RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Heures lointaines

            Pocket
            EAN : 9782266223904
            Code sériel : 15059
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 840
            Format : 108 x 177 mm
            Les Heures lointaines

            Anne-Sylvie HOMASSEL (Traducteur)
            Date de parution : 02/05/2013

            Lorsqu’elle reçoit une lettre avec cinquante ans de retard, Meredith Burchill plonge dans un passé oublié. Elle se souvient de ce mois de septembre 1939 où elle a été évacuée de Londres et envoyée chez des aristocrates du Kent. Elle se souvient, mais ne veut pas en parler.
            Décidée à en...

            Lorsqu’elle reçoit une lettre avec cinquante ans de retard, Meredith Burchill plonge dans un passé oublié. Elle se souvient de ce mois de septembre 1939 où elle a été évacuée de Londres et envoyée chez des aristocrates du Kent. Elle se souvient, mais ne veut pas en parler.
            Décidée à en savoir davantage, Edith, sa fille, se rend dans le Kent, au château de Milderhurst, cette étrange demeure pleine de portes condamnées et de passages secrets…

            « Flirtant avec le roman gothique, Kate Morton peint avec délicatesse la psyché de ces jeunes filles bien élevées aux élans brisés nets jusqu'au vertige. » Olivia de Lamberterie – ELLE

            « Ces Heures lointaines convoquent les fantômes du passé sur fond de sortilège littéraire. » L'Express

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782266223904
            Code sériel : 15059
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 840
            Format : 108 x 177 mm
            Pocket
            9.40 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « Flirtant avec le roman gothique, Kate Morton peint avec délicatesse la psyché de ces jeunes filles bien élevées aux élans brisés nets jusqu'au vertige. » Olivia de Lamberterie, ELLE

            « (...) on se laisse volontier entraîner dans l'enquête de son héroïne, éprise de littérature autant que de vérité. » Delphine Peras, LIRE

            « Hymne à l'écriture, récit des années de guerre et histoire d'amours contrariées, le nouveau roman de Kate Morton consacre la superbe fibre romanesque de sa jeune auteur. » La Croix

            « Un coup de cœur furieusement romantique et délicieusement british, qui flirte avec le charme désuet des livres de Daphné du Maurier ou de ceux de Charlotte Brönte. » Voici

            « Une intrigue parfaitement ficelée, des personnages solidement campés, un sens aiguisé de la description et, ce qui ne gâche rien, une atmosphère victorienne. » Marianne

            « Difficile de ne pas penser à Jane Austen et à Daphné du Maurier en lisant ces Heures lointaines qui (…) convoquent les fantômes du passé sur fond de sortilège littéraire. »
            L’Express

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • LeblogdeRose Posté le 30 Juin 2018
              Ouvrir ce roman de Kate Morton, c’est prendre le risque de se perdre dans le temps, au temps de ces heures lointaines. L’écriture est fluide et on rentre facilement dans l’histoire, jusqu’à en devenir fasciné. Fasciné par les sœurs Blythe et leur unité, par cet immense château et ses terribles secrets, par Edith et sa mère, qui lui cache toute une partie de sa vie. On croit suivre Edith, menant l’enquête avec elle mais on se rend bien vite compte que la gardienne du château, l’ainée des sœurs, Percy, nous mène par le bout du nez et nous tient en haleine jusqu’au bout. Sous nos yeux, une famille s’éteint, une autre renaît de ses cendres. « Mais quels sont donc ces terribles secrets que cache cette famille ? » me suis-je souvent répété. Ils vont bien au-delà de ce que je m’étais imaginé. J’en ai imaginé des scénarios, et ils sont tous tombés à l’eau ! Pour le découvrir, il vous faudra passer par l’indignation, la compassion, et succomber à la curiosité qui s'empare de nous comme un petit diable qui nous tient éveillé jusque tard dans la nuit ... Je ne connaissais pas cet auteur, jusqu’à ce que je reçoive ce... Ouvrir ce roman de Kate Morton, c’est prendre le risque de se perdre dans le temps, au temps de ces heures lointaines. L’écriture est fluide et on rentre facilement dans l’histoire, jusqu’à en devenir fasciné. Fasciné par les sœurs Blythe et leur unité, par cet immense château et ses terribles secrets, par Edith et sa mère, qui lui cache toute une partie de sa vie. On croit suivre Edith, menant l’enquête avec elle mais on se rend bien vite compte que la gardienne du château, l’ainée des sœurs, Percy, nous mène par le bout du nez et nous tient en haleine jusqu’au bout. Sous nos yeux, une famille s’éteint, une autre renaît de ses cendres. « Mais quels sont donc ces terribles secrets que cache cette famille ? » me suis-je souvent répété. Ils vont bien au-delà de ce que je m’étais imaginé. J’en ai imaginé des scénarios, et ils sont tous tombés à l’eau ! Pour le découvrir, il vous faudra passer par l’indignation, la compassion, et succomber à la curiosité qui s'empare de nous comme un petit diable qui nous tient éveillé jusque tard dans la nuit ... Je ne connaissais pas cet auteur, jusqu’à ce que je reçoive ce livre avec la box la Kube. Je suis enchantée par cette découverte, qui nous fais nous évader loin, très loin d’ici ; tellement loin qu’on en oublie le temps qui passe et les pages se tournent plus vite que l’horloge qui égrenne le temps, c’est vous dire à quel point il est prenant ! J’ai dévoré d’une traite les 200 dernières pages, à presque m’en déclencher une belle migraine tellement je voulais connaître le mystère en entier … Ce livre nous rappelle plus que jamais qu’il est important de ne pas se fier aux apparences et aux rumeurs sous peine d’oublier que nous avons tous une carapace et qu’il faut savoir regarder au-delà de cette carapace ! Un joli petit coup de cœur, raconté par une personne qui aime les livres, presque autant que je les aime !
              Lire la suite
              En lire moins
            • mogador83 Posté le 31 Mai 2018
              L'auteur sait à merveille nous plonger dans l'ambiance si particulière de ce château de Middlehurst avec ces trois soeurs aux personnalités si différentes mais dont le destin est très étroitement lié. J'ai bien aimé les flash-back entre 1992 et les années 1939-1941 ainsi que les détails sur la vie pendant la guerre en Angleterre. Les personnages sont attachants. J'ai par contre trouvé que ça s'etirait un peu en longueur et que L'auteur aurait pu être plus concise. Après L'auteur insiste beaucoup sur la nostalgie du passé et ca donne un ton un peu tristoune à ce livre.
            • Biblioroz Posté le 9 Décembre 2017
              Une lettre perdue puis distribuée cinquante ans plus tard. Un livre, lu lors d’une longue convalescence et qui change la vie de sa toute jeune lectrice Edith. Un château, dissimulé dans le Kent, où vivent en vase clos, deux vieilles dames jumelles ainsi que leur plus jeune sœur psychiquement instable. Edith, la jeune narratrice, tente d’éclaircir le passé de sa mère avec qui elle ne parvient pas à avoir de rapports tendres et complices. Par cette lettre, elle nous emmène donc vers ce château où sa mère a été évacuée, enfant, pour fuir les bombardements de Londres. Une fascination pour cette demeure et ses habitantes la mène vers de terribles secrets familiaux, tapis et abrités derrière ces murs de pierres. L’écriture de Kate Morton est toute en images. Elle nous guide dans ce labyrinthe et nous tient la main dans les méandres des couloirs obscurs de ce château. Même l’odeur du passé nous saute aux narines dans les différentes pièces de cet édifice. La mise en situation familiale de ces trois sœurs est un peu longue mais elle permet de nous imprégner des lieux et des personnages extrêmement décortiqués. C'est également une page de l'Angleterre dans ces années de la seconde guerre mondiale qui nous... Une lettre perdue puis distribuée cinquante ans plus tard. Un livre, lu lors d’une longue convalescence et qui change la vie de sa toute jeune lectrice Edith. Un château, dissimulé dans le Kent, où vivent en vase clos, deux vieilles dames jumelles ainsi que leur plus jeune sœur psychiquement instable. Edith, la jeune narratrice, tente d’éclaircir le passé de sa mère avec qui elle ne parvient pas à avoir de rapports tendres et complices. Par cette lettre, elle nous emmène donc vers ce château où sa mère a été évacuée, enfant, pour fuir les bombardements de Londres. Une fascination pour cette demeure et ses habitantes la mène vers de terribles secrets familiaux, tapis et abrités derrière ces murs de pierres. L’écriture de Kate Morton est toute en images. Elle nous guide dans ce labyrinthe et nous tient la main dans les méandres des couloirs obscurs de ce château. Même l’odeur du passé nous saute aux narines dans les différentes pièces de cet édifice. La mise en situation familiale de ces trois sœurs est un peu longue mais elle permet de nous imprégner des lieux et des personnages extrêmement décortiqués. C'est également une page de l'Angleterre dans ces années de la seconde guerre mondiale qui nous est présentée. C’est toute une atmosphère lourde de secrets familiaux qui nous emplit la tête et nous emmène, fébrile, vers les dernières pages. L’auteure est une conteuse fabuleuse. Elle nous plonge dans le tourbillon d'un destin familial aux multiples facettes dont il est difficile d'en déduire le dénouement. Si vous aimez glisser vers une ambiance spectrale, alors allez écouter les murs de ce château ressortir les évènements des heures lointaines, scellés dans ses pierres froides.
              Lire la suite
              En lire moins
            • mjaubrycoin Posté le 18 Août 2017
              Un bon gros roman pour un été paresseux dans une chaise longue . Il y en a des heures de lecture dans ce pavé (un peu trop peut être ?) mais comment ne pas être envoûté par cette terrible histoire familiale avec un patriarche auteur d'un livre best seller "la véridique histoire de l'homme de boue" qui a enchanté des générations de lecteurs, ses trois filles qu'il tient étroitement sous sa coupe à coups d'interdits et de chantage affectueux, et surtout le château dans lequel ils vivent Midelhurst, cette demeure fastueuse qui peu à peu sombrera dans l'abandon. A l'automne 1939 pour protéger les enfants des bombardements aériens, les londoniens expédiaient leur progéniture à la campagne et la jeune Meredith a été évacuée vers Midelhurst où elle a vécu une année extraordinaire découvrant la littérature et l'écriture avec les trois soeurs Blythe et nouant une amitié exclusive avec Juniper la plus jeune d'entre elles. Meredith a toujours gardé le silence sur cette période de sa vie qui l'a pourtant profondément marquée et sa fille Edith brûle d'envie de découvrir son secret. Elle va se rendre à Mildehurst pour visiter le château où elle sera reçue par trois vieilles dames dont l'une a... Un bon gros roman pour un été paresseux dans une chaise longue . Il y en a des heures de lecture dans ce pavé (un peu trop peut être ?) mais comment ne pas être envoûté par cette terrible histoire familiale avec un patriarche auteur d'un livre best seller "la véridique histoire de l'homme de boue" qui a enchanté des générations de lecteurs, ses trois filles qu'il tient étroitement sous sa coupe à coups d'interdits et de chantage affectueux, et surtout le château dans lequel ils vivent Midelhurst, cette demeure fastueuse qui peu à peu sombrera dans l'abandon. A l'automne 1939 pour protéger les enfants des bombardements aériens, les londoniens expédiaient leur progéniture à la campagne et la jeune Meredith a été évacuée vers Midelhurst où elle a vécu une année extraordinaire découvrant la littérature et l'écriture avec les trois soeurs Blythe et nouant une amitié exclusive avec Juniper la plus jeune d'entre elles. Meredith a toujours gardé le silence sur cette période de sa vie qui l'a pourtant profondément marquée et sa fille Edith brûle d'envie de découvrir son secret. Elle va se rendre à Mildehurst pour visiter le château où elle sera reçue par trois vieilles dames dont l'une a perdu la raison . Elle ne se doute pas alors qu'elle va mettre le pied dans un engrenage qui la conduira à s'attacher à la demeure et à ses habitantes et à mettre au grand jour de terribles secrets qui ont été enfouis dans les coeurs mais aussi ailleurs.... L'idée d'alterner les récits entre la période de la seconde guerre mondiale et la période contemporaine et de mettre le projecteur du récit sur l'une ou l'autre des femmes qui en sont les héroïnes, n'est pas neuve mais le processus fonctionne quand même bien et contribue à relancer l'intérêt du lecteur. Tous les personnages sont attachants et même émouvants, bien que leurs réactions paraissent anachroniques de nos jours, illustrant le poids des traditions dans une société d'avant-guerre qui n'avait pas beaucoup changé depuis l'époque victorienne. J'ai apprécié la mise en avant de la littérature dans ce roman tournant autour du livre du père mais aussi de ceux de Saffy, qui ne cessera sa vie durant de noircir des pages sans jamais se publier, du journal de Meredith , de la vocation d'éditrice de sa fille Edith. Une preuve de plus que les australiens sont fascinés par la Grande Bretagne et s'approprient avec brio les fondamentaux du roman anglais pour le plus grand bonheur des amateurs du genre.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LadyRomance Posté le 4 Août 2017
              Même si je n'ai pas tout aimé à 100% car, voyez-vous, j'aurais souhaité des circonstances plus heureuses pour nos personnages du passé (on ne se refait pas !), ce qui ne correspond pas au genre du roman voulu par l'autrice justement. Mais je me suis régalée quand même. J'adore la conteuse en Kate Morton. J'adore son univers. Elle sait nous embarquer dans ses histoires car elle aime les écrire pour nous transmettre avec délectation son amour de la littérature gothique et romanesque. Moi qui aime les manoirs, j'ai été servi, mais avec ce fabuleux château... en décrépitude... qui n'a rien à leurs envier et qui connut ses heures de gloire et des jours meilleurs... et d'autres plus dramatiques... sans oublier le mystérieux mais non moins merveilleux grand parc qui l'entoure. Le roman est long car l'autrice prend son temps... pour tout nous raconter... toute l'histoire des trois occupantes du château, les soeurs Blythe, et de celle d'Edie, l'héroïne, une jeune éditrice des années 90. C'est encore ici avec Les heures lointaines mais différemment du Jardin des secrets, une lecture prenante, envoûtante, passionnante. J'adorerais voir tout ça en film ! Frissons garantis !!! Tous les personnages sont bien travaillés et l'héroïne est très attachante. Elle est... Même si je n'ai pas tout aimé à 100% car, voyez-vous, j'aurais souhaité des circonstances plus heureuses pour nos personnages du passé (on ne se refait pas !), ce qui ne correspond pas au genre du roman voulu par l'autrice justement. Mais je me suis régalée quand même. J'adore la conteuse en Kate Morton. J'adore son univers. Elle sait nous embarquer dans ses histoires car elle aime les écrire pour nous transmettre avec délectation son amour de la littérature gothique et romanesque. Moi qui aime les manoirs, j'ai été servi, mais avec ce fabuleux château... en décrépitude... qui n'a rien à leurs envier et qui connut ses heures de gloire et des jours meilleurs... et d'autres plus dramatiques... sans oublier le mystérieux mais non moins merveilleux grand parc qui l'entoure. Le roman est long car l'autrice prend son temps... pour tout nous raconter... toute l'histoire des trois occupantes du château, les soeurs Blythe, et de celle d'Edie, l'héroïne, une jeune éditrice des années 90. C'est encore ici avec Les heures lointaines mais différemment du Jardin des secrets, une lecture prenante, envoûtante, passionnante. J'adorerais voir tout ça en film ! Frissons garantis !!! Tous les personnages sont bien travaillés et l'héroïne est très attachante. Elle est nos yeux et nos oreilles pour découvrir et comprendre le passé de sa mère qui la relie à ce château dans lequel elle a passé plusieurs mois lors de son enfance, mise à l'abri dès le début de la seconde guerre mondiale, qui ont marqué sa vie à tout jamais, tranchant radicalement avec la vie qu'elle menait jusqu'alors. Deux mondes... deux catégories sociales différentes mais surtout deux niveaux culturels opposés... deux visions de la vie radicalement différentes... dont Edie va renouer les liens pour sa mère. Je poursuivrais assurément l'oeuvre de Kate Morton car cette lecture m'a donné juste l'envie de connaître encore plus tous ses autres romans. www.ladyromance.over-blog.com
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
            Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.