Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266246415
Code sériel : 15824
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 736
Format : 108 x 177 mm

Les Maîtres d'Ecosse

Renégat

Maxime BERRÉE (Traducteur)
Date de parution : 19/06/2014
Et si son seul espoir, pour vaincre l'ennemi, était de lui jurer allégeance ?

Édouard Ier, roi d'Angleterre est prêt à tout pour unir les îles Britanniques sous une seule et même couronne. Cette campagne, inspirée de la prophétie de Merlin, est d'ores et déjà engagée avec la soumission du pays...
Et si son seul espoir, pour vaincre l'ennemi, était de lui jurer allégeance ?

Édouard Ier, roi d'Angleterre est prêt à tout pour unir les îles Britanniques sous une seule et même couronne. Cette campagne, inspirée de la prophétie de Merlin, est d'ores et déjà engagée avec la soumission du pays de Galles. Désormais, le roi doit mettre la main sur la relique sacrée de saint Malachie, symbole de la nation irlandaise, afin de parachever son implacable dessein. Un seul homme peut contrarier ses plans : Robert Bruce. Il a quitté son Écosse natal dans ce but. Mais, pris dans un jeu de conquêtes, de pouvoirs et de trahisons qui le dépasse, celui-ci n'aura d'autre choix que d'abandonner ce qu'il a de plus cher...

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266246415
Code sériel : 15824
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 736
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Une recherche pointue et un ouvrage habilement construit. Le deuxième tome des Maîtres d’Écosse évoque une période historique très particulière et en grande partie inexplorée. Les scènes de combats sont sensationnelles. »
Daily Telegraph 
« Renégat redonne vie aux personnages les plus énigmatiques de l’histoire anglaise. »
Daily Mail
 

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • TheWind Posté le 17 Avril 2020
    Renégat, c’est le titre du deuxième tome de la trilogie Les maîtres d’Ecosse. Lu avec avidité comme le premier. L’essentiel de la trame de ce second pavé tient en un seul mot : le titre du roman. Renégat. ( En anglais : Renegade) Renégat : Personne qui abandonne ses convictions, qui trahit sa patrie, son parti, son passé. Si l’on s’en tient aux faits historiques, il est clair que le personnage principal de cette biographie romancée, Robert Bruce, seigneur écossais, apparaît comme un renégat, un traître, un parjure..et si l’on veut être gentil, on peut dire de lui que ce mec là était une vraie girouette ! Après avoir reconnu la souveraineté d’Edouard Ier pendant plusieurs années, le voilà pour quelques temps du côté des insurgés écossais avec William Wallace. Peu de temps après, Robert se soumet au roi d’Angleterre qu’il s’empresse de trahir à nouveau pour se faire couronner roi d’Ecosse. Alors, vous voyez, si on s’en tient juste à la chronologie des faits, on se dit que cet homme-là n’est vraiment pas fiable.. L’Histoire est souvent trompeuse ; elle ne relate souvent que des événements. L’historien a pour mission de décoder les documents parfois contradictoires qu’il a en sa possession, de chercher avec la... Renégat, c’est le titre du deuxième tome de la trilogie Les maîtres d’Ecosse. Lu avec avidité comme le premier. L’essentiel de la trame de ce second pavé tient en un seul mot : le titre du roman. Renégat. ( En anglais : Renegade) Renégat : Personne qui abandonne ses convictions, qui trahit sa patrie, son parti, son passé. Si l’on s’en tient aux faits historiques, il est clair que le personnage principal de cette biographie romancée, Robert Bruce, seigneur écossais, apparaît comme un renégat, un traître, un parjure..et si l’on veut être gentil, on peut dire de lui que ce mec là était une vraie girouette ! Après avoir reconnu la souveraineté d’Edouard Ier pendant plusieurs années, le voilà pour quelques temps du côté des insurgés écossais avec William Wallace. Peu de temps après, Robert se soumet au roi d’Angleterre qu’il s’empresse de trahir à nouveau pour se faire couronner roi d’Ecosse. Alors, vous voyez, si on s’en tient juste à la chronologie des faits, on se dit que cet homme-là n’est vraiment pas fiable.. L’Histoire est souvent trompeuse ; elle ne relate souvent que des événements. L’historien a pour mission de décoder les documents parfois contradictoires qu’il a en sa possession, de chercher avec la plus grande prudence les causes des actions de chacun tout en gardant la plus grande neutralité. L’auteur de roman historique est moins contraint. Il peut se permettre de combler les lacunes de l’Histoire en prêtant aux personnages des motivations secrètes, en inventant des évènements qui donnent à la réalité des faits tout leur sens. C’est ce qu’a fait Robyn Young pour Robert Bruce. Son interprétation de l’Histoire est plausible. Rien n’est extravagant. Les motivations de Robert nous paraissent légitimes, et même inévitables ! Ce renégat, aux yeux de certains de ses contemporains, fait figure de héros aux nôtres. Et c’est passionnant !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Fifrildi Posté le 3 Avril 2019
    Dévoré en trois jours, je pense ne pas me tromper en disant que j'ai adoré ce deuxième tome ^_^ J'avais laissé Robert Bruce (j'ai lu le 1er tome il y a presque 2 ans) en Irlande à la fin du 13ème siècle. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai lu pas mal de choses sur l'histoire de l'Ecosse, mais je n'ai eu aucun mal à me replonger dedans. L'histoire reprend en 1299-1300 quand Robert revient d'Irlande avec la quatrième relique recherchée par Edouard Ier (pour unifier l'Angleterre, l'Irlande, le pays de Galles et bien sur l'Ecosse en un seul et même royaume selon une prophétie). Cette histoire de prophétie est de l'invention de l'auteure, mais il semblerait qu'Edouard Ier s'intéressait beaucoup aux légendes arthuriennes. Robert Bruce change de camp comme de chemise. Ce qu'il veut avant tout c'est survivre pour devenir roi, même si pour cela il doit (re)trahir des gens qui choisissent de lui faire (encore) confiance. Il va rencontrer celle qui sera sa deuxième épouse, Elizabeth de Burgh, la fille du comte d'Ulster. Cela avait commencé comme dans quelques romances historiques écossaises que je lisais avant mais cela n'ira pas plus loin. Pour la romance on se... Dévoré en trois jours, je pense ne pas me tromper en disant que j'ai adoré ce deuxième tome ^_^ J'avais laissé Robert Bruce (j'ai lu le 1er tome il y a presque 2 ans) en Irlande à la fin du 13ème siècle. Je ne sais pas si c'est parce que j'ai lu pas mal de choses sur l'histoire de l'Ecosse, mais je n'ai eu aucun mal à me replonger dedans. L'histoire reprend en 1299-1300 quand Robert revient d'Irlande avec la quatrième relique recherchée par Edouard Ier (pour unifier l'Angleterre, l'Irlande, le pays de Galles et bien sur l'Ecosse en un seul et même royaume selon une prophétie). Cette histoire de prophétie est de l'invention de l'auteure, mais il semblerait qu'Edouard Ier s'intéressait beaucoup aux légendes arthuriennes. Robert Bruce change de camp comme de chemise. Ce qu'il veut avant tout c'est survivre pour devenir roi, même si pour cela il doit (re)trahir des gens qui choisissent de lui faire (encore) confiance. Il va rencontrer celle qui sera sa deuxième épouse, Elizabeth de Burgh, la fille du comte d'Ulster. Cela avait commencé comme dans quelques romances historiques écossaises que je lisais avant mais cela n'ira pas plus loin. Pour la romance on se dirigera plutôt vers la série Les Chevaliers des Highlands de Monica McCarty qui se déroule à la même époque et où on retrouve une grande partie des personnages. Parmi les faits historiques développés, je citerai la mort de Robert II d'Artois à Courtrai, le siège de Stirling en 1304, la traque et l'exécution de William Wallace en août 1305 et bien sûr le couronnement de Robert Bruce en mars 1306. Jean de Balliol II a été le dernier roi d'Ecosse couronné sur la Pierre du Destin (prise par Edouard Ier en 1296 et restituée à l'Ecosse 700 ans plus tard). En fin d'ouvrage, l'auteure explique ce qui dans son roman fait partie de l'Histoire et les choses qu'elle a manipulé (raccourcis, modifications, ...) ou inventé pour construire une histoire crédible. Il y a aussi une liste des personnages (réels et fictifs) ainsi qu'une bibliographie. Bon, je vous laisse, j'y retourne ! Challenge livre historique 2019 Challenge pavés 2019 Challenge multi-défis 2019
    Lire la suite
    En lire moins
  • frimoussette Posté le 19 Octobre 2018
    La suite des aventures De William Wallace et Robert Bruce Trahisons , batailles , meurtres, complots Passionnante bataille pour couronner un roi écossais libre du joug des "rosbifs " Je comprends mieux pourquoi nous nous entendons si bien avec nos amis écossais
  • marylinestan Posté le 28 Mars 2018
    Conjuguant avec talent son sens de l’intrigue à l’Histoire, Robyn Young livre une fulgurante version de l’épopée guerrière de Robert Bruce, comte de Carrick qui devint roi d’Ecosse, contre Edouard 1er, roi d’Angleterre. Entre batailles épiques et trahisons, intérêts contradictoires et luttes fratricides entre Ecossais, le lecteur plonge dans la vie quotidienne au Moyen Age dont mille détails en restituent la quintessence et la dureté : existence souffreteuse des paysans emportés par les querelles de clans, de classes, luttes contre l’oppresseur anglais…La magie s’insinue, sous les traits d’Affraig, sorcière aux doigts de Norne qui tresse les fils de la destinée. Les quatre talismans disputés par les belligérants réveillent le mythe d’Arthur, et scellent avec le secret de la légitimité d’Edouard 1er , l’avenir de son royaume. Parmi ces « maîtres d’Ecosse », personnages hauts en couleur, le rebelle William Wallace traverse avec incandescence ce roman situé au cœur d’une trilogie.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.