Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782266320221
Code sériel : 18382
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm
Les Monstres
Date de parution : 13/01/2022
Éditeurs :
Pocket

Les Monstres

Date de parution : 13/01/2022
Séquestrés depuis toujours, que feront-ils si la porte s'ouvre?
IIls vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière du jour qu’ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l’amour qu’ils partagent et... IIls vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière du jour qu’ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l’amour qu’ils partagent et grâce à Aleph, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que,... IIls vivent dans un « terrier ». Les enfants, la mère. Protégés de la lumière du jour qu’ils redoutent. Sales et affamés, ils survivent grâce à l’amour qu’ils partagent et grâce à Aleph, qui les ravitaille, les éduque et les prépare patiemment au jour où ils pourront sortir. Parce que, dehors, il y a des humains. Parce que eux sont des monstres. Et tant qu’ils ne seront pas assez forts pour les affronter, ils n’ont aucune chance.
Mais un jour Aleph ne revient pas, et les humains prédateurs cognent à leur porte. Alors, prêts ou pas, il va falloir faire face, et affronter cette terrifiante inconnue: la liberté.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266320221
Code sériel : 18382
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 336
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

"Les Monstres, c'est la mère de toutes les autres histoires, la matrice d'Hématome, de Reflex et de Lux. C'est un conte macabre longtemps confiné qui s'échappe et se heurte à notre réalité."
Focus-littérature

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Sobouquine 13/07/2022
    L E S M O N S T R E S 🏚️ Jung et Eine n'ont jamais vu la lumière du jour. Ils sont nés dans la terre, éloignés des humains, prêts à devenir des monstres. Pourtant, un jour, ils sortent. Comment vont-ils réagir ? Je ne sais pas comment décrire cette lecture, je crois. Le début est sombre, glauque à souhait, puant. On lit des monstres, des créatures inhumaines et qui pourtant savent lire, écrire, vivre comme nous. Mais la suite, nous a semblé moins bien mené, comme si la structure du livre n'était pas la bonne. En effet, j'ai trouvé que les révélations et la tensions allaient en descendant. On part sur les chapeaux de roue puis on s'arrête à un stop. Les personnages racontent leur passé à d'autres, mais nous lecteurs sommes déjà au fait de certaines informations données au début du livre et qui paraissent presque normales. Oui, c'est la structure qui m'a posé le plus problème, j'aurais voulu aller crescendo, découvrir la perversité, mais j'ai comme un goût amer en refermant ce roman. Bien entendu, si vous cherchez du glauque, vous allez être servi.e !!
  • Emysbook 14/06/2022
    1ère découverte de mon côté. Je ne connais que ce roman de l’auteure. J’ai ajouté ce roman à ma wishlist il y a un an parce que j’avais vu des avis qui ne cessaient d’être positifs sur ce bouquin, je me suis laissé convaincre. Malheureusement c’est une lecture en demi-teinte pour moi. Je n’aie pas ressentis les frissons décrits par les lecteurs ni le suspense insoutenable. Pour ainsi dire je m’attendais à autre chose, à tout sauf à une histoire « classique » : une séquestration, des « monstres » qui arrivent à s’enfuir, une quête de vérité de la part des enquêteurs, l’issu fatale. Pour moi c’est du réchauffé, du vue et revu. Malgré ce premier constat, l’auteure a su captiver mon attention par l’ambiance qu’elle a créé au sein de son histoire, une ambiance malaisante, anxiogène, gênante et assez dérangeante. Un roman noir bien illustré à mon sens. Néanmoins il y a une seconde ombre au tableau qui est venu briser mon rythme et mon intérêt. C’est dommage parce que ça gâche un peu les points de vues des personnages, je n’ai pas bien compris la motivation de ces chapitres. (à lire pour savoir de quoi il retourne) Les personnages ont quelque chose d’attachant,... 1ère découverte de mon côté. Je ne connais que ce roman de l’auteure. J’ai ajouté ce roman à ma wishlist il y a un an parce que j’avais vu des avis qui ne cessaient d’être positifs sur ce bouquin, je me suis laissé convaincre. Malheureusement c’est une lecture en demi-teinte pour moi. Je n’aie pas ressentis les frissons décrits par les lecteurs ni le suspense insoutenable. Pour ainsi dire je m’attendais à autre chose, à tout sauf à une histoire « classique » : une séquestration, des « monstres » qui arrivent à s’enfuir, une quête de vérité de la part des enquêteurs, l’issu fatale. Pour moi c’est du réchauffé, du vue et revu. Malgré ce premier constat, l’auteure a su captiver mon attention par l’ambiance qu’elle a créé au sein de son histoire, une ambiance malaisante, anxiogène, gênante et assez dérangeante. Un roman noir bien illustré à mon sens. Néanmoins il y a une seconde ombre au tableau qui est venu briser mon rythme et mon intérêt. C’est dommage parce que ça gâche un peu les points de vues des personnages, je n’ai pas bien compris la motivation de ces chapitres. (à lire pour savoir de quoi il retourne) Les personnages ont quelque chose d’attachant, mais comment ne pas être sensible à l’horreur que nous offre Maud ? Chaque personnage a son rôle et son importance dans le récit, à tel point que cela devient presque « logique ». Je pense que ce type d’histoire est trop calculé, prévu, inviolable.. Maud sait créer un univers c’est certains, malheureusement cette fois je n’ai pas trouvé mon compte.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Alix2211 09/06/2022
    C'est un livre qui se lit monstrusement vite. Je l'ai dévoré tellement j'avais envie d'en savoir plus. On rentre dans la tête du monstre, enfin des monstres, car finalement on ne sait plus qui est le monstre. Les chapitres sont courts, fluides, efficaces, passionnants, sans futilités. Un véritable coup de coeur pour ces monstres.
  • vero95270 05/06/2022
    Un commencement étrange et intrigant, des liens qui se construisent chapitre par chapitre : j’aimais. Et puis vint le sordide, trop réel à mes yeux. Cette séquestration sous emprise, Ces victimes qui veulent sauver leur bourreau : ça devenait trop réel, trop proche de la réalité : j’ai eu du mal. par contre, je n’ai pas pu le lâcher : l’écriture est belle et qddictive
  • LectureChronique 03/06/2022
    Bonjour, Voici un thriller que je viens vous chroniquer en retour de lecture : "Les monstres" de Maud Mayeras aux éditions Pocket. J'ai rencontré l'auteure au salon du livre de Marmande le 7 mai. J'ai été tentée par la quatrième de ce livre et par le résumé qu'elle m'en a fait. Ces monstres, ce sont Eine et Jung qui vivent dans un terrier avec leur mère Rosemarie. Ils ont toujours connus cette vie là, le seul lien avec l'extérieur s'appelle Aleph. C'est lui qui leur apporte la nourriture et vide leurs sceaux de déchets, qui leur lit des histoires, qui leur raconte comment c'est dehors. Jusqu'au jour où Aleph ne revient plus. Dehors, la tempête s'abat au point que le terrier menace d'être inondé. Les secours arrivent car leur maman a appelé à l'aide. Alors que Rosemarie se fait emmener par les Humains, les deux enfants sont livrés à eux-mêmes dans ce monde qu'Aleph leur a décrit comme hostile… Quelle belle découverte que ce roman qui m'a subjuguée ! J'ai été fascinée par le destin de ces enfants-terrier dont la vie ne ressemble en rien à ce que peut connaitre un enfant élevé normalement. Mais qu'est-ce que la normalité quand Eine et Jung n'ont... Bonjour, Voici un thriller que je viens vous chroniquer en retour de lecture : "Les monstres" de Maud Mayeras aux éditions Pocket. J'ai rencontré l'auteure au salon du livre de Marmande le 7 mai. J'ai été tentée par la quatrième de ce livre et par le résumé qu'elle m'en a fait. Ces monstres, ce sont Eine et Jung qui vivent dans un terrier avec leur mère Rosemarie. Ils ont toujours connus cette vie là, le seul lien avec l'extérieur s'appelle Aleph. C'est lui qui leur apporte la nourriture et vide leurs sceaux de déchets, qui leur lit des histoires, qui leur raconte comment c'est dehors. Jusqu'au jour où Aleph ne revient plus. Dehors, la tempête s'abat au point que le terrier menace d'être inondé. Les secours arrivent car leur maman a appelé à l'aide. Alors que Rosemarie se fait emmener par les Humains, les deux enfants sont livrés à eux-mêmes dans ce monde qu'Aleph leur a décrit comme hostile… Quelle belle découverte que ce roman qui m'a subjuguée ! J'ai été fascinée par le destin de ces enfants-terrier dont la vie ne ressemble en rien à ce que peut connaitre un enfant élevé normalement. Mais qu'est-ce que la normalité quand Eine et Jung n'ont connu rien d'autre que les conditions formatées par cette éducation spécifique ? Plus on avance dans le récit, plus les découvertes se font abjectes, les révélations ignobles, les conclusions choquantes. Et pourtant, l'histoire est magnifiée par cette petite qui, avec ces yeux d'enfant, nous ouvre son regard sur le monde tel qu'elle le voit, tel qu'elle le comprend et comme Aleph, qu'elle considère comme l'être suprême, le lui a décrit. Parce qu'ici, le bourreau, appelé "l'Ogre", est vu comme le Dieu, celui qui sait, celui qui dit. Ses victimes se prennent pour les coupables si elles ne se plient pas à la volonté démentiel de leur persécuteur. Parce que dans toute cette histoire, il n'est pas facile de savoir ou de reconnaître qui sont véritablement les monstres. J'ai découvert à travers ce livre une très belle plume, Maud sait toucher son lecteur sur les points sensibles, elle n'a pas son pareil pour nous décrire l'aberration, le supplice et l'horreur vécu. Parce que forcément, une telle expérience ne peut pas se digérer comme un simple traumatisme. Les conséquences qui en résultent sont énormes. Tout y est montré d'une façon simple, compréhensible sans pour autant faire étalage du sensationnel ; le gore est minoré, la séquestration et les abus sont évoqués avec pudeur et retenu tout en ne cachant rien de ce qui peut nous être dévoilé en retour. Mon immersion dans cette histoire a été totale. Un style absolument incroyable, le lecteur est plongé dans un tourbillon de sentiments et de pensées qui s'entrechoquent dans un mélange d'émotions pures. C'est rare que je ressorte d'une lecture autant chamboulée. Ce livre est un électrochoc et dénonce à travers son récit les déviances antisociales que de tels comportements peuvent engendrer. Une auteure que je vais avoir grand plaisir à suivre tellement son univers est intéressant et correspond parfaitement à mon profil de lectrice. Elle sait avec brio traiter des personnages complexes, la psychologie des protagonistes est décortiquée à l'extrême ; décrire l'inhumanité, le pire des travers de l'homme, Maud sait parfaitement s'y prendre : c'est clairement son sujet de prédilection. Bonne lecture, amis lecteurs ! Je remercie infiniment Maud pour la belle dédicace.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket

    Fête des Mères : 27 livres qui feront mouche le jour J !

    Lui offrir un voyage, des séances de développement personnel, des fous rires ou des montées d’adrénaline ? Missions acceptées… et relevées haut la main avec ces 27 livres des Éditions Pocket ! 

    Feel good book, saga familiale, poésie, polar ou thriller psychologique… quels titres glisserez-vous dans votre cadeau de fête des Mères ? 

    Lire l'article