Lisez! icon: Search engine
Les Passants de Lisbonne
Date de parution : 17/11/2022
Éditeurs :
Pocket

Les Passants de Lisbonne

Date de parution : 17/11/2022
Hélène a vu en direct à la télévision  les images d'un tremblement de terre dévastateur dans une ville lointaine ; son mari séjournait là-bas, à ce moment précis. Mathieu, quant... Hélène a vu en direct à la télévision  les images d'un tremblement de terre dévastateur dans une ville lointaine ; son mari séjournait là-bas, à ce moment précis. Mathieu, quant à lui, a trouvé un jour dans un appartement vide une lettre de  rupture. Ces deux-là, qui ne se connaissent... Hélène a vu en direct à la télévision  les images d'un tremblement de terre dévastateur dans une ville lointaine ; son mari séjournait là-bas, à ce moment précis. Mathieu, quant à lui, a trouvé un jour dans un appartement vide une lettre de  rupture. Ces deux-là, qui ne se connaissent pas, vont se rencontrer par hasard à Lisbonne. Et se parler. Une seule question les taraude : comment affronter la disparition de l'être aimé ? Et le manque ? Au fil de leurs déambulations dans cette ville mélancolique, dont la fameuse saudade imprègne chacune des ruelles tortueuses, ne cherchent-ils pas à panser leurs blessures et à s'intéresser, de nouveau, aux vivants ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266323246
Code sériel : 18564
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 168
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266323246
Code sériel : 18564
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 168
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Philippe Besson signe ici son livre le plus apaisé, mais aussi le plus délicat, le plus fragile, le plus subtil, tel un poème de Pessoa chanté par Misia. » 
Marianne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jyducap 30/11/2023
    Un coup de cœur. C'est au départ la qualité de l'écriture ciselée, directe, épurée qui impressionne, car la rencontre dans le jardin d'un hôtel de ces deux passants s'annonce peu excitante. Lui se cherche une raison d'être là, elle semble s'ennuyer. Peu à peu, chacun va se dévoiler et un lien profond se développer dans des dialogues hésitants, discrets, pudiques, où la justesse des mots libérés souligne la richesse psychologique des personnages aux prises chacun avec un deuil. Le texte se savoure comme une œuvre d'art sans complaisance, il va à l'essentiel. Les aveux de chacun les rapprochent et le partage de leurs souffrances leur donne de l'air dans Lisbonne écrasée de chaleur. Et Philippe Besson montre son talent de romancier introspectif en concluant avec une surprise qui relance l'histoire, comme dans Son frère, ce qui achève en beauté ce récit profondément humain.
  • 87fanny91 07/11/2023
    J’avais gardé un bon souvenir de ce très court roman que j’ai eu envie de relire à mon retour de Lisbonne. Finalement, quelques noms de lieux, mais peu de descriptions de la ville, l’essentiel résidant dans la rencontre entre un homme et une femme qui pleurent chacun un disparu et qui ont échoué dans un hôtel de Lisbonne, au cœur d’un été caniculaire. Égarés par la douleur, hébétés, ils se sont reconnus et se confient l’un à l’autre. Hélène a perdu son mari lors d’un tremblement de terre à San Francisco (des échos d’ailleurs avec le roman d’Emmanuel Carrère, « D’autres vies que les miennes ») ; Matthieu a perdu son amant qui l’a quitté sans un mot - ou presque. Une intimité se noue, une confiance qui ne peut exister qu’entre des personnes qui savent que, de toute façon, elles ne se reverront jamais, et entre qui il n’y a aucune ambiguïté. Sincérité totale dans ce nécessaire épanchement et à la clé, sinon l’espoir, du moins un apaisement. Un très beau roman.
  • Joetseslivres 26/09/2023
    Je l’ai déjà dit, j’adore cet auteur ! Chaque fois que j’ouvre l’un de ses romans, je suis admirative de sa plume, de ses histoires ! Sa plume, elle est simple, légère et à la fois d’une force incroyable, pleine d’émotions de sensibilité et de sentiments. Ses histoires, comme sa plume elles peuvent paraître simples et légères, mais en fait elles recèlent des trésors d’émois, et de pensées bouleversantes. Ce roman n’échappe pas à la règle. L’histoire d’Hélène et de Mathieu est douce, tendre et poignante. Tous les deux fragilisés, perdus, sous le choc d’un évènement qui dans leur vie personnelle les a laissé traumatisés, et seuls. Ils vont se rencontrer, et tout doucement s’apprivoiser, se livrer, tenter de retrouver le chemin de la vie ! Je ne vous en dirai pas plus sur l’histoire car il faut la découvrir, la savourer. Il faut avec Hélène et Mathieu déambuler dans Lisbonne, partager leurs confidences, ressentir leurs émotions. Comme souvent avec Monsieur Besson, c’est un roman court. Je l’ai lu en quelques petites heures, et une fois la dernière page tournée je suis restée songeuse, touchée par cette jolie histoire, par cette fragilité, et cette force qu’elle dégage. Désolée d’avoir quitté ces deux personnes si attachantes… mais je me suis consolée en me disant que j’avais encore dans ma PAL d’autres romans de Philippe Besson, ce qui est pour moi la promesse de jolis moments de lecture en perspective #x1f609 Je l’ai déjà dit, j’adore cet auteur ! Chaque fois que j’ouvre l’un de ses romans, je suis admirative de sa plume, de ses histoires ! Sa plume, elle est simple, légère et à la fois d’une force incroyable, pleine d’émotions de sensibilité et de sentiments. Ses histoires, comme sa plume elles peuvent paraître simples et légères, mais en fait elles recèlent des trésors d’émois, et de pensées bouleversantes. Ce roman n’échappe pas à la règle. L’histoire d’Hélène et de Mathieu est douce, tendre et poignante. Tous les deux fragilisés, perdus, sous le choc d’un évènement qui dans leur vie personnelle les a laissé traumatisés, et seuls. Ils vont se rencontrer, et tout doucement s’apprivoiser, se livrer, tenter de retrouver le chemin de la vie ! Je ne vous en dirai pas plus sur l’histoire car il faut la découvrir, la savourer. Il faut avec Hélène et Mathieu déambuler dans Lisbonne, partager leurs confidences, ressentir leurs émotions. Comme souvent avec Monsieur Besson, c’est un roman court. Je l’ai lu en quelques petites heures, et une fois la dernière page tournée je suis restée songeuse, touchée par cette jolie histoire, par cette fragilité, et cette force qu’elle dégage. Désolée d’avoir quitté ces deux personnes si attachantes… mais...
    Lire la suite
    En lire moins
  • NathalC 15/06/2023
    Une rencontre entre 2 âmes en peine. Un hasard. Un lieu. Se confier à un inconnu de passage, sans jugement, sans réponse attendue. Juste une oreille attentive. La guérison, ou le premier pas vers la guérison, est parfois juste dans l'épanchement, dans la possibilité de parler. Philippe Besson nous livre ici des peines, des douleurs mais aussi de l'espoir, ou en tout cas, une suite qui se vit, malgré la disparition, malgré la mort. Cette rencontre, c'est un petit pan de vie, sans avant et sans après... Une parenthèse commune pour 2 personnes qui ne se connaissent pas, qui ne se reverront probablement jamais, mais une parenthèse décisionnaire et qui modifiera leur futur, ou tout du moins qui apaisera un peu leur peine. Une jolie parenthèse également pour la lectrice que je suis.
  • milkaboon 26/03/2023
    J'ai tellement aimé #parisBriançon et #cecinestpasunfaitdivers que j'ai décidé de rattraper mon retard... J'ai donc lu... Les passants de Lisbonne... J'ai ressenti le soleil et la chaleur du Portugal mais aussi toute la mélancolie de ces personnages... Ce besoin de partir quand tout va mal je crois que c'est légitime... Ce livre est une confidence entre ces deux personnes si triste !!! Il faut aussi peu de choses pour faire le bien... Bien souvent... Je continuerai de lire volontiers d'autres romans... 📖On ne renonce jamais vraiment, on a besoin de croire que tout n'est pas perdu, on se rattache à un fil, même le plus ténu, même le plus fragile. On se répète que l'autre va finir par revenir. On l'attend. On se déteste d'attendre mais c'est moins pénible que l'abandon, que la résignation totale. Voilà : on attend quelqu'un qui ne reviendra probablement pas. " Hélène a vu en direct à la télévision les images d'un tremblement de terre dévastateur dans une ville lointaine ; son mari séjournait là-bas, à ce moment précis. Mathieu, quant à lui, a trouvé un jour dans un appartement vide une lettre de rupture. Ces deux-là, qui ne se connaissent pas, vont se rencontrer par hasard à Lisbonne. Et se parler. Une seule question les taraude : comment affronter la disparition de l'être aimé ? Et le manque ? Au fil de leurs déambulations dans cette ville mélancolique, dont la fameuse saudade imprègne chacune des ruelles tortueuses, ne cherchent-ils pas à panser leurs blessures et à s'intéresser, de nouveau, aux vivants ?J'ai tellement aimé #parisBriançon et #cecinestpasunfaitdivers que j'ai décidé de rattraper mon retard... J'ai donc lu... Les passants de Lisbonne... J'ai ressenti le soleil et la chaleur du Portugal mais aussi toute la mélancolie de ces personnages... Ce besoin de partir quand tout va mal je crois que c'est légitime... Ce livre est une confidence entre ces deux personnes si triste !!! Il faut aussi peu de choses pour faire le bien... Bien souvent... Je continuerai de lire volontiers d'autres romans... 📖On ne renonce jamais vraiment, on a besoin de croire que tout n'est pas perdu, on se rattache à un fil, même le plus ténu, même le plus fragile. On se répète que l'autre va finir par revenir. On l'attend. On se déteste d'attendre mais c'est moins pénible que l'abandon, que la résignation totale. Voilà : on attend quelqu'un qui ne reviendra probablement pas. " Hélène a vu en direct à la télévision les images d'un tremblement de terre dévastateur dans une ville lointaine ; son mari séjournait là-bas, à ce moment précis. Mathieu, quant à lui, a trouvé un jour dans un appartement vide une lettre de rupture. Ces deux-là, qui ne se connaissent pas, vont se rencontrer par hasard à Lisbonne. Et se parler. Une seule question...
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.