Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264060259
Code sériel : 4726
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Les lointains tourments de la jeunesse

Martine SKOPAN (Traducteur)
Collection : Grands Détectives
Date de parution : 03/10/2013

 Isabel Dalhousie connaît l’histoire de sa famille, de même que son fiancé Jamie. Mais tout le monde n’a pas cette chance – Jane, par exemple, une philosophe venue d’Australie pour retrouver la trace de ses parents biologiques. Bien entendu, Isabel ne peut pas refuser de tendre la main à une...

 Isabel Dalhousie connaît l’histoire de sa famille, de même que son fiancé Jamie. Mais tout le monde n’a pas cette chance – Jane, par exemple, une philosophe venue d’Australie pour retrouver la trace de ses parents biologiques. Bien entendu, Isabel ne peut pas refuser de tendre la main à une amie dans le besoin. Elle fait jouer son réseau de relations dans le Tout-Édimbourg, mettant bientôt au jour d’inconfortables vérités. Elle doit également consacrer un minimum de temps aux petits soucis d’une actualité quotidienne : son mariage, en l’occurrence. Les lointains tourments de la jeunesse ne sont décidément pas les seuls dont elle aura à se soucier !

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264060259
Code sériel : 4726
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 264
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Luria Posté le 25 Août 2019
    Premier livre de la série que je découvre, mes précédentes lectures ayant été relectures. Sans doute dernier livre que je lirai avant un moment, les autres n'étant pas sortis en poche et l'éditeur ressortant tranquillou les précédents tomes dans une nouvelle collection. Bref. Toujours pas. Si le sujet pouvait paraître accrocheur j'ai trouvé le livre moins enchanteur. L'auteur faisant perdre Isabel encore plus dans ses réflexions, ses avis péremptoires et asséner certaines idées que je ne partage pas : j'ai retrouvé le personnage agaçant et moralisateur du début. Peut être en ai-je trop lu à la suite et la pause sera-t-elle salutaire. Peut-être. Mais ce feuilleton-cocon va cependant me manquer. D'autant plus qu'il sonne le glas de mes vacances. Et ça. Ça fortement puire.
  • mallaurylit Posté le 8 Décembre 2018
  • pdemweb1 Posté le 12 Mai 2015
    Dans Les lointains tourments de la jeunesse, Alexander McCall Smith profite, comme d'habitude, de glisser de l'histoire de l'art et de la littérature écossaise, des anecdotes historiques, économiques, politiques ; il met en avant des débats éthiques, philosophiques, il construit son argumentation tout en ne fermant pas la discussion. Le roman est un peu d’un roman « fourre tout », avec une sensibilité écossaise, mais pas seulement. Le roman ressemble à Isabel Dalhousie, l’héroïne, qui a plus qu’une idée en tête et qui ne contrôle pas leur jaillissement. La juxtaposition de ses idées est souvent cocasse. Curieusement, bien que le roman ne me marquera pas, que je vais très vite oublier les différentes histoires du roman, excepté l’inattendu dernier chapitre, la future relecture de ce livre, même si elle est proche, m’apportera autant de plaisir…. Pourquoi ? Sans doute grâce au style Alexander McCall Smith !
  • Northanger Posté le 2 Avril 2015
    Dans cette huitième aventure, Isabel vient en aide à une autre philosophe, Jane, née à Glasgow puis adoptée par des Australiens dans un contexte qui n’est pas sans rappeler le dernier film de Stephen Frears, Philomena – mais en Irlande. Isabel va donc faire de son mieux pour retrouver la trace de ses parents biologiques. Quant au petit Charlie, il pousse bien et dit des gros mots à la crèche tandis que Jamie confesse un secret aussi gênant qu’inattendu à Isabel… Un régal ! L’ensemble est toujours émaillé de réflexions à bâtons rompus sur le quotidien, la morale, l’art ou encore… la mozzarella ! L’humour british est toujours à l’œuvre ! C’est donc à regret que je quitte Edimbourg mais il me reste maintenant à découvrir la série consacrée à Mma Ramatsowe…
  • letitbe Posté le 16 Décembre 2013
    C'est toujours un plaisir de retrouver Isabel Dalhousie et son petit univers. Comme il est toujours agréable de faire un petit tour à Edimbourg et découvrir dans un jardin le timide Monsieur Renard et son renardeau. Comme à son habitude, Isabel va être sollicitée pour venir en aide à quelqu'un.La personne en question, Jane, est une philosophe australienne née à Edimbourg sous X à la recherche de ses origines. Et cette fois-ci, Jamie, le fiancé d'Isabel, l'encourage à se "mêler" de cette histoire. Les habitués de la série pourront méditer sur les considérations philosophiques exposées dans ce roman et trouveront un certain nombre d'allusions à la France. Les romans de cette série ne se lisent pas, mais se dévorent et offrent au lecteur une petite pause dans ce monde agité. On pourrait me rétorquer que ce n'est pas palpitant mais je trouve qu'il est plaisant de partager quelques instants avec des personnages aussi intelligents qu'attachants dans un cadre aussi charmant que la capitale de l'Ecosse.
Plongez dans l'univers du polar historique avec la newsletter Grands Détectives.
Voyagez au fil des enquêtes de la collection Grands Détectives.