre histoire d’amour, de jalousies et de haine.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264072191
Code sériel : 5338
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Simach Posté le 20 Avril 2021
    Très belle intrigue, qui met en valeur des personnes certes parfois un peu tout d’un bloc (le descendant d’une haute famille totalement perverti, le chevalier parfait sur tous les plans, …) mais avec des personnages tout de même un peu inattendus et des situations psychologiquement intéressantes, qui conduisent à un dénouement inattendu. Une belle plongée aussi dans une Venise d’avant celle que nous connaissons. La mise en scène des relations entre la société et les individus à travers le fonctionnement social et politique de la Venise de cette époque aurait gagné à être plus consistante. Mais c'est tout de même un roman d'une lecture très agréable, surtout pour qui aime voyager dans d'autres lieux et périodes
  • Stemili51 Posté le 19 Février 2020
    Grande adepte de Viviane Moore, je me réjouissais de retrouver Hugues de Tarse (même sans Tancrède !). J'avoue que ce roman m'a un peu laissée sur ma faim. Je n'ai pas franchement réussi à rentrer dans l'intrigue aux personnages nombreux mais finalement peu décrits, ils semblent superficiels, mais peut-être est-ce une volonté de l'auteur pour retranscrire l'ambiance de Venise et cette sensation de "flou", de bouleversement que peut ressentir Hugues à son arrivée... J'ai vraiment eu l'impression de rester à la surface de ce roman, sans chercher à creuser... Etrangement, je ne cherchais pas à deviner qui était le meurtrier, alors qu'habituellement quand je lis un roman policier je fais toujours des pauses pour faire le point ! Et finalement, à la résolution de l'intrigue et à la révélation des nombreux secrets qui entourent la famille du doge, je n'ai pas été particulièrement surprise ou satisfaite. Bref, cela reste une lecture assez agréable, mais bien loin selon moi des précédents romans de l'auteur.
  • ChtiBaboun Posté le 26 Janvier 2020
    Voici un livre qui permet de passer un bon moment de lecture. Roman historico policier qui permet d'approfondir ses connaissances historiques. Dans le cas présent Viviane Moore nous entraîne dans la Serenissime ( Venise) au Moyen Âge est plus particulièrement dans les années 1100. Les gardiens de la lagune protègent Venise du monstre qui sommeille sous l'archipel. Ce monstre que l'on devine quand la brume engloutit Venise et la lagune. Cette légende est un prétexte à l'histoire que va tisser Viviane Moore. Le plus important n'est pas l'histoire policière. Celle ci se révèle simple avec quelques artifices. Mais le plus important n'est pas là . Le personnage principal, omniprésent est Venise. La Venise moyenâgeuse d'avant la construction du Palais des Doges , d'avant le Grand Canal. La Venise des petites gens, des métiers artisanaux, mais aussi des brocarts, des Damas et du commerce avec l' Empire byzantin. Alors c'est avec plaisir que nous suivons l'enquête d'Hugues de Tarse auprès du doge Vitale Michiel . C'est enlevé, ludique, historique. Un bon moment de détente.
  • JML38 Posté le 10 Janvier 2020
    J'ai toujours un petit sentiment de frustration avec les romans de Vivianne Moore, l'impression d'avoir lu une histoire agréable, avec des personnages bien lisses, un style bien propre, mais dans laquelle il manque malheureusement le petit plus qui accroche et rend la lecture vraiment addictive. L'intrigue est plutôt bien construite. Un neveu du doge de Venise a été retrouvé mort dans un canal, et l'enquête est confiée à Hugues de Tarse en sa qualité d'étranger à la ville et grâce à une réputation qui a franchi les frontières – le personnage apparaissant dans d'autres romans de l'auteure. Mais les investigations ne sont pas palpitantes, la victime peu recommandable n'inspire aucune compassion, la découverte en début de récit d'ossements ne débouche pas sur une révélation confondante. J'ai trouvé le suspense assez faible dans l'ensemble, sans pour autant réellement m'ennuyer. ... J'ai toujours un petit sentiment de frustration avec les romans de Vivianne Moore, l'impression d'avoir lu une histoire agréable, avec des personnages bien lisses, un style bien propre, mais dans laquelle il manque malheureusement le petit plus qui accroche et rend la lecture vraiment addictive. L'intrigue est plutôt bien construite. Un neveu du doge de Venise a été retrouvé mort dans un canal, et l'enquête est confiée à Hugues de Tarse en sa qualité d'étranger à la ville et grâce à une réputation qui a franchi les frontières – le personnage apparaissant dans d'autres romans de l'auteure. Mais les investigations ne sont pas palpitantes, la victime peu recommandable n'inspire aucune compassion, la découverte en début de récit d'ossements ne débouche pas sur une révélation confondante. J'ai trouvé le suspense assez faible dans l'ensemble, sans pour autant réellement m'ennuyer. Reste heureusement le cadre, cette Sérénissime qui fait rêver, à une époque de domination maritime qui porte loin sa grandeur, son atmosphère à nulle autre pareille qui fait la part belle aux intrigues de familles, aux rumeurs de palais, une valeur sûre pour installer mystères, complots et meurtres, et dont Vivianne Moore profite de façon intéressante, sans être génialissime.
    Lire la suite
    En lire moins
  • thisou08 Posté le 24 Juin 2019
    Si vous êtes intéressé par la vie à Venise en 1162, ce livre est fait pour vous. Vous apprendrez, comme moi, beaucoup de choses inattendues. L'enquête en elle-même ne sert que de prétexte, du moins c'est ce que j'ai ressenti.
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    10/18

    26 livres pour barouder cet été

    Envie de barouder.. depuis votre canapé cet été ? Partez sur les routes d'Europe et d'Asie avec ces 26 livres des Editions 10/18 ! Roman d'espionnage au Vietnam ; enquête policière en Finlande ou roman historique en Turquie... c'est parti !

    Lire l'article
  • Interview
    Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à Viviane Moore

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. Viviane Moore est l'autrice de plusieurs séries de romans historiques et l'une des têtes de proue de la collection Grands Détectives des éditions 10/18. Elle nous raconte une nuit du 24 décembre merveilleuse passée à attendre l'apparition du Père Noël...

    Lire l'article