Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264053527
Code sériel : 4406
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm

Les jours fragiles

Collection : Domaine Français
Date de parution : 06/01/2011

Elle a grandi dans l'ombre de son frère aîné, surdoué scandaleux. Lorsqu'il a choisi de s'enfuir, elle a appris l'absence et le manque. Aujourd'hui, l'exilé volontaire est de retour de ses lointains voyages et il la réclame. Il ne lui propose que des jours fragiles, fébriles. Elle accepte sans réfléchir....

Elle a grandi dans l'ombre de son frère aîné, surdoué scandaleux. Lorsqu'il a choisi de s'enfuir, elle a appris l'absence et le manque. Aujourd'hui, l'exilé volontaire est de retour de ses lointains voyages et il la réclame. Il ne lui propose que des jours fragiles, fébriles. Elle accepte sans réfléchir. Empêtrée dans ses frayeurs, guidée par un infatigable espoir, Isabelle Rimbaud est enfin prête, à trente ans, à cheminer aux côtés d'Arthur vers l'irréparable.

« Philippe Besson bouleverse par la simplicité de l'approche, par cette voix si pure qui interroge l'existence de Rimbaud. »
Michèle Gazier, Télérama

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264053527
Code sériel : 4406
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 160
Format : 108 x 177 mm
10/18

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nanou3250 Posté le 14 Juin 2020
    "Les jours fragiles" ce sont les jours de l'agonie d'Arthur Rimbaud. Philippe Besson a conçu son roman sous la forme d'un journal intime, celui d'Isabelle, la soeur du poète qui va accompagner la fin de vie de son frère. Fin de vie dramatique. Le poète a abandonné l'écriture depuis longtemps pour aller mener en Afrique une vie d'aventurier du négoce. Il revient malade, doit être amputé d'une jambe. Il retrouve son village natal des Ardennes, dépeint comme un endroit sinistre, triste et froid.... lui qui ne rêve que de soleil. Rejeté totalement par sa mère qui n'accepte ni son homosexualité ni son athéïsme, restant figée dans ses convictions rigides que rien n'ébranle, pas même l'imminence de la mort de son fils. Rimbaud n'a, pour l'accompagner dans ses derniers instants, que cette soeur, "vieille fille" aux principes aussi rigides que ceux de sa mère mais qui acceptera tout de même "d'entendre" les confidences "honteuses" de son frère. Très belle écriture de Philippe Besson, pages poignantes sur cette solitude morale qui entoure l'agonie de ce grand poète.
  • Shabanou Posté le 2 Mai 2020
    " Les jours fragiles" de Philippe Besson (198p) Ed. Julliard Bonjour les fous de lectures .... C'est toujours un réel plaisir de se plonger dans les romans de Philippe Besson. L'auteur imagine les derniers jours de la vie d'Arthur Rimbaud racontés par la soeur de celui-ci, Isabelle. L'exilé africain, le surdoué scandaleux rentre malade en France. Ses jours sont comptés. A peine débarqué à Marseille, il subit une amputation de la jambe. Sa mère, une femme aigrie qui ne lui pardonnera jamais ses incartades, le ramène à la maison. C'est sa soeur Isabelle qui va s'occuper de lui avec dévotion et qui l'accompagnera dans ses derniers instants. Isabelle, la discrète, la dévouée, aimera ce frère avec abnégation. On sait pu de chose sur Isabelle. Jeune fille fragile, dévouée. Elle est élevée par une mère dévote et acariâtre. Vouée à rester vieille fille, elle se mariera cependant sur le tard (pour l'époque) et consacrera sa vie à la mémoire de ce frère adoré et trop tôt disparu dont elle sera l'exécuteur littéraire. Sa seule obsession étant que son frère entre dans l'Histoire sans taches. C'est un joli portrait de femme que nous brosse l'auteur. Mais il aborde aussi ces relations familiales qui tournent à l'aigre jusqu'à l'agonie. J'aime l'écriture simple et directe de Philippe Besson. C'est à la... " Les jours fragiles" de Philippe Besson (198p) Ed. Julliard Bonjour les fous de lectures .... C'est toujours un réel plaisir de se plonger dans les romans de Philippe Besson. L'auteur imagine les derniers jours de la vie d'Arthur Rimbaud racontés par la soeur de celui-ci, Isabelle. L'exilé africain, le surdoué scandaleux rentre malade en France. Ses jours sont comptés. A peine débarqué à Marseille, il subit une amputation de la jambe. Sa mère, une femme aigrie qui ne lui pardonnera jamais ses incartades, le ramène à la maison. C'est sa soeur Isabelle qui va s'occuper de lui avec dévotion et qui l'accompagnera dans ses derniers instants. Isabelle, la discrète, la dévouée, aimera ce frère avec abnégation. On sait pu de chose sur Isabelle. Jeune fille fragile, dévouée. Elle est élevée par une mère dévote et acariâtre. Vouée à rester vieille fille, elle se mariera cependant sur le tard (pour l'époque) et consacrera sa vie à la mémoire de ce frère adoré et trop tôt disparu dont elle sera l'exécuteur littéraire. Sa seule obsession étant que son frère entre dans l'Histoire sans taches. C'est un joli portrait de femme que nous brosse l'auteur. Mais il aborde aussi ces relations familiales qui tournent à l'aigre jusqu'à l'agonie. J'aime l'écriture simple et directe de Philippe Besson. C'est à la fois terrible et émouvant. On y retrouve l'amour, la douleur , le désarroi .. thèmes de prédilection de l'auteur Tous ces sentiments et émotions étant parfaitement décrits avec peu de mots sobriété. Décidément, cet auteur ne cesse de me surprendre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • RanaZou Posté le 28 Septembre 2019
    Dans les Jours fragiles Philippe Besson réussit à nous faire partager avec élégance et délicatesse les derniers moments d'Arthur Rimbaud, malade, revenu chez sa soeur Isabelle et sa mère. L'auteur sait parfaitement révéler les sentiments et émotions d'Arthur et d'Isabelle. Un moment intense de lecture .
  • prune42 Posté le 20 Août 2019
    En 1891, alors qu'Arthur Rimbaud est parti depuis longtemps à l'étranger faire du commerce, il écrit à sa mère car il est malade. Il rentre à Marseille et fin mai, doit se faire amputer de la jambe. Sa mère va passer quelque temps avec lui à l'hôpital avant qu'Arthur ne revienne dans les Ardennes le 23 juillet. Sa sœur Isabelle va veiller quotidiennement sur lui avec une grande tendresse et un dévouement constant. Mais peu après, Arthur s'ennuie, le soleil de l'Afrique lui manque alors que son état s'est à nouveau empiré. Sa jambe amputée le fait souffrir, elle est infectée et sa sœur craint le pire. Arthur prend la décision de repartir pour l'Afrique, accompagné de sa sœur jusqu'à Marseille. Ce sera son dernier voyage. J'aime beaucoup Rimbaud et quand j'ai découvert cette biographie sur sa dernière année, j'ai eu envie de la lire. J'ai apprécié ce roman rapide à lire avec ses 170 pages, même si je m'attendais plus à un véritable roman qu'à ce journal tenu par la sœur du poète écrit par P. Besson. Je pensais également retrouver des vrais extraits de poèmes, or il n'y en a point parce que c'est sa sœur justement qui écrit. Néanmoins, ce... En 1891, alors qu'Arthur Rimbaud est parti depuis longtemps à l'étranger faire du commerce, il écrit à sa mère car il est malade. Il rentre à Marseille et fin mai, doit se faire amputer de la jambe. Sa mère va passer quelque temps avec lui à l'hôpital avant qu'Arthur ne revienne dans les Ardennes le 23 juillet. Sa sœur Isabelle va veiller quotidiennement sur lui avec une grande tendresse et un dévouement constant. Mais peu après, Arthur s'ennuie, le soleil de l'Afrique lui manque alors que son état s'est à nouveau empiré. Sa jambe amputée le fait souffrir, elle est infectée et sa sœur craint le pire. Arthur prend la décision de repartir pour l'Afrique, accompagné de sa sœur jusqu'à Marseille. Ce sera son dernier voyage. J'aime beaucoup Rimbaud et quand j'ai découvert cette biographie sur sa dernière année, j'ai eu envie de la lire. J'ai apprécié ce roman rapide à lire avec ses 170 pages, même si je m'attendais plus à un véritable roman qu'à ce journal tenu par la sœur du poète écrit par P. Besson. Je pensais également retrouver des vrais extraits de poèmes, or il n'y en a point parce que c'est sa sœur justement qui écrit. Néanmoins, ce livre m'a beaucoup intéressée, il m'a appris des choses sur la fin de vie du "poète maudit", j'ai découvert de façon romancée sa famille, sa sœur si dévouée, sa mère peu démonstrative. L'écriture de Philippe Besson est agréable à lire et bien tournée, parfois on dirait lire A. Rimbaud lui-même, sans doute parce que l'auteur s'est "imbibé" de ses écrits avant de composer ce livre. Par contre, en raison de la période dont il est question ici, ce livre n'est pas franchement gai, on ressent bien la grisaille et l'humidité de cet été dans les Ardennes, les souffrances du poète et celles de sa sœur, la froideur de la mère qui ne sait pas dire une certaine tendresse, les mensonges du corps médical qui jusqu'au bout ne va pas dire son état véritable à Rimbaud. C'est brillamment retranscrit.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ladybirdy Posté le 12 Juin 2019
    Philippe Besson s’attarde ici sur les derniers jours d’Arthur Rimbaud, ce grand poète en quête perpétuelle de soleil et de liberté. Il donne la voix à sa sœur Isabelle à travers un journal intime daté jour après jour. C’est une sœur pleine d’amour pour son frère qui se met à nu, elle sur qui les hommes ne se sont jamais arrêtés. Elle prendra soin de son frère, expatrié d’Afrique, la jambe amputée, vers ces jours fragiles. On découvre l’intimité de cette famille tout en pudeur et en sensibilité. La mère des Rimbaud était une femme dénuée d’amour, rigide et peu enclain aux témoignages affectifs, ce qui aura toujours manqué à Arthur. Un roman qui tourne autour de l’ombre d’Arthur Rimbaud dans sa face la plus nue, dans sa fragilité et son déclin. Autant j’ai été sous le charme d’Un été avec Victor Hugo, autant ici, je me tâte car il m’aura manqué à titre comparatif, cette poésie qui ont fait de Hugo et de Rimbaud les hommes qu’ils étaient. L’intention de Besson était ailleurs.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…