Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266266635
Code sériel : 16582
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm

Les Moissonneurs de l'Opale

Date de parution : 28/04/2016
1900. Dans le Nord, sur la côte d’Opale, Angèle fait partie de la communauté des sautrières, ces moissonneuses de la mer qui, chaque jour, se réunissent pour pêcher la crevette. Personne ne sait rien d’elle et nul ne s’en soucie : elle n’est pas d’ici. Une seule chose étonne : son affection... 1900. Dans le Nord, sur la côte d’Opale, Angèle fait partie de la communauté des sautrières, ces moissonneuses de la mer qui, chaque jour, se réunissent pour pêcher la crevette. Personne ne sait rien d’elle et nul ne s’en soucie : elle n’est pas d’ici. Une seule chose étonne : son affection quasi maternelle pour Cathy, 14 ans, fille de marin et novice du filet. Dans cette existence seulement rythmée par les marées débarque bientôt Gabin, petit-fils d’agriculteurs voisins, lui aussi fasciné par la jeune fille.
Désormais au centre de l’éternelle rivalité qui oppose paysans et pêcheurs, gens de la terre et gens de la mer, Cathy va devoir affronter un terrible secret.

« Un excellent roman de tradition maritime. » La Voix du Nord
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266266635
Code sériel : 16582
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 480
Format : 108 x 177 mm
Pocket

Ils en parlent

« Un excellent roman de tradition maritime. » La Voix du Nord
« Un roman bien écrit, chaleureux et riche en découvertes. » Fabienne Huart - Centre Presse
« Un livre qui ne fait pas de vagues au bord de la mer mais soulève de bien jolies tempêtes. Amour et amitié se donnent la main pour frétiller de plaisir. » La Marne
« Un univers rude, pas si différent de la pêche bretonne, où religion et tradition ont une part importante, où les mots, les sentiments sont forts mais peu dit ou exprimés. Un récit intéressant, bien maîtrisé, très documenté. » Corinne Abjean - Le Télégramme
« Un beau roman. » Les Échos du Touquet
« Un roman sur la solidarité au sein d'une communauté maritime chaleureuse. » Télépro (Belgique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • meknes56 Posté le 6 Septembre 2019
    Un beau roman qui m'a permis d’appréhender un métier qui m'était parfaitement inconnu : les sautrières..J'ai beaucoup apprécié et aimé le personnage de Cathy ...Un roman qui m'a fait passer un bon moment car an plus d'une belle histoire, l'auteur écrit excellemment bien.
  • jolielou62 Posté le 9 Décembre 2018
    Un travail de recherche remarquable sur la vie des pêcheurs étaplois, une écriture relativement fluide et une histoire qui nous tient en haleine sont les 3 ingrédients principaux qui m'incitent à conseiller ce roman.
  • sld09 Posté le 28 Juin 2017
    Je ne connaissais Daniel Cario que pour ses "romans bretons", mais je n'ai pas été du tout déçue par cette incursion dans le Nord et dans l'univers des sautrières.De son style toujours aussi agréable, l'auteur nous fait découvrir la Côte d'Opale et le quotidien des gens de la mer (aussi bien les marins pêcheurs que leurs épouses qui pêchent les crevettes sur la côte). Et cette peinture très vivante du quartier de la Marine d'Etaples sert de décor à une intrigue prenante : une jolie romance d'adolescence, un secret terrible et menaçant,...En bref, j'ai passé un très bon moment avec ce roman...
  • hlmrsbernard Posté le 17 Octobre 2013
    Très bon livre sur une région que j'apprécie d'autant plus que c'est la mienne. J'ai découvert tout au long de ce livre agréable à vivre une communauté (de pêcheurs), la vie dure du début du 20ème siècle, l'esprit de famille avec ses joies, ses peines, voire ses dérives.
  • brigittelascombe Posté le 5 Avril 2013
    Début du XX° siècle sur la Côte d'Opale. C'est le monde des "sautrières" qui ramassent les crevettes, des marins qui risquent leur vie pour remplir leurs filets de harengs et le mépris réciproque qu'entretiennent ces "culs salés" avec les "bouseux" qui cultivent la terre qui nous sont contés ici. Mais c'est plus particulièrement l'histoire de Cathy, adolescente travailleuse,son amour pour le mystérieux Gabin et sa rencontre avec la "crabesse" femme vieillissante, étrange et solitaire dont le lourd passé l'attache au visage de Cathy lui rappelant sa fille disparue que nous relate l'auteur. Roman du terroir à l'atmosphère envoutante, Les moissonneurs d'Opale, régi par les lois du patriarcat dévoile la difficile émancipation des femmes du début du XX° siècle (période charnière entre deux siècles). Son écriture simple, son langage parfois populaire le rendent accessible à tous. Lu dans le cadre du comité de lecture de la Médiathèque de Bandol.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.